Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Hélène Hervieu (Traducteur)

ISBN : 2020964457
Éditeur : Editions du Seuil (2011)


Note moyenne : 3.13/5 (sur 15 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Dans Frontière mouvante, deuxième roman de la série, nous retrouvons le commissaire Valmann,rêveur, dont les intuitions l’écartent des itinéraires tracés par ses supérieurs. Trouvaille banale : un véhicule aba... > Voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par christinebeausson, le 28 août 2015

    christinebeausson
    Frontière
    Vacances
    Vacances entre la Suède et la Norvège
    Vacances le long d'une route qui quitte Stockholm pour arriver à Oslo
    Passer par Karlstad, destination pour un week end presque exotique pour un policier norvégien
    Être à deux pas des lieux de l'intrigue de ce livre
    Parcourir, une route boisée, interminable mêlant les forêts de sapins et les lacs tous plus ensorcelants les uns que les autres
    Visiter des villes improbables, avec leurs foyers logements, Arboga en est un exemple après la tuerie dans un magasin Ikea à Västerås, dans le centre de la Suède
    Faire la différence entre la Suède et la Norvège, frontière mouvante, il n'y a presque que l'alphabet qui change le "ö" étant remplacé par le "ø"
    Se rappeler que "Il avait toujours l'air de faire plus mauvais temps dès qu'on laissait la frontière suédoise derrière soi"
    Alors ce livre qui nous racontent une histoire avec
    Des hommes et des femmes simples individus essayant de vivre et d'être heureux au milieu de sombres trafics,
    Des hommes pourris, paumés, abusés,
    Des femmes victimes de la famille, du pas de chance, du pas nées où il aurait fallu.
    Constat d'une société qui peut partir à la dérive si on n'y prend garde,
    Knut Faldbakken semble être un homme "juste" qui explique les dérives des délinquants, sans les excuser pour autant, qui garde toujours un oeil ouvert pour ne pas faire que condamner, qui dénonce les accidents de la vie qui peuvent, provoquer une glissade du mauvais côté, faire basculer presque inéluctablement dans le mal absolu... Ne nous trompons pas, il ne leur trouve pas d'excuses, il les condamne mais nous monte aussi la responsabilité de la société dans leur chute vers le non droit.
    Je vous assure que si la vie vous emmène dans ce coin de Norvège-Suéde vous ne tremblerez pas, vous serez vous aussi émerveillés par ces paysages rassurants, protecteurs qui sont aussi beaux en réalité que ceux qui sont décrits dans ce récit,
    Et peut être aurez vous la chance de rencontrer un dénommé Henning Menkel, après savoir si c'est le vrai ou le faux, ça, l'histoire ne vous le dira pas !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par pitivier, le 04 juin 2011

    pitivier
    Knut Faldbakken n'est pas le plus connu des écrivains scandinaves en France. Et pourtant, cela fait plus de 40 ans qu'il vit de sa plume. Auteur de plus de 30 romans, de scénarios et de pièces de théâtre, il s'est lancé depuis peu dans le policier avec un personnage de flic un peu looser, l'inspecteur Jonfinn Valmann, qui, après l'Athlète en 2009, connait les joies d'une seconde parution en France avec ce roman. L'histoire se passe dans le conté norvégien de Hedmark, région forestière limitrophe avec la Suède et lieu de passage préféré des divers trafiquants opérant dans les deux pays. Drogue, arme, alcool et femmes traversent en toute impunité la frontière quotidiennement par de nombreuses petites routes non surveillées. Mais quand un matin, une prostituée est retrouvée morte sur le bord d'une route, l'inspecteur Valmann va s'emparer de l'enquête et mettre à jour un vaste trafic de femme qui implique de nombreuses personnes.
    Pour son deuxième roman policier c'est au problème de la prostitution et du trafic de femmes que s'attaque Knut Faldbakken. Celui ci semble s'être abondamment documenté sur la question et livre une oeuvre à l'ambiance noire et froide qui fait mouche à de nombreuses reprises par ses situations qui sentent le vécu : les salons de massage qui servent couverture, la pègre albanaise, les filles exploitées en provenance des pays de l'est. L'auteur n'hésite pas d'ailleurs à se montrer très critique vis à vis de ses compatriotes. Cette société norvégienne, marquée par le protestantisme et si puritaine, n'hésite pas à s'accommoder de cette forme moderne d'esclavagisme quand ça l'arrange. le personnage d'Arne Vatne est ainsi assez symptomatique. Raciste et xénophobe il fréquente ces femmes qui se prostituent dans des caravanes mais a une piètre opinion d'elles. Bien que n'étant pas foncièrement méchant, il est assez antipathique. Quand à la police, elle se montre complaisante, et donc un peu complice, vis à vis de cette pègre et ferme les yeux sur une situation qu'elle ne juge pas prioritaire.
    Frontière mouvante est donc un roman efficace, agréable à lire, mais trop classique pour se démarquer notablement du reste de la littérature policière. Knut Faldbakken se contente d'appliquer d'une façon un peu trop scolaire, une recette mainte fois utilisée : celle du flic seul contre tous. L'inspecteur Valman est un personnage attachant, une sorte de Colombo norvégien. Mais les différents ressorts de son enquête sont trop classiques et ne surprennent pas. Même le dénouement final tombe un peu à plat car trop téléphoné.

    Lien : http://pitivier-blog.blogspot.com/2011/06/frontiere-mouvante-knut-fa..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par EmiLIT, le 26 mai 2011

    EmiLIT
    J'ai pu lire ce livre grâce à l'opération Masse Critique de Babelio et des éditions Seuil Policier

    Parlons de ce livre, un polar de l'Europe du Nord, plus précisément norvégien, il y a un clin d'oeil sympa au rival suédois Henning Mankell dans le roman. Deux personnages principaux qui se croisent mais sans pour autant être liés ; le premier est Arne Vatne apparemment très banal un menuisier qui vit dans une petite ville et qui a l'habitude de séjourner dans un camping lorsqu'il travaille près de la frontière suédoise et puis... il a quelques problèmes avec sa fille qui est revenue vivre chez lui et qui fréquente un étranger avec une grosse voiture... le seconde est Valmann qui parait déjà plus amical au lecteur, lui aussi assez banal, petit flic de la ville dans laquelle vit le menuisier. Les ennuis commencent quand on découvre presque au même moment le corps d'une jeune fille fauchée qui au bord de la route et un vieux camion volvo rempli de poulets congelés...
    Ce roman policier a la qualité de ne pas vouloir prétendre être plus ce qu'il n'est, cela se lit facilement et sans qu'on s'en rende compte derrière l'histoire des petits trafics d'une ville près de la frontière, l'auteur aborde des sujets qui touchent toutes villes grandes ou petites du monde, drogue, trafic humain...
    Une bonne lecture!

    Lien : http://l-ivresque-des-livres.over-blog.com/article-frontiere-mouvant..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par accrobiblio, le 24 mai 2011

    accrobiblio
    Merci à Babelio, à Masse Critique et au Seuil pour la découverte de cet auteur.
    Un bon policier, qui se lit bien.
    Valtmann est un flic plutôt à cheval sur le règlement et il va devoir faire avec les habitudes de « cow-boy » de Timonen, qui en sait plus long qu'il veut bien le dire sur les réseaux de drogue et de proxénétisme.
    Un auteur à suivre.
    Livre qui entre aussi dans le challenge "Autour du Monde" de Babelio.

    Lien : http://accrobiblio.canalblog.com/archives/2011/05/24/21215450.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par christinebeausson, le 26 août 2015

    Les délinquants sont souvent des gens comme vous et moi, ils font seulement quelques pas de côté. Et une fois qu'on a passé la frontière, c'est presque impossible de revenir en arrière. C'est comme ça qu'on se retrouve sur l'autre bord, chez les "mauvais", les hommes de l'ombre, ceux qui ont perdu le droit de fréquenter les gens bien.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par christinebeausson, le 23 août 2015

    Oui, la criminalité en tant que multinationale, qu'il s'agisse de pickpockets, de trafiquants de drogue, de souteneurs ou de trafiquants d'armes, la criminalité qui opère sur les grandes places financières du monde, dans les penthouses bien gardés à Manhattan, dans le confort hermétique d'un jet privé.... Comme dans l'arrière salle d'une boîte de striptease à Riga. Un potentiel économique incommensurable. Un potentiel de souffrance humaine incommensurable.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par christinebeausson, le 24 août 2015

    Est ce que vous croyez qu'un être peut être foncièrement mauvais, monsieur le policier ? Croyez vous qu'il y ait des personnes qui ne font que du mal tout le temps ? Ou est ce que ce sont des âmes faibles, pitoyables, qui sont jetées dans un monde dur et impitoyable et qui deviennent si abîmées qu'elles ne se comportent plus en êtres humains ?

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Bibalice, le 26 janvier 2011

    Elle aussi était une femme qui méritait d’avoir quelque chose de mieux que ce qu’elle avait. Une vie, en tout cas.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Knut Faldbakken

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Knut Faldbakken

Faldbakken et Khemiri vus par Rebecca Monzoni








Sur Amazon
à partir de :
8,00 € (neuf)
1,98 € (occasion)

   

Faire découvrir Frontière mouvante par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    Grandes oeuvres littéraires italiennes

    Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

    •   Si c'est un homme
    •   Le mépris
    •   Le désert des Tartares
    •   Six personnages en quête d'auteur
    •   La peau
    •   Le prince
    •   Gomorra
    •   La divine comédie
    •   Décaméron
    •   Le Nom de la rose

    10 questions - 324 lecteurs ont répondu
    Thème : italie , littérature italienne

    Créer un quiz sur ce livre.