Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2714309100
Éditeur : José Corti (2006)


Note moyenne : 2.5/5 (sur 4 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Un jour le narrateur, traducteur très consciencieux,remplace un point-virgule par une virgule. Il s'aperçoit de son erreur mais ne la corrige pas. Le voici sur une pente qui va le mener très loin. Dans les traductions suivantes, il change quelq... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 2.00/5
    Par verobleue, le 27 septembre 2013

    verobleue
    « Le traducteur » comporte trois étapes distinctes.
    D'abord, Le traducteur, fidèle travailleur de l'ombre qui, peu à peu dérape, modifie le texte qu'il traduit, désirant apporter de nouvelles nuances au texte et qui finalement trahit l'écrivain en réécrivant le roman.
    Deuxième étape, Le traducteur devient lui-même écrivain, essaye de déterminer qui il est et ce que l'écriture va lui permettre de dire.
    Troisième étape, l'écrivain se trahit lui-même en écrivant n'importe quoi et se laisse prendre au piège du métier et du succès.
    Jacques Gélat traduit toute l'étendue des états d'âme de l'écrivain. Les différentes périodes de ce cheminement s'enchaînent et si j'ai pris beaucoup de plaisir à commencer le livre, il m'a finalement emmenée sur l'évolution des angoisses de la création où je me suis perdue et finalement ennuyée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 18         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par tulisquoi, le 13 novembre 2010

    tulisquoi
    Un traducteur, normalement, c'est quelqu'un qui se met au service du texte d'un auteur. « On doit se faire à l'autre, l'écouter, le comprendre, s'en imprégner, avec cette différence qu'au lieu d'un personnage, c'est un roman qu'il va falloir traduire. » Alors pourquoi donc notre narrateur remplace un point-virgule par une virgule ? Pourquoi ensuite va-t-il continuer à modifier de plus en plus les textes qu'il devrait seulement traduire ? Jusqu'à modifier des paragraphes complets ? Mais très vite, cela ne lui suffit plus et il finit par découvrir l'autre, celui qui veut écrire. Celui qui, d'un coup, force le chemin et s'impose naturellement avec quelque chose à transmettre.
    Un premier roman refusé ne va pas l'arrêter, car il doit traduire un texte qui brusquement va lui amener l'inspiration. Mais ce texte à traduire, qu'il trouve lui magnifique, est relégué par ses amis libraires au rang de roman de gare à peine. Il finit par se poser des questions. Sur ce livre, sur ses qualités à lui en tant qu'écrivain. Alors de rencontres d'auteurs en réunions mondaines, il va finir par se perdre et par perdre sa foi en lui et en son écriture.
    (lire la suite...)

    Lien : http://www.tulisquoi.net/le-traducteur-jacques-gelat
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par gilda, le 28 juillet 2010

    gilda
    divertissant et non sans intérêts / ces métiers d'écrire et de traduire.
    Donne envie de lire la pseudo-suite ("Le traducteur amoureux")

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par verobleue, le 27 septembre 2013

    On doit se faire à l’autre, l’écouter, le comprendre, s’en imprégner, avec cette différence qu’au lieu d’un personnage, c’est un roman qu’il va falloir traduire.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par tulisquoi, le 13 novembre 2010

    C’était toujours au moment de m’endormir, dans ce demi-sommeil où l’éveil parle encore. D’étranges phosphorescences apparaissaient devant mes yeux fermés. Des lettres se dessinaient, des mots se formaient. Ils allaient, venaient, s’entrechoquaient, combinaient de lentes bribes de phrases qui à leur tour s’entrelaçaient, se défaisaient, avant de disparaître pour revenir encore, jusqu’au moment où le sommeil m’emportait.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par verobleue, le 27 septembre 2013

    J’en attendais un autre aboutissement, une autre vérité que je cherchais à travers ce qui pousse un homme à écrire : narcissisme exacerbé, expulsion de l’insoutenable, mise au clair du réel, désir d’exprimer des idées, de séduire, et bien d’autres raisons encore, toutes aussi valables mais bien inutiles à connaître dans cette période.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par zerby, le 18 novembre 2010

    "Quand on a goûté au risque ses dangers vous manquent, l'ennui s'installe, l'aventure vous appelle" (p.17)

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
8,00 € (neuf)
5,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Le traducteur par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (11)

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 74 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.