Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Anne Damour (Traducteur)

ISBN : 2253076406
Éditeur : Le Livre de Poche (1995)


Note moyenne : 3.43/5 (sur 674 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Laurie Kenyon, vingt et un ans, est arrêtée pour le meurtre de son professeur. Tout l'accuse sans équivoque possible. Cependant Laurie ne se souvient de rien. Sarah, elle, refuse de croire que sa soeur est coupable. Avec l'aide d'un psychiatre, elle va peu à peu faire r... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (32)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Tchippy, le 05 décembre 2010

    Tchippy
    Je ne suis pas particulièrement fan de polars, mais j'en lis quand même un de temps en temps. Ce temps étant venu, j'ai choisi ce livre (merci à Petite Fée de m'avoir donné l'occasion de le lire). J'appréhendais un peu et je ne savais pas du tout dans quoi j'allais mettre le nez.
    Mon nez, lui, a été très vite fixé. il a pu s'imaginer à loisir les odeurs de gâteau, d'essence, de vieux amphis et de sombres clairières humides. Et celle du sang.
    Attention, ce n'est pas du tout un livre gore ! 'Fin, juste certains passages, mais bon, autant classer les livres de Conan Doyle dans la catégorie horreur.

    L'horreur, elle commence très tôt pour Laurie, quatre ans : choyée par ses parents, elle est enlevée et séquestrée par un couple de pédophiles.
    Pendant deux ans, elle va connaître la maltraitance, la peur, les sévices. Et elle trouve refuge dans un monde qu'elle crée de toutes pièces, un monde de personnages divers qu'elle peut incarner à sa guise pour échapper à ses tourments.
    Lorsque, sans explication, ses ravisseurs l'abandonnent, elle retrouve sa famille qui ne croyait plus à son retour. Mais elle perd la mémoire de tout ce qui s'est passé entre-temps.
    Plus tard, étudiante, un de ses professeurs est assassiné. Tous les indices l'accablent, de son comportement étrange aux pièces à conviction en passant par les traumatismes qui l'ont marginalisée et fragilisée. Elle est arrêtée.
    Sa grande sœur, Sarah, qui s'est juré de la protéger, abandonne un brillant avenir professionnel pour la défendre devant les tribunaux. Commence alors un enquête dans le passé pour pour tenter de débrouiller les ramifications de l'enlèvement de Laurie sur les évènement actuels, de lui trouver des circonstances atténuantes ou mieux, des preuves de son innocence.

    Par l'intermédiaire de Sarah et du psychologue de Laurie, l'auteur déroule pour nous la pelote de l'intrigue après que le destin l'aie emmêlée et déroulée dans toutes les directions. Deux obstacles à leur progression : les ravisseurs de Laurie qui ont retrouvé sa trace et ne voient pas ces investigations d'un bon œil, et les personnages que Laurie a crées pour échapper aux sévices pendant sa séquestration : ils sont encore présents, et ont eux aussi leur mot à dire...

    L'intrigue est bien menée, alternant des mini flashes-back et le présent. les ellipses ne m'ont pas choquée, tout est fluide et bien relié.
    Un énorme "Waouh" à l'auteur pour ses personnages : ils sont travaillés en profondeur, possèdent une vraie psychologie, leur motivations sont claires et précises, compréhensibles qu'il s'agisse des protagonistes ou des antagonistes.
    La schizophrénie aigüe de Laurie est magnifiquement rendue et offre une occasion de faire durer le suspense : déjà, avec une personnalité unique dans le corps d'un suspect, les meilleurs enquêteurs sont confrontés à des difficultés, mais avec quatre personnes dans un seul corps, qui ont leur propre hiérarchie et leurs rapports de forces, leurs caractéristiques, leurs ambitions et leurs motivations respectives, qui interagissent les unes avec les autres... Imaginez un eu la difficulté.
    Voilà pour les trois étoiles.
    Pourquoi pas la quatrième ? pour deux raisons : je n'ai pas ressenti d'empathie véritable avec les personnages : je les comprenais (c'est pas pour ça que je les cautionnais) mais je n'étais pas vraiment dedans, et le suspense n'était spas palpitant. pour moi qui suis habituée au thrillers de John Grisham, le suspense distillé au goutte-à-goutte par Mary Higgins Clark, est insuffisant.
    Le suspense est là mais ce n'est certainement pas un thriller.
    J'attends vos réaction !
    Bonne lecture ;)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Kirby, le 01 juillet 2012

    Kirby
    J'ai lu ce livre après ma mère sur ses conseils. Etant étudiante en psychologie elle m'a dit que j'adorerai. Eh bien elle ne s'est pas trompée. Ce livre est parfaitement bien écrit. L'intrigue est prenante, les personnages attachants. Les recherches faites par Mary Higgins Clark sont approfondies et donnent ce côté réel au livre.
    De plus, les chapitres courts nous entraînent dans la lecture, et on ne veut plus fermer ce livre. le rythme est entraînant.
    Je le conseille vivement, il s'inscrit pour moi dans la liste de mes ouvrages favoris.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par dancingbrave, le 29 décembre 2012

    dancingbrave
    Une jeune femme, Laurie Kenyon, étudiante de 21 ans est arrêtée pour le meurtre d'un de ses professeurs.
    Tout l'accuse et tout concourt à ce qu'elle-même, qui ne se souvient de rien, soit persuadée qu'elle est la criminelle.
    Dans sa petite enfance, elle fut enlevée, séquestrée et violée.
    Ces traumatismes ont contribué à développer chez elle, des troubles graves de personnalités multiples.
    L'auteur nous a rédigé un formidable roman américain à suspens ; tout y est: style court et concis, paragraphes minuscules, retours en arrière.
    On dirait un parfait scénario pour le cinéma "Américain" car les moeurs et les procès sont là, mais peu importe, ce roman reste un très agréable divertissement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par madameduberry, le 22 mars 2014

    madameduberry
    Bof bof. J'ai bien peur de faire un couac dans ce concert d'éloges. Je n'ai pas accroché, le scénario est trop prévisible, les rebondissements poussifs. Il y a peu de personnages, et ils sont très stéréotypés. MHC semble avoir passé beaucoup d'énergie à rassembler des éléments de psychiatrie ou de psychopathologie(si elle n'a pas laissé ce travail à un documentaliste), l'écriture est terne, les recettes sont toujours les mêmes. Quand au décor! Le summum du bonheur semble être de posséder une chambre à coucher moquettée, avec jeté de lit et rideaux assortis.
    Un élément positif: ce livre démontre parfaitement l'impact de certains prêcheurs illuminés ou non, qui font fortune sur la crédulité des autres.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par fantasybooksaddict, le 11 mai 2014

    fantasybooksaddict
    Laurie a été enlevé à 4 ans par un couple qui lui a fait subir de mauvais traitements. Ayant occulté ce souvenir après son retour, celui-ci va resurgir des années plus tard suite au choc de la mort de ses parents et aux ravisseurs qui semblent prêt à tout pour la faire taire.
    Ce livre est loin d'être mon préféré car l'enquête en elle-même concernant la mort du professeur de Laurie ne m'a pas spécialement marqué. A mon sens, elle manque quelque peu de suspens !
    Cependant, j'ai énormément aimé la partie traitant de la schizophrénie. En effet, suite à son enlèvement, Laurie n'a pas fait qu'occulter ses souvenirs de cette période, elle a également développé plusieurs personnalités qui semblent resurgir elles aussi, depuis la mort de ses parents. J'ai adoré les découvrir une à une, on sent que l'auteure a fait une très grosse recherche dessus, pour que ce soit le plus réaliste possible !
    Sa sœur, Sarah est le contraire de Laurie. Elle est forte mais ce n'est qu'une façade car elle a promis à celle-ci qu'elle la protégerait toujours. du coup, on a l'impression qu'elle est sans cesse en train de la couver même lorsqu'elle va bien, cela a eu fortement tendance à m'agacer !
    Petite parenthèse, je ne sais pas comment fait Sarah pour trouver la moustache du psychologue, Justin Donnelly, très sexy ! XD Mais je vais m'efforcer d'être plus compréhensive car l'histoire a été écrite dans les années 1990 !
    le couple qui a enlevé Laurie, m'a, quant à lui, fait froid dans le dos, surtout Bic, même si Opale, la femme, est tout aussi dangereuse car elle déteste Laurie que son mari lui préfère. Elle est donc prête à tout pour l'éliminer de leur vie. Cependant, j'ai trouvé sa personnalité paradoxale car malgré ce désir, elle est tout de même soumise à Bic, son mari. Ils sont certes effrayants car on ne connaît pas les limites de leur folie mais ils sont également très charismatiques, ce qui leur permet de mener un double jeu tout au long de l'intrigue !
    J'ai également bien aimé suivre Justin, le psychologue de Laurie. On sent qu'il adore son travail et qu'il se passionne tout autant que nous, sur le cas de Laurie !

    Pour conclure, c'est donc une lecture en 2 temps qui me laisse un avis mitigé, même si la partie psychologique de l'histoire m'a littéralement passionnée !


    Lien : http://fantasybooksaddict.blogspot.fr/2014/05/nous-nirons-plus-au-bo..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Tchippy, le 02 décembre 2010

    Je crains que les preuves soient flagrantes. Votre sœur a menacé le professeur Grant hier. Ce matin, avant qu'on découvre son corps, elle a annoncé à une salle pleine d'étudiants qu'il était mort. On a trouvé caché dans sa chambre un couteau qui est presque certainement l'arme du crime. Elle a essayé de laver ses vêtements et les draps, mais ils portent encore de légères traces de sang. Le rapport du labo va nous le confirmer.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par Dexterette, le 05 juin 2012

    Il y avait à peine dix minutes, la petite Laurie Kenyon, une enfant de quatre ans, était assise par terre en tailleur, dans le petit salon où elle jouait à placer et déplacer les meubles dans sa maison de poupée.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par saritta-246, le 11 août 2012

    Un livre magnifique, qui franchement sort du lot, tout y est :Une histoire bien ficelée, des personnages attachants, et surtout ce coté mental superbement détaillé. Bref un regal

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Tchippy, le 02 décembre 2010

    - Pas question, mon vieux. (Elle détourna la tête.) Oh, arrête de geindre.
    - Est-ce Debbie qui pleure ? demanda Justin.
    - Qui voulez-vous que ce soit ?
    - Je ne sais pas. Combien êtes-vous ?
    - Pas tellement. Les autres ont décampé après le retour de Laurie à la maison. C'est aussi bien comme ça. Ça devenait encombré. J'ai dit : la ferme.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Tchippy, le 02 décembre 2010

    Nous devons prendre ça au sérieux. Les patients qui ont subi un traumatisme dans leur enfance sont prédisposés à s'autodétruire.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
3,39 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Nous n'irons plus au bois par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (2254)

> voir plus

Quiz