Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2702401279
Éditeur : Le Masque (1978)


Note moyenne : 3.6/5 (sur 25 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
— Sir... avez-vous entendu parler d'Imogène McCarthery ?
— Imogène McCarthery ?... Ce nom me dit quelque chose... Ah ! n'est-ce pas cette étonnante personne qui, il y a un an ou deux, a aidé la police criminelle de Glasgow à élucider un crime demeuré impuni jusqu... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par missmolko1, le 19 février 2013

    missmolko1
    Un troisième tome un peu moins bien que les précédents. Déjà car l'action est très longue à démarrer (les premières pages évoquent la retraite de miss McCarthery, puis ensuite ce que pensent les habitants de Callander qui vont retrouver Imogene puis ensuite un long match de rugby local!) Après ça seulement il est question de meurtre....
    Imogene va donc se faire engager comme professeur pour élucider cet homicide et au sein de l'école je me suis perdue dans la multitude de personnages et j'ai souvent été perdu face a tous les noms et traits de caractère differents.
    Imogene a toujours son caractère bien trempé mais j'ai trouvé qu'elle faisait moins de remarque drôle qu'avant. Dans les deux tomes précédents, chaque fois qu'elle ouvrait la bouche c'était pour nous montrer son caractère et sa répartie légendaire hors la, j'ai moins ri...
    La saga commence peut-être un peu à s'essouffler. En tout cas je ne l'espère pas car les trois tomes suivants attendent bien sagement dans ma PAL. Affaire a suivre donc....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 19         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Sharon, le 01 juin 2014

    Sharon
    Par notre envoyée spéciale à Callander.
    Bonjour à tous. Comment vous parlez d'une affaire aussi délicate que celle qui a fait trembler d'effroi l'Ecosse tout entière, si ce n'est en me rendant à Callender et en obtenant une interview des principaux protagonistes ?
    Je vous rappelle les faits : Norman Fullerton, professeur de civilisation britannique au collège de Pemberton, est venu demander l'aide d'Imogène Mac Carthery, dont la réputation n'est plus à faire. Il craint qu'un meurtre ne soit commis au collège. Malheureusement, c'est lui qui est poignardé. Un autre professeur est assassiné à son tour, et Imogène elle-même risquera sa vie à plusieurs reprises, avant de démasquer le coupable. Voici donc quelques témoignages :
    Archibald MacClostaugh, sergent chargé de la sécurité à Callander :
    Je leur avais dit, ils ne m'écoutent jamais. Je voulais partir de Callander, être mis à la retraite anticipée, n'importe quoi plutôt que d'affronter... Non, il n'est pas de mots pour désigner ce dragon, cette furie, cette terreur des Highlands. Là où elle passe, les cadavres poussent.
    (Il marque une pause et boit la moitié de son verre, contenant un liquide ambré non identifié).
    La mettre à la retraite était déjà une idée saugrenue, l'engager dans un collège de Pemberton était (sa barbe frémit) une erreur monumentale. Cette femme est pire qu'une vampire, pire qu'une créature de légende, pire que tout. j'avais dit qu'elle n'était qu'une criminelle mais non ! Je n'aurai de cesse qu'elle ne soit condamnée pour tous les crimes qu'elle a perpétré, dont le pire, le pire, est sans doute d'avoir assassiné MON CASQUE au cours du corrida.
    (La suite de l'interview ne peut être écrite. Je n'ai jamais entendu autant de juron).
    Une corrida dans les Highlands ? Je ne pensais pas qu'elle faisait partie des traditions écossaises. Pour en savoir plus, je me suis rendue chez Ted Boolitt, patron du Fier Highlander.
    Ted Boolitt :
    Une corrida ici ? Non. Juste du rugby. Les rencontres ne sont pas plus houleuses qu'ailleurs, même s'il arrive qu'une oreille soit arrachée, qu'une morsure nécessite une piqûre antitétanique. nos joueurs et notre entraîneur sont très motivés à laver les affronts qui nous sont affligés sur le terrain. Puis, certaines personnes ne comprennent pas la beauté du sport, alors que d'autres... Tenez, prenez Imogène, elle sera toujours notre meilleure supporter, notre mascotte presque. Notre équipe rougirait de perdre devant elle. Grâce à une ruse magistrale au cours du dernier match, elle a permis à notre équipe de marquer un essai décisif. Bien sûr, Mac Clostaugh s'est plaint parce que son casque avait un peu souffert. Qu'est-ce qu'un casque auprès de l'honneur de Callander ?
    Alors que je sortais du Fier Highlander, Mrs Margaret Boolitt m'appela discrètement. Elle avait des renseignements à me fournir sur Imogène :
    Mrs Boolitt :
    Mon mari est son ami d'enfance. Il a littéralement été ensorcelé par cette tornade rousse, tout comme Samuel Tyler, le constable. Il est normal qu'elle ne trouve pas de mari, elle a déjà assassiné trois hommes. Est-ce une manière de traiter ses galants ? Elle a été suspecté d'en avoir tué deux autres mais (Ted Boolitt appelait sa femme) si vous voulez en savoir plus, allez parler au directeur de Pemberton.
    Keith McDougall :
    Oui, elle a identifié le coupable. Elle a aussi fait preuve d'un tempérament de feu. Elle a giflé la marmelade et boxé le linoléum, avant de contraindre le père de la marmelade à reconnaitre la supériorité du clan des Mac Gregor. Si je lui en veux ? A un moment, quand j'ai cru que tout était fini, que la réputation de mon établissement était réduit à néant, oui. Mais grâce à elle, il ne m'en reste plus qu'un mauvais souvenir. Tout est bien qui finit bien.
    Je laisse le mot de la fin à Sir Woolish :
    Imogène Mac Carthery ? Un de nos meilleurs éléments.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Witchblade, le 12 octobre 2012

    Witchblade
    Livre lu en 2009 dont je viens de retrouver la fiche de lecture :-) En voici mon avis :-)
    Encore une aventure d'Imogène où elle se met encore dans un sacré pétrin en parlant un peu trop ^^
    Elle se fait passer pour un professeur de civilisation britannique dans un collège huppé et écossais, pour retrouver l'assassin du professeur précédent. Elle va y mettre une pagaille énorme en partie à cause de son caractère de grande femme maigre aux cheveux rouges ;-)
    Tout le monde va alors rentrer dans le droit chemin du respect des uns envers les autres. Et tout ça dans un humour décapent :-)
    Comme d'habitude, les aventures de l'écossaise Imogène sont toujours très bien, intéressante et surtout très drôle grâce aux bourdes de celle-ci ;-)
    Si vous ne connaissez pas Exbrayat, je vous conseille donc de commencer à le découvrir avec la série des Imogène :-) Ce sont mes romans policiers préférés d'Exbrayat ;-)
    Sur ce, bonne lecture à vous :-)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Elianor, le 07 mai 2013

    A côté de vous, les vampires ont l'innocence des bêtes à bon Dieu, et le seul qui pourrait encore vous épouser, c'est le monstre du Loch Ness ... et encore à condition que vous le prenniez par surprise.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

5,98 € (occasion)

   

Faire découvrir Encore vous, Imogène ! par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (71)

> voir plus

Quiz