Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2748510615
Éditeur : Syros (2011)


Note moyenne : 3.69/5 (sur 16 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Début 2021, Sud-Ouest de la France. Alors que l’épidémie baptisée ABEL syndrome perd enfin du terrain, la population fait face à une inexplicable vague de violence. Le docteur Rieu, dont la propre fille Pauline a contracté l... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (7)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Thalyssa, le 14 janvier 2013

    Thalyssa
    Qui dit voyage quantique dit paradoxes temporels, et cela devient très vite compliqué. Les théories fusent, se contredisent les unes les autres,… Un peu à l'image du casse-tête visant à déterminer qui, de l'œuf ou de la poule, a vu le jour en premier. Bref, exploiter ce genre de phénomènes dans un roman, c'est risquer de se jeter dans la gueule du loup. L'épidémie en 2020 a des conséquences en 2322, les descendants des personnes décédées à cause de l'ABEL Syndrome s' « effacent » sous les yeux effarés de leurs compatriotes. Mais si des lignées ont été éradiquées à cause d'un virus qui n'existait pas à la base en 2020, les descendants n'ont par conséquent jamais vu le jour. Alors comment justifier qu'il y ait des témoins de ces « effacements » ? On ne peut pas se souvenir d'un fait jamais survenu, d'une personne jamais née !
    Je n'étais donc guère convaincue par les premières pages de ce second tome même si j'en appréciais beaucoup les informations enfin distillées sur les grandes lignes de l'histoire des communautés K1, K2 et K3. On apprend comment elles sont nées de la débâcle, comment elles se sont scindées dans l'adversité, et cela faisait un moment que j'avais envie d'en savoir plus à ce sujet. On retrouve à nouveau le thème de la lutte des classes et de certains politiciens corrompus. Les motivations de Tubal-K avec l'ABEL Syndrome sont clairement exposées, il cherche à étendre sa suprématie toujours plus loin. Il est l'exemple même de l'homme avide de pouvoir qui deviendra dictateur si on lui laisse trop de marge de manœuvre. Mais je suis restée sur ma faim à ce niveau. Il y avait des manières bien plus simples d'abolir toute opposition. le Protocole de Nod avait un potentiel immense pour le futur de la Terre et pour le « présent » des rescapés, en 2322. Comment négliger de telles possibilités par simple ambition personnelle, alors qu'au final, Tubal-K avait bien plus de choses à gagner en le gérant comme il l'avait exposé à Kane Adamsohn ?
    J'ai espéré jusqu'au bout que l'action rebondirait sur cet état de fait… en vain. La narration s'est accélérée, les événements ont défilé, se sont enchaînés les uns aux autres, permettant une meilleure compréhension de l'œuvre dans sa globalité. Mais j'en garde un ressenti en demi-teinte, le personnage de Tubal-K était trop simple / stéréotypé / cliché. J'aime les bons gros méchants, à l'esprit tortueux et avec de réelles motivations, que je les approuve ou non. Celui-ci s'apparente à mes yeux plus à un adolescent capricieux qui ne supporte pas la critique. J'ai également trouvé les autres personnages moins attachants, plus lisses, que dans le premier tome.
    Heureusement, les dernières pages rattrapent un peu cet aspect, tant dans la « gestion » de l'Ancêtre, que dans la symbolique qui se tapissait derrière le Signe de K1, ou dans le fameux problème de temporalité évoqué en début de chronique, résolu avec un brin de poésie qui ne m'a pas déplu.
    Conclusion : une lecture sympathique, mais sans plus.

    Lien : http://www.chroniques-thalyssa.fr/le-signe-de-k1-tome-2-le-temps-des..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par temps-de-livres, le 12 septembre 2011

    temps-de-livres
    Année 2021. L'épidémie baptisée ABEL syndrome perd enfin du terrain, mais une recrudescence de violence s'abat sur cette région de France où Kane Adamsohn s'est installé. Peu à peu, il comprend que les phases du Protocole de Nod ne permettent pas uniquement à préparer l'arrivée des pionniers. Décontenancé, il essaye d'en parler aux autres voyageurs temporels. Son fils est tout aussi ennuyé. Pauline s'est remise de l'épidémie, mais son caractère a changé, elle n'est plus la douce jeune femme qu'il a connu. Pour contrer cette violence, les TsahDiks ont mis en place une organisation. Angelo, doué de précognition, en fait partie. Et tous n'ont qu'un seul but : trouver l'Ancêtre.
    Ma précédente chronique donnait un mauvais point au roman qu'est le signe de K1 : ce n'était qu'un prologue. Ce deuxième tome complète efficacement le Protocole de Nod. Claire Gratias maîtrise les évènements et sème les informations à petite dose, dès le premier chapitre. de rebondissement en révélation, les idées que le lecteur avait sont anéanties. Anéanties, car tout est remis en question : personnages, missions, histoire temporelle. Seul un caractère secondaire reste imperturbable : Ning Wei. Cet herboriste prend toute sa place dans ce tome et son évolution est réjouissante. L'autre personnage qui reste lui-même est Jessie. Super-Bad du premier tome, survivant de l'épidémie, il décide de se faire oublier. Il a quand même "le goût du sang dans la bouche", certains vont devoir payer.
    Alors que la collection Soon promet "des histoires de futurs pour réinventer le présent", Claire Gratias prend le thème à contre-pied, ou presque. La majorité de l'action se déroule en France, dans une dizaine d'années. Une légère anticipation, puisque seuls les voyageurs temporels ont un objet futuriste. L'auteur fait évoluer ses personnages dans une ambiance polar, voire noir. le mal qui ronge la ville de Médiola, c'est la société qui l'amplifie. La course à la réussite qu'elle dénonce, ainsi que le racisme sont, malheureusement, contemporaines. Des problématiques fortes, humaines, écrites avec un sens aigu de la narration. La lecture coule de source... Un véritable plaisir à tourner les pages.
    Le signe de K1 est un magnifique roman où toutes les émotions se retrouvent. S'il est écrit dans la collection Soon, il peut se lire pour son côté noir, son histoire d'amour, sa dénonciation de notre société actuelle. Un roman d'anticipation contemporaine.

    Lien : http://temps-de-livres.over-blog.com/article-le-signe-de-k1-t2-le-te..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par LucilleRve, le 28 juillet 2012

    LucilleRve
    AVIS GENERAL SUR LES 2 TOMES
    --sans spoiler ! --
    Après des catastrophes climatiques sans précédent, la population mondiale est bien diminuée. Scindée en trois communautés (K1, K2 et K3), elle tente vainement d'échapper à la pluie éternelle qui balaye le monde. La communauté de K1 a décidé de réagir. Elle va créer un groupe de scientifiques qui, accompagnés par leur famille, va voyager pour trouver un nouveau territoire. Leur destination ? le passé, an 2020. le Protocole de Nod est lancé. Mais rapidement après l'arrivée des Pionniers, d'étranges évènements ont lieu...
    Sans hésitation, le signe de K1 est pour moi un gros coup de coeur ! Claire Gratias nous offre ici une histoire semblable a un grand puzzle. On a toutes les pièces en main, mais on ne le sais pas forcement. Alors, on va de surprise en surprise, et j'avoue que je me suis retrouvée plusieurs fois bouche bée, surtout dans le second tome ! Chaque personnage, chaque chose, chaque évènement a son importance. C'est parfois très subtil, mais tous les éléments finissent par trouver leur place.
    La subtilité, Claire Gratias la manie parfaitement. Avec le signe de K1, nous voyageons entre deux époques : le XXIVe siècle, notre possible futur lointain où l'humanité est cruellement menacée, et l'année 2020, un futur proche mais néanmoins différent.
    On fait la connaissance de nombreux personnages, tous différents, toujours bien décrits, attachants malgré tout, qui vont évoluer, changer. Même le plus insignifiant, le plus discret, finira par trouver sa place dans l'histoire ! C'est vraiment ce point que j'ai préféré.
    Je vous conseille vivement le signe de K1 ! le premier tome pose les bases, tel un long prologue, mais impossible de s'ennuyer dans le second volet. Les pages se tournent d'elles-mêmes et chaque chapitre se termine sur un rebondissement (là, pas question de dire "encore un chapitre et après, j'arrête" !).
    Alors, n'hésitez plus ! Dans une ambiance parfois sombre, le signe de K1 mêle l'action, les complots mais aussi la réflexion et les sentiments. Lancez-vous, laissez-vous emporter...


    Lien : http://ronde-des-livres.blogspot.fr/2012/07/le-signe-de-k1-claire-gr..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par lilimarylene, le 07 octobre 2012

    lilimarylene
    Gnnnnn ! J'ai eu du mal à me remettre dans cette histoire un peu compliquée. En effet, j'avais lu le premier tome il y a un an... Heureusement, le prologue prend le temps de nous rappeler un peu les grandes lignes du récit, et le reste du texte est parsemé d'indices rafraîchissant la mémoire. Cependant, je pense que j'aurais vraiment mieux apprécié cette suite si j'avais lu les deux tomes d'affilée. L'intrigue est toujours aussi passionnante, et les personnages sont vraiment bien construits : ils ont une belle personnalité, une vraie force aussi, et ils sont pris dans un rythme haletant qui les met bien en valeur. Il y a un stress qui se crée en tant que lecteur, et de nombreux rebondissements. Cependant, la fin est un peu compliquée et pas évidente à comprendre, je trouve. Ça manque de limpidité et ça ne répond pas à toutes les questions
    [attention, spoiler !] : par exemple, comment le monde est-il devenu subitement meilleur en 2322, et comment se fait-il que la crise climatique soit terminée ? Je n'ai peut-être tout simplement pas tout compris... ;-) [fin du spoiler].
    Comme tout récit de voyages dans le temps, il y a toujours un moment où je trouve que cela ne colle pas vraiment, où c'est un peu "bricolé", et c'est le cas dans ce roman. Je ne suis donc pas totalement convaincue par cette fin, alors que l'histoire est vraiment intéressante, et méritait mieux. Cela reste un roman de science-fiction passionnant, incroyable, tout en restant bien ancré dans la réalité.

    Lien : http://surlestracesduchat.blogspot.fr/2012/10/le-temps-des-tsahdiks...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par mariedoc, le 28 août 2013

    mariedoc
    Aussi palpitant que le 1er tome. On retrouve avec plaisir Pauline et la famille Rieu et son amoureux et sa famille venue du futur. Peut-être un peu trop manichéen. La fin appelle une suite.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Pays_des_contes, le 08 juin 2011

    - Mes jours sont désormais comptés, Menadel.
    Le vieil homme ressentit une vive émotion. Cependant, pas un trait de son visage ne tressaillit.
    - Que cherchaient-ils ? demanda-t-il calmement.
    - Ils ont réussi à décoder l’iris de mes yeux, puis à partir de là, grâce à leurs connaissances extrêmement poussées en biométrie, ils sont remontés dix générations en arrière et ont reconstituer la signature iridienne de mon ancêtre. Celui qui vivait au XXIème siècle…
    - Vous voulez dire… l’Ancêtre ?
    - Oui. Grâce à son IrisCode, ils sont désormais en mesure de l’identifier. (…)
    - Que comptez-vous faire, Commandeur ? demanda-t-il en rouvrant les paupières.
    - Nous n’avons pas le choix : nous devons le trouver avant eux. Nous devons sauver l’Ancêtre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Thalyssa, le 14 janvier 2013

    Angelo ne se rendit pas tout de suite compte qu'Ouriel avait lâché son bras.

    Ni qu'ils s'étaient tous deux nettement rapprochés du pourtour intérieur de la terrasse. Avant qu'il ait eu le temps de réaliser quoi que ce soit, il sentit deux mains se plaquer dans son dos et le pousser vigoureusement.

    Le souffle coupé, Angelo aperçut avec horreur la grande cour ovale, située vingt mètres plus bas.

    Et il bascula dans le vide.

    — La deuxième, poursuivit Ouriel d'une voix forte, consiste à te libérer de toute pensée parasite. C'est ce que je nomme le lâcher-prise...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par lilimarylene, le 07 octobre 2012

    Au XXIème siècle, l'humanité a raté sa chance.
    A nous de faire en sorte que, cette fois-ci, elle parvienne à changer...

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
11,60 € (neuf)
12,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Le signe de K1, Tome 2 : Le temps de Tsahdiks par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (27)

> voir plus

Quiz