AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DX2AJ
Éditeur : Flammarion (30/11/-1)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Clio1989
11 janvier 2017
  • 3/ 5
Ce petit livre se présente comme un récit de voyage. Et en effet, Claude Farrère, après plusieurs décennies d'absence, parcourt le Japon, la Corée, la Mandchourie, la Chine. Il rencontre, il dîne, il discute, il est reconnu. Il faut dire que c'est un auteur à succès, un écrivain du Japon, mais aussi un défenseur reconnu du Japon en France.
Nous sommes en 1938. La guerre est bien entamée, que l'on considère qu'elle ait été commencée avec l'invasion de la Mandchourie en 1931-1932 ou en 1937 avec l'invasion de la Chine du Nord - incident du pont de Lugouqiao. Hors si l'auteur est foncièrement anti-hitlérien, il est au moins autant attaché à la cause japonaise. A la cause japonaise, contre la Chine.
Car la deuxième partie du fascicule, qui présente le véritable intérêt, et pour laquelle le récit de voyage, très rapide, n'est en fin de compte qu'un prétexte, est surtout ça : un réquisitoire contre la Chine, et un plaidoyer pour le Japon. On aurait pour le moins aimé que l'auteur se servît moins de lieux communs et plus d'arguments fondés en raison, sans quoi ses conclusions n'ont que peu de poids. La plupart des thèmes développés ici sont d'ailleurs mieux expliqués et soutenus dans d'autres publications.
En somme, c'est ce qu'on appelle un pamphlet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Clio1989Clio198911 janvier 2017
C'est que je vais vous dire une chose vraie : les Français ne sont lâches qu'en France et en temps de paix. A l'étranger, ou dès qu'on se bat, leur habitude est de donner des leçons de courage à tout le monde.
Commenter  J’apprécie          00
Clio1989Clio198917 novembre 2016
Ainsi le peuple japonais a-t-il toujours gardé, sans doute possible, toutes ses vertus guerrières de jadis. Et il a pareillement conservé toutes ses vertus pacifiques : sa courtoisie, sa netteté morale et corporelle, son énergie au travail, sa patience, sa persévérance. La seule vision, fût-ce à travers une grace de wagon, de la campagne japonaise, des cultures, des paysans penchés sur leurs sillons, et des arbres, si sagement, si pieusement entretenus, conservés, prolongés, des hameaux enfin et des plus simples maisons suffit. L'âme japonaise est visible toute entière dans chacun des paysages japonais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clio1989Clio198913 novembre 2016
Et voilà deux pays que le hasard a jetés presque aux antipodes l'un de l'autre mais que leurs climats analogues et leurs vertus analogues de leurs habitants ont faits, que la politique le veuille ou non, deux pays frères entre qui ce serait un sacrilège et une absurdité d'imaginer autre chose qu'une amitié fraternelle.
Commenter  J’apprécie          00
Clio1989Clio198918 novembre 2016
Les Allemands du IIIe Reich préfèrent les canons à la choucroute. Les Japonais, eux, préfèrent même au riz un paysage savamment aménagé, une danse hiératique, un noble cortège, - de la beauté, enfin ! - et goûtent l'orgueil de leur préférence, le goûtent au plus profond d'eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          00
Clio1989Clio198930 novembre 2016
Est-ce que vous avez vu, par hasard, une pieuvre menée en laisse ? Moi, non. La Chine est cette pieuvre, cette bête terrible, absorbant tout, mais n'ayant pas de vertèbres, pas d'os, pas de moelle, rien. On ne sait par où la prendre. On ne la prend jamais.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Claude Farrère (1) Voir plusAjouter une vidéo

Claude Farrère : La maison des hommes vivants
Olivier BARROT, installé dans une chambre, présente une réédition de "La maison des hommes vivants" en poche Librio ; une histoire fantastique écrite par Claude FARRERE, auteur populaire, élu à l'Académie française.
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
149 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre