Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2845637438
Éditeur : Xo Editions (2014)


Note moyenne : 3.78/5 (sur 1490 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis...
Et puis vient l'accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré d... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (330)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Hugo, le 13 août 2015

    Hugo
    Il y a longtemps j’ai lu un livre qui m’avait autant ému que le bébé d’un autre quand t’en veux pas : « Bah il a quand même une sale gueule le pauvre, comme sa mère»
    Après, quand tu commences à avoir la paternité qui te démange le kyste à plaisir, tu développes ton côté princesse, genre, et si on se mariait comme des fous d’amour, on réinventerait le romantisme, la passion sans fin, l’éternité nous appartiendrait avant le drame d’un souci d’amour, puis la naissance te donne enfin la notion de sacrifice, d’amour absolu…
    Bref le bouquin me paraissait aussi oubliable que ma première paloche, plus petit que ma salope de partenaire d’une cuvette à chiotte, la cata, genre t’embrasse comme un pauvre mec de 6ème… Ma langue devait stressée la pucelle, et puis beurk merde…
    Du coup à l’époque twilightienne, j’avais écritE une critique à l’arrache sans éclat de larme, ouais Zobie je passais à côté du truc larmoyant pour cul cul et praline… j’aurai peut-être pu et glisser un doigt pour la déconnade, mais j’aime pas la praline…
    Et puis ce soir, je penche mon ennui, sur le programme télé, et je vois qu’il passe le film, l’actrice est plutôt brillante d’habitude, allez vendu, j’ai envie de pleureur ma féminité…
    Bon j’ai un côté ou deux couilles molles, genre manquerait pas grand chose pour qu’un jour elles décident de devenir des putains d’ovaires, avec les saute d’humeur, les douleurs d’une capote trouée 9 mois plus loin, d’une pilule oubliée…enfin si y me pousse des gros nichons, je veux bien en parler, pourvoir enfin se les tripoter sous la douche quel kif…
    Ahhhhh vous revoilà redevenus raisonnables… Suffit de savoir leur parler
    Ce soir j’ai cueilli une fleur bleue, à l’aurore d’une nuit bien chaude, la goutte qui perle sa canicule, le ventilo qui tourne sa détresse ma calvitie au vent, je suis bien à la maison, la tête adossé sur le cul de ma voisine de canapé, comme cette Maxime d’une fin annoncée, triste à en chialer, juste quelques larmes coulées au réveil de la nuit, avant le cri des chiens enragés qui cuvent leur journées… Il fait si noir dans cette histoire aux couleurs d’une musique violoncelle, une guitare à la main, il gratte ma jalousie, un vieux rêve fantasmé de branleur d’antan, sans talent, avec une voix de fin du monde… Moi je veux être ce mec qui rocke comme un ado, suffit de se foutre l’amour propre derrière l’oreille le temps d’une soirée, redescendre un peu de son nuage d’adulte névrosé, bercé par une BO qui donne envie de danser à la romantique, d’un pied gauche qui trébuche sur l’autre, se foutre la misère juvénile, comme dans le temps, avec les ralentis en plus, la belle maison enneigée, les parents d’enculé dont tout le monde rêve… parfait comme dans une bouse d’ordinaire, le drame, les souvenirs, le deuil, la lumière au bout du soleil qui brille comme tes petits yeux poussiéreux, que ta gonzesse de vie te demande si t’es enrhumé, et que toi tu lui réponds avec une voix de maestro de l’escroquerie, genre ton petit coeur est resté puceau de la niaiserie à facilité…
    « Putain mais le film de merde quoi… »
    Pourquoi j’aime ce genre de films ? ce genre d’histoire ? ça doit aller trop bien dans ma tête, bordel faut que je me rechoppe une pathologie névrotique pour pleurer ma détresse sur la qualité subjective des grands intellos spécialiste en chef d’oeuvre qui échappe à ma virilité, de cet enfant devenu grand attaché à son monde imaginaire plus passionnant…
    Bonne nuit les filles… je vous préviens pour la soirée Pyj….
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          27 45         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par BlackKat, le 30 mai 2013

    BlackKat
    Court roman de 183 pages, 183 pages pour être de l'autre côté, pour s'identifier à cet être dans le coma... Mia a 17 ans, mais elle pourrait en avoir 30, elle pourrait être un garçon, tant le sujet abordé dépasse l'héroïne en soi.
    Mia nous offre la vision de son monde, de son lit, du fond de son coma.
    C'est une réflexion sur la mort. Où est le courage, dans celui de mourir ou de vivre? Où est la facilité, dans celle de se laisser porter par le destin ou se battre? Rester ou partir... pour soi, ou pour les autres? A-t-on réellement le choix?
    Quelques questions existentielles posées avec une simplicité confondante, mais ô combien bouleversante! le tout agrémenté par quelques références musicales bien sympathiques qui maintiennent le récit dans une relative légèreté!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 41         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Kely, le 16 octobre 2011

    Kely
    Mon ressenti sur cette lecture
    Une émouvante histoire dont la narratrice va devoir faire un terrible choix : celui de vivre ou de mourir !
    Mia a 17 ans, elle est entourée… d'amour !
    Elle vit dans un univers aimant… Ses parents, son petit frère Teddy de 10 ans son cadet, ses grands-parents paternels, sa meilleure amie Kim et son amoureux Adam, sont là, l'entourent, la soutiennent, la comprennent.
    Un monde entier rempli d'échanges affectifs, de soutien, de compréhension… Un monde harmonieux au rythme empreint de musicalité.
    Pourtant, par un matin glacial, le destin va entraîner Mia dans la pire des tragédies.
    Plongée dans un coma profond, elle va se retrouver dans un état d'EMI (Expérience de Mort Imminente), connue aussi sous le nom de NDE (Near Death Experience).
    Autrement dit, elle va être témoin oculaire et auditif de son hospitalisation dans le service des soins intensifs, voir et entendre ceux qui seront là pour elle, pour l'aider, pour la soigner, pour lui donner de nouveaux moments, malgré les tragiques circonstances !
    Mia alterne, ses ressentis présents et ses moments forts du passé… le lecteur découvre peu à peu l'intensité des moments familiaux, amicaux et amoureux. Tous ses moments, qui font comprendre l'importance de liens aussi forts avec les personnes de sa vie… Tous ses moments qui permettent de se construire, de devenir… Tous ses moments passés qui aident à construire l'avenir…
    Mais, le jour où l'on est confronté à la perte des êtres chers et proches, existe-t-il encore un avenir possible ? N'est-ce pas une véritable trahison que de décider de vivre en dehors d'eux ? Et le bonheur est-il encore envisageable ?
    Voilà, un certain nombre de questions existentielles auxquelles Mia va être confrontée… Et, quelles en seront les réponses sincères ?
    Une histoire poignante, que Mia nous raconte à la première personne et qui fait de son lecteur un confident, un peu comme si elle attendait que celui-ci l'aide à prendre SA décision…
    Je lirai sans doute la suite... le temps pour moi de me remettre de cette bouleversante confidence !
    Note : 10/10
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 32         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Nymphea, le 24 octobre 2014

    Nymphea
    Lorsqu'on se met à la place de Mia, on se demande : « Mais qu'est-ce que je ferais à sa place ? ».
    Cette dernière voit ses proches défiler, sous ses yeux, et la chérir. Ses parents sont morts. Son frère aussi. L'accident est arrivé si soudainement, en l'espace de quelques secondes, alors que tout allait pour le mieux. Et puis Mia doit choisir entre rester en vie (mais pour quoi faire ? Que ferait-elle sans sa famille, ses habitudes ? Comment pourrait-elle vivre en sachant ça, en se sentant coupable ? Car elle, elle n'est pas morte. Teddy, son jeune frère, ne pourra plus jamais rien faire et rien que d'y penser, on a les larmes aux yeux.) ou mourir... Cette dernière option lui paraît bien plus simple. De toute façon, ses proches savent déjà qu'elle est dans le coma, ce ne serait donc pas une surprise si elle se laissait aller vers le Royaume de la Mort. Et pourtant.... Pourtant, il y a Adam. Adam, son petit ami, qui est prêt à tout pour la voir seulement quelques secondes, quitte à se faire renvoyer de l'hôpital ou pire, aller en garde-à-vue. Lui qui l'a toujours aimée telle qu'elle était. Et il y a aussi Kim, sa meilleure amie, qui lui prouve encore une fois qu'elle peut compter sur elle. Et ses grands-parents, Willow, l'infirmière Ramirez....
    Peut-elle abandonner ces personnes ?
    J'ai trouvé ce livre d'une justesse et d'une réalité incroyables. Rien de cucul, de stéréotypé, tout est là, tout est vrai. J'ai vraiment réussi à compatir à Mia, car à chaque fois que je me mettais à sa place, je me disais « Je ne sais vraiment pas ce que je ferais, mais... Je ne pense pas que j'aurais la force de continuer ». Et je me dis aussi, j'espère que ça ne m'arrivera jamais, même si je ne pense pas que j'aurai la possibilité de choisir... Voilà pourquoi ce livre est réussi. Rythmé par la musique, une douce sensibilité s'en dégage.
    Mais il n'y a pas un problème, avec tout ce que je viens de dire ?...
    Pourquoi n'ai-je mis que 4/5 ? Ahh la la, j'ai déjà beaucoup hésité entre 3 et 4 et j'ai finalement opté pour l'honnêteté... Je parlais du rythme tout à l'heure ; il est lent, très lent, si bien que parfois il en devient ennuyeux. Il y a très très peu d'actions, ce qui m'a manqué. J'aime ce genre de livres, mais ça a été un peu long à mon goût et déjà que le livre n'est pas gros, il aurait pu être raccourci à la moitié et on en aurait autant su... Tout au long de ce livre, on enchaîne souvenir sur souvenir, ça devient très rapidement rébarbatif. Sinon, Mia n'est pas très originale, hormis le faire qu'elle fasse du violoncelle (ça, en revanche, c'est génial ! J'admire.) ; elle est relativement fade, il n'y a pas cette étincelle de folie, de mystère que j'aime chez les héros/héroïnes... En bref, j'ai eu un peu de mal à accrocher, la preuve, je l'ai lu en plus d'une semaine et demi alors que normalement, j'aurais dû le dévorer en moins d'une semaine.

    Malgré tout ce que j'ai pu dire, ce livre est tout de même un livre A LIRE, en tant que douce mais triste histoire. "Sympathique", si vous m'autorisez le terme... A l'occasion, je lirai la suite.
    PS : un petit + pour le titre, qui, décidément, convient parfaitement à l'histoire. "Si je reste"... La question relevée en permanence par Mia.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          5 24         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par fauteuil, le 05 août 2015

    fauteuil
    Émouvant ? Ça ? Ce livre est un gâchis. Je suis attristée de voir à quel point Gayle Forman a détruit son idée de génie pour en faire une histoire superficielle et sans émotions. Je répète : idée de GÉNIE ! Idée DÉTRUITE, ANÉANTIE. Ce livre... aurait pu transmettre tellement de choses. Il aurait pu me chavirer le cœur, me faire fondre en larmes. Mais il n'en est rien. Que nenni. Je suis restée de marbre, attendant le moment où je pourrais enfin ressentir quelque chose. Arrivée à la moitié du roman, je commençais à m'inquiéter. Je me disais : "Ça doit être vers la fin." Et je continuais à lire, puis je me suis rendue compte qu'il ne me restait que quelques pages à découvrir. "QUOI ?! ... Garde espoir. La fin. Tout se joue là-dessus. (Quelques pages après) QUOI ?! C'EST TOUT ?!?! (Vous comprendrez que je venais de finir le livre.)"
    Au cours de cette lecture, voici ce que j'ai ressenti, en un seul mot : ennui. Ennui profond, - ou élevé, interprétez-le comme vous voulez, de toute façon ça revient au même - tellement j'ai eu l'impression qu'il ne se passait rien dans ce livre.
    Émotions, ressentis qui sont censés (je crois) être présents pendant le récit : peur (pas le moindre frémissement). Tristesse (ça me dit vaguement quelque chose). Désespoir (je crois que j'ai loupé des passages, parce que là ça va pas du tout). Nostalgie (oui, bien sûr, enfin un terrain connu, mais bon c'est quand même pas terrible sur ce point). Amour (on parle bien de la relation plate de Mia et Adam ?). Espoir (bah moi j'ai pas eu trop l'impression qu'on racontait une belle histoire pleine d'espoir, là... Enfin y'en a mais j'ai rien ressenti...). BREF. Comme vous l'aurez sûrement constaté après la lecture de ce paragraphe, niveau émotions, c'est aussi calme et plat qu'un lac isolé (désolée pour la comparaison, je n'ai rien trouvé de mieux).
    Pour ce qui est des personnages, rien de particulièrement raté. Il est agréable de constater qu'aucun n'est un concentré de clichés. L'héroïne est assez originale, dans le sens où elle n'a rien de particulier qui puisse nous la rendre très sympathique mais n'est pas non plus gourde où énervante à souhaits. Allez, je vous avoue lequel est mon préféré : le grand-père de Mia. C'est celui que m'a semblé le plus approfondi et le plus touchant et touché par la situation. Parce que pour les autres, je n'ai pas eu l'impression qu'ils ressentaient beaucoup de choses... J'aime bien aussi la meilleure amie de Mia, Kim. Mais bon, on va pas s'épancher là-dessus.
    Bon, je vais vous avouer ce qui me chagrine le plus : les sentiments de Mia. Ils sont INEXISTANTS. Bien sûr, on sait qu'elle ne ressent réellement les choses que dans son véritable corps, sauf qu'à ce moment c'est déjà la dernière page et on ne connaît pas sa détresse. Pour le coup, c'est une grosse déception. C'était ma ligne sensible. Bien sûr, je peux comprendre que l'auteur n'ait pas voulu faire quelque chose de glauque et de désespérant. J'apprécie, d'ailleurs. Comme dans Nos Étoiles Contraires ; pas de passages déprimants. Sauf que dans le bouquin cité à l'instant, on a une véritable leçon de vie et un bon gros regain d'espoir. Qui ne sont pas présents dans Si je reste. Que nenni, vous dis-je ! Bref. Sans parler de la tristesse de Mia que j'aurais aimé connaître, il y a aussi et surtout quelque chose que j'aurais aimé ressentir : le tiraillement. Le tiraillement de Mia qui est de savoir si elle veut vivre ou mourir, si elle reste ou non. À part quelques phrases dans le livre qui consistent à dire : "Pour l'instant je ne sais pas si je reste ou non", il n'y a aucune preuve de l'incertitude de Mia, en tout cas on n'a pas l'impression qu'elle porte un lourd poids sur ses épaules. Vraiment dommage. Les bribes de son passé qui reviennent au fur et à mesure n'ont pas l'air d'avoir beaucoup de rapports avec sa décision. On dirait que Mia raconte de simples anecdotes. Pfff... Et moi pendant ce temps je m'ennuie. Cette idée miraculeuse de Gayle Forman réduite à quelques 185 pages qui donnent le sentiment de ne rien relater. J'en pleure de rage... Enfin façon de parler. Quelle affreuse déception... Derrière un titre accrocheur et une couverture prometteuse, se cache un récit sans vie et vide d'émotions. Et je m'excuse si je suis trop tranchante, si je dis n'importe quoi selon le point de vue des lecteurs qui ont apprécié cette lecture. Mais je dis ce que je pense. Ni plus ni moins.

    PS : Le commentaire sur la quatrième de couverture m'horripile : "Le livre le plus émouvant depuis Twilight." HUM HUM. Twilight ?! ÉMOUVANT ?! Mais ça, c'est une toute autre histoire...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 13         Page de la critique

> voir toutes (153)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Elyxir, le 11 mars 2012

    J'ouvre les yeux. Je me redresse autant que je peux. Et j'écoute.

    « Reste », dit-il.

    Sa voix se brise déjà, mais il ravale son émotion et poursuit :

    «Il n'y a pas de mots pour décrire ce qui t'est arrivé. Il n'y a rien de positif là-dedans. Mais il existe une raison de vivre. Et je ne parle pas de moi. C'est seulement que... Je ne sais pas. Je dis peut-être des bêtises. Je suis en état de choc. Ce qui s'est passé pour tes parents, pour Teddy... »

    Quand il prononce le prénom de mon petit frère, sa voix se brise de nouveau et les larmes inondent son visage. Et moi, je pense : Je t'aime.

    Il se reprend et poursuit :

    «Je suis sûr d'une chose, c'est que ce serait un gâchis si ta vie s'arrêtait là. Évidemment, ta vie est gâchée désormais, quoi qu'il arrive, et je ne suis pas assez fou pour penser que moi ou qui que ce soit pourrait changer ça. Mais je n'arrive pas à me faire à l'idée que tu ne puisses pas vieillir, avoir des enfants, suivre les cours de la Juilliard School, jouer du violoncelle devant un public nombreux qui éprouverait le même frisson que moi lorsque je te vois prendre ton archet, lorsque je te vois me sourire.

    « Si tu restes, je ferai ce que tu voudras. Je quitte- rai le groupe pour t'accompagner à New York. Mais, si tu préfères que je m'en aille, je le ferai aussi. J'ai parlé avec Liz et elle m'a dit que ce serait peut-être trop douloureux pour toi de retrouver ta vie d'avant, qu'il vaudrait peut-être mieux que tu nous rayes de ton existence. Ce serait dur, mais je le ferais. Je peux accepter de te perdre de cette façon si je ne te perds pas aujourd'hui. Je te laisserai t'en aller. Si tu restes. »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 55         Page de la citation

  • Par x-Kah-mi, le 20 décembre 2010

    Si tu restes, je ferai ce que tu voudras. Je quitterai le groupe pour t'accompagner à New York. Mais si tu préfères que je m'en aille, je le ferai aussi. Peut-être que ce serai trop douloureux pour toi de retrouver ta vie d'avant, qu'il vaudrait mieux que tu nous rayes de ton existence. Ce serai dur, mais je le ferais. Je peux accepter de te perdre de cette façon si je ne te perds pas aujourd'hui. Je te laisserai t'en aller. Si tu restes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 89         Page de la citation

  • Par Ombre, le 17 février 2010

    Je le revois avec ses boucles blondes. J'ai toujours aimé enfouir mon visage dans ses cheveux. J'attendais le jour où il m'enverrait balader avec un " tu m'embêtes ! ", la formule qu'il utilisait quand papa réagissait trop bruyamment devant un match de base-ball à la télé. Mais il ne l'a encore jamais fait.
    Et maintenant il ne le fera jamais.

    Commenter     J’apprécie          0 81         Page de la citation

  • Par Cawaii, le 10 septembre 2010

    " N'ayez aucun doute, elle vous entend, dit-elle. Elle se rend compte de tout ce qui se passe." ..... " Vous croyez que tout dépend des médecins, ou de infirmières, ou de cet équipement? poursuit-elle en tendant la main vers le mur d'appareils médicaux. Eh bien, non. C'est elle qui mène le jeu. Alors, parlez-lui. Dites-lui qu'elle peut prendre tout le temps qu'elle veut, mais qu'elle revienne. Vous l'attendrez."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 59         Page de la citation

  • Par SEcriture, le 11 juillet 2010

    p.44 « Les films et les romans se terminent généralement quand le couple échange son premier baiser. On suppose qu’après, ils sont heureux. »

    p.152 « Je chante comme si, sous les paroles de la chanson, était enfouie une carte routière musicale m’indiquant où je dois aller et le moyen d’y parvenir. »


    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 49         Page de la citation

> voir toutes (26)

Videos de Gayle Forman

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Gayle Forman

? ? Plus d'infos ci-dessous ? ?
FLOPS :
Just one year - Gayle Forman Nos étoiles contraires - John Green Qui es-tu Alaska? - John Green La légion de la colombe noire - Kami Garcia Salamacis - Emmanuelle de Jesus Frigid - JL Armentrout Half-Bad - Sally Green Ici et maintenant - Ann Brashares Au-delà des étoiles - Beth Ravis Jalousie - Sean Olin
TOPS
Champion - Marie Lu Emma - Kaoru Mori Sans âme - Gail Carriger Hopeless - Colleen Hoover Be with me - JL Armentrout Don't Look Back - JL Armentrout Wild - Cheryl Strayed Eleanor&Park - Rainbow Rowell Ten tiny breaths - K.A Tucker
#MerryBookMas, le hashtag a utiliser pour nous retrouver ;)
.°?. °?. °?. °?. Les chaînes des autres booktubeuses .°?. °?. °?. °?.
Hélène Ptitelfe : https://www.youtube.com/user/ptitelfe... Virginie Themm27 : https://www.youtube.com/user/TheMm27 Céline TheLiniebookaddict : https://www.youtube.com/user/TheLiniebookaddict Tania Read-listen-Feel : https://www.youtube.com/user/Twilight... Myriam Everbook Autrement : https://www.youtube.com/channel/UCYT0... Chloé Les Reliques du Lecteur: https://www.youtube.com/user/chlochet...
Et pour ne rien rater, la page Facebook : https://www.facebook.com/MerryBookmas
.°?. °?. °?. °?. Où me retrouver .°?. °?. °?. °?.
BLOG : http://www.ilnyak1pas.blogspot.com FACEBOOK : https://www.facebook.com/pages/Ilnyak1pas/181695298518813?ref=hl TWITTER : https://twitter.com/Noemieilnyak1pa INSTAGRAM : http://instagram.com/noemie.ilnyak1pas HELLOCOTON : http://www.hellocoton.fr/mapage/ilnyak1pas
.°?. °?. °?. °?. Acheter vos livres grâce à l'affiliation .°?. °?. °?. °?.
THE BOOK DEPOSITORY : http://www.bookdepository.com/?a_aid=ushaia
.°?. °?. °?. °?. Ma Wish-List .°?. °?. °?. °?.
http://www.amazon.fr/registry/wishlist/2G3EO2X0285S0/ref=cm_wl_act_vv?_encoding=UTF8&reveal=&visitor-view=1
MERCI de me suivre et bonne lecture à toutes et tous!








Sur Amazon
à partir de :
16,90 € (neuf)

   

Faire découvrir Si je reste par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (3120)

> voir plus

Quiz