Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2800133813
Éditeur : Dupuis (2003)


Note moyenne : 3.67/5 (sur 12 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Rencontre avec un fauneBruxelles. Par une nuit paisible, Broussaille ressent le besoin de coucher sur le papier les moments un peu magiques d'harmonie, de plénitude, qu'il ressent au fond de lui. Pour tenter de les transmettre, même s'ils ne se part... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

  • Par ybocquel, le 15 décembre 2014

    ybocquel
    J'ai été touché par les petites perles de philosophie qui se dégage de ce livre. L'histoire ? Il n'y en a pas. Il s'agit pour Frank de peindre des moments de sentiments, de réflexion, de colère, de révolte face au manque de sagesse des hommes, mais aussi de bonheur devant la nature, la vie, la lumière que représente la pensée d'un autre trouvée dans les livres. L'écologie tient une grande place, mais quand on connaît Broussaille et Frank (l'auteur ne parle-t-il pas directement par la bouche de son personnage plus encore dans cet album que dans les autres ?), leur amour de la nature et des animaux, on ne sera pas surpris. Ajoutons à cela un très beau dessin, des couleurs magnifiques, et par dessus tout l'impression de rentrer en contact avec l'auteur, cette impression d'une petite lumière dont il est parlé dans le livre.
    Bien sûr il y aura des lecteurs qui trouveront l'album facile, plein de bons sentiments et d'une philosophie à cent balles. J'ai essayé de prendre un peu de recul, voir si je ne m'emballais pas trop vite, et puis finalement, non, tiens, je m'en fous : merde aux gens trop raisonnables. Ce sont les mêmes qui expliquent que les OGM, la globalisation et les centrales nucléaires sont inévitables, comme si tout ça ne relevait pas d'un choix. Alors naïf, peut-être, plein de bons sentiments, sûrement, mais C'EST NECESSAIRE ! CA NOUS MANQUE, LES BONS SENTIMENTS ! A tel point qu'il devient infamant d'en avoir, alors qu'a priori dans l'expression “ bons sentiments ”, il y a tout de même le mot “ bons ” !
    Et je dirais pour finir qu'à mon avis, un bouquin qui vous glisse au passage : “ Regarde le monde : ce que voient tes yeux n'est que l'image de ta richesse intérieure ” ne peut pas être totalement mauvais. Voilà, ça s'appelle “ Un faune sur l'épaule ”, c'est beau, c'est bien, c'est à lire !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par psycheinhell, le 10 juillet 2012

    Je ne peux pas vous expliquer pourquoi il arrive... ni quand... ni comment.
    Le faune est là. C'est tout. Ce sont des moments suspendus.
    Sa manière de répondre aux questions est toujours surprenante, voire énigmatique. Parfois, il ne répond rien. Il me prend simplement sur son épaule et court sur le dos des latitudes.
    Je l'ai vu mimer la naissance de l'homme... manger de la terre, sourire aux cailloux, écarter les nuages de ses mains...

    — Il aime courir sur l'horizon, hein ?
    — Oui. Et tu sais pourquoi ?
    C'est pour apprendre la joie aux oiseaux. Ca fait partie de son rôle !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
11,04 € (neuf)
30,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Broussaille, tome 5 : Un faune sur l'épaule par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz