Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


> Michel Demuth (Traducteur)
> Frank Herbert (Antécédent bibliographique)

ISBN : 2266173081
Éditeur : Pocket (2007)


Note moyenne : 3.57/5 (sur 53 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Dix millénaires avant les événements relatés dans Dune, l'humanité se trouve soumise à la tyrannie des Machines Intelligentes. Imprudemment, lors de leur expansion dans la Galaxie, les sociétés humaines ont confié de plus en plus de responsabilités à leurs ordinateurs. ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par finitysend, le 10 janvier 2014

    finitysend
    Avec ce tome nous sommes dans la guerre contre les machines , dans le cycle de Dune , en époque Genèse , mode Tome 1 .
    Des extensions textuelles au cycle et donc , postérieur au décès de Herbert père .
    Autrement dit , il s’agit de textes écrits par Anderson et Herbert fils et ils sont donc des pièces rapportées au cycle originel , Sortes de préquelles , ici quatrième volume rattaché ....
    Sur le fond , je dirais que du point de vue de l’intrigue , la trame narrative n’est pas si mal faite .
    Il y a énormément de rebondissements , l’univers est dense ( je veux dire épais en fait ) .
    Il y a aussi un incontestable sens scénique avec des descriptions soignées et généralement évocatrices . Une gravité bien dosée , globalement qui s’accélère , qui monte en puissance , et qui entraine les lecteurs dans une grande proximité avec les thématiques , les situations , l’histoire appliquée de cet univers et les personnages ...
    Cependant , toutes ces péripéties sont surlignées , et fonctionnent un peu comme un collier de perles , une perle après l’autre . Un assemblage qui donne une teinte assez convenue au texte .
    Globalement il y a aussi un positionnement que trouve naïf et de plus en plus casse bonbons au grès de la narration .
    Il me semble que les idées sont bonnes : la structure des personnages , l’univers , un gout certain et salutaire pour l’action ainsi que pour le spectaculaire .
    L’aspect machine est assez bien posé , suffisamment pour concerner le lecteur .
    Cependant , un peu trop de naïveté , de simplisme aussi à différents niveaux , en font un texte partiellement décevant , quelquefois encombrant , un peu trop facile .
    Donc me voici farci d’une bonne impression mitigée ...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 32         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par exarkun1979, le 12 août 2012

    exarkun1979
    La guerre des Machine se passe 10 000 ans avant le premier livre de la série originale de Dune. L'être humain est sur le bord de l'extermination par les machines pensantes. Les humains sont sous la domination de Omnius, un superordinateur qui a ravi le pouvoir au Cymek, des machines au cerveau d'Humain. La seule opposition face à cette domination est la ligue des Nobles, les ancêtres des seigneurs des grandes maisons dans la série originale de Dune. Quoi qu'il en soit il n'y a qu'une seule issue, l'extermination des machines pensantes ou celle des machines. Ce sera le début de qu'on appellera 10 000 ans plus tard le Jihad butlérien.
    J'ai adoré ce livre car il par d'une nouvelle perspective complètement. Tout ce qu'on connait dans la série de Frank Herbert n'existe pas. Les grandes maisons sont sur le point d'exister, le Bene Geserit, les Suk, les Frémen et les mentats n'existent pas encore. J'adore voir l'évolution de tout ça. Frank Herbert avait parlé assez vaguement du Jihad Butlérien dans ses livres. On en savait juste assez pour savoir que c'était une guerre des humains contre les machines pensantes. de plus, ça fait différent de voir un Harkkonen être du côté des bons. J'aime bien aussi le style de Brian Herbert et de Kevin J Anderson. Il se détache vraiment de celui de Frank. Un peu moins philosophique et plus d'action. Ce sont donc les auteurs parfaits pour décrire une guerre. Cependant, Frank Herbert reste vraiment le maître de cet univers.
    Pour ce qui est du négatif, la seule chose que je peux dire c'est que j'ai trouvé l'introduction un peu trop longue
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par clavierbepo, le 16 juillet 2014

    clavierbepo
    Prémonitoire sur l'avenir de l'humanité, Brian herbert s'est démarqué à la fois de son père d'Asimov.
    Le fiston mérite les honneurs pour avoir entrepris de monter une telle fresque.
    Des hommes voulaient mettre fin aux inégalités de la société. Ils se sont soulevés contre le reste de l'humanité en mettant leurs cerveaux dans des corps de machine et ils ont gagnés l'éternité.
    Mais dans leurs quête aveugle, ils ont fait confiance aux machines et ont été supplantés par celles - ci.
    Une guerre Machine - Homme a eu lieu.
    L'humanité a essuyée de nombreuses pertes. Les rescapées sont refugiés sur des mondes menacés ou esclaves.
    L'histoire commence à la veille de la grande guerre, celle ou l'homme ira jusqu'au bout.
    Il y a de nombreuses histoires qui se déroulent en parallèle.
    B Herbert déroule le scénario pour chacun de ces univers dont le destin va se croiser. Un événement sera le déclencheur. Il bouleversera l'avenir de l'humanité, déjà très secouée.
    B Herbert a su développer :
    - le point de vue des machines conquérantes, persuadées d'agir pour la bonne cause, insensibles de leurs exactions. Il y a de nombreux passages détaillant l'intelligence propre aux machines, même si cela doit amener à la mutilation, aux meurtres, ou à l'extermination de la race humaine si nécessaire.
    - les humains, indignés et intimement meurtris par les massacres, sont prêts à tout pour sortir de ce destin obscur.
    Par exemple, des sorcières commencent à soupeser les enjeux de leurs pouvoirs psychiques. Elles seront à l'origine du bene gesserit
    Il y a beaucoup de critiques qui ont n'a pas interceptés ces thèmes profond.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par nacbis, le 21 décembre 2012

    nacbis
    Ecrit par le fils Brian cherchant à exploiter le filon, très loin du souffle du père. Nul

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Herbefol, le 12 août 2013

    Herbefol
    [...] On sent bien le besoin des auteurs de réutiliser et d'expliquer tous les éléments que Frank Herbert créa avec Dune. Rien ou presque ne doit être épargné au lecteur qui n'en demandait pas tant. Au point qu'un certain nombre de chapitres ne présentent pas le moindre intérêt et mériteraient purement et simplement d'être supprimés. Ce qui ne serait pas un mal vu l'épaisseur des trois volumes (le moins costaud dépasse les sept cents pages).
    Tout cela pourrait être un tantinet sympathique si c'était écrit avec un minimum de talent. Ce qui n'est pas le cas. [...]

    Lien : http://www.herbefol.com/2013/08/12/dune-la-genese-de-brian-herbert-e..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation







Sur Amazon
à partir de :
10,64 € (neuf)
5,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Dune, la genèse, Tome 1 : La guerre des machines par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz