Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


> Philippe Safavi (Traducteur)

ISBN : 2258059704
Éditeur : Les Presses De La Cite (2003)


Note moyenne : 4.08/5 (sur 116 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le cinquième, et avant dernier, volet d’une saga plébiscitée par des millions de lectrices à travers le monde. Best-seller N° 1 aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et au Québec.
Claire n’a pas attendu de savoir si l’homme marcherait sur la lune. Quelques mois avan... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par issablaga, le 12 juillet 2014

    issablaga
    Malgré le plaisir de retrouver nos héros (toujours très amoureux) et leur famille, je constate que Diana Gabaldon a été moins inspirée dans La croix de feu, l'histoire s'essouffle, et l'auteure fait traîner en longueur. C'est le cas dans la plupart des sagas qui n'en finissent pas. J'espère que la suite nous proposera un scénario plus haletant à l'image des tomes précédents.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par mara, le 21 août 2014

    mara
    Attention!! Spoilers sur ce tome et les précédents!!

    Les prémices de la guerre d'indépendance américaine sont en marche dans ce tome. Il reprend immédiatement là où le tome précédent s'arrêtait, à savoir au début du gathering (rassemblement) d'octobre 1770. Brianna et Roger s'apprêtent à se marier, tout comme Duncan et Jocasta. C'est l'occasion également de baptiser les petits-enfants de Jamie et Claire. Seulement ce qui devait être un rassemblement de fête est gâché par l'annonce de la mobilisation de milices pour lutter contre les fauteurs de troubles qui s'en prennent à l'autorité anglaise. Et Jamie en tant que chef d'une communauté est obligé de rassembler ses hommes pour faire partie de la milice.
    Tout le tome porte sur ces prémices. Sur la préparation, sur les conséquences de cette obligation. Jamie sait bien que l'Angleterre ne gagnera pas cette guerre, mais pour le moment il est obligé de se plier aux ordres s'il ne veut pas passer pour un traître.

    Outre l'aspect politique de ce tome, on découvre la vie de tous les jours de la petite communauté et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle est mouvementée. En attendant la construction de maison pour les nouveaux arrivants, ceux-ci logent dans la maison principale avec Jamie et Claire. Et avec autant de monde réunis au même endroit, la cohabitation est difficile. Pour nous, ce mode de vie est difficile à concevoir, mais pour l'époque il est courant.
    De nouveaux personnages font leur apparition, je pense particulièrement aux Bug. Même en sachant ce que je sais sur la suite je ne peux m'empêcher de les apprécier, tout particulièrement Mrs Bug.

    Peu de choses à dire sur ce tome car il ne se passe pas énormément de choses. Il n'y a pas de rebondissements de folie à chaque chapitre. C'est un tome de transition, de préparation. Diana Gabaldon pose le décor et nous permet de passer un moment tranquille avec la famille Fraser.

    Certains regretteront peut-être l'absence d'événements chocs, mais moi j'adore découvrir la vie quotidienne de nos personnages. Je n'ai pas envie de les voir partir trop vite à la guerre où je sais qu'ils ne seront pas épargnés...


    Lien : http://mondedemara.canalblog.com/archives/2014/08/21/30432184.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par breizhdu25, le 25 juillet 2013

    breizhdu25
    Etant devenue une vraie fan des romans de Diana Gabaldon, j'ai évidemment adoré lire ce 5ème tome de la saga du Cercle de Pierres, dans lequel se poursuivent les aventures De Claire et Jamie en Amérique.
    La richesse des détails historiques continue de nous plonger complètement dans l'Amérique du XVIIIème siècle.
    Je trouve néanmoins ce tome plus monotone que les précédents : la narration des évènements est quelquefois trop longue, surtout au début du livre et pour le coup, on pourrait réellement croire vivre avec les personnages ^^
    Des scènes du quotidien, que l'on pourraient trouver même parfois banales, sont trop explorées et l'on souhaite à certains moments du livre que cela passe à autre chose.
    Heureusement, la deuxième moitié et la fin du roman deviennentt plus palpitante et l'on ne peut que se jeter avidement sur le prochain livre de la saga pour y découvrir la suite !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par iarsenea, le 24 mai 2013

    iarsenea
    Ne sachant à vrai dire pas trop quoi penser suite à la lecture de ce tome des aventures de Jamie et Claire, j'ai pris le temps de lire les critiques sur Babelio. Ce qui ressort en général des critiques en question, c'est la lenteur de la progression des événements. En effet, on ne peut pas renier le fait que depuis un, voire deux tomes, le rythme de l'histoire tend à ralentir dangereusement... Gabaldon nous a habitué à un rythme beaucoup plus soutenu, à des aventures qui se succèdent les unes aux autres sans qu'on ait le temps de reprendre notre souffle. Quelqu'un mentionne même que l'auteur prend 300 pages, soit presque la moitié du livre, pour décrire 24 heures... Je l'avais noté moi aussi. C'était long. Pourtant, je suis restée accrochée et j'ai persévéré. Pourquoi ? le couple Jamie et Claire prend de l'âge, mais ils restent jeunes de coeur et les dialogues sont toujours aussi savoureux. Je crois bien que c'est ce qui me permet de demeurer accrochée. Et puis, j'ai entendu entre les branches que l'histoire reprend vit sinon dans le prochain tome, du moins avant la fin. J'ai bien envie de continuer même si, je dois l'avouer, je m'ennuie un peu de mon addiction pour les deux premiers tomes !

    Lien : http://lecturesdisabelle.blogspot.ca/2013/05/la-croix-de-feu-partie-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Rikikye, le 25 mai 2009

    Rikikye
    Long, long, long... tellement long ! L'auteur n'a pas le même rythme d'écriture dans ce 5e tome. J'ai perdu l'intérêt à plusieurs reprises. Ce qui a eu pour effet de me prendre plusieurs mois pour en terminer la lecture.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (11)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par iarsenea, le 24 mai 2013

    Il déposa un baiser sur mon front puis se dirigea vers la porte. Une fois sur le seuil, il se retourna.
    - Ces... euh... spermatozoïdes...
    - Oui ?
    - On ne peut pas les sortir de là et leur donner une sépulture décente ou quelque chose comme ça ?
    Je me cachai pour sourire derrière ma tasse de thé.
    -Ne t'inquiète pas, je prendrai bien soin d'eux, lui promis-je. Ne l'ai-je pas toujours fait ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par iarsenea, le 11 mai 2013

    Un Highlander était unguerrier, mais même le combattant le plus puissant restait un homme. La folie des hommes réunis avait régné sur les glens pendant un millier d'années. C'était une folie qui bouillonnait dans votre sang, nourrie par les cris de vos compagnons, par cette force collective qui vous donnait des ailes et vous faisait vous sentir immortel, car, si vous tombiez, votre esprit continuait, hurlant dans la bouche de ceux qui couraient à vos côtés. Ce n'était que plus tard, quand le sang s'était refroidi dans les membres inertes, que la lande résonnait des pleurs des femmes...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par iarsenea, le 16 mai 2013

    Le but de la guerre, c'est tuer. Si tu penses autrement, si tu cherches à intimider l'adversaire par des demi-mesures, mais, surtout, si tu penses d'abord à sauver ta peau, je peux t'assurer que tu ne survivras pas à ta première journée de combat.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Sedelina, le 10 novembre 2012

    -Espèce de sorcière! Qui vous a donné le droit de lever la main sur mes enfants!
    Je fis volte-face et me trouvai nez à nez avec une Mme Chisholm ivre de rage et armée d'un balai, deux marmots au visage rouge accrochés à ses jupes, leurs joues baignées de larmes. Elle sembla à peine me voir, sa fureur entièrement concentrée sur Mme Bug qui se tenait derrière moi dans le couloir, en boule comme un hérisson.
    -Vous et vos petits anges! s'écria-t-elle, indignée. Si vous les aimiez tant que ça, vous les éduqueriez et vous leur apprendriez la différence entre le bien et le mal, au lieu de les laisser courir comme des singes de Barbarie dans la maison, la mettant à feu et à sang et chapardant tout ce qui n'a pas été cloué au plancher!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par iarsenea, le 24 mai 2013

    ... J'ai soigné beaucoup de soldats. Ils avaient tous peur. Ceux qui revenaient du front se souvenaient. Ceux qui n'y avaient pas encore été l'imaginaient. Mais c'était surtout les officiers qui ne pouvaient pas dormir la nuit.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
19,75 € (neuf)
9,80 € (occasion)

   

Faire découvrir Cercle de pierre, tome 5 : La Croix de feu par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez les Presses de la Cité

> voir plus

Lecteurs (261)

> voir plus

Quiz