AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264036931
Éditeur : 10-18 (03/01/2003)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 86 notes)
Résumé :
De manière significative "L'aventure ambiguë", histoire d'un itinéraire spirituel, porte en sous-titre "récit". Ce qui frappe en effet le lecteur de ce livre, c'est le classicisme dû autant à la retenue du ton qu'à la portée universelle de la réflexion philosophique. Sans doute l'auteur oppose-t-il à la pensée technique de l'Occident, essentiellement tournée vers l'action, la pensée de l'Islam, repliée sur elle-même, mais au-delà de cette confrontation c'est finalem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
26 avril 2014
Cheik Hamidou Kane nous décrit dans ce livre l'atmosphère d'une Afrique des interrogations après les indépendances. Maintenant que l'Africain est libre, maintenant qu'il lui est donné la possibilité de se prendre en charge lui-même, que faut-il faire? Quelle route faut-il prendre?
En effet, étant à cette période une Afrique des interrogations, c'était en même temps une Afrique des conflits, et beaucoup plus de conflit de génération. Car la route à suivre est d'une part dictée par les anciens qui prônent un retour aux sources donc un retour à la tradition, d'autre part un vent nouveau souffle avec des jeunes venus d'Europe, ayant appris, étudié des diverses connaissances modernes voudrait faire acquérir à l'Afrique la culture occidentale ...
C'est le combat que va se fixer notre héros Samba Diallo, apporter un vent nouveau en Afrique...mais les anciens, eux, ne pourront nullement se laisser embarquer dans les choses de blancs...
Samba Diallo se lance avec péril dans une aventure qui 'sévère ambiguë comme peut l'être l'attrait à un métissage culturel...et cela coûtera à sa vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1420
tyzef
16 juin 2012
★★★★★
★★★★★
L'aventure ambiguë c'est l'entre-deux d'un homme africain élevé entre tradition musulmane et modernité occidentale. Un livre déchirant aux alentours des indépendances africaines.
Brian ouvrage incontournable de la littérature africaine.
Commenter  J’apprécie          870
Bastien
08 mars 2013
★★★★★
★★★★★
Ce livre retrace le difficile combat intérieur subi par Samba qui oppose son éducation traditionnelle, musulmane, à l'école "étrangère", celle des colons, qui n'est pas centrée sur la religion et la tradition.
Un livre à lire!
Commenter  J’apprécie          751
miriam
05 juillet 2012
★★★★★
★★★★★
Ce récit m'a envoûtée.
Itinéraire d'un enfant Peule Samba Diallo qu'on retire à son Maître qui lui enseigne le Coran dans la douleur mais aussi dans la rigueur et l'extase mystique, pour le confier à l'école de la colonisation d'où il sortira licencié de philosophie.
Lecture mystique, d'une très grande exigence. Déchirement, crise de conscience, écrit Vincent Monteil dans sa préface.
Réflexion politique. C'est La Grande Royale qui prend la décision que personne n'ose prendre : envoyer l'enfant à l'école, lui apprendre pourquoi les Européens ont défait les princes peules avec tant de facilité. Apprendre chez eux le savoir qui donne le Pouvoir. Ni le chef, ni le Maître n'osent prendre parti. Entre le savoir que l'école dispensera et la tradition qui se perdra. Où sera la plus grande richesse, dans ce qui s'apprendra ou dans ce qui s'oubliera?
Lien : http://miriampanigel.blog.le..
Commenter  J’apprécie          371
pleasantf
16 février 2017
★★★★★
★★★★★
A l'heure où les mots mondialisation, identité, intégration, intégrisme religieux sont passés dans l'air du temps, la lecture de ce livre publié en 1961 permet d'enrichir la réflexion.
L'auteur raconte l'histoire du jeune Samba Diallo élevé à la dure dans une école coranique avant de rejoindre l'école des colonisateurs français d'abord chez lui puis à Paris où il se plonge dans le meilleur de la pensée occidentale en devenant étudiant en philosophie. Samba refuse de se couler dans le moule européen et retourne dans son pays.
Ce livre est chargé d'un fort parfum philosophique. de nombreux passages construits sous forme de discussions m'ont fait penser aux dialogues de Platon. Les conflits qui s'y expriment prennent plusieurs formes : conflit de la tradition contre la modernité, de l'immobilisme contre l'action et la transformation, du spirituel contre le matériel, de la religion contre la laïcité.
Chaque civilisation humaine est un système cohérent de réponses aux questions que se pose l'homme face au monde et au mystère de la mort. Ces systèmes sont censés procurer le bonheur ou au moins apaiser les angoisses des hommes. Pour l'africain musulman, le système occidental est inapte à remplir sa mission, à fournir les réponses aux questions fondamentales. Même la science, certes utile, est entachée de limites indépassables : elle ne procure que des vérités partielles, que des certitudes et des évidences qui seront jugées superficielles dans un système de pensée non occidental.
Samba rentre à l'école des vainqueurs et poursuit des études dans leur capitale. Cette allégorie d'une tentative de synthèse des deux civilisations débouche sur un constat mitigé. Samba ne réussit pas vraiment à réaliser cette synthèse. La métamorphose de l'être humain représentée par le parcours de Samba n'est jamais complète. On ne peut pas devenir radicalement autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
KilamaKilama11 janvier 2015
Moi, Grande Royale, je n'aime pas l'école étrangère. Je la déteste. Mon avis est qu'il faut y envoyer nos enfants cependant. L'école où je pousse nos enfants tuera en eux ce qu'aujourd'hui nous aimons et conservons avec soin... Ce que je propose c'est que nous acceptions de mourir en nos enfants et que les étrangers qui nous ont défaits prennent en eux toute la place que nous aurons laissée libre.
Commenter  J’apprécie          1070
mathieuplmathieupl30 novembre 2010
L'école étrangère est la forme nouvelle de la guerre que nous font ceux qui sont venus
Commenter  J’apprécie          1870
EricDELABIBLEEricDELABIBLE19 septembre 2016
Monsieur le Directeur d'école, disait le maître, quelle bonne nouvelle enseignez-vous donc aux fils des hommes pour qu'ils désertent nos foyers ardents au profit de vos écoles?
Rien grand maître...ou presque. L'école apprend aux hommes seulement à lier le bois au bois...pour en faire des édifices de bois...
Commenter  J’apprécie          160
KilamaKilama11 janvier 2015
Nos meilleures graines et nos champs les plus chers, Ce sont nos enfants
Commenter  J’apprécie          490
Coline_Coline_11 avril 2013
J'ai choisi l'itinéraire le plus susceptible de me perdre.
Commenter  J’apprécie          490
autres livres classés : littérature africaineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
barbu et chevelu

10 questions
782 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre