Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2203001194
Éditeur : Casterman (1993)


Note moyenne : 4.03/5 (sur 811 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
En vacances dans les Alpes, Tintin reçoit une lettre de Tchang dans laquelle il lui annonce sa prochaine visite. Le lendemain, le journal annonce l'écrasement de l'avion dans lequel il prenait place, dans l'Himalaya. Suite à cette annonce, Tintin fait un rêve où il voit... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (41)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Nastie92, le 20 octobre 2014

    Nastie92
    Décidément, Hergé n'épargne rien à mon cher capitaine Haddock (oui, je l'avoue, j'ai un faible pour ce personnage truculent à souhait).
    Après l'avoir promené en tous sens sur terre, sur mer, et même dans l'espace et sur la lune, il l'emmène maintenant en montagne. Et notre marin, déjà maladroit en mer, (ce qui, vous l'avouerez, est un comble), toujours gaffeur sur terre et dans les airs, se montre dans ce nouvel univers particulièrement malhabile.
    Dès le début de l'histoire, on le voit très réticent à l'idée de partir au Tibet : est-ce parce qu'il pressent qu'il ne s'y montrera pas à son avantage ? Toujours est-il que pour notre plus grand bonheur, il accompagne Tintin qui part chercher son ami Tchang dans les montagnes himalayennes. Ce qui devait arriver arriva : Haddock n'a vraiment pas le pied montagnard et nous régale de ses pitreries. C'est parfois un peu surjoué, mais qu'importe, c'est très drôle !
    Cet album qui date de 1960 est particulièrement réussi.
    En plus de son côté divertissant, il est une ode à l'amitié : pour son ami Tchang, Tintin est prêt à prendre tous les risques, et finalement ce bourru de capitaine aussi. Mais il est également l'occasion de rencontrer un nouveau peuple, une nouvelle culture. Et dans les descriptions qu'il fait des Tibétains et de leurs traditions, Hergé se montre bien plus respectueux qu'il ne l'avait été à ses débuts dans Tintin au Congo par exemple.
    Il sera récompensé à titre posthume pour cet album : le dalaï-lama lui décernera en 2006 le prix Light of Thruth (Lumière de Vérité), et la directrice de l'ong "Campagne internationale pour le Tibet" dira : "Pour beaucoup, la description du Tibet par Hergé a constitué leur première introduction au paysage et à la culture extraordinaires du Tibet".
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          4 31         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par kathy, le 19 décembre 2011

    kathy
    Tintin au Tibet (1960) est le 20e album des Aventures de Tintin.
    Alors que Tintin est en vacances à l'Hôtel des Sommets -Vargèse, station savoyarde- avec le capitaine Haddock, celui-ci apprend par le journal une Catastrophe aérienne au Tibet.
    Tchang, l'ami de Tintin fait partie des victimes.
    Le soir même au cours d'une partie d'échecs avec le capitaine, Tintin s'endort et fait un rêve où il voit son vieil ami Tchang, seul dans la neige l'appelant au secours. Il se met en tête qu'il est vivant et organise une folle expédition pour le retrouver.
    Alors que le Capitaine préférerait continuer à goûter à la douce quiétude des sommets Alpins, plutôt que de se lancer dans cette course éperdue, pour lui, perdue d'avance, par amitié pour Tintin ou piqué au vif, il se retrouvera au cœur de situations des plus rocambolesques : A cheval sur le dos d'une vache sacrée ! Avalant « un volcan (piments rouges) en ordre de marche » ! Suspendu dans le vide à flanc de falaise ! Se coinçant la barbe dans la fermeture éclair de son duvet ! Découvrant un « père volant » (moine en lévitation) et une étonnante créature appelée « le migou ».
    On est loin de l'insouciance feuilletonesque des premières aventures de Tintin. Il s'agit ici d'un voyage de haute volée, dénué de toute sensiblerie et orienté vers l'amitié, la sérénité, la douceur, même.
    Sentiments d'autant plus forts que l'auteur, à cette époque, avait plutôt les idées noires (d'où, paradoxalement, cette blancheur qui envahit peu à peu les cases, cette tonalité plus sérieuse).
    En outre, publié bien après l'album Tintin au Congo (1931), Tintin au Tibet marque la profonde évolution de la vision d'Hergé sur les peuples non européens. Son ouverture à l'Autre et à la différence s'étend même au yéti. Pour reprendre les mots du philosophe Michel Serres, Hergé exprime l'opinion que « même l'innommable peut être bon ». Dans une certaine mesure, cet album crée une nouvelle justification à l'aventure : le voyage humanitaire.
    Enfin, Le Dalaï-lama, chef temporel et spirituel du gouvernement tibétain en exil, a remis le prix Lumière de la vérité 2006, à la Fondation Hergé pour sa contribution significative à faire connaître le Tibet auprès du grand public. Pour de nombreux lecteurs, Tintin au Tibet a constitué une première introduction aux paysages et à la culture.
    Un album puissant, où Hergé dessinateur et scénariste n'a (dit-on) jamais été meilleur.
    Pour moi, l'un de mes préférés… Grâce au Capitaine Haddock et à Milou, que de notes cocasses et drôles…
    A lire et relire, sans modération…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par greg320i, le 13 décembre 2013

    greg320i
    Cherchant l'horreur partout , je suis allé cette fois ci m'aventurer dans les sombres et pénibles contrées gelés des aventures d'un petit reporter à la tignasse fougue et la houppette hargneuse ..
    Primo, la couverture: Traces de Yéti abominable, paysage glacial: waouh terrible, direct cela me fait froid dans le dos.
    Ô , non tu ne va pas lire cela , me dis-je épouvanter ,, Tintin au Tibet ..du courage, cela risque de secouer, ,mais on va finir par y arriver !

    Et là donc, premier constat, je m'y attendais avec ce diable d' Hergé , un accident d'avion , des morts à la pelle, et vlan on passe à la science-fiction :
    " Tchang" (surement un narcotrafiquant avec un nom comme ça.. ) lance un appel subconscient au petit Rouquin qui paraîtrez-t-il l'avait croisé dans un sombre trafic de drogue dans un pays asiatique.
    Mouais,, bonjour l'éducation hein, on ferai couler ce genre de lecture dans nos école ? Ca promet les jeunes .
    Mais bon , je voulais du fort, je dois tenir là.
    Accompagner donc d'un méchant barbu au langage innommable et effroyable au vieux nom de poisson (qui me sembler un peu gris le monsieur) le duo va risquer leur vie et engager celle d'un sherpa tranquille pour escalader Himalaya. car voilà : Vivre ou survivre, les déchirements du cœur n'ont plus d'oreilles, mais un seul but : retrouver un enfant perdu . Quitte à
    s'attirer les foudres de paisibles moines chao-lin dans leur monastère austère ou les pacifique peuples n'ayant rien demander .
    Aucun savoir-vivre,,
    Dérangeant la petite communauté , transigeant effrontément les règles local , le petit teigneux et son alcoolo de chien parte ainsi , cahin-caha dans l'ignorance la plus total du danger. ( Mac Gyver peut aller se ranger ! )
    Fou de rage de se voir contrindiqué l'escalade des parois rocheuses et tueuses , mettant son tempérament d'action en avant , nous rejoue le remake de Stallone dans Cliffhanger, scrutant à la force du bras les montagnes escarpés .
    Mais soudain ,,,, hannnnn, l'Horreur , la corde sur le point de se déchirer, la mort dans l'âme , le vieux grigou perpétuellement assoiffé préfère vouloir se suicider que de voir son ami tomber avec lui dans les abymes du vide .
    Je ne vous cacherai pas que le sherpa corrompu à grand coup de dollars va heureusement revenir les sauver. Ouf !
    STOP ! J'arrête là le suspense, trop d'émotion que voulez-vous.
    Constat final de la tragique expédition poussive : intoxication au piment, blessures de l'accompagnateur, figures pales des malheureux perdus du blizzard , yeux jaunes pour le grand gaillard aigri, regard famélique du tit ' chinois retrouvé ( qui ferait presque pitié dans une pub pour du riz) .
    Et je ne vous est même pas encore parler du Monstre final ! Caché, tapi dans l'ombre blanche , prêt à dévorer ...
    alors oui , Tintin,, c'est vraiment .. HORRIBLE .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 19         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par litolff, le 03 juin 2011

    litolff
    Une aventure très simple qui met en évidence le courage et l'opiniâtreté de Tintin pour sauver son ami Tchang que tout le monde, sauf lui, croit mort des suites d'un accident d'avion. Peu de protagonistes à part Tintin, Haddock (qui fait le clown), Milou et les bonzes du monastère bouddhiste.
    Hergé exprime ici sa fascination pour l'Orient et les phénomènes paranormaux, tels que le rêve prémonitoire ou la lévitation.
    J'ai beaucoup aimé cette aventure qui met en valeur l'amitié et l'ouverture aux peuples, ainsi que le coté un peu fantastique incarné par le Yéti (qui s'avère pas si méchant...)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Claudepuret, le 31 mars 2013

    Claudepuret
    Tintin, en vacances dans les alpes, reçoit des nouvelles de son ami Tchang tchong Jen. Quelque temps après, il fait un rêve avant d'apprendre que son ami a disparu dans un accident d'avion dans l'Himalaya.
    Persuadé que Tchang a survécu, Tintin se lance dans une expédition pour le retrouver, suivi d'un capitaine Haddock très réticent.
    Dans cet univers dominé par le blanc, Hergé nous offre une belle histoire où on lit entre les lignes une certaine fragilité chez l'auteur.
    Tchang fut, dans la vraie vie, un proche d'Hergé qui nous dévoile ici un peu de lui-même.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

> voir toutes (32)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Nastie92, le 24 octobre 2014

    (Partie d'échecs, Haddock contre Tintin)
    HADDOCK (en pensée) : Hem ! Ma dame est en danger !... Que faire ?... La protéger par mon cavalier ?... Non, mon fou ne serait plus défendu... Et si j'avance ce pion-ci ?... Zut ! Ça ne va pas non plus...
    HADDOCK (en pensée) : Il faut manœuvrer autrement... Voyons, ma dame, il faut qu'elle batte en retraite... Bien... Mais, au coup suivant, j'amorce une attaque de flanc par mon autre fou... Comment va réagir l'adversaire ?... S'il aperçoit la menace, il va protéger la tour par un pion...
    HADDOCK (en pensée) : Dans ce cas, je n'hésite pas : je sacrifie mon fou !... Mais ce sacrifice ne sera pas inutile ! Car, œil pour œil, je lui prends sa tour... Paf !... Et échec au roi !... Bravo ! Mon cher Tintin, je me demande ce que tu vas dire de cela ?...
    TINTIN (qui s'était endormi, et se réveille brusquement) : TCHANG !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par Nastie92, le 18 novembre 2014

    HADDOCK : Mon whisky, espèce de cromagnon !... Mon whisky, mamelouk !... Vampire !... Soulographe !... Trompe-la-mort !...
    Macrocéphale !... Amphytrion !...Rocambole !... Ectoplasme !... Phylloxéra !... Cannibale !...
    Diplodocus !... Flibustier !... Mégalomane !...
    Descends donc, boit-sans-soif ! si tu n'es pas un lâche !...
    UN SHERPA : Toi pas crier, Sahib... Avalanches !...
    HADDOCK : Coloquinte !... Cyanure !... Anthropopithèque !...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 20         Page de la citation

  • Par Nastie92, le 12 novembre 2014

    HADDOCK : Nous avons marché des jours et des jours !...
    Nous avons escaladé des tas de rochers !...
    Nous avons rôti au soleil et gelé sous la neige !...
    Nous avons dégringolé dans des crevasses !...
    Nous avons reçu des avalanches sur la tête !...
    Pis que tout, euh... Grand Mufti, le yéti m'a fauché une bouteille de whisky à peine entamée : la dernière que je possédais !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 14         Page de la citation

  • Par Nastie92, le 20 octobre 2014

    UNE DAME : Tchang, ici ! Je t'ai déjà défendu cent fois de jouer avec des chiens de rue !
    CAPITAINE HADDOCK : On n'a pas idée de donner un nom pareil à un chien, mille sabords !...
    TINTIN : Si, c'est un pékinois : ça se justifie.

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la citation

  • Par Skritt, le 24 juillet 2011

    -Mon whisky, espèce de cromagnon !... Mon whisky, mamelouk !... Vampire !... Soulographe !... Trompe-la-mort !...
    Macrocéphale !... Amphytrion !... Rocambole !... Ectoplasme !... Phylloxéra !... Cannibale !...
    Diplodocus !... Flibustier !... Mégalomane !...
    Descends donc, boit-sans-soif ! Si tu n'es pas un lâche !...
    -Toi pas crier, Sahib... Avalanches !...
    -Coloquinte !... Cyanure !... Anthropopithèque !...
    Satrape !...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

> voir toutes (136)

Videos de Hergé

>Ajouter une vidéo
Vidéo de  Hergé

Michel Daubert - Musée Hergé .
Michel Daubert vous présente son ouvrage "Musée Hergé" aux éditions La Martinière. Préface Fanny Rodwell. http://www.mollat.com/livres/daubert-michel-musee-herge-collection-cube-9782732457079.html Notes de Musique : The Adventures of Tintin - Soundtrack - Symphonic Theme








Sur Amazon
à partir de :
9,39 € (neuf)
5,96 € (occasion)

   

Faire découvrir Les aventures de Tintin, tome 20 : Tintin au Tibet par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz