Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Nathalie Jakubowski (Traducteur)

ISBN : 2702434924
Éditeur : Le Masque (2010)


Note moyenne : 3.48/5 (sur 86 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Depuis l’entrée de Tristan Hyde dans le même collège que Jill Jekel en Pennsylvanie, leurs noms de famille font l’objet de toutes les plaisanteries. En effet, ils rappellent vaguement quelqu’un... Et tous deux ont de bonnes raisons de ne pas rire de ces moqueries. Le pè... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (49)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par darkmoon, le 05 octobre 2013

    darkmoon
    Après avoir lu « Comment se débarrasser d'un vampire amoureux ? », j'avoue qu'il est dur de ne pas se laisser tenter par un autre roman de Beth Fantaskey , cet auteur qui nous rend tout de suite accro, en manque! Et j'admets que j'ai bien aimé ce roman. Alchimie est une vraie tuerie où le classique de Stevenson se refait une petite beauté.
    Alchimie, c'est l'histoire de deux noms, de deux familles liées malgré elles par un sombre passé. Ce roman est, dès le départ, énigmatique. Il est rempli de secrets inavoués et de vérités tues. Nous suivons ici les aventures de Jill Jekel et Tristan Hyde, deux étudiants que rien ne destinait à être réunis, si ce n'est leurs noms évoquant étrangement "L'étrange cas du docteur Jekill et de Mr Hyde". Et c'est précisément dans cette histoire que les jeunes gens vont être plongés, à un point qu'ils n'auraient pu soupçonner quand tout a commencé. Ainsi, pour tenter de gagner à un concours de sciences, les deux adolescents vont unir leurs talents et, avec l'aide de documents laissés par le Dr Jekel, vont recréer la formule qui permet de transformer l'homme en monstre.
    Au fil des pages, on suit les recherches de Jill et Tristan, leurs découvertes. Parallèlement à ça, on nourrit des soupçons pour les autres protagonistes... autant dire que ce livre rend un peu paranoïaque !
    J'ai eu des nœuds à l'estomac à plusieurs reprises face aux sentiments refoulés des personnages et à l'intensité de leur histoire. On perçoit la chaleur des regards et la complexité des pensées contradictoires qui traversent l'esprit à la fois de Jill et de Tristan. L'auteur a su avec talent nous faire ressentir toutes les émotions de ce livre en nous mettant tantôt dans la peau de Jill, tantôt dans celle de Tristan car dans ce roman, on suit l'histoire du point de vue des deux protagonistes simultanément et c'est intéressant de découvrir les ressentis de chacun.
    Vers le milieu du livre, alors que l'intrigue principale semble se dénouer et qu'on se demande comment l'autre moitié va bien pouvoir être comblée, arrive alors l'impensable et on replonge sous une tonne de questions sans réponse. Il faut dire que le roman pointe aussi du doigt la part de noirceur que chacun à au fond de soi, Tristan lutte contre elle, c'est une question de vie ou de mort pour lui alors que Jill y succombe d'une certaine manière.
    Alchimie est une merveille plus sombre mais aussi plus mature que Comment se débarrasser d'un vampire amoureux. Un dur défi à relever que de moderniser l'étrange histoire de Robert Louis Stevenson, docteur Jekyl et Mister Hyde. Mais je peux vous affirmer que le défi est remporté haut la main. L'auteur a ce don de nous emporter dans ses romans avec une facilité surprenante, on s'attache tout de suite à Jill ainsi qu'à Tristan. Pour ce qui est de l'écriture de Beth Fantaskey, elle est sublime ! Fluide, douce, prenante, addictive... il est impossible de ne pas aimer son style !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par 100choses, le 11 octobre 2012

    100choses
    J'avais chroniqué (enfin si on peut employer ce terme là vu le contenu de mes billets à l'époque) The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr Hyde dans les toutes premières semaines de ce blog et j'avais énormément apprécié ma découverte de ce texte. du coup, dès que j'avais eu vent de cette réécriture, je m'étais empressée de l'ajouter à l'interminable liste de mes futures lectures. J'ai finalement été extrêmement déçue par cette lecture…
    Pourtant tout commençait plutôt bien, un certain docteur Jekel, chercheur en chimie, se faisant sauvagement et mystérieusement assassiner dans sa voiture, sur le parking du laboratoire qui l'emploie. Ajoutez à cela, une enquête policière révélant que ledit docteur faisait de mystérieuses recherches en pleine nuits et subtilisait des produits chimiques… Ajoutez encore un mystérieux Tristan Hyde, débarquant dans le coin tout droit d'Angleterre au moment des faits, assailli de cauchemars et de pertes de mémoires que sont père psychiatre refuse de prendre au sérieux.
    J'étais hyper enthousiaste en découvrant tous ces ingrédients sauf que très rapidement, mon enthousiasme est retombé.
    D'une part, parce qu'au bout de 200 pages sur 400, il ne s'est toujours rien passé de majeur. Nos deux héros n'en finissent plus d'hésiter, de changer d'avis… J'avance, tu recules… Bref, j'avais un peu envie de leur dire qu'il serait temps de se bouger aux deux cocos, surtout vu l'ultimatum qui pèse sur chacun d'eux. Enfin, tout semble se résoudre au milieu du roman et on se demande bien ce qui va pouvoir se passer dans les 200 dernières pages, quand on assiste à un revirement de la situation initial ; et c'est reparti pour un tour sur le même mode ou presque ! le tout dans une ambiance de parodie de roman d'horreur grotesque. Certaines scènes frisent vraiment le ridicule.
    Et puis surtout, Jill Jekel est absolument insupportable !!! Non mais c'est pas dieu possible d'être aussi cruche ! C'est peut-être un petit génie en cours, mais alors dès qu'elle a sorti le ne de ses bouquins, elle est totalement impotente ! Bonne à rien et complètement crétine. Par exemple (léger spoiler) : elle se retrouve en pleine nuit, dans un couloir du lycée (dans lequel elle est entrée par effraction), avec notre cher Tristan lui annonçant qu'il a comme des pulsions meurtrières qu'il ne maîtrise pas. A sa place, vous fileriez vite fait bien fait mettre le plus de distance possible entre le bellâtre psychopathe et vous ! Et bien non, cruchonne première se vexe et part bouder de désespoir quand elle découvre que ce n'est visiblement pas elle, mais sa meilleure amie que Tristan assassine en rêve. de même, elle nous pique une crise de jalousie quand elle découvre que Tristan aurait couché avec la même amie, à un moment ou Jill ne connaissait même pas encore ledit Tristan. Enfin, je veux dire, c'en est limite pathologique à ce stade. Sur l'échelle de la bellaswanitude, elle mérite au moins un 8 !
    Quant à Tristan, il est quand même un peu moins idiot et soûlant que Jill mais il en fait un peu trop dans le côté ado torturé qui a peur de devenir un monstre, et compose des mélodies trop dark. Même son accent britannique ne suffit pas à le rendre supportable.
    Enfin, mais pourquoi nous avoir collé une romance à la noix entre les deux héros? C'est ridicule, limite incestueux et distord le roman original de telle façon que je n'ai même pas bien compris comme l'auteure en arrivait là où elle en arrive, tellement j'ai trouvé cela capillotracté, incohérent. Et puis forcément, comme il faut coller aux standards puritains, à la fin du bouquin, nos deux héros de 17 ans sont fiancés, parce que sinon, c'est pas correct. Tssss.
    Enfin, si au départ les adultes semblaient un poil plus intéressants que les ados, on finit là aussi extrêmement déçus. En effet, j'avais bien envie de découvrir ce que messieurs Jekel et Hyde avait bien pu trafiquer ensemble avant le décès du premier. Idem pour Mr Messerschmidt (le prof de chimie) qui a parfois un comportement un peu bizarre. Mais finalement on ne découvre rien de plus que ce qui est évident dès les toutes premières pages.
    Sans compter que sur le plan de la forme, on rencontre pas mal de problèmes aussi. En particulier au niveau de la chronologie : si l'on saisi qu'en gros un an se déroule, aucun moyen de savoir si plusieurs heures/jours/semaines/mois se sont passés entre deux événements. Et puis l'alternance des points de vue d'un chapitre à l'autre m'a semblée très mal maîtrisée : aucun changement dans le ton ou le style. Malgré le prénom en tête de chaque chapitre, j'étais parfois obligée de relire plusieurs fois le premier paragraphe pour comprendre qui je suivais…
    Bref, vous l'avez compris, je n'ai pas du tout aimé ! Je suis pourtant allée jusqu'au bout espérant une amélioration qui n'est jamais venue. du coup, je vous encourage (encore plus que d'habitude) à aller découvrir les billets de mes camarades, histoire de découvrir d'autres points de vue sur cette histoire.

    Lien : http://leboudoirdemeloe.co.uk/2012/10/11/fantaskey-beth-alchimie/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Yumiko, le 01 octobre 2013

    Yumiko
    Voilà un roman que j'ai acheté à sa sortie en poche car j'étais intriguée par ce nouveau récit d'une auteur qui avait su me convaincre avec sa série sur les vampires. Disons que si la sauce a pris et que le livre s'est lu très rapidement, ce n'est pas non plus le livre de l'année... Toutefois si la partie YA n'est pas très originale, celle qui concerne Hyde et Jekyll s'avère très prenante et inattendue. du coup, j'ai adoré les éléments sur ce thème et je me suis un peu ennuyée sur le reste, mais au final j'ai beaucoup aimé les 3/4 du livre dirons-nous.
    Deux jeunes gens vont apprendre à se découvrir de part un secret qui semble lier leurs deux familles. Les écrits du Dr. Jekyll ne seraient finalement pas que de la littérature mais bien un compte-rendu d'une expérience qui a vraiment eu lieu. Aussi les familles sont marquées depuis cette époque par les restes et les séquelles dues à ces essais. Quand certains s'en sortent bien, d'autres doivent combattre un monstre redoutable qui se nourrit de sang et de meurtre. Jill et Tristan vont donc s'allier pour essayer de sauver les Hyde et découvrir le fin mot de cette histoire.
    Jill et Tristan m'ont plu. Ce sont des personnages que nous avons plaisir à suivre et auxquels nous nous attachons très rapidement. Si tout va bien trop vite autour d'eux, que ce soit leur relation ou les révélations, leur psychologie n'en reste pas moins développée et captivante. Il est clair que la patte YA est très présente, trop à mon goût, mais en même temps c'est un roman qui se voulait comme tel donc j'étais prévenue... Mais c'est vrai qu'avec la qualité des idées touchant au duo Hyde et Jekyll, j'aurais aimé un roman encore plus adulte, avec une intrigue plus sombre et plus noire, ce qui n'aurait pas été compliqué à faire vu le postulat de départ.
    Mis à part ce petit bémol qui fait que le livre ne ressort pas complètement du lot comme il aurait pu le faire, cela reste une bonne lecture rapide et servie pas un style captivant et agréable. Donc bon je ne vais pas me plaindre non plus, même si avec la petite touche de plus, il aurait pu devenir un beau et gros coup de coeur qui sait...
    En bref, voilà un roman qui plaira aux personnes intriguées par la reprise de l'histoire de Jekyll et Hyde et qui se demandent comment amener des éléments originaux en partant de ce récit de base. Pour les autres, si le YA est un genre que vous aimez voir mélangé avec du fantastique et une petite note de thriller, je pense que vous devriez réussir à vous laisser emporter par ce roman.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Luna05, le 19 novembre 2010

    Luna05
    Je ne sais pas par où commencer....
    Ayant adoré le tout premier roman de Beth Fantaskey, je n'ai pas hésité un seul instant lorsque j'ai appris qu'un nouveau livre allait paraitre. Une réécriture concernant le Docteur Jekyll et Mister Hyde, de quoi créer une histoire passionnante et noire à souhait.
    à présent le moment est venu de dire ce qu'il en est réellement de mon point de vu. Arnaque ou réussite?
    Après une lecture ayant durée seulement deux soirs, je dois dire qu'un grand sentiment de frustration et de déception m'a accompagné tout le long de ma lecture de l'ouverture à la fermeture définitive de ce livre. à mes yeux ce roman est un beau gâchis au vu de l'ambitieux sujet traité ici. La magie d'écriture rencontrée dans sa précédente œuvre s'est ici totalement évaporée. Autre fait à ajouter, Mme Fantaskey a choisi de souvent céder à la facilité dans ses intrigues...
    à présent les personnages. le couple principal, Jill et Tristan se veut désagréable et énervant à suivre. le récit alternera entre les pensées intimes de Jill et Tristan.
    Jill est une jeune fille timide, introvertie, intellectuelle mais surtout dépourvu de caractère. Cette héroïne se laisse piétiner par tout le monde sans broncher. Personnalité lâche et jugeant tout le monde. Une héroïne assez tête à claque et pas vraiment attachante. Son revirement de personnalité sera d'ailleurs assez peu plausible, risible, pathétique et pitoyable, ou comment créer deux personnalités extrêmes.....
    Tristan quant à lui est le total opposé de Jill. Jeune homme sure de lui, indépendant, se fichant de tout et ne faisant que ce qu'il veut quand il veut. N'accordant que peu d'importance à celles et ceux qui l'entoure. Jeune artiste talentueux compositeur et interprète au piano étant peu a peu dévoré par sa seconde personnalité prédatrice et criminelle. Sa rencontre avec Jill lui fera espérer la découverte d'un antidote pouvant le soigner.
    Cependant sa relation avec cette dernière évoluera également entre passion le poussant vers elle et promesse de réduire Jill à néant.
    le récit se veut extrêmement long, sans rythme et j'ai dû m'accrocher pour vite en finir avec lui.
    Je n'ai pas apprécié cette lecture, le suspense concernant certain personnages troubles s'éventait assez vite. Facile de deviner qui était ou non impliqué dans le meurtre du père de Jill. Même le dénouement m'a paru plat et convenu.
    à lire si vous n'avez rien d'autres sous la main, autrement passez votre chemin vous trouverez bien mieux dans le genre young adult.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par FadaOfBooks, le 28 août 2012

    FadaOfBooks
    J'ai entendu parler de Beth Fantaskey grâce à son livre « Comment se débarrasser d'un vampire amoureux » et de ses suites. Malheureusement je n'ai pas encore eu l'occasion de me procurer ces livres.
    J'ai gagné Alchimie à un concours auquel j'avais participer car je voulais vraiment découvrir cette auteure. Cette réécriture de l'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde ne m'a, au début, pas plus emballée que cela. Je l'ai donc longtemps laissé dans ma PAL...Mais quelle erreur ! Ce livre est génial et c'est une très belle découverte ! Je suis heureuse d'avoir enfin lu le livre et de l'avoir enfin sorti de ma PAL !

    Jill Jekel vient de perdre son père qui a été sauvagement assassiné et elle apprend dans la foulée que ce dernier avait dépensé toutes ses économies pour ses études. Elle décide alors de participer à un concours, en binôme avec Tristan Hyde, un garçon de sa classe très mystérieux, pour tenter de remporter une bourse.
    Jill a eu l'idée pour ce concours de recréer la formule de la transformation du Dr Jekyll en son alter ego maléfique Mr Hyde. A l'aide de la formule contenue dans une mystérieuse boîte dans le bureau de son père, de Tristan et de leur talent respectif de chimiste, Jill et Tristan vont tout mettre en œuvre pour recréer cette formule. Mais cette expérience ne sera pas sans danger, les jeunes gens en sortiront changer...définitivement.

    On ne peut pas dire que la vie sourit à nos personnages ! le père de Jill est mort et sa mère se noit dans un puits de désespoir...Bien qu'encore adolescente, la jeune fille doit s'occuper de tout chez elle désormais. Au lycée Jill est très réservée et solitaire. Elle ne s'affirme pas et a très peu confiance en elle. Elle est intelligente, autonome, mature. de belles qualités la définissent mais la jeune fille se dégoûte, elle n'aime pas cette Jill qui reste toujours en retrait. Jill évolue beaucoup au cours du roman et prend parfois des choix désespérés qui m'ont un peu déçu venant de sa part, elle qui est si intelligente... Cependant je me suis attachée facilement à elle et je ne voulais en aucun cas la voir blessée physiquement ou moralement.

    La mère de Tristan s'est également fait assassiné il y a déjà quelques temps mais le jeune homme a toujours son brillant psychiatre de père à ses côtés.
    Tristan est mystérieux et ses motivations pour aider Jill sont sombres. Il a des réactions dangereuses et sauvages de quoi bien effrayer la demoiselle! Mais Tristan fait tout pour protéger la jeune fille des éventuels dangers, dont lui même. Il a le sens du devoir et du sacrifice et possède un courage hors norme ! J'ai adoré ce personnage sombre et énigmatique qui n'hésiterait pas une seconde à se sacrifier pour le bien.

    Les personnages se rapprochent pour mieux se haïr par la suite. L'évolution des sentiments est bien progressif et l'enchaînement des événements est cohérent. Les relations évoluent bien, cela ne va pas trop vite et l'arrivée des sentiments est bien compréhensible, ce n'est pas trop « gros ». le lien qui unit les deux protagonistes est subtile et nos héros vont parcourir un long parcourt semé d'embûches ! J'ai vraiment apprécié cette mise en place et cette cohérence dans le rapprochement des personnages. J'ai bien eu le temps de bien tout comprendre et assimiler, tout était crédible.

    Le récit est à deux voies. Cette manière de narrer l'histoire permet bien de tout comprendre et d'avoir une vision globale des événements. On comprend mieux ainsi chaque personnage, leurs ressentis, le pourquoi de leurs agissements, leurs pensées et leurs démons intérieurs...

    L'auteure mêle avec brio l'amour, la haine et l'horreur. Tous ces sentiments de peur, de désespoir, de vulnérabilité, de dégoût et de déception créent une atmosphère sombre et pesante. J'ai ressenti comme un compte à rebours dans ce roman, c'est stressant mais aussi terriblement addictif ! Il est question de pleins de retournements de situation dans le livre, l'auteure en a fait voir de toutes les couleurs à ses personnages !

    L'aspect scientifique du livre n'est pas excessivement mis en avant ce qui est un peu dommage d'un côté mais de l'autre cela permet de ne pas se prendre la tête avec de la chimie ^^
    L'histoire est surtout centrée sur les personnages, leurs évolutions au cours du roman et leur bataille contre leurs démons intérieurs.
    Ce livre est rempli de questionnement sur l'âme et sa noirceur, sur ce qu'on l'on désire vraiment et sur la force de volonté. Seriez-vous capable de vous supprimer pour le bien de l'humanité ?

    La fin a été trop vite bâclée, ce qui est fort dommage. Elle est beaucoup trop simpliste, dire « je ne sais pas pourquoi j'ai réussi mais j'ai réussi » ce n'est pas crédible. Et pour un livre dont les relations et les événements étaient rendues très réels et plausibles, cette fin fait vraiment tâche ! de plus, nous n'avons pas beaucoup d'explications sur la malédiction...

    Le style de l'auteure est appréciable. Beth Fantaskey a eu de très bonnes idées pour son intrigue et ses péripéties ! C'est fluide, c'est riche, c'est agréable. Les sentiments sont très bien retranscrits et l'on comprend bien pourquoi ils agissent comme cela.

    Alchimie a été une très bonne découverte pour moi, malgré une fin bâclée et le peu d'explications sur la malédiction. La frontière entre l'amour et la haine est très mince, et je suis sûre que cette histoire sur fond de meurtre, de mystère, d'horreur et de chimie en séduira beaucoup.


    Lien : http://fadaofbooks.eklablog.com/alchimie-a49354804
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (15)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par fadadelecture, le 26 février 2013

    - Jill ! Sors de la maison ! cria ma mère.
    Pourtant , le monde semblait tourner au ralenti autour de Tristan et moi.
    - Embrasse-moi, Jill, souffla-t-il en me saisissant par les bras. Embrasse-moi ... et donne-moi un peu de formule.
    - Non, Tristan. Je ne sais même pas si ça marche ...
    - Ca marchera pour moi. Tu le sais bien. Je suis un Hyde.
    La bête se rapprochait. Elle semblait prendre son temps avant de nous tuer, comme pour laisser à Tristan une dernière chance de boire sur mes lèvres. Du coin de l'oeil, je voyais un rictus d'exitation et d'impatience se dessiner sur ses lèvres.
    - Embrasse-moi, Jill, pour me dire adieu. Ensuite, vas libérer ta mère.
    - Mais nous n'avons plus d'autre formule en réserve. Tu ne pourras jamais revenir !
    - Ne t'inquiète pas.
    Je secouai la tête, encore plus résolument.
    - Je refuse.
    - Je t'aime, déclara Tristan. Je t'aime tant ...
    Ces mots, je les attendais depuis si longtemps. Malgré la menace imminente de la mort, je me sentais étrangement en paix, tout à coup.
    - Moi aussi, lui répondis-je. Je ne cesserai jamais de t'aimer.
    - Alors ... fais-le !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 29 octobre 2010

    J'avais beau savoir que j'étais en train de contaminer son âme, que je le conduisais droit à sa perte, je l'ambrassai avec une tendresse et une passion telle que l'espace d'un court instant, j'eus le sentiment de ne faire plus qu'un avec lui. De vivre et de respirer à travers lui. De partager la force qui avait toujours été la sienne, homme ou monstre. L'espace d'un instant, "j'étais" Tristan et il faisait parti de moi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 29 octobre 2010

    Pourtant, la présence de Jill entre mes bras, ce mélange ennivrant de passion et de tendresse qu'elle éveillait en moi... Je n'avais rien éprouvé de tel avec aucune autre fille, et je ne pouvais me résoudre à m'y arracher. Je voulais que ce baiser dure pour toujours, certain qu'il s'agissait du dernier, absolument certain qu'il s'agissait du plus beau, et je serrai Jill plus fort contre moi, avide de sa présence, tel un condamné à mort s'efforçant de savourer son dernier repas alors qu'il entend se dresser l'échafaud de l'autre côté de sa cellule.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 29 octobre 2010

    Peut-être ressentais-je ce calme parce qu'à mon réveil, après avoir rêvé du meurtre de Jill Jekel, j'avais réalisé, sans l'ombre d'un doute, que j'étais amoureux d'elle. Peut-être étions-nous "tous les deux" amoureux d'elle, la bête et moi. Attirés par son innocence, ces grands yeux confiants, sa fragilité,...
    La différence, c'est que la bête voulait verser le sang de Jill, la posséder pour mieux la détruire... Tandis que moi... j'étais prêt à verser mon "propre" sang pour la sauver.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par SEcriture, le 19 janvier 2011

    Un grand type costaud d’un mètre quatre-vingts qui avoue à une jeune fille timide et sans défense qu’il a peur d’être un monstre, l’invite à le suivre dans un lycée désert en pleine nuit, sachant que le père de la jeune fille a été brutalement assassiné par un inconnu. Pas étonnant qu’elle ait pris la fuite !

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

> voir toutes (3)

Videos de Beth Fantaskey

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Beth Fantaskey

An interview with YA author Beth Fantaskey author of Jessica's Guide to Dating on the Dark Side and Jekel Loves Hyde.








Sur Amazon
à partir de :
12,00 € (neuf)
5,10 € (occasion)

   

Faire découvrir Alchimie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz