Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Isabelle Troin (Traducteur)

ISBN : 2811200940
Éditeur : Milady (2009)


Note moyenne : 4.06/5 (sur 332 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Je vous le dis franchement : je stresse! Nous vivons vraiment clans un univers IM-PI-TOYABLE ! Prenez par exemple Jean-Claude, propriétaire, entre autres, du Cirque des Damnés, une boîte branchée des plus rentables.
Eh bien, il n'est entouré que de gens qui veule... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (42)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par kllouche, le 24 février 2012

    kllouche
    Le premier tome m'avait laissée perplexe. Confus, brouillon et long, je ne comprenais pas l'engouement autour de la série. le deuxième tome était bien meilleur. L'intrigue et le style était plus clairs. J'avais passé un bon moment même si j'étais loin d'adhérer au club « Anita Blake ».
    Forte d'une ténacité à toute épreuve, je ne me suis pas laissée abattre et ai rempilé pour un troisième tome. Il y a du mieux, mais ce n'est pas encore gagné.
    Jean-Claude a un problème. Son autorité sur Saint-Louis est remise en cause par d'autres maîtres vampires. Et comme il a déjà apposé deux marques sur Anita, celle-ci devient le nouveau joujou des méchants vampires et un moyen très efficace d'atteindre Jean Claude. Anita se retrouve donc avec une tonne d'ennuis sur les bras, tout ça à cause d'un vampire qu'elle déteste. C'est la fête !
    L'histoire démarre très vite. L'action est omniprésente. Tout se déroule à vive allure sans temps morts. Ce rythme effréné ne laisse pas le temps au lecteur de faire une pause dans sa lecture. Néanmoins, pour maintenir cette allure, l'auteur prend le parti pris de faire l'impasse sur les détails, sur des choses plus superficielles mais qui aurait donné un peu de piquant au récit. Une petite pose par-ci par-là aurait donné au lecteur le temps de souffler mais surtout à Anita de se remettre de ses émotions après tant de folles aventures.
    On est sur qu'elle est humaine ?
    Parce que ce n'est pas les quelques siestes toujours interrompues qui laissent le temps à son organisme de se remettre de toutes les blessures qu'elle reçoit en permanence.
    L'auteur fait une fixette sur l'assemblage fringues/flingues d'Anita. Comme l'a si bien dit Mia, elle radote encore et encore.
    Edward a un caractère changeant. On ne sait jamais à quoi s'attendre avec lui. Lawrence « Larry » est un petit nouveau dans le monde des réanimateurs. Anita est chargée de lui enseigner cet art subtil. On se demande bien ce qu'il fait au milieu de tous ces monstres. Son excuse ne m'a pas paru très convaincante. S'il voulait jouer au bon samaritain, il existe effectivement pas mal de services prêts à l'accueillir.
    Anita reste dans la peau de l'exécutrice quasiment de bout en bout. Il n'y a guère que quand elle rejoint ses pingouins au fond de son lit qu'elle lâche prise.
    Cette joyeuse « massacre party » m'a bien donné envie de lire la suite !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par stellou, le 16 février 2013

    stellou
    C'est sans hésitation que je me replonge dans le monde fabuleux d'Anita Blake ! J'ai adoré le premier tome et il ne pouvait en être autrement, il fallait que je continue cette saga le plus vite possible !
    Dans ce tome nous retrouvons notre chère Anita qui est une fois de plus embarquée dans une enquête des plus sanglante et qui va une fois de plus mettre sa vie en danger. Comme d'habitude, Dolph ne va pas hésiter à la contacter afin qu'elle l'aide à résoudre cette enquête vraiment très glaucque. Anita va manquer plus d'une fois de se faire tuer. Mais n'est-ce pas le quotidien de notre héroïne ? Tout commence lorsqu'un corps est retrouvé marqué de plusieurs traces de vampires. Notre héroïne va devoir rendre visite à Jean-Claude et cela ne l'enchante nullement. Elle doit être certaine que ce meurtre n'a pas été commis par Jean-Claude…
    Quel plaisir de replonger dans le monde d'Anita ! Je dois dire que son caractère et son franc parlé me manquaient.
    En ce qui concerne les personnages, nous retrouvons bien entendu Anita qui reste fidèle à elle-même. Mais c'est bien pour cela qu'on l'adore. Ses répliques sont toujours aussi fabuleuses et inattendues. J'aime énormément l'idée qu'elle connaisse ses limites et qu'elle fasse tout pour ne jamais allez trop loin. Jean-Claude est également là et ce pour mon plus grand plaisir. On le découvre un peu plus. Il souhaite toujours faire d'Anita sa servante humaine. Mais le lien qui les unit va se resserrer de plus en plus. Anita va continuer de refuser de voir la vérité en face mais elle le désire plus que tout malgré le fait qu'il soit un vampire ! Mais pour Anita, il est totalement hors de question qu'elle cède à ce désir si profond et intense. D'autres personnages font aussi leur apparition. Il y a notamment Richard qui est un lycanthrope qui se fait passé pour un humain. Il travaille côtes à côte avec Jean-Claude. Nous retrouvons des valeurs sûres comme Irving, Dolph, Edouard, Véronica,…
    Au niveau de l'écriture et le style de l'auteur, j'aime le fait qu'elle ne se concentre pas uniquement sur l'histoire en elle-même mais qu'elle la développe. L'intrigue est parfaitement filée et menée. Elle m'a tenue en haleine tout au long de ma lecture.
    En conclusion, une troisième tome qui m'a fait complètement craquer ! Un coup de coeur supplémentaire pour cette saga. Je ne peux que vous la conseiller. J'ai énormément apprécié le fait qu'Anita se dévoile un peu plus et que Jean-Claude soit beaucoup plus présent. Je n'ai qu'une hâte … lire le tome 4 le plus vite possible !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par PerdreUnePlume, le 05 juillet 2012

    PerdreUnePlume
    Après un second tome plus convaincant je me suis remise avec plaisir à lire cette saga qui semble se bonifier de tome en tome pour le moment.
    Ce troisième opus, sans être extraordinaire, offre un bon moment de détente. Anita est vraiment drôle, limite survoltée et l'intrigue plus que rythmée de ce tome ne lui laissera pas plus le temps de souffler qu'au lecteur.
    Et elle est complexe, entre histoire de métamorphes et jeux de pouvoir politique vampirique, Anita se retrouve mêlée bien malgré elle à tout un tas de conspirations, agressions et manipulations...
    Jean-Claude est bien plus présent dans ce tome et on ne sait pas trop si on doit le détester ou l'adorer... Il est assez ambivalent et Anita semble pour le moment bien déterminée à opter pour la première option sans toutefois se résoudre à le tuer, mouais. Ça sent un peu la guimauve par moment (bon limite le latex et le sextoy peut-être) mais c'est assez drôle au final de voir Anita se débattre comme un beau diable face à la tentation.
    Un petit nouveau fait son apparition : Richard. Je ne vois pas trop ce qu'il fait là mais bon, peut-être est-ce son apparente "normalité" qui séduit Anita. A suivre !
    On franchi encore un pas dans la violence avec cet épisode, décidément (et pour notre plus grand plaisir) Hamilton a des idées bien tordues quand il faut s'attaquer à des scènes gores ou de torture.
    La partie policière dans laquelle Anita collabore avec les forces de la brigade surnaturelle et inspecte des cadavres regorge d'imagination de ce point de vue là !
    Edward qu'on avait déjà aperçu dans le premier tome s'offre en renfort dans ce tome, j'aime bien ce personnage. Il est imprévisible et un peu déjanté, on ne sait pas vraiment où le classer dans les relations d'Anita, il va là où ses intérêts le portent.
    Un petit nouveau également puisque notre héroïne doit éduquer un jeune réanimateur stagiaire. Je ne suis pas certaine que le petit rouquin fasse long feu malgré sa détermination ! En tout cas il est attachant et fait ressortir le côté protectrice (de plus en plus prononcé me semble-t-il) d'Anita.
    En résumé ça se laisse lire, plutôt bien même.
    Même si je suis moins enthousiaste que pour le second tome la saga prend un rythme qui me plait et je me suis faite aux personnages (même à JC :p ). Je suis curieuse de voir comment vont évoluer les choses pour les uns et les autres et comment cet épisode va affecter la relation Anita/Jean-Claude qui promet d'être pour le moins explosive !

    Lien : http://www.perdreuneplume.com/index.php?post/2012/07/05/Anita-Blake-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Yumiko, le 03 février 2012

    Yumiko
    Dans ce tome, on retrouve cette chère Anita qui baigne dans les problèmes (comme d'habitude en fait). Elle n'arrive toujours pas à accepter les marques apposées par Jean-Claude et refuse de lui appartenir. Malheureusement pour elle, cela signifie aussi que les autres maîtres vampires peuvent toujours tenter de la posséder. Et c'est bien la tout le problème! Car une vraie guerre pour le pouvoir est ouverte et les prétendants à l'assassinat du nouveau maître de la ville sont nombreux et très puissants. Voilà notre Exécutrice aux prises avec des vampires aux dons qui la dépassent et elle aura bien des difficultés à ne rien perdre dans l'histoire.
    Tout d'abord, je suis contente d'avoir poursuivi l'aventure malgré mon manque d'enthousiasme pour les deux premiers opus, car ce troisième est largement meilleur. J'ai dévoré ce livre en un après-midi tellement je l'ai apprécié.
    Anita reste pareille à elle-même, focalisée sur ses chaussures (je crains que cela ne change jamais) et ses vêtements, mais je l'ai trouvée bien plus sympathique et attachante. J'ai frémi pour elle et je l'ai accompagnée sans retenue dans cette aventure. Je commence vraiment à l'apprécier.
    Jean-Claude est enfin plus présent dans ce tome et il devient de plus en plus difficile de savoir comment leur relation va évoluer. Surtout qu'il y a un nouveau venu qui a bien tapé dans l'oeil de notre héroïne: le beau Richard. Bref un mâle séduisant de plus.
    Du côté des méchants, ils sont à nouveaux charismatiques et intéressants, et amènent de nouvelles découvertes sur l'univers dans lequel évoluent nos héros, même s'ils apparaissent finalement très peu dans le tome.
    L'histoire en elle-même est menée tambour battant, sans temps mort, ni passages ennuyeux, et les rebondissements sont légions. de nouvelles créatures apparaissent (loups-garous, lamies, etc.) et agrandissent le bestiaire mis sur pied par l'auteur.
    Même si on est loin de la grande littérature, cela reste une très bonne lecture détente. Je me réjouis d'avance de lire le tome suivant en espérant qu'il sera aussi bien voir meilleur que celui-ci. Je ne demandais qu'à être séduite et il semblerait qu'avec ce troisième volume cela commence à être le cas même si ce n'est toujours pas un coup de oceur. Espérons que cela durera…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par aidoku, le 01 mars 2012

    aidoku
    J'adore Anita ! Je l'ai déjà dit et redis, j'aime son côté humain, raisonnable et réfléchi. Sa peur, parfaitement logique, la rapproche du lecteur et évite d'en faire un super héroïne. Par contre, je trouve dommage que l'auteur ne revienne pas sur les évènements qui clôturaient le tome 2. J'aurai aimé que Laurell K. hamilton en parle, qu'Anita fasse des cauchemars, que ça l'ai marqué, d'une certaine façon. Tout cela est trop vite oublié à mon goût.
    Mais j'aime toujours Anita, en particulier sa relation avec Jean-Claude, partagée entre la peur et le désir, l'envie et la raison. La jeune femme a des principes et s'y tient, je l'admire pour ça. Car JC sait se montrer très effrayant et insensible.
    Deux nouveaux personnages font leur apparition dans ce tome. D'abord Richard, un nouveau prétendant auquel l'héroïne serait prête à céder, contrairement au maître-vampire. J'ai bien aimé les échanges entre les deux, le professeur étant très logique et très drôle dans ces discussions avec Anita.
    Ensuite, Bert a enfin embauché un nouveau réanimateur, un étudiant prénommé Larry que l'Exécutrice va devoir former. Je dois avouer que l'attitude très maternelle de la jeune femme m'a soulée, mais au final, elle semble avoir accepté les ambitions du jeune homme. du coup, j'ai hâte de le retrouver dans les tomes suivants.
    Encore une fois, Laurell K. Hamilton fait preuve de beaucoup d'imagination pour nous offrir une histoire trépidante, pleine de rebondissements, dans un univers parfaitement maitrisé. Dommage qu'elle soit moins inventive concernant son schéma narratif. J'ai eu l'impression de lire la même chose que les précédents tomes.
    Premier chapitre : Rendez-vous désagréable dans son bureau avec un ou plusieurs personnages qu'elle n'apprécie pas vraiment.
    Chapitre 2 : Alors qu'elle ne rêve que de regagner son lit, Dolph l'appelle pour qu'elle vienne examiner un corps atrocement mutilé dans sa combinaison de garagiste pas sexy et ses Nike, tout en échangeant des blagues autour d'un cadavre avec Zerbrowski.
    Chapitre 3 : Alors qu'elle croit enfin pourvoir dormir, son téléphone sonne pour l'en empêcher. En général, c'est Bert ou un employé de JC.
    Chapitre 4 : Anita fini par se retrouver d'une manière ou d'une autre chez Jean-Claude.
    On suit deux enquêtes en parallèle, qui sont toujours imbriquées l'une avec l'autre et se dénouent finalement en même temps, la plupart du temps grâce aux supers pouvoirs d'Anita dont on ignore tout.
    J'aime Anita et les personnages de cette saga, les intrigues de Laurell K. Hamilton sont très bien ficelées et le style de l'auteur est très agréable, mais la structure narrative répétitive m'a gênée. En plus, je ne suis pas vraiment charmée par Richard, que je trouve un peu fade.

    Lien : http://biblio-steph.over-blog.com/article-anita-blake-tome-3-le-cirq..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (21)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par FleurCannibale, le 18 août 2010

    Il éclata de rire. Son visage s’illumina de l’intérieur comme si quelqu’un avait allumé une bougie sous sa peau. Il était si beau ainsi que mon cœur se serra douloureusement.
    Mais sa beauté ne me donnait pas vraiment envie de le toucher. Elle me rappelait un tigre du Bengale que j’avais vu autrefois dans un zoo. Aussi haut qu’un poney avec des yeux dorés et une fourrure orange, noire, crème et blanc nacré. A force de faire les cents pas, il avait creusé des sillons dans la terre battue de son enclos.
    Je me souviens que mes doigts m’avaient démangé, tant j’avais envie de passer la main entre les barreaux pour le caresser. Il était si proche, si beau, si sauvage… Si tentant.
    Je serrai mes genoux contre ma poitrine.
    Le tigre m’aurait sans doute arraché la main et, pourtant, une partie de moi regrettait encore de ne pas l’avoir caressé.
    Je scrutai le visage de Jean-Claude, sentant son rire caresser mon échine comme du velours. Une partie de moi se demanderait-elle toujours ce qui ce serait passé si j’avais dit « oui » ? Sans doute.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 18 août 2010

    _Les vampires de plus de deux cents ans sont-ils tous des pervers ? m’exclamais-je, exaspérée.
    _J’ai plus de deux cents ans, me rappela Jean-Claude.
    _C’est bien ce que je voulais dire.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 18 août 2010

    Je restai immobile quelques instants, observant le combiné.
    Je n’avais pas eu le choix. Alors, pourquoi mon estomac était-il noué ? Pourquoi éprouvais-je une furieuse envie d’appeler Jean-Claude pour le mettre en garde ? A cause des marques, ou Richard avait-il raison ?
    Etais-je amoureuse de Jean-Claude ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par paraty62, le 27 juillet 2013

    Une douzaine de roses blanches arrivèrent plus tard ce jour-là avec un message de Jean-Claude. "Tu es libre désormais. Mais j'espère que tu désire me voir autant que je le désire. A toi de choisir."
    Je regardais les fleurs un long moment. Puis je demandai à l'infirmière de les donner à quelqu'un d'autre ou de les jeter, comme elle voudrait, pourvu qu'elle les ôte de ma vue.
    Jean-Claude m'attire. Il se peut même que je l'aime, dans le coin le plus ténébreux de mon âme. Mais peu importe. Fréquenter des monstres finit toujours mal pour les humains. C'est la règles.
    Reste Richard. Il fait partie des monstres, mais il est vivant. C'est déjà quelque chose. Aurais-je le front de me prétendre plus humaine que lui : reine des zombies, tueuse de vampire, nécromancienne? Je suis mal placée pour lui jeter la pierre.
    J'ignore comment les gens du cirque se sont débarrassés des cadavres, mais la police n'est jamais venue me poser de questions. J'avais peut-être sauvé la ville, mais au prix de deux meurtres. Légalement, Oliver n'avait rien fait pour mériter de mourir. Pour Alejandro, je n'avais pas de preuve formelle, mais ma défense aurait sans doute tenu devant un tribunal.
    Enfin, autant ne pas chercher à le vérifier...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 18 août 2010

    _Je compte te garder pour toujours, ma petite. Je n’y songerais pas si je pensais que tu puisses m’ennuyer un jour.
    _Moi, vous m’ennuieriez.
    _Tu cherches à me provoquer !
    Je haussai les épaules.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

> voir toutes (8)

Videos de Laurell K. Hamilton

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Laurell K. Hamilton

Payot - Marque Page - Laurell K. Hamilton - Péchés céruléens








Sur Amazon
à partir de :
4,00 € (neuf)
1,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Anita Blake, Tome 3 : Le cirque des damnés par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (787)

> voir plus

Quiz