Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique



ISBN : 2743626666
Éditeur : Payot et Rivages (2013)


Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Au lendemain de la mort de Baudelaire, il n'y eut pas que des éloges funèbres et, pour répliquer aux détracteurs du poète, il fallait la plume d'une autorité, celle d'un Théophile Gautier en l'occurrence.
L'article nécrologique que celui-ci publia dans Le Moniteu... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Moglug, le 11 octobre 2014

    Moglug
    Th. Gautier nous propose un véritable voyage dans le siècle baudelairien, il nous présente les œuvres du poète – bien évidemment – mais également ses influences – Edgar Allan Poe – ses amours si discrètes, l ‘époque du Club des Hashischins auquel il appartenait aussi, où je découvre un Baudelaire moins enclin que je ne l'imaginais à la consommation de drogues douces. C'est en ami que Th. Gautier nous fais revivre les dernières semaines de Baudelaire, paralysé, ramené de Bruxelles à Paris par sa famille, ne pouvant plus écrire, l'esprit et l'intelligence toujours en alerte et prêts à créer.
    J'ai passé un très beau moment en lisant les lignes de Théophile Gautier. Il a ravivé encore une fois mon envie de relire Baudelaire, Les Fleurs du Mal, Les petits poèmes en prose, mais aussi ses traduction d'Edgar Poe.

    Lien : http://synchroniciteetserendipite.wordpress.com/2014/10/11/charles-b..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Moglug, le 11 octobre 2014

    Son aspect nous frappa : il avait les cheveux coupés très ras et du plus beau noir ; ces cheveux, faisant des pointes régulières sur le front d’une éclatante blancheur, le coiffaient comme une espèce de casque sarrasin ; les yeux, couleur de tabac d’Espagne, avaient un regard spirituel, profond, et d’une pénétration peut-être un peu trop insistante ; quant à la bouche, meublée de dents très blanches, elle abritait, sous une légère et soyeuse moustache ombrageant son contour, des sinuosités mobiles, voluptueuses et ironiques comme les lèvres de figures peintes par Léonard de Vinci ; le nez, fin et délicat, un peu arrondi, aux narines palpitantes, semblait subodorer de vagues parfums lointains ; une fossette vigoureuse accentuait le menton comme le coup de pouce final du statuaire ; les joues, soigneusement rasées, contrastaient, par leur fleur bleuâtre que veloutait la poudre de riz, avec les nuances vermeilles des pommettes ; le cou, d’une élégance et d’une blancheur féminine, apparaissait dégagé, partant d’un col de chemise rabattu et d’une étroite cravate en madras des Indes et à carreaux.

    Son vêtement consistait en un paletot d’une étoffe noire lustrée et brillante, un pantalon noisette, des bas blancs et des escarpins vernis, le tout méticuleusement propre et correct, avec un cachet voulu de simplicité anglaise et comme à l’intention de se séparer du genre artiste, à chapeaux de feutre mou, à vestes de velours, à vareuses rouges, à barbe prolixe et à crinière échevelée. Rien de trop frais ni de trop voyant dans cette tenue rigoureuse. Charles Baudelaire appartenait à ce dandysme sobre qui râpe ses habits avec du papier de verre pour leur ôter l’éclat endimanché et tout battant neuf si cher au philistin et si désagréable pour le vrai gentleman.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par LSH, le 04 octobre 2008

    Le poète n'est-il pas comme le soleil qui entre tout seul partout, dans l'hôpital comme dans le palais, dans le bouge comme dans l'église, toujours pur, toujours éclatant, toujours divin, mettant avec indifférence sa lueur d'or sur la charogne et sur la rose.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
5,79 € (neuf)
14,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Charles Baudelaire par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz