AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070422542
Éditeur : Gallimard (2002)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Que la partie de pétanque soit finie ou pas, à cinq heures pile Antoine est devant la grille de l'école. Marie, sept ans, lui saute dans les bras. Pour ce facteur, veuf depuis peu, c'est le plus beau moment de la journée. Jusqu'à ce 10 mai où Antoine arrive avec un quart d'heure de retard à l'école. Dans l'intervalle Marie a disparu, kidnappée. On ne s endort jamais seul s'ouvre comme un précipice, creus&... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
brigittelascombe
brigittelascombe11 juillet 2011
  • Livres 4.00/5
René Frégni, couronné des lauriers de moult prix:
Elle danse dans le noir(prix Paul Léautaud 1998)
Tu tomberas avec la nuit (prix Baie des anges 2008)
a reçu le prix Antigone 2001 pour ce roman policier: ..On ne s'endort jamais seul.
Cet auteur, découvert il y a peu de temps avec l'excellent "La fiancée des corbeaux" récemment sorti, m'a enthousiasmée au point de connaitre ses autres écrits.
Ici, pas de prose, ni d'amour sur les traces de Giono, mais un suspense haletant suite à un kidnapping.
Marseille. René Frégny connait. Il y a passé son enfance. Les Baumettes, il connait aussi car malheureusement il y a été emprisonné. A sa sortie, il a géré des ateliers décriture avec des prisonniers ou d'anciens taulards.Puis en 2004, retour à la case départ pour une histoire de blanchiment d'argent pour laquelle il a été... blanchi malgré l'acharnement du juge.
Ce milieu de la pègre marseillaise, qu'il décrit si bien dans ce roman avec le personnage de Jacky Costello, surnommé Cristal,le copain caïd appelé à la rescousse par Antoine Briata, facteur, veuf et sans histoire dont la fille Marie a été enlevée à la sortie de l'école, ne pouvait donc que sonner juste.
De quoi serait capable, un père tout ce qu'il y a d'ordinaire mais tout ce qu'il y a d'aimant, lorsque l'enquête s'enlise, lorsqu'une sombre histoire de pédophilie émerge, pour remonter une piste et retrouver l'espoir?
Antoine s'angoisse,cauchemarde,boit plus que de raison,souffre... mais s'acharne et force notre admiration.
Car pour remonter une filière comme un bon flic, "il faut plonger corps et âme dans l'univers immense et enfoui du sexe", "faire le clodo",veiller à pas se faire flinguer... et ..s'armer.
Heureusement deux femmes se joignent à leur traque. Une aide toute psychologique.
L'institutrice de Marie, Camille Ferréol dont le visage calme et doux l'accompagne souvent "dans ses errances et ses nuits solitaires dans les rues de Marseille".
Et Tania qui tapine près du parvis de l'Opéra et va leur servir d'indic.
Un polar bien mené, une descente dans l'enfer de la pédophilie, puis des sectes qui touche et remue!
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
DilaraHannabf
DilaraHannabf08 novembre 2013
Ce roman a l'aire très bien.
Commenter    J’apprécie          00
cbajot
cbajot18 août 2010
Antoine ne vit que pour sa fille Marie, qu'il va chercher à cinq heures pile, chaque fin de journée. Mais, le 10 mai, un retard d'un quart d'heure a laissé le temps à sa fille de disparaître.
Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Fr%C3%A9gni
Commenter    J’apprécie          10
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe11 juillet 2011
Quand on gagne sa vie comme moi avec des machines à sous,des tables de jeu et des cigarettes qui traversent l'Europe incognito,on fait des envieux,beaucoup d'envieux.C'est à chaque seconde qu'il faut la protéger sa vie,tu ne peux pas te balader derrière moi jour et nuit avec un fusil de chasse sous le bras.
Commenter    J’apprécie          70
brigittelascombebrigittelascombe11 juillet 2011
Ivre il l'était,d'épuisement,de douleur.Chaque jour la folie s'incrusta plus loin dans son corps,ses cellules,ses muscles,sa peau.Halluciné il traversait des carrefours,des rails,des bretelles d'autoroute,des stades,s'engouffrait dans des tunnels.Marie n'était plus nulle part.Il la voyait partout.
Commenter    J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe11 juillet 2011
Cent fois il posa aux mêmes voisins la même question:"Marie? Marie? Marie?" Comme si de prononcer ce nom,inlassablement,de jour,comme de nuit,sur chaque placette ou escalier du quartier,ramenait dans sa main la petite main de l'enfant qui était la lumière et la chair de sa vie.
Commenter    J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe11 juillet 2011
Ils la regardèrent s'éloigner.Malgré vingt ans de fatigue et de trottoir, ses jambes minces accrochaient toujours la lumière de chaque étoile,de tous les néons et de ce soleil forgé au plus profond des enfers.
Commenter    J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe11 juillet 2011
Il se souvint que les femmes thaïlandaises nourrissaient les canards avec le sexe coupé de leur mari infidèle.
Commenter    J’apprécie          10
Videos de René Frégni (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Frégni
René Frégni - Le livre qui a changé ma vie
autres livres classés : pédophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
739 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre