AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070377520
Éditeur : Gallimard (1986)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Le Bonheur fou, c'est celui qu'éprouve Angelo Pardi, le héros du Hussard sur le toit, à faire la révolution italienne en 1848. Angelo se promène à travers la révolution comme il se promenait naguère à travers le choléra de Provence. La guerre - cette guerre-là, qui est à la fois guerre civile et guerre à l'Autriche - lui communique les sentiments les plus délicieux. L'amitié y prend quelque chose d'exalté et d'admirable, bien propre à transporter l'âme la plus noble... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Aunryz
28 janvier 2015
  • 5/ 5
Le bonheur fou, au-delà de celui de son héro, est assurément pour Jean Giono, celui qu'il a eu à écrire ce roman. On y perçoit à tout instant la gourmandise que l'auteur y prend dans ses descriptions de paysages, d'action ... ses dialogues.
C'est également celui du lecteur (que je fus) qui dévora les pages avec rage et délice.
Commenter  J’apprécie          110
Lavieestunlongfleuvetranquille
13 mars 2016
  • 3/ 5
Ainsi s'achève le cycle du hussard, si l'on excepte "Récits de la demi-brigade".
Le jeune aristocrate retourne en Italie et enfin Angelo combat pour ses idées, sa conception de la liberté et son Piémont natal.
Il aura, bien évidemment, encore à lutter contre des intrigants politiques ainsi qu'une ribambelle de soldats d'opérette, plus apparenté à des brigands.
Ses valeurs restent présentes. Il trouvera le bonheur (le bonheur fou ?) dans des rencontres sincères avec de vraies "âmes", et le reste n'est que péripéties picaresques sur fond de trame historique.
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AunryzAunryz18 mars 2015
Je ne tiens pas tant que cela aux idées, je n'y comprends rien.
Commenter  J’apprécie          102
AunryzAunryz09 février 2015
La fréquentation des chevaux et des belles clientes lui avait donné un très beau regard dominateur.
Commenter  J’apprécie          30
AunryzAunryz09 mars 2015
Doria eut peur pendant dix ans de cette peur qu'on augmente tous les jours par des réflexions.
Commenter  J’apprécie          21
AunryzAunryz01 mars 2015
Va remettre ta culotte dit Angelo. Rien n'est plus dangereux que de se promener en bannière par temps d'orage.
Commenter  J’apprécie          11
AunryzAunryz01 mars 2015
Vers les quatre heures du matin, l'orage s'éloigna en grommelant.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean Giono (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giono
La chronique de David Medioni - L'homme qui plantait des arbres
autres livres classés : révolutionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle