Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266030604
Éditeur : Pocket (2005)


Note moyenne : 3.65/5 (sur 26 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
"Certains, il est vrai, ont fait de mon existence un rocambolesque et parfois sordide roman. La vérité est à la fois plus logique, plus inattendue et encore plus extraordinaire." Ainsi commencent, au VIème siècle de notre ère, les confessions de l'impératrice Théodora.<... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

  • Par morrigan, le 24 avril 2012

    morrigan
    Oui, d'accord, ce n'est pas vraiment une autobiographie... Mais bon, cet ouvrage vous présentera l'impératrice Théodora, Constantinople, les intrigues et autres choses de ce temps aussi bien qu'un ouvrage d'histoire.
    En même temps, la vie de cette femme, si extraordinaire, contenait dès le début de quoi faire un roman. de basse extraction, battue, Théodora va devenir mime, courtisane, s'enfuir avec un homme pour finalement devenir ermite avant d'entrer dans une chorale religieuse. Tout ça pour finir impératrice au côté de Justinien et travailler à la grandeur de l'Empire.
    L'impératrice Théodora a été entourée de nombreuses rumeurs, qui vont de sa cruauté et son ambition sans faille à sa sainteté. Que l'on adhère où pas à sa façon d'agir, elle a incontestablement marqué son époque. Dans ce roman, l'impératrice s'efface devant la femme et nous livre une version de ce que la grande Despina a sans doute vécu.
    Magnifique.

    Lien : https://sites.google.com/site/vitedeslivres/home/biographie-et-autob..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Scriba, le 26 août 2010

    Scriba
    Roman trépidant retraçant la vie de l'impératrice Théodora à Constantinople et de son mari Justinien. On suit avec elle les intrigues de la cour et la politique, notamment extérieure, menée à cette époque-là. Jamais ennuyeux, de belles descriptions, un portrait sans concessions d'une des femmes les plus fameuses de cette ville. J'ai beaucoup aimé ce roman !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par OlivBlake, le 26 juillet 2014

    OlivBlake
    je suis en train de le lire, ben, je sais que l'on peut penser que ce n'est pas un livre de mon âge mais ma mère me l'a donné car je n'ai rien à lire, moi, j'ai la version ancienne avec une couverture en cuir et les pages jaunies et je le trouve un peu lent à lire. Par contre, j'aime bien le tempèrement de la jeune fille Theodora, et je pense que c'est le genre de livre qui nous fait réfléchir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par nathalie83, le 04 juillet 2013

    nathalie83
    très beau parcours d'une femme extraordinaire même si tout n'est pas fondé et fictif un vrai régal

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Video de Michel de Grèce

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Michel de Grèce

Les Mystères d'Alexandre le Grand de Michel de Grèce .
Voir l'émission : http://www.web-tv-culture.com/les-mysteres-d-alexandre-le-grand-de-michel-de-grece-714.html Petit-fils du roi Georges Ier de Grèce par son père, lié à la famille d'Orléans par sa mère, Michel de Grèce a toujours évolué dans l'univers du gotha. Ayant des cousins dans toutes les cours européennes, régnantes ou non, il touche chaque jour du doigt la grande Histoire. Et c'est sans doute ce qui l'a amené à s'intéresser aux grandes personnalités du passé. En 1970, Michel de Grèce signe son premier ouvrage « Ma s?ur L Histoire, ne vois-tu rien venir ? » qui préfigure ses écrits futurs. « L'envers du soleil », « La nuit blanche de St Pétersbourg », « le rajah Bourbon », « L'impératrice des adieux » ou « La nuit du sérail » qui sera adapté au cinéma, font partie de sa bibliographie, sans oublier ses « Mémoires insolites » dans lesquelles il raconte ses liens avec les têtes couronnées. Michel de Grèce n'est pas un historien classique, il travaille à l'instinct, persuadé que les sujets dont il s'empare, s'ils ont trait au passé, restent d'actualité et surtout ouvrent sur l'avenir. Fasciné depuis son adolescence par le personnage d'Alexandre le Grand, Michel de Grèce rencontre dans les années 60, un historien britannique un peu médium qui lui fait des révélations sur le fameux héros macédonien. Des années plus tard, il croise le chemin du journaliste Stéphane Allix, lui-même marqué par le personnage d'Alexandre. Suite à un drame personnel, Stéphane Allix a été amené à s'intéresser aux sciences dites occultes et il ne peut qu'être frappé par ce que lui révèle Michel de Grèce au sujet du célèbre monarque de l'Antiquité. Ainsi est né ce livre « Les Mystères d'Alexandre le Grand », qui retrace le parcours extraordinaire mais aussi les zones d'ombre de celui qui mit le monde à ses pieds. Un ouvrage qui se lit comme un roman et un parti pris osé et inattendu très éloigné d'une biographie classique pour révéler un nouveau visage du monarque macédonien, héros certes mais aussi personnage sanguinaire confronté à une relation parentale complexe. « Les Mystères d'Alexandre le Grand » de Michel de Grèce et Stéphane Allix est publié chez Flammarion et Michel de Grèce nous reçoit pour WTC.








Sur Amazon
à partir de :

0,38 € (occasion)

   

Faire découvrir Le palais des larmes par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (70)

> voir plus

Quiz