Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2290030570
Éditeur : Baam ! (2011)


Note moyenne : 3.33/5 (sur 21 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Les anges n'interviennent pas dans la vie des hommes, sauf lorsqu'il est question de préserver l'équilibre du monde. C'est pourquoi Ahriel accompagne Maria, la jeune souveraine de Karish, depuis sa naissance. Certains l'admirent, d'autres la craignent ou la jalousent, m... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (13)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Myiuki, le 07 novembre 2012

    Myiuki
    Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce roman et pourtant je me pose des questions car au final, il ne m'a pas marquée. C'est assez étrange comme sensation, je l'ai lu, je pense l'avoir compris mais je n'en retire rien, juste une sensation de vide. Je ne sais même pas si j'ai envie de lire la suite ... Je l'ai découvert par hasard sur un blog, je l'ai ensuite croisé à la médiathèque et je me suis dit, après tout, pourquoi pas ? En définitive, je suis chagrinée par ma lecture, quelque part j'aurais aimé l'apprécier beaucoup plus.
    En premier lieu je dois dire que j'ai trouvé le monde créé par l'auteur très intéressant ... sur le principe. On évolue entre deux mondes qui s'entrecroisent, celui des hommes et celui des Anges, de quoi laisser libre cours à l'imagination fantastique du lecteur tout en l'ancrant dans une réalité proche de lui, qu'il peut comprendre et facilement assimiler. J'ai regretté cependant d'en apprendre si peu finalement sur le monde réel du livre, je pense qu'il y aurait eu là matière à développement, mais passons. Ce qui m'a captivée, c'est bien sûr le côté angélique de l'affaire. Car le roman tourne principalement autour d'une humaine, Marla, et de son ange gardien, si on peut dire, Ahriel. Cette ange a été envoyée sur Terre pour veiller sur la jeune Marla dès sa naissance, afin de la guider vers son statut de reine. La mythologie créée par l'auteur nous présente les anges sous un jour nouveau, froids, distants, impersonnels, hautains, hum, pas vraiment facile de s'attacher à de telles "créatures" avec ces qualités-là, pas vrai ? Ils ont l'air fait de glace, ils sont placides, arrogants, ils se sentent supérieurs aux humains et les considèrent étrangement, ne voulant pas se mêler à eux, gardant leurs distances. Ils ne sont pas attrayants, cependant ils sont d'une beauté surnaturelle, derrière laquelle se cache toute l'habileté et la férocité des meilleurs guerriers. Il vaut mieux éviter de s'y frotter ! C'est sans doute à cause de cette image implacable et intransigeante de statue de marbre que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et à m'attacher à son personnage principal, Ahriel.
    Mais, revenons-en au tout début du roman. le lecteur est plongé dans un monde au bord de la rupture, qui s'apprête à entrer en guerre et où se succède intrigues, pièges et jeux de pouvoir. Une fois encore, j'y ai vu la vanité et l'avidité des hommes prendre le dessus sur tout le reste, ce n'est pas beau à voir ! Mensonges, tromperies, duperies, tout y est pour dépeindre le cœur noir des personnages qui cherchent à posséder les terres des hommes pour créer un empire. C'est sans doute la partie du roman que j'ai le moins apprécié. D'autant que même si on perçoit à peu près les enjeux, qu'on nous donne quelques bribes de l'histoire passée, des légendes, ça reste tout de même assez flou à mon avis, il nous manque plusieurs éléments pour comprendre vraiment ce qui se trame. C'est dommage. Cette introduction, c'est surtout l'occasion pour le lecteur de faire connaissance avec Ahriel, mais aussi avec Marla, sa protégée. On sent dès le départ que Marla, éduquée par Ahriel pour devenir une reine juste, magnanime, droite et bonne envers ses sujets, est loin d'être ce qu'elle prétende. Son masque se fissure à chaque nouvelle page, jusqu'à dévoiler le monstre qu'elle est au fond. Cette révélation laisse un goût amer au lecteur qui voit les illusions d'Ahriel s'effondrer. Elle a commis une faute, celle de trop s'impliquer dans la vie de Marla, de trop s'en affectionner sans doute, et voilà qu'elle se retrouve prise dans les griffes de la honte et de la trahison. Un retournement de situation inattendu, choquant, qui fait basculer tout le roman dans l'horreur, même s'il était déjà bien engagé dans cette voie ...
    Quand Ahriel découvre ce qui se trame vraiment autour d'elle, il est trop tard. Elle va tenter de rétablir la justice et la vérité, de raisonner Marla, mais elle va échouer ... Ce court combat aura amener un peu d'action dans le texte, on se retrouver au milieu de complots, d'espions, de traîtres, la tension et la menace sont palpables et alourdissent l'ambiance du roman. On sent bien qu'on bascule dans l'obscur et que le voile est tombé sur un monde qu'Ahriel n'imaginait pas, sombre, violent, fait de guerres et de malheur. Rien ne pourra plus arrêter Marla, elle est le dernier rempart, et quand elle se dresse devant elle, malgré les ordres des anges qui la contraignent à la non intervention, à la non ingérence, elle n'arrive pas à l'affronter réellement. Malgré toute sa force et sa sagesse, elle se laisse prendre au piège et se retrouve entre les mains de Marla. Marla la cruelle, la sanguinaire, devenue l'étendard du mal sous yeux sans qu'elle s'en aperçoive. L'opposition des deux femmes est terrible, ça vous brise le cœur de voir Ahriel prendre conscience de ce que Marla est devenue. Elle se rend compte au travers des actes que Marla a commis, au travers des manipulations qu'elle a manigancé, qu'elle a échoué. Les conséquences de son aveuglement seront terribles pour elle. Elle va perdre une grande partie de ce qu'elle est et se retrouver prisonnière d'un monde magique, dont seule Marla détient la clé. Car Marla va punir Ahriel de son honnêteté, de sa volonté de pacification, de ses leçons, elle va l'envoyer en enfer.
    C'est là que le roman a commencé à réellement devenir intéressant pour moi, quand on commence à découvrir toute l'horreur de ce monde-prison qu'est Gorlian et où Ahriel est envoyée après sa confrontation avec Marla. Gorlian est une prison, un lieu où sont regroupés tous les criminels condamnés par Marla. Un endroit flippant, peuplé de créatures repoussantes, monstrueuses, issues de l'imagination de sorciers tordus avides d'expériences, et d'humains qui tentent de survivre par tous les moyens, la force, la ruse, au milieu d'un environnement dévasté, aride, dur, qui vous entrave et vous enferme dans un monde dénué d'espoir. C'est un endroit sombre, qui fait froid dans le dos, dans lequel est catapultée Ahriel. Elle va devoir apprendre, dans un premier temps, à se résigner à l'idée qu'elle ne pourra jamais s'échapper de cette prison qui n'a pas de murs puisqu'elle est un monde à part entière, ensuite, à survivre. On passe des montagnes aux marais, on se nourrit comme on peut, on boit ce qu'on trouve. C'est un monde en ruines, inamical, où il est difficile de mettre un pied devant l'autre. On va apprendre au fur et à mesure à mieux le connaître, mieux l'apprivoiser, jusqu'à découvrir ce qu'il est vraiment. Une révélation qui m'a surprise, d'ailleurs. Bref, Ahriel va devoir y affronter les autres habitants de ce monde, son roi, ses créatures, mais elle va surtout devoir changer, s'adapter, pour rester en vie. Dans cette quête, elle sera aidée par un personnage qu'elle va rencontrer peut après son arrivée dans cet enfer vivant qu'est Gorlian et qui va la guider, l'épauler, et ne jamais la quitter, Bran.
    Bran incarne ce monde dans lequel il vit et auquel il s'est parfaitement adapté. Il est rusé, courageux, tête brûlé, mais surtout il est profondément humain. Assurément mon personnage préféré du roman, drôle, joyeux, sensible, sérieux quand il faut l'être, il incarne l'étincelle, la vie. Il se pose en totale opposition avec Ahriel qui tente de garder son statut d'ange malgré tout, mais il est évident dès le départ qu'ils se complètent à la perfection tous les deux. C'est d'ailleurs lui qui va porter secours à Ahriel et lui apprendre les règles du jeu. A son contact, elle va changer, petit à petit pour devenir plus humaine. Elle va laisser libre cours à ses émotions, le dégoût, la haine, la peur, mais aussi la tendresse, l'amour, l'espoir. C'est une sorte de voyage initiatique que vont vivre ces deux personnages côté à côté, ils ne vont cesser d'espérer. J'ai adoré voir l'évolution du personnage d'Ahriel, de voir tomber le masque de l'indifférence, pour la voir vivre, tout simplement. Elle qui était censée repousser la part d'humanité en elle pour être un ange comme les autres, va tout remettre en question. Quand le destin s'acharne, que vous reste-t-il ? Elle se sent perdue, abandonnée, seule, terriblement seule. Et voilà que surgit dans sa vie cet homme dont elle ne connaît rien et qui va partager sa vie. Il est évident dès le début qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Ensemble, ils combattent, surmontent tous les obstacles, jusqu'à se construire un semblant de vie. Mais le bonheur n'existe pas à Gorlian et il leur restera une ultime épreuve à traverser. Je ne vous dis rien si ce n'est que j'ai versé quelques larmes à un certain moment du bouquin et j'ai ressenti la colère, la haine implacable et la glace qui ont envahi le cœur d'Ahriel. Elle est devenue plus humaine qu'elle n'aurait jamais cru l'être, abandonnant ce qu'elle était, ce en quoi elle croyait, pour tout recommencer, tout reconstruire. La vie nous joue toujours des tours et dans ce roman, les rebondissements et les révélations se succèdent jusqu'à un final époustouflant qui vous donnera assurément envie de connaître la suite de l'histoire.
    On est forcément captivé par ce roman qui crée un univers macabre et qui sait pourtant y insuffler la lumière de l'espoir. Mais les bougies s'éteignent rapidement ... C'est un roman dont j'ai apprécié l'originalité, les deux personnages principaux, Bran et Ahriel, leur histoire, mais qui n'a pas su me convaincre totalement. C'est un livre sombre, triste, qui vous emmènera à vous remettre en question, à vous demander ce que cela signifie réellement d'être tout simplement un être humain. Il amène à une réflexion philosophique qui saura intéresser le lecteur attentif, mais il lui a manqué le petit quelque chose qui, chez moi, aurait provoqué l'étincelle. A vous de juger !

    Lien : http://coeurdelibraire.over-blog.com/article-laura-gallego-garcia-ai..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par livrevie, le 07 août 2014

    livrevie
    Dans Ailes de feu, le premier tome, vous rencontrerez l'héroïne, Ahriel, un ange. Dans l'univers de l'auteure, les anges sont les garants de l'équilibre du monde, et les protecteurs de ceux dont le destin peut influencer ledit monde. Ahriel, comme tout ange, est quelqu'un de bon, quelqu'un de respecté, de craint aussi.
    Habituel me direz-vous. Rien d'original, ajouterez-vous. Certes, vous avez raison, présenté ainsi, rien ne nous éloigne des schémas habituels. Ahriel pourrait même, de prime abord, sembler lisse, trop lisse même pendant les premières pages.
    Mais Ahriel est loin de l'être, et c'est là l'une des forces de Laura Gallego García. C'est un personnage complexe: on est loin du cliché de l'ange qui se noie dans sa bonté malgré un caractère affirmé. Tout au long des deux tomes, nous suivons l'évolution d'Ahriel, dont la blancheur s'estompe très rapidement, pour laisser place à une noirceur forgée par les évènements. Même les Anges ont une part d'obscurité en eux, et ce personnage, qui aurait pu être fade, prend une dimension toute autre sous l'impulsion de Laura Gallego García. Une humanité touchante l'enveloppe, et cette hauteur qu'elle prenait vis-à-vis des humains, cette condescendance finalement, se pose au ras-du sol pour finalement ressembler à la multitude du commun des mortels. Et elle nous apparaît, avec ses failles, ses faiblesses, ses carences aussi, et n'en est que plus belle.
    L'auteure a su me toucher, tant par sa plume que par son imaginaire. Chez elle, les anges font partie de l'ordre naturel des choses, il n'y a pas de lutte pour le bien ou le mal, du moins pas telle qu'elle est représentée habituellement. Dans son univers, l'enfer existe, tout comme un semblant de paradis qui est leur lieu de vie (il faut bien que leurs ailes leur servent à quelque chose !) mais ces mondes sont dénués de toute connotation. Ils existent, parce que c'est comme cela, comme existent les océans, les forêts, et j'ai trouvé cette liberté très rafraîchissante.

    Lien : http://lelivrevie.blogspot.fr/2013/09/ailes-de-feu-laura-gallego-gar..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 15         Page de la critique

  • Par Ethernya, le 26 octobre 2012

    Ethernya
    C'est une nouvelle histoire d'anges que nous offre Laura Gallego Garcia avec ce dyptique, où nous rencontrons Ahriel. Demoiselle et ange gardien d'une toute jeune reine qu'elle protège et conseille. Mais des évènements étranges vont se produire, mettant la puce à l'oreille de nous angélique héroïne : une guerre se préparerais entre Karish et Saria, suite à la mystérieuse disparition d'un comte du royaume ennemi. (Comte pacifique et favorable à la paix au passage). Ahriel va donc lever le voile sur ce complot et découvrir que sa douce protégée n'en est autre que l'instigatrice et qu'elle manie la magie noire. L'Ange est arrêtée sur le champ, un sortilège lui est jeté pour qu'elle n'ait plus la possibilité de voler et est envoyée dans la mystérieuse prison de Gorlian où nul n'a jamais pu s'échapper. Là, elle réaprendra à survivre mais aussi à vivr tout simplement.
    J'ai beaucoup aimé ce roman dans son ensemble. L'histoire des anges gardiens et de leur prophétie (dont certes je ne parle pas trop pour ne rien vous gâcher) m'ont assez plu. Observateurs, ils se contente seulement d'observer leurs protégés sans pour autant trop intervenir dans leur affaires de façon directe afin de les remettre dans leur droit chemin si nécessaire. Bon, certes, on ne rencontre que 2 des membres de ce peuple dans tout ce roman, mais ils nous donnent quand même une bonne vue d'ensemble et nous intrigue beaucoup. J'avoue que j'aurais été assez curieuse de voir comment les choses étaient vécue de là-haut.
    Si la vie en Karish, et plus particulièrement à la cour, la vie à la prison de Gorlian est radicalement différente : peuplée des criminels de la pire espèce (mais pas que quand même) et de créatures toute plus immondes les unes que les autres, dans un décors qui oscillent entre désolation, désert et marais putrides. Survivre dans ce milieu hostile est le maître mot, mais cela ne sera pas toujours chose aisé, surtout pour notre ange privée de ses ailes. Heureusement, elle rencontrera Bran qui l'aidera à s'adapter... mais pas seulement. Ahriel a beaucoup de mal à savoir où est sa place dans ce monde : elle ne vole plus donc elle n'est plus un ange, alors qu'est-elle devenu ? La quête de l'identité sera un élément assez important de cette période dans la vie de la jeune demoiselle.
    L'évolution de la suite de l'histoire est en revanche sans surprise, on s'attend à ce que 95% des éléments arrivent. Cependant, cela ne dérange en rien la lecture. Vu la fin de l'histoire, on reste malgré tout assez curieux de savoir ce que va nous révéler le second volume de cette série. Bien que l'on ait quand même une petite idée de sa trame au vue de l'épilogue.
    Côté personnage, Ahriel est assez agréable à suivre. Droite, franche et sincère, elle est le protrait de l'ange idéal dans toute circonstance. Cependant, je lui reprocherais quand même d'avoir été un petit peu longue à la détente par moment. Principalement lorsqu'elle se trouve à Gorlian où elle a du mal à bien cerner ce qui viens de lui arriver. Mais une fois qu'elle se réveille et prend les devant, c'est du pur bonheur. Bran est un personnage assez sympathique en soi et qui fera évoluer notre charmante éhroïne pour notre plus grand plaisir. Et on se plait à voir leur relation évoluer au fil des pages, même si j'ai regertté qu'il manque certains passages dans l'histoire qui les lie (principalement ce qui concerne les évènements finaux qui vont contraindre Ahriel à repartir à Gorlian dans la suite). Marla est un personnage assez énigmatique au départ mais qui a su relativement bien cachée son jeu, je l'ai trouvée assez réussie. Pour les autres, ils ne m'auront pas plus marqué que cela, mes préférés resteront quand même Ahriel et Bran.
    Enfin, pour conclure, petit mot sur le style de l'auteur. Vraiment petit car il est toujours égal à lui même : simple et très agréable à lire. Peu de descriptions mais qui nous permettent néanmoins de bien nous immerger dans l'histoire sans pour autant être rébarbatif. Plus centré sur l'action et les dialogues qui nous offre une lecture rapide et rythmée à la fois.

    Lien : http://fantasy-princess.ek.la/ailes-de-feu-ailes-de-feu-tome-1-laura..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Pommesucre, le 14 novembre 2011

    Pommesucre
    Ahriel est un ange gardien affecté à la protection de Marla, jeune reine de son royaume, et ce dès sa naissance. Ahriel lui sera dévouée même si elle ne sera pas toujours d'accord avec sa façon de penser et d'agir car en étant son ange gardien et ayant juré fidélité, elle ne peut agir contre elle. Sauf en cas de fait vraiment grave, et encore ... Marla en a conscience et prendra les devants en faisant de son ange gardien sa prisonnière. Pour arriver à faire ce qu'elle désire, elle devra se "séparer" d'Ahriel. Elle jouera d'astuces et de fourberie pour pouvoir la piéger et l'enfermer à Gorlian. Gorlian est une prison à part entière dont personne n'est arrivé à s'en échapper et Ahriel l'apprendra à ses dépends. Elle tentera tout pour s'évader pour finalement se résigner et se venger au sein même de Gorlian. C'est quand elle aura perdu tout espoir que d'autres protagonistes feront tout pour l'en sortir.
    C'est la première fois depuis bien longtemps qu'il m'a été donné de lire de la fantasy et je suis vraiment contente d'en avoir eu une telle occasion. Etant destiné à la jeunesse ce livre contient beaucoup moins de descriptions qu'un Fantasy pur et dur, ce qui le rend plus accessible et plus agréable à la lecture aussi. L'histoire commence sur des chapeaux de roues dès les premières pages. L'action s'enchaînant, je suis vite devenue droguée. L'auteur a mené tambour battant les petits détails faisant la différence et a réussi à en faire une histoire trépidante à lire au plus vite.
    Je n'ai pu que m'attacher à Ahriel et son compagnon en Gorlian. Elle est forte, elle est sensible, elle est combative, elle est dévouée, elle est résignée, elle est vengeresse, elle devient un peu plus humaine malgré elle. Toute cette palette de sentiments rend Ahriel plus accessible et son évolution est vraiment intéressante. Gorlian l'aura repoussée dans ses retranchements, la rendant plus forte et plus déterminée que jamais. D'ange gardien elle passera au statut de reniée et face à cette fatalité, elle se considérera ni humaine, ni ange. Faisant d'elle une être à part entière, une hybride. Ce qui sera à son avantage pour le dénouement de l'histoire.
    Pour les autres personnages, l'auteur les a vraiment bien gérés. Je me suis faite avoir comme une bleue et Laura G. GARCIA m'a bien bernée ...
    Quant à la plume elle s'apparente à celle d'un bonbon qui fond en bien trop vite en bouche et qui nous laisse un goût de trop peu, un vrai régal en somme. Il me tarde de connaître la suite au plus vite. Une écrite fluide et qui nous emporte jusqu'à la fin sans que l'on s'en rende compte... La suite est prévue pour l'été 2012 et est intitulé "Ailes Noires" et nous promet une suite bien prometteuse !

    Lien : http://bulledepomme.blogspot.com/2011/09/ailes-des-feu.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lady_K, le 12 octobre 2011

    Lady_K
    Que je me souvienne, je n'ai jamais lu de lectures « angéliques » - comprendre avec des anges comme personnages. C'est donc avec une grande curiosité que je me suis lancée dans ce roman, à la découverte de cette auteure. Si je ne suis pas déçue, je pense qu'il y a tout de même quelques lacunes.
    L'intrigue est intéressante. Pour preuve je n'ai pas pu lâcher le roman une fois commencé et l'ai donc fini dans la journée. Suivre Ahriel au sein d'une prison peu commune m'a beaucoup intéressée. Imaginez une prison sans barreau ni gardien. le rêve, non ? Oui, enfin, j'ai oublié de préciser qu'il faut tout de même échapper aux autres prisonniers qui n'hésitent pas à tuer et aux « Créatures » - animaux ayant subi des transformations maléfiques et elles ne font pas de quartier. Voilà qui est tout de suite moins sympathique. C'est donc dans ce cadre pour le moins particulier que l'on voit Ahriel évoluer. D'une entité froide, indifférente et impartiale elle change totalement, jusqu'à connaître l'amour, la haine, la vengeance.
    Si j'ai quelque chose à déplorer, c'est au niveau des personnages. Seule Ahriel a une vraie personnalité, elle est complexe, recherchée et fouillée. Ceux qu'elle rencontre m'ont paru en comparaison bien lisses et sans substance. On ne sait rien d'eux. Et pour cause, ce qui est nécessaire à la compréhension de l'histoire, ce qui permet de la faire avancer, nous est révélé au moment fatidique. On peut raisonnablement penser que c'est pour laisser le suspens entier, mais c'est loin d'en être le cas. Les révélations n'étant pas préparées à l'avance cela donne l'impression d'une information qui arrive comme un cheveu sur la soupe, simplement pour débloquer la situation. Il n'y a vraiment aucune subtilité. On le ressent surtout à la fin où le dénouement est beaucoup trop rapide et repose sur ces fameuses informations.
    Le style de l'auteure est agréable et fluide. Il permet de se plonger sans retenue dans l'histoire. Malheureusement, il y a tout de même quelques répétitions qui alourdissent le récit, ce qui est bien dommage. Surtout au début, quand Ahriel répète sans cesse qu'elle ne peut pas croire à une telle trahison … cela ne fait pas avancer l'histoire et c'est très vite lassant.
    Pour conclure, je dirais que cette lecture est agréable, mais je ne pense pas en garder un souvenir impérissable. Si l'occasion se présente je lirai la suite car l'héroïne est attachante. Malheureusement les autres personnages ne le sont pas et les quelques redondances du récit sont ennuyantes.

    Lien : http://antredeslivres.blogspot.com/2011/10/ailes-de-feu.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Myrtle, le 30 septembre 2011

    " Cet orgueil... Tu n'as pas encore subi le Choc, pas vrai?
    - Pardon?
    - C'est ainsi que nous nommons le moment où un nouveau venu comprend qu'il n'y a aucun moyen de s'enfuir ; le moment où ses derniers espoirs meurent sans retour possible, où il perd sa superbe, où il s'effondre. Quelques-uns ne supportent pas l'idée d'être éternellement enfermés ici et deviennent fous. D'autres se suicident. Toutefois, la plupart s'habituent et apprennent à se débrouiller... J'ai été l'un des premiers prisonniers de Gorlian, tu sais. J'ai perdu ma fierté et mon espérance, mais pas ma soif de connaissance. J'ai exploré le moindre recoin de ce territoire, j'ai parlé à tous les nouveaux arrivants, j'ai étudié chaque possibilité une par une. J'ai appris à vivre ici ; malheureusement, en cinquante ans, je n'ai pas découvert d'issue. Pourquoi t'imagines-tu que tu peux faire mieux que moi?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Myrtle, le 30 septembre 2011

    - La secte des Sinistres? répéta Kendal.
    - C'est Yarael qui m'en a parlé. Ce sont des sorciers qui tirent leur pouvoir de la douleur, de la souffrance, de tout ce qui est répugnant, monstrueux ou dégénéré. Ils se complaisent à altérer la nature des êtres vivants et à les changer en mutants épouvantables, en parodie de ce qu"ils étaient autrefois. A l'origine, ils recherchaient un pouvoir faisant d'eux des dieux, et ne réussirent qu'à canaliser l'énergie se dégageant des corps en décomposition, de la putréfaction, de la maladie, de la mort. Mais ils n'ont jamais perdu de vue leur objectif. Maintenant qu'ils sont devenus puissants, ils consacrent l'essentiel de leur temps à transformer les êtres vivants pour recréer le monde selon leurs désirs.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Myrtle, le 30 septembre 2011

    " Voilà donc ce qui se cachait sous la fange, commenta-t-il. Un ange."
    Gia et les hommes qui gardaient la porte firent entendre des murmures incrédules. Ahriel avait déjà deviné que ce n'était bien évidemment pas le sens de l'hospitalité qui avait poussé le roi du Marécage à lui offrir un bain. Même si elle se sentait encore sale, et même si ses ailes avaient pris la teinte brunâtre de l'eau, elles étaient désormais parfaitement reconnaissables.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Slay, le 23 janvier 2012

    Je peux te vaincre, affirma-t-elle.
    Parce que j’ai été humaine, et que je te connais. Parce que j’ai été un démon, et que je te comprends. Parce que j’ai été un ange, et que je n’ai pas peur de toi.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (2)

Videos de Laura Gallego Garcia

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Laura Gallego Garcia

L'impératrice des Éthérés de Laura Gallego Garcia .
Un majestueux palais que l?on croirait sculpté dans la glace, une Impératrice aussi sublime qu?ensorcelante, un monde paradisiaque où vivent des être purs? La légende du Royaume éthéré fascine les enfants des Cavernes, ces grottes où vivent les hommes. Mais lorsque Bipa, l?une d?entre eux, partira à la recherche de son meilleur ennemi, un garçon qu?elle adore détester, elle croisera en chemin des créatures animées d?une inquiétante puissance magique. À bien y réfléchir, c?est à se demander si cette terre idéale ne cache pas un désert de givre? et de mort.








Sur Amazon
à partir de :
6,00 € (neuf)
5,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Ailes de feu par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (1) > voir plus

> voir plus

Quiz