Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2221141571
Éditeur : Robert Laffont (2014)


Note moyenne : 3.96/5 (sur 56 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Né sur Mars, Valentine Michaël Smith est retrouvé par une expédition de secours venue de la Terre : tous les membres de l'expédition ont péri et Valentine a été recueilli et élevé par les Martiens, ces curieux êtres qui peuplent la planète rouge. Smith est ramené sur Te... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par finitysend, le 14 octobre 2012

    finitysend
    Heinlein conservateur réac ?
    Pas vraiment ...
    En terre étrangère raconte l'histoire d'un jeune homme qui suite à un accident a échoué sur mars où il fut élevé par des martiens et donc dans un environnement culturel et physique radicalement différent de celui de la terre où le destin l'a ramené .
    Sur terre , il atterrit d'abord dans un hôpital pour une réadaptation à la gravité terrestre et il est cerné par les médias comme par les politiques , comme par le citoyen lambda ...
    Il n'est pas bien physiquement et moralement et il ne comprend rien .
    C'est un récit de science-fiction incontestablement , mais le lecteur doit savoir que le sujet est l'analyse d'un choc culturel et l'analyse de la société d'accueil .
    Ce n'est pas par exemple , un roman que je classerais comme futuriste par exemple et trop d'attentes à ce niveau devraient être déçues , ainsi le lecteur potentiel doit-être avertis .
    L'auteur décortique avec sagacité : le télé évangélisme , le pentecôtisme , l'argent comme idole , le cynisme des politiques et des medias et aussi celui de bien des individus obnubilés par la satisfaction égoïste de leurs aspirations individuelles...
    Un roman contestataire ?
    Le fait qu'il fut un des bréviaires du mouvement hippie devrait répondre positivement à cette question ...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 30         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par fnitter, le 04 février 2012

    fnitter
    Quatrième de couverture :
    Les membres de la première expédition vers Mars périrent tous. Sauf un : Valentin Michaël Smith, né sur Mars, élevé par les Martiens, recueilli et ramené sur Terre, à vingt ans, par la deuxième expédition au début du XXIe siècle.
    Physiquement, Valentin Michaël Smith était humain.
    Mentalement il était martien.
    La seule analogie qui convienne pour le définir est celle des enfants-loups, des enfants élevés par des loups.
    Mais les Martiens n'étaient pas des loups.
    Leur culture était plus riche que celle des Terriens.
    Le premier problème de Mike ? Survivre sur la Terre !
    Tout lui était agression : la pesanteur, la pression atmosphérique, et surtout les hommes...
    Le second problème fut pour lui de comprendre en quoi les humains différaient des Martiens et pourquoi ils étaient malheureux...
    En terre étrangère, qui obtint le prix Hugo en 1962, est généralement considéré comme le meilleur roman de Robert Heinlein, lui-même l'un des écrivains américains de science-fiction les plus fameux. Ce fut le livre culte des campus durant les années soixante et soixante-dix, et il est devenu un classique incontesté.
    Venant de l'auteur de Starship Troopers depuis porté à l'écran, et qui fit taxer Heinlein de militarisme, En terre étrangère surprit par son pacifisme, son illustration de l'anarchisme et son apologie de l'amour libre.
    Ecrit en 1961.
    Encore un livre d'Heinlein qui a bien vieilli.
    Tout est dit dans la seconde partie du quatrième de couv.
    Suberbe histoire, style d'heinlein toujours aussi accessible, agréable, passionnant.
    Que dire de plus ???
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Chiwi, le 14 décembre 2012

    Chiwi
    Après une première expédition de colonisation de Mars qui a vu périr tous ses membres, une nouvelle expédition est mise sur pied. Celle- ci va découvrir qu'un enfant a survécu et a été élevé par les martiens. Il va être ramené sur Terre où il va découvrir le mode de vie et de pensée des terriens.
     
    Le roman recoupe plusieurs genres littéraires: la science fiction permet ainsi de faire de celui-ci un roman intitatique, une satire et un roman philosophique.
    Le roman se divise en deux grandes partie thématiques: la première est la lutte des principaux protagonistes contre les manoeuvres frauduleuses du gouvernement, la seconde entame une réflexion sur la possibilité utopique de changer les moeurs des terriens.
    Au début voir la civilisation terrienne par les yeux d'un martien rapproche En Terre Etrangère de Romans comme Candide ou Micromégas de Voltaire.
    Le propos  s'affaiblit lorsque méconnaissant la religion l'Homme de Mars va tenter de la comprendre. Il bâtira ainsi une sorte de philosophie d'amour et d'amitié car il aura compris ce qui rend les humains malheureux. cette philosophie religieuse est à rapprocher du movement hippie et de son mot d'ordre "Peace and love" présentt aux Etats Unis lors de l'écriture du roman.
    Mais cela va l'a mener à dire et à faire dire à ses croyants « Tu es Dieu ». Une telle assertion l'amènera à se faire lyncher. Ce qui amène ainsi à une critique des hommes et de leurs doctrines monopolistiques bien établies.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Chassegnouf, le 05 mars 2014

    Chassegnouf
    Si ce livre a gagné le prix Hugo, je n'ose imaginer quelles bouses ont du être nominées cette année-là. Franchement, on est loin de "Starship trooper" ou même du très moyen "Double étoile", deux oeuvres primées du même auteur.
    Caricatural et simpliste, il propose les mêmes ficelles grossières que dans Double étoile mais on n'a plus cet effet de surprise qu'on a en lisant une oeuvre de cette époque "Oh, ils étaient si touchants à cette époque, ça se vendait une histoire pareille..."
    Et ce ton irrévérencieux (mais pas trop)... Certes, ça a dû défriser quelques moustaches puritaines à l'époque et enthousiasmer les ados mais c'est totalement gratuit, les personnages n'ont aucune étoffe, ça se sert pas à la narration.
    Au final, ce qui sauve ce bouquin de la pire des notes, c'est l'évocation de la culture martienne, description plus audacieuse que ce qu'à pu faire Bradbury auparavant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par alain0209, le 04 avril 2012

    alain0209
    Ce roman fut parait-il un best-seller, un livre culte de la vague hippie des années 1960/70. Il y a vraiment deux parties à ce roman.
    Dans la première, c'est la lutte pour la liberté de Valentin Michaël Smith, né sur mars lors de la première mission d'exploration de cette planète, seul survivant de cette mission et éduqué par les martiens, une espèce très ancienne et très sage.
    Dans la deuxième, c'est l'apologie dun mode de vie très hippie, d'amour libre et de compréhension universelle, de vie simple (enfin, aidée par une immense fortune aussi), communautaire.
    J'avais, à l'époque ou j'ai lu ce livre, préféré de loin la première partie. La deuxième était interpellante car évoquait des pouvoirs cachés de l'esprit humain, disponibles par un apprentissage adéquat (comme celui des anciens martiens).
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par dbaudelet, le 10 avril 2011

    La Vérité est simple, mais la Voie de l'Homme est difficile. Avant tout, il faut que vous appreniez à contrôler le SOI. Le reste s'ensuivra. Béni est celui qui se connaît et se contrôle, car le monde lui appartient et l'amour, le bonheur et la paix l'accompagnent partout où il va.

    Cinquième Partie: Son heureuse déstinée. Chapitre 37, page 545.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par dbaudelet, le 10 avril 2011

    - Smith est une créature intelligente, avec une hérédité humaine, mais il est plus Martien qu'humain. Nous sommes les premiers hommes qu'il ait vus. Il pense comme un Martien, a des émotions de Martien. Il a été élevé par une race qui n'a RIEN en commun avec nous... même pas le SEXE. Malgrès son hérédité humaine, le milieu dans lequel il a vécu a fait de lui un Martien.

    Permière Partie: Son origine impure. Chapitre 3, page 13.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par CarlJoseph, le 12 janvier 2011

    Je suis libre, car je sais que je suis moralement seul responsable de tous mes actes.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par CarlJoseph, le 20 janvier 2011

    L'homme est le seul animal qui se moque de lui-même.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par n.dela, le 15 avril 2012

    L’amour est l’état où le bonheur d’une personne est indispensable au vôtre.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
23,28 € (neuf)
36,00 € (occasion)

   

Faire découvrir En terre étrangère par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (193)

> voir plus

Quiz