AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0049H3778
Éditeur : Gallimard (1937)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
De 1935 à 1939, l’éclairage change : le nazisme s’élève, la guerre menace. Pour la seule fois de sa vie, l’anarchiste Giono s’engage. D’abord pour la paix : il milite comme pacifiste intégral, et proclame que si un conflit éclate, il n’obéira pas. Proche des communistes pendant quelques mois, il s’en sépare bientôt *: ils ne lui pardonneront pas.

* En février 1934, souhaitant rejoindre un groupe pacifiste afin d’œuvrer plus efficacement contre la mena... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Baluzo
Baluzo17 juillet 2012
  • Livres 5.00/5
Voilà un livre qui serait sans nul doute dans les 5 que j'emmenerais sur une ile déserte.pas un roman, plutôt un récit, un plaidoyer contre la violence, contre la guerre! A lire et a faire lire aux ados!
Commenter    J’apprécie          20
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
petitourspetitours04 novembre 2015
Je ne peux pas oublier la guerre. Je le voudrais. Je passe des fois deux jours ou trois sans y penser et brusquement, je la revois, je la sens, je l'entends, je la subis encore. Et j'ai peur. Ce soir est la fin d'un beau jour de juillet. La plaine sous moi est devenue toute rousse. On va couper les blés. L'air, le ciel, la terre sont immobiles et calmes. Vingt ans ont passé. Et depuis vingt ans, malgré la vie, les douleurs et les bonheurs, je ne me suis pas lavé de la guerre. L'horreur de ces quatre ans est toujours en moi. Je porte la marque. Tous les survivants portent la marquent.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
RaviRavi26 mars 2016
j'ai commencé à écrire et tout de suite j'ai écrit pour la vie, j'ai écrit la vie, j'ai voulu saouler tout le monde de vie. J'aurais voulu pouvoir faire bouillonner la vie comme un torrent et la faire se ruer sur tous ces hommes secs et désespérés, les frapper avec des vagues de vie froides et vertes, leur faire monter le sang à fleur de peau, les assommer de fraîcheur, de santé et de joie, les déraciner de l'assise de leurs pieds à souliers et les emporter dans le torrent.
Celui qui est emporté dans les ruissellements éperdus de la vie ne peut plus comprendre la guerre, ni l'injustice sociale. C'est l'injustice sociale qui m'a fait me désespérer sur un chemin de vanité pendant quatre ans de plus.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
Videos de Jean Giono (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giono
La chronique de David Medioni - L'homme qui plantait des arbres
autres livres classés : communismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jean Giono

Né à Manosque en ...

1875
1885
1895
1905

12 questions
173 lecteurs ont répondu
Thème : Jean GionoCréer un quiz sur ce livre