Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


> Michel Demuth (Traducteur)
> Frank Herbert (Antécédent bibliographique)

ISBN : 2266183788
Éditeur : Pocket (2008)


Note moyenne : 3.51/5 (sur 55 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Après que les humains se sont révoltés contre la tyrannie des Machines Intelligentes et de leurs alliés, les Cymeks, une terrible répression a réduit des mondes entiers à l'état de cendres et décimé l'humanité. Serena Butler, figure de proue de la révolte, a été faite p... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par pakstones, le 29 avril 2015

    pakstones
    Humains contre Robots !
    Voici le deuxième volet de la fameuse et extraordinaire saga de S.F. de l'univers de Dune.
    Priméro, tu peux te passer de lire cette critique, si tu n'as pas lu le premier tome intitulé "la guerre des machines" et c'est tant pis pour toi.
    Deuxio, si tu n'aimes pas les romans fleuves épiques bourrés d'adrénaline, de retournements de situations, de sensations fortes et de prouesses lyriques aux confins de l'univers, ben .... passe ton chemin, ce book n'est toujours pas fait pour toi.
    Et c'est tant pis pour toi encore !
    Troisio, tu veux connaître ton avenir, savoir si notre espèce est en danger, de qui et de quoi ?
    Nous les êtres humains, ou plutôt ce que l'on fabrique à savoir des machines. Brrrr.....
    Tu veux savoir ce que deviendra notre planète bleue dans quelques 10 000 ans .... Que nini !!!
    Non mais tu crois que je vais tout te dévoiler alors que je viens de me taper 700 pages et quelques bonnes heures de lecture.
    Par contre, je t'invite dans ce voyage spatio-temporel grandiose de space opéra intergalactique aux millions d'étoiles et de .... bûchers solaires !
    La guerre fait rage entre les machines pensantes, les titans (cymeks), et les humains d'une planète à l'autre, d'un monde à l'autre jusqu'à ne plus savoir où est le bien, où est le mal et surtout à qui se fier.
    On en perd la gravité terrestre, tous nos sens sont en ébullition et nos mains tremblent au moment où il faut tourner la page ....
    Mais c'est plus fort que moi, tant pis pour les dommages collatéraux, le manque de sommeil et la télévision en mode veille, Je VEUX savoir QUI , QUOI et COMMENT cela va se terminer ....
    T'as qu'a croire, va falloir d'abord t'attaquer au troisième volet qui n'est autre que "la bataille de Corrin" un autre bouquin de 700 pages.
    Bonne digestion !!!
    A j'oubliais de dire, ce n'est pas 3 tomes qu'il va falloir se farcir au final mais 19 !
    Alors, j'te dis pas dans quel état je vais me liquifier ?
    Heureusement que j'ai un peu d'épices sous la main.
    Non, t'en auras pas, c'est que pour moi, t'as qu'à prendre un ticket pour ton voyage sur Arrakis et tu ....
    SHUT !
    Lis Hrethgir !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par LauMartineau, le 02 février 2013

    LauMartineau
    J'adore !

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par clavierbepo, le 04 janvier 2015

    Le robot sourit.

    — Tout dépend d’elle. L’issue est imprévisible. C’est bien ce qui rend cette femme si fascinante.

    — Vous bluffez, dit enfin Serena. Vous ne me ferez pas changer d’idée.

    — Prêtresse, je vous en prie, chuchota Niriem en se rapprochant d’elle. Il n’y a pas d’autre solution ?

    — Niriem, tu connais la réponse. Il doit en être ainsi.

    Elle gardait les bras croisés, souriante.

    Peu importe ma vie, il n’y a que la liberté qui compte. Ma mort, aujourd’hui, fera plus pour la cause que tous les discours que j’ai prononcés durant ces dernières années crépusculaires.

    Iblis Ginjo se chargerait du reste. Omnius, éternellement logique et voué à l’oubli, ne connaîtrait jamais la source des changements qui allaient déferler sur l’humanité...

    En voyant le sourire serein de Serena, Érasme se sentit troublé. Pourquoi ne puis-je la comprendre ?

    Depuis des années, Omnius avait voulu lui imposer ses explications rationnelles sur le chaos du Jihad, il avait exprimé sa curiosité sur la folie religieuse des humains. Érasme avait tenté de l’éduquer, de lui transmettre les leçons qu’il avait tirées de ses recherches, mais ces concepts intangibles n’étaient pas à la portée d’un ordinateur, même géant.

    En retenant Serena captive, en essayant de la soumettre, le suresprit essayait de marquer un point contre les hrethgir agressifs qui s’entêtaient à combattre la merveilleuse civilisation que lui, Omnius, avait édifiée. Les populations humaines la considéraient comme invincible, elle était leur guide, leur force, leur sauveur, leur prophète. L’équivalent biologique d’un suresprit. Elle savait que sans elle les Jihadi deviendraient faibles, irrésolus. Pourquoi était-elle venue risquer sa vie ici ?

    Et pourquoi ce sourire insistant ? Comme si elle contrôlait la situation ? Elle sait pourtant que son arrogance peut entraîner son exécution ?

    — J’ai pris ma décision, dit Omnius. (Des robots de combat s’avancèrent.) Il faut tuer Serena Butler et ses compagnes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
10,64 € (neuf)
8,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Dune, la genèse, tome 2 : Le Jihad butlérien par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    Les Effrayantes Dystopies

    Son œuvre est constamment animée par une volonté hérétique qui lui vaudra les foudres de la censure des gouvernements tsariste, puis communiste. Son roman le plus connu, " Nous autres " (1920) , exprime sa déception à l'égard de la révolution d'Octobre... Je suis...

    •   Joseph Staline
    •   Ievgueni Zamiatine
    •   Shozo Numa
    •   Tatiana Tolstoï

    12 questions - 58 lecteurs ont répondu
    Thème : science-fiction , dystopie , futur , littérature

    Créer un quiz sur ce livre.