Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique




> Florence Herbulot (Traducteur)
> Michel Le Bris (Préfacier, etc.)

ISBN : 2859405178
Éditeur : Phébus (1998)


Note moyenne : 4.41/5 (sur 51 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Les lecteurs de langue française (malgré Fritz Lang qui en tira l'un de ses plus beaux films) ont ignoré pendant près d'un siècle ce roman insolite, publié en 1898 et salué d'enthousiasme par Thomas Hardy. Ce récit de brume et de mystère - dont on livre ici la première ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (11)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par kathy, le 26 avril 2013

    kathy
    John Trenchard un jeune orphelin de 15 ans vit dans le petit village de Moonfleet, dans le Dorset du 18ème siècle, en compagnie de sa tante sévère, peu encline à l'affection.
    L'endroit est renommé pour les nombreux naufrages lors des fortes tempêtes qui ravagent la côté. le jeune garçon est fasciné par la légende de Barbe-Noire dont le vrai nom était Mohune, appartenant aux fondateurs de moonfleet. le pirate y aurait caché un trésor que John aimerait retrouver…
    Un vieux pêcheur ayant perdu son fils se prend d'affection pour le garçon et l'introduit dans la bande des contrebandiers du village. Trenchard et Elzevir Block deviennent une famille l'un pour l'autre et cette affection entraînera de terribles répercussions…
    Bien que destiné à la jeunesse, ce roman, dans lequel flotte un parfum de mystère, n'est pas sans rappeler les éléments classiques du 19° siècle. Une époque où les écrivains accordaient un grande importance aux orphelins, ceux-ci semblant prédisposés à être des héros littéraires (Oliver Twist, David Copperfield, Jim Hawkins dans l'Ile au Trésor,… )
    J.M. Falkner nous propose dans ce roman, à la fois de l'aventure, mais aussi des sentiments et exploits virils, tels que l'amitié, l'amour filial, l'honneur, le courage, le sens du sacrifice.
    Un roman d'aventure à la fois entraînant, inquiétant et dépaysant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Arakasi, le 03 août 2012

    Arakasi
    Dans la crique embrumée de Moonfleet, où sévissait quelques décennies auparavant le terrible Barbe-Noire (aussi curieux que cela puisse sembler : aucun rapport avec le célèbre pirate du même nom), contrebandiers et agents de la Couronne se tirent mutuellement la queue. Assis sur une tombe face à l'océan, le jeune John Trenchard rêve du jour où lui aussi pourra prendre la mer, découvrir de nouveaux horizons et déterrer de mystérieux trésors. Vient le jour où ses fantasmes se réalisent enfin, mais pas tout à fait sous la forme qu'il avait imaginée. Coups de feu dans la nuit, fuite sur des falaises vertigineuses, grottes perdues, diamants enfouis, tempêtes rugissantes… Voici le jeune garçon entraîné dans la plus trépidante, et accessoirement la plus périlleuse, des aventures qui entraînera John loin, très loin, de son cher Moonfleet et de la jolie Grace Maskew qu'il rêve d'épouser un jour.
    Amateurs de romans d'aventures, bousculez-vous au portillon ! Il y a tout dans « Moonfleet » pour vous plaire : des contrebandiers, de la bagarre, des morts, du sang, des trésors, des naufrages, de l'amour… Mais de l'amitié surtout ! Celle, touchante et profonde, qui lie le narrateur et Elzevir Block, un vieux contrebandier aux épaules de taureau et au cœur trop tendre, qui prend sous son aile le jeune garçon et suera sang et eau pour le protéger des multiples dangers qui croiseront leur route. C'est dans l'histoire de leur amitié que le roman prend toute son ampleur et dépasse le simple récit d'aventures pour toucher et émouvoir.
    En conclusion : une très agréable lecture que je recommande chaleureusement, surtout aux amateurs d'aventures maritimes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ozymandias, le 28 novembre 2011

    Ozymandias
    Le livre d'aventure par excellence !
    Contrebandiers, trésors, voyages, trahison... tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir un roman captivant de la première à la dernière ligne.
    Le réalisme saisissant de certaines scènes ainsi que la personnalité complexe d'Elzévir sont les vrais points forts de cette histoire qui n'a rien à envier aux meilleurs romans de Stevenson.
    Tout au long de ce récit, le lecteur éprouvera tour à tour peur, joie, angoisse... à l'unisson de notre infortuné narrateur, précipité bien malgré lui dans toute une série de péripéties plus ou moins heureuses.

    A lire et à relire à tout âge !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par robiouane, le 29 décembre 2012

    robiouane
    Moonfleet, c'est un village de pêcheurs et de contrebandiers où vit John, un adolescent préoccupé par le souvenir de Barbe Noire, un brigand du temps passé, dont les mauvaises actions hantent encore les esprits et peut-etre le village...
    Quel beau roman d'aventures. J'ai été emportée, d'abord par la beauté du texte - car la traduction semble bien rendre compte de sa forme sobre, élégante et précise -, ensuite par le récit lui même. Son cadre est somptueusement planté, très romantique - la mort, le cimetière, les falaises, les landes désertes...-, les personnages profonds, droits, mais sujets aux erreurs donc très humains (Falkner raconte comment un homme et un jeune garçon s'élisent mutuellement comme père et fils), le point de vue moral fort mais pas manichéen... et les situations inattendues, très visuelles et surprenantes.
    Mais ce texte est avant toutes choses un livre d'aventures puissant, car ses éléments s'imbriquent avec évidence: ce récit est un tout qui s'impose de lui-même.
    J'ai toujours eu un faibles pour les histoires de marins, mais alors là, quel bouquin.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par leCabasdeZa, le 20 mars 2013

    leCabasdeZa
    Mais pourquoi n'avais-je jamais lu Moonfleet?
    C'est comme l'Île au trésor... Un jour on se réveille, on a... un certain âge, et on se sent quelques lacunes côté pirates et aventures. Mais peu importe, ces livres sont tout aussi délicieux aujourd'hui que si je les avais lu à dix ans ! Meilleurs même !
    Dans le roman, John Mohune n'est autre que Barbe Noire, un pirate mort et enterré dans la crypte de l'église de moonfleet. Son fantôme rôde, auréolé de convoitise... Ne dit-on pas qu'il aurait caché Dieu, enfin le Diable sait où, un fabuleux diamant ? Imaginez la lande froissée par le vent, bruissante de l'écho des vagues, des falaises dangereuses où l'on débarque clandestinement des barils d'eau-de-vie, des grottes profondes comme le remord, des tempêtes impitoyables... Prenez un jeune homme innocent - John Trenchard, faites-lui rencontrer un contrebandier droit et généreux - Elzevir Block, ajoutez un amour naissant et solide comme le roc, une bonne dose de suspens, des personnages ambigus et voilà de quoi passer quelques soirées accroché à ce livre comme un naufragé à sa planche !

    Lien : http://le-cabas-de-za.over-blog.com/article-moonfleet-80877076.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Nano, le 18 juillet 2012

    Barbe-Noire était un Mohune, mort depuis plus d'un siècle. On l'avait enterré dans la crypte, sous l'église, avec les autres membres de sa famille, mais il ne parvenait pas à y trouver le repos. Selon les uns, parce qu'il était inlassablement en quête d'un trésor perdu ; selon les autres, à cause de tout le mal qu'il avait fait durant sa vie. Si cette dernière explication était la bonne, il avait dû être particulièrement épouvantable, car d'autres Mohune, décédés avant ou après lui, avaient été suffisamment malfaisants pour soutenir avantageusement la comparaison avec n'importe qui, que ce fût dans leur caveau ou ailleurs. On racontait que, pendant les sombres nuits d'hiver, on apercevait parfois Barbe-Noire dans le cimetière, fouillant le sol à la lueur d'une antique lanterne, à la recherche d'un trésor. Et ceux qui prétendaient tout savoir le décrivaient comme un colosse au visage cuivré, avec une grande barbe noire et des yeux tellement cruels que quiconque croisait son regard, ne fût-ce qu'un instant, mourait dans le courant de l'année. Que ce fût vrai ou non, la plupart des habitants de Moonfleet auraient cent fois préféré faire un détour quatre lieues plutôt que d'approcher du cimetière une fois la nuit tombée. Et ce matin d'été où l'on trouva Simplet Jones, un pauvre garçon à l'esprit un peu faible, mort dans l'herbe, personne ne douta une seconde qu'il avait rencontré Barbe-Noire durant la nuit.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par kathy, le 24 avril 2013

    La rue était silencieuse comme une tombe, mais je n'en restais pas moins dans l'ombre des maisons. J'ai remarqué que lorsque la lune brille, un grand silence s'abat toujours sur la nature, comme si celle-ci s'absorbait dans la contemplation de sa propre beauté.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par natlitou, le 20 août 2013

    - Mon garçon, dit-il, j'ai vu des hommes risquer leur vie pour bien des raisons : pour l'or, ou l'amour, ou la haine - mais jamais je n'en ai vu jouer avec la mort pour le simple plaisir d'aller retrouver un arbre, un ruisseau ou des pierres. Et quand les hommes racontent qu'ils aiment un endroit ou une ville, tu peux être sûr que ce n'est pas l'endroit qu'ils aiment, mais quelqu'un qui y vit. Ou bien ils ont aimé quelqu'un autrefois, dont ils veulent retrouver le souvenir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par kathy, le 26 avril 2013

    Tout près d'eux repose Elzévir Block, le plus loyal des hommes et le plus cher à mon coeur. Sur sa pierre tombale on peut lire : "Nul n'a jamais donné plus d'amour que celui-ci, qui donna sa vie pour un ami", ainsi que quelques vers de M. Glennie.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par kathy, le 25 avril 2013

    Bien étrange est la force de l'esprit sur le corps, et bien étrange aussi comme une grande peur peut triompher d'une autre : lorsque j'entendis ces voix, ma crainte de tomber s'évanouit dans l'instant, et je pus ouvrir les yeux sans trace de vertige.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

3,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Moonfleet par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (128)

> voir plus

Quiz