Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2203001194
Éditeur : Casterman (1993)


Note moyenne : 4.04/5 (sur 706 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
En vacances dans les Alpes, Tintin reçoit une lettre de Tchang dans laquelle il lui annonce sa prochaine visite. Le lendemain, le journal annonce l'écrasement de l'avion dans lequel il prenait place, dans l'Himalaya. Suite à cette annonce, Tintin fait un rêve où il voit... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (36)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par kathy, le 19 décembre 2011

    kathy
    Tintin au Tibet (1960) est le 20e album des Aventures de Tintin.
    Alors que Tintin est en vacances à l'Hôtel des Sommets -Vargèse, station savoyarde- avec le capitaine Haddock, celui-ci apprend par le journal une Catastrophe aérienne au Tibet.
    Tchang, l'ami de Tintin fait partie des victimes.
    Le soir même au cours d'une partie d'échecs avec le capitaine, Tintin s'endort et fait un rêve où il voit son vieil ami Tchang, seul dans la neige l'appelant au secours. Il se met en tête qu'il est vivant et organise une folle expédition pour le retrouver.
    Alors que le Capitaine préférerait continuer à goûter à la douce quiétude des sommets Alpins, plutôt que de se lancer dans cette course éperdue, pour lui, perdue d'avance, par amitié pour Tintin ou piqué au vif, il se retrouvera au cœur de situations des plus rocambolesques : A cheval sur le dos d'une vache sacrée ! Avalant « un volcan (piments rouges) en ordre de marche » ! Suspendu dans le vide à flanc de falaise ! Se coinçant la barbe dans la fermeture éclair de son duvet ! Découvrant un « père volant » (moine en lévitation) et une étonnante créature appelée « le migou ».
    On est loin de l'insouciance feuilletonesque des premières aventures de Tintin. Il s'agit ici d'un voyage de haute volée, dénué de toute sensiblerie et orienté vers l'amitié, la sérénité, la douceur, même.
    Sentiments d'autant plus forts que l'auteur, à cette époque, avait plutôt les idées noires (d'où, paradoxalement, cette blancheur qui envahit peu à peu les cases, cette tonalité plus sérieuse).
    En outre, publié bien après l'album Tintin au Congo (1931), Tintin au Tibet marque la profonde évolution de la vision d'Hergé sur les peuples non européens. Son ouverture à l'Autre et à la différence s'étend même au yéti. Pour reprendre les mots du philosophe Michel Serres, Hergé exprime l'opinion que « même l'innommable peut être bon ». Dans une certaine mesure, cet album crée une nouvelle justification à l'aventure : le voyage humanitaire.
    Enfin, Le Dalaï-lama, chef temporel et spirituel du gouvernement tibétain en exil, a remis le prix Lumière de la vérité 2006, à la Fondation Hergé pour sa contribution significative à faire connaître le Tibet auprès du grand public. Pour de nombreux lecteurs, Tintin au Tibet a constitué une première introduction aux paysages et à la culture.
    Un album puissant, où Hergé dessinateur et scénariste n'a (dit-on) jamais été meilleur.
    Pour moi, l'un de mes préférés… Grâce au Capitaine Haddock et à Milou, que de notes cocasses et drôles…
    A lire et relire, sans modération…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par greg320i, le 13 décembre 2013

    greg320i
    Cherchant l'horreur partout , je suis allé cette fois ci m'aventurer dans les sombres et pénibles contrées gelés des aventures d'un petit reporter à la tignasse fougue et la houppette hargneuse ..
    Primo, la couverture: Traces de Yéti abominable, paysage glacial: waouh terrible, direct cela me fait froid dans le dos.
    Ô , non tu ne va pas lire cela , me dis-je épouvanter ,, Tintin au Tibet ..du courage, cela risque de secouer, ,mais on va finir par y arriver !

    Et là donc, premier constat, je m'y attendais avec ce diable d' Hergé , un accident d'avion , des morts à la pelle, et vlan on passe à la science-fiction :
    " Tchang" (surement un narcotrafiquant avec un nom comme ça.. ) lance un appel subconscient au petit Rouquin qui paraîtrez-t-il l'avait croisé dans un sombre trafic de drogue dans un pays asiatique.
    Mouais,, bonjour l'éducation hein, on ferai couler ce genre de lecture dans nos école ? Ca promet les jeunes .
    Mais bon , je voulais du fort, je dois tenir là.
    Accompagner donc d'un méchant barbu au langage innommable et effroyable au vieux nom de poisson (qui me sembler un peu gris le monsieur) le duo va risquer leur vie et engager celle d'un sherpa tranquille pour escalader Himalaya. car voilà : Vivre ou survivre, les déchirements du cœur n'ont plus d'oreilles, mais un seul but : retrouver un enfant perdu . Quitte à
    s'attirer les foudres de paisibles moines chao-lin dans leur monastère austère ou les pacifique peuples n'ayant rien demander .
    Aucun savoir-vivre,,
    Dérangeant la petite communauté , transigeant effrontément les règles local , le petit teigneux et son alcoolo de chien parte ainsi , cahin-caha dans l'ignorance la plus total du danger. ( Mac Gyver peut aller se ranger ! )
    Fou de rage de se voir contrindiqué l'escalade des parois rocheuses et tueuses , mettant son tempérament d'action en avant , nous rejoue le remake de Stallone dans Cliffhanger, scrutant à la force du bras les montagnes escarpés .
    Mais soudain ,,,, hannnnn, l'Horreur , la corde sur le point de se déchirer, la mort dans l'âme , le vieux grigou perpétuellement assoiffé préfère vouloir se suicider que de voir son ami tomber avec lui dans les abymes du vide .
    Je ne vous cacherai pas que le sherpa corrompu à grand coup de dollars va heureusement revenir les sauver. Ouf !
    STOP ! J'arrête là le suspense, trop d'émotion que voulez-vous.
    Constat final de la tragique expédition poussive : intoxication au piment, blessures de l'accompagnateur, figures pales des malheureux perdus du blizzard , yeux jaunes pour le grand gaillard aigri, regard famélique du tit ' chinois retrouvé ( qui ferait presque pitié dans une pub pour du riz) .
    Et je ne vous est même pas encore parler du Monstre final ! Caché, tapi dans l'ombre blanche , prêt à dévorer ...
    alors oui , Tintin,, c'est vraiment .. HORRIBLE .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 19         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par litolff, le 03 juin 2011

    litolff
    Une aventure très simple qui met en évidence le courage et l'opiniâtreté de Tintin pour sauver son ami Tchang que tout le monde, sauf lui, croit mort des suites d'un accident d'avion. Peu de protagonistes à part Tintin, Haddock (qui fait le clown), Milou et les bonzes du monastère bouddhiste.
    Hergé exprime ici sa fascination pour l'Orient et les phénomènes paranormaux, tels que le rêve prémonitoire ou la lévitation.
    J'ai beaucoup aimé cette aventure qui met en valeur l'amitié et l'ouverture aux peuples, ainsi que le coté un peu fantastique incarné par le Yéti (qui s'avère pas si méchant...)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Claudepuret, le 31 mars 2013

    Claudepuret
    Tintin, en vacances dans les alpes, reçoit des nouvelles de son ami Tchang tchong Jen. Quelque temps après, il fait un rêve avant d'apprendre que son ami a disparu dans un accident d'avion dans l'Himalaya.
    Persuadé que Tchang a survécu, Tintin se lance dans une expédition pour le retrouver, suivi d'un capitaine Haddock très réticent.
    Dans cet univers dominé par le blanc, Hergé nous offre une belle histoire où on lit entre les lignes une certaine fragilité chez l'auteur.
    Tchang fut, dans la vraie vie, un proche d'Hergé qui nous dévoile ici un peu de lui-même.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

  • Par lanard, le 01 mai 2014

    lanard
    J’avais lu autrefois ce petit apologue tibétain qui devait être en exergue d’un livre lu il y a longtemps et que je ne retrouve pas hélas. Je le raconte de mémoire : « De l’autre côté de la vallée, j’ai vu un monstre terrifiant. Je suis parti à sa poursuite. En l’observant de plus prêt, j’ai vu qu’il tenait sur deux jambes et semblait couverts de poils. J’ai voulu l’approcher et là, j’ai vu qu’il était vêtu de fourrures. Ravalant ma peur, je me suis dirigé vers lui et découvrit qu’il était mon frère. »
    Hergé connaissait-il ce petit conte tibétain lorsqu’il a entrepris « Tintin au Tibet » ? Je ne sais pas. Dans la série des Tintin, cet opus là est certainement le plus bel hommage à l’amitié et à la fraternité qu’il nous ait donné. L’obstination de Tintin à retrouver Chang est l’exemple le moins crédible dans cette histoire. C’est l’attitude émouvante du capitaine Haddock qui surmonte tout ses dégoûts pour ne pas abandonner son ami Tintin seul aux dangers. C’est le retournement du guide Tharkey qui prend sur lui pour s’engager dans l’aventure au-delà de ce qu’il était convenu, parce que le « jeune sahib risquer sa vie pour sauver garçon jaune » et alors que lui « homme jaune » l’aurait laissé seul au péril de la montagne.
    On peut s’agacer de tous ces bons sentiments. Il n’empêche qu’ici ils prennent une « étrange » profondeur ; indéfectible amitié entre Haddock et Tintin ; amitié entre les hommes – ici, entre l’Orient et l’Occident - portée par celle qui lie Tchang et Tintin par delà et différences culturelles ; et enfin, la plus subtile de toute, l’amitié entre tous les êtres portée par la relation entre Tchang et le Yeti. Le monstre, l’étranger absolu est-il nécessairement un ennemi ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

> voir toutes (25)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Skritt, le 24 juillet 2011

    -Mon whisky, espèce de cromagnon !... Mon whisky, mamelouk !... Vampire !... Soulographe !... Trompe-la-mort !...
    Macrocéphale !... Amphytrion !... Rocambole !... Ectoplasme !... Phylloxéra !... Cannibale !...
    Diplodocus !... Flibustier !... Mégalomane !...
    Descends donc, boit-sans-soif ! Si tu n'es pas un lâche !...
    -Toi pas crier, Sahib... Avalanches !...
    -Coloquinte !... Cyanure !... Anthropopithèque !...
    Satrape !...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par kathy, le 21 décembre 2011

    Cap. Haddock : Et puis non, j'en ai assez !... Voilà trois jours que nous sommes sur pied sans fermer l'oeil... C'est fini, je n'avance plus !
    Tintin : Allons, capitaine encore un petit effort ! Dans quelques heures nous aurons quitté la région des neiges.
    Cap. Haddock : Non ! Continuez sans moi !
    Tintin : J'ai encore un petit peu de cognac. Vous allez en boire une gorgée.
    Cap. Haddock : Vous pourriez aussi bien me faire avaler du kérosène : je ne fais pas un pas de plus !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par kathy, le 20 décembre 2011

    Cap. Haddock : Je commence à en avoir plein le dos, moi, de votre yéti ! Qu'il se montre une bonne fois, cette espèce de loup-garou à la graisse de renoncule de mille tonnerres de Brest !

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par gteisseire2, le 01 juillet 2008

    Quand je pense que je suis à faire le zouave sur les routes du Népal, alors que je pourrais être tranquillement à Moulinsart, à siroter un bon whisky bien glacé ! ...

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation

  • Par Claudepuret, le 04 mai 2013

    Ce Foudre Bénie, avec ses visions !... Quand on pense qu,'il est myope comme une taupe de Wei-Pyiong !...
    - Silence, Savoir Infini !... Foudre Bénie va parler.

    Commenter     J’apprécie          1 14         Page de la citation

> voir toutes (136)

Videos de Hergé

>Ajouter une vidéo
Vidéo de  Hergé

Michel Daubert - Musée Hergé .
Michel Daubert vous présente son ouvrage "Musée Hergé" aux éditions La Martinière. Préface Fanny Rodwell. http://www.mollat.com/livres/daubert-michel-musee-herge-collection-cube-9782732457079.html Notes de Musique : The Adventures of Tintin - Soundtrack - Symphonic Theme








Sur Amazon
à partir de :
9,39 € (neuf)
5,96 € (occasion)

   

Faire découvrir Les aventures de Tintin, tome 20 : Tintin au Tibet par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1983)

> voir plus

Quiz