AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Emue (2010)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Douze nouvelles où légèreté flirte avec atrocité. Douze femmes d’apparence ordinaire à la fois attirées et révulsées par la Nature. Dégoutées par leur corps, mais aimantées par leurs enfants, avides d’amour fraternel, mais effrayées par leurs soeurs, captives de mères autoritaires, manipulées par leur mari ou leur oncle, c’est parfois toute la famille qui s’y met pour leur faire perdre les pédales, ou les sauver in-extremis. Grossesse, poils, sexualité, religion, am... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
meyeleb
05 novembre 2012
  • 2/ 5
Femmes contre nature... Lors de l'opération Masse Critique je n'ai pu qu'être séduite par ce titre prometteur à travers lequel j'entrevoyais déjà toutes les subversions possibles. Aussi lorsque j'ai reçu ce recueil de Léa Godard, je me suis empressée d'en lire la première nouvelle. ô déception! La "nullipare" (c'est le titre) n'a pas eu sur moi l'effet escompté. Drôle de chute, à n'y rien comprendre! Si la suite était de cet acabit j'allais vite décrocher et remiser le recueil en fond de PAL. C'est donc mue par un manque de motivation certain que j'ai louvoyé pendant près d'une semaine, après quoi je me suis laissée dire qu'il faut se faire une idée sur l'ensemble et non sur une seule nouvelle.
Douze nouvelles donc : de la nullipare à la poilue, de l'alcoolique à l'égocentrique, autant de "déviances" qui n'en sont pas vraiment, qui dressent un portrait de femme aux prises avec sa réalité physique ou psychologique. La dernière nouvelle, nommée "épilogue" et vers laquelle je me suis acheminée tant bien que mal à cela d'intéressant qu'elle réunit un certain nombre de ces femmes et nous éclaire sur certains points jusqu'alors incompris. Il était temps!
Au final, je reste mitigée. le style n'a pas attiré mon attention, il reste sans surprise. J'aurais aimé plus de profondeurs chez les personnages féminins. le scénario de certaines nouvelles n'a pas suffisamment attisé ma curiosité. C'est donc un peu déçue que je referme "Femmes contre nature".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
canel
02 juin 2011
  • 4/ 5
Le seul sommaire laisse présager qu'on se sentira en terrain familier avec chacune de ces onze femmes : "jalouse, pucelle, vieille fille, dépressive, poilue" etc. Et en effet ! On se sent immédiatement proche de ces personnages convaincants et attachants, et la plume est délicieusement limpide, sans fioritures, sans excès, sobrement efficace. Chaque récit zoome sur une femme qui, comme le précise la présentation est "en proie à ses pires complexes. Tiraillée entre son bien-être et les exigences de la société, elle fait des choix atypiques". Ce recueil est un vrai régal de la première à la dernière page, même lorsque l'on subodore la fin, même lorsqu'elle déçoit un chouïa par rapport aux attentes (rarement), peu importe. J'ai souri, et maintes fois pensé "on s'y croirait". Mention spéciale à "Poilue" et "Dépressive" et palme d'or à "Impuissante".
A lire dans l'ordre pour le bouquet final.
Commenter  J’apprécie          20
cathulu
29 octobre 2012
  • 4/ 5
Nullipare, Jalouse, Pucelle, Vieille fille, Poilue, Anormale, Dépressive, Impuissante, Alcoolique, Frigide, Egocentrique, tels sont les intitulés de onze des douze nouvelles de Femmes contre nature. Une jolie galerie de qualificatifs - qui heureusement ne concernant pas une seule personne ! -et une jolie galerie de portraits féminins où chacune pourra piocher à sa guise des points communs.
Auto dépréciation ? Pas forcément. Les textes prêtent souvent à sourire et le trait est à peine outré. Que celle qui n'a jamais vécu une soirée (de Noël) familiale sabotée par une égocentrique forcenée lève le doigt ! Idem pour celle prête à gâcher une invitation surprise (pourtant dûment souhaitée!) pour une histoire d'épilation oubliée !
Des histoires tragi-comiques dont les protagonistes se retrouvent dans la nouvelle finale, sobrement intitulée Epilogue, pour terminer en beauté un recueil qui se dévore d'une seule traite !
Commenter  J’apprécie          00
Emmalife
30 octobre 2012
  • 2/ 5
Femmes contre-nature ou contre la nature?
C'est de cela qu'il s'agit dans ce recueil de nouvelles, de femmes qui à un moment ou un autre, se sentent à l'étroit dans leur rôle de femme, rôle imposé par elles-même ou par la société.
Frigide, stérile, vieille fille, pucelle...Elles sont toutes là, et dans cette galerie de portraits, nous pourrions bien figurer à un moment ou à un autre de notre vie.
Bon, le format "nouvelles" n'est pas mon format préféré, et donc j'ai été assez déçue par ce livre. A chaque fin d'histoire, je reste sur ma faim!
Trés vite lu, trop vite pour moi, on n'a pas le temps de s'attacher aux situations ou aux personnages.
A noter tout de même, l'épilogue, surprenant!
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : défautVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

les âmes vagabondes

Comment s'appelle le petit frère de Mélanie?

Jamie
Jode
Jeremy
Jimmy

7 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Les âmes vagabondes de Stephenie MeyerCréer un quiz sur ce livre