Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Jean-Pierre Guéno (Éditeur scientifique)

ISBN : 2290348732
Éditeur : J'ai Lu (2005)


Note moyenne : 4.29/5 (sur 7 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Que nous soyons français d’origine ou d’adoption, le fruit de l’exode rural ou de l’immigration, nous portons tous en nous les traces d’une certaine forme de déracinement.
Par centaines, les auditeurs de Radio France ont répondu à l’appel lancé sur les ondes : q... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Nanne, le 16 juillet 2008

    Nanne
    Soixante-deux millions de français et moi, et moi, et moi, pour parodier Jacques Dutronc. Soixante-deux millions de français d'origine ou d'adoption avec un point commun : celui d'avoir vécu pendant des siècles dans un périmètre limité ; celui de nos racines profondes. Et puis, la vie, l'histoire, les événements petits ou grands, ont souvent poussé nos aïeux à migrer de l'intérieur ou vers l'extérieur. Nous sommes tous des déracinés de quelque part, des étrangers pour quelques-uns. Que ce soit du bout de la ville ou du bout du monde.
    L'expatriation, française ou étrangère, est toujours source de déchirement avec un passé, une histoire - personnelle ou nationale - une nouvelle langue à apprendre, même si on n'oublie jamais sa langue d'origine. Ainsi Tatiana, dont la famille a fui la Russie devenue communiste après 1917, en fera l'expérience. Ou encore Parania, ukrainienne, obligée de quitter pays, parents, frères, sœurs pour s'exiler en France, pour survivre et nourrir les siens restés en Ukraine, vivant dans la misère.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Nanne, le 16 juillet 2008

    Nanne
    L'exil, même s'il est volontaire et assumé, est un sentiment dont on ne guérit jamais. C'est porter en soi un monde qui existe encore quelque part et qui n'est déjà plus tout à fait le même.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par araucaria, le 13 mars 2012

    araucaria

Critiques presse (1)


  • Lecturejeune , le 01 mars 2006
    Lecture jeune, n°117 - Plus de mille auditeurs avaient répondu à l’appel de Radio France, évoquant en quelques pages leur expérience de l’exil. Témoignages brûlants, ces lettres d’auditeurs racontent des départs, des arrivées, quasiment tous vécus dans la douleur, de la révolution industrielle à nos jours. J.-P. Guéno, directeur des éditions de Radio France, les a sélectionnées dans ce volume et classées en différents chapitres : Le Pays d’avant, Envols, Ancrages et Retours. La nostalgie embellit le passé et teinte de douceur le Pays d’avant, tandis que les Envols et l’Ancrage font apparaître les blessures profondes, cruelles de la misère ou de la guerre, la peur, l’impuissance. La dernière partie, le Retour, n’apporte pas beaucoup d’apaisement. Le pays perdu le restera toujours, comme l’écrit Christine : «comment vivre cette absence… la transformer en présence là où l’on arrive ?». Les lettres offrent parfois un tel tableau de désespérance qu’il peut être difficile pour un adolescent d’aborder la lecture seul. Par contre, une lecture à plusieurs effectuée dans le cadre de travaux dirigés permettrait d’étudier de manière originale l’histoire de l’immigration au cours des cent cinquante dernières années. L’exode rural, l’appel de main d’oeuvre, la fuite de populations étrangères terrorisées ou en quête d’une vie meilleure, l’illégalité, la clandestinité, le rejet : tous ces sujets sont abordés de manière sensible et concrète et offrent matière à une réflexion partagée. Michelle Brillatz

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Nanne, le 16 juillet 2008

    Partir. Elle ne rêve pas, Parania. Pas le temps de rêver. Elle est l'aînée à la maison. La guerre, l'exode en Moravie et la mort du père, c'est lourd. Parania ne veut plus que sa famille pleure. Elle ne veut plus choisir la vie au milieu des morts. Elle veut partir pour donner à vivre.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

> voir toutes (20)

Videos de Jean-Pierre Guéno

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Guéno

Verlaine emprisonné En partenariat avec le Musée des lettres et manuscrits qui expose actuellement le recueil de Verlaine écrit en prison, nous vous proposons une soirée exceptionnelle sur « Verlaine emprisonné ». Jean-Pierre Guéno, commissaire de l'exposition, co-auteur avec Gérard LHéritier du beau-livre « Verlaine emprisonné » viendra nous parler des quatre cages -- physiques, existentielles, alcooliques et carcéral -- que Paul Verlaine a subi entre le 11 juillet 1873 et le 16 janvier 1875. Il nous fera aussi découvrir le texte inédit de son vivant et pendant plus d'un siècle « Cellulairement », désormais classé trésor national par l'Etat français ». Mardi 23 avril, Jean-Pierre Guéno nous parlera du Verlaine emprisonné. Cette soirée de rencontre et de lectures, proposée par Ariane Charton, auteur de plusieurs ouvrages sur la période romantique dont une biographie récente de Claude Debussy (Ed. Gallimard) et Lauren Malka, journaliste littéraire, sera ponctuée de lectures d'extraits de textes par Christian Macairet et d'échanges avec le public sur le sujet.











Sur Amazon
à partir de :
2,08 € (neuf)
0,50 € (occasion)

   

Faire découvrir Cher pays de mon enfance : Paroles de déracinés par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz