Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Guy Abadia (Traducteur)

ISBN : 2253062820
Éditeur : Le Livre de Poche


Note moyenne : 3.71/5 (sur 116 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le Fleuve de l'Eternité, long de trente-deux millions de kilomètres, serpente à la surface d'une planète spécialement remodelée par les Ethiques pour accueillir quarante milliards d'humains ressuscités.
Toute l'humanité et un extra-terrestre.
Dans quel b... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par gill, le 12 juin 2012

    gill
    La série du fleuve de l'éternité est une des séries réussies que compte la science-fiction contemporaine.
    Mêlant SF, aventure et histoire, elle a reçu le prix Hugo pour son premier titre ''Le monde du fleuve''. Le noir dessein est le troisième tome des cinq que comporte la série.
    Les personnages sont bien imaginés, malgré leur grand nombre et le récit souffre de quelques longueurs, il s'essouffle quelque peu dans ce tome, mais l'histoire reste intéressante et l'on s'accroche pour connaître l'épilogue qui ne manquera, sûrement, pas d'être au rendez-vous.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par claireogie, le 02 mars 2011

    Les hommes d'affaires se glorifient
    De leur technique et de leur savoir faire,
    Mais du Tao ils ont encore tout à apprendre.
    Ils sont fiers d'exploiter,
    Mais ils ne savent pas ce qu'il advient du corps.
    Pourquoi n'apprennent-ils pas
    Auprès du Maître des Vérités Noires,
    Qui contempla le monde entier dans une bouteille de jade ?
    Quand son âme éclairée
    Fut libérée des Cieux et de la Terre,
    Chevauchant le Changement il entra dans la Liberté.

    Tai-Peng s'interrompit alors pour vider sa coupe et la tendit pour qu'on la lui remplisse.
    Un homme de son groupe, un Noir qui s'appelait Tom Turpin lui dit :
    - Désolé, mon vieux, mais le pinard c'est terminé ; il y a encore de la gnôle, si tu veux.
    - Comment ? Plus de divin nectar ? Foin de votre liqueur de barbares ! Elle abrutit là où le vin revigore.
    Il regarda autour de lui, sourit comme un tigre à la saison du rut, souleva Wen-Chun dans ses bras puissants et l'emporta à grandes emjambées vers sa cabane.
    - Quand le vin a cessé de couler, il est temps de penser aux femmes.
    Les feuilles et les fleurs multicolores bruissaient en traînant à terre tandis que Wen-Chun faisait semblant de se débattre. Tai-Peng ressemblait à une ancienne créature mythique, un homme-plante enlevant une fille des hommes.
    Tout le monde éclata de rire et le groupe commença à se disperser avant même que Tai-Peng eût refermé la porte de la cabane.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
7,22 € (neuf)
3,17 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Fleuve de l'éternité, tome 3 : Le Noir dessein par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz