Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Arnaud Mousnier-Lompré (Traducteur)

ISBN : 2290318450
Éditeur : J'ai Lu (2002)


Note moyenne : 4.24/5 (sur 634 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Les pirates, de plus en plus audacieux et téméraires, ont commencé leur invasion dévastatrice. Royal le fourbe, après avoir assassiné le souverain légitime, est monté sur le trône des Six-Duchés. Avec son entourage, le lâche usurpateur s'est replié à l'intérieur des ter... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (31)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par latina, le 24 juillet 2013

    latina
    Et me revoilà en compagnie de FitzChevalerie, le Bâtard, que je commence à bien connaitre, depuis 3 tomes déjà.
    J'ai retrouvé avec plaisir cette série de fantasy aux relents de sorcellerie ou plutôt de « dons particuliers ».
    En effet, notre pauvre FitzChevalerie avait été mis à mort par son oncle Royal, dans le tome 3, afin que celui-ci puisse usurper sans problème la place du roi Subtil. Mais Royal avait omis de compter sur le pouvoir d'Umbre, qui a permis à l'esprit de FitzChevalerie de migrer, grâce à son don du « Vif », dans le corps de son ami loup, Œil-de-Nuit. Ensuite Burrich et Umbre se sont emparés du « cadavre » de Fitz et ont opéré le passage de l'esprit au corps humain.
    J'espère que vous suivez... :-)
    Le tome 4 commence par cette réintégration difficile. C'est très dur, en effet, de quitter la condition confortable de loup, l'instinct, la simplicité du raisonnement (non dénuée d'intelligence, au contraire !) pour retrouver son habit de peau et surtout ses souvenirs douloureux...Fini le temps où FitzChevalerie pouvait se ressourcer auprès de l'amour de Molly, partager avec le roi-servant Vérité son « Art », cette faculté d'entrer dans l'esprit des autres et de se transporter en esprit dans d'autres lieux.
    Et avec les souvenirs, arrive le désir de vengeance contre Royal et ses gardes qui ont adoré le matraquer de coups de poing et de coups de pied jusqu'à ce qu'il succombe. L'Art va l'y aider, et ce ne sera pas exempt de risques !
    Notre héros, ici, n'en est plus un, et j'ai partagé sa faiblesse, tremblé pour lui.
    Et c'est sur un tout grand suspens que se termine le 4e tome. Fitz va-t-il réussir à rejoindre le roi-servant Vérité, parti à la recherche des Anciens pour sauver son peuple ? le royaume des Six-Duchés va-t-il pouvoir enfin être libéré de la coupe du roi usurpateur, Royal ?
    Suite au prochain épisode qui, je l'espère, sera tout aussi palpitant, et même davantage, car celui-ci m'a semblé un chouïa en retrait. Mon plaisir, ainsi, n'en sera que plus intense !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Koneko-Chan, le 05 juillet 2013

    Koneko-Chan
    Une chose que j'aime beaucoup chez Fitz, c'est qu'il n'est pas parfait. En effet, il a ses propres faiblesses et ne passe pas pour le héros. C'est plutôt un anti-héros en fait, dans ce volume. Il cherche à débarrasser les Six-Duchés de Royal pour rétablir la vérité, c'est-à-dire remettre Vérité-qui-n-est-pas-mort sur le trône. Sauf que pour tout le monde, le "Bâtard" est devenu le "Bâtard au Vif", ce qui semble très dégradant aux yeux des autres, même des gens proches de lui (comme j'ai eu de la peine quand un certain ancien ami s'est détourné de Fitz !). On en apprend un peu plus sur le Vif, ou le "Lignage".
    Mais comme je l'ai dit, Fitz n'est pas invincible, même s'il a "vaincu" la mort. Après avoir était torturé par Royal et ses hommes, il en garde d'horribles séquelles qui le feront hésiter plus d'une fois à combattre, que ce soit Royal ou les forgisés. Seulement, il s'est fixé un but, "Tuer Royal". À l'instant où il a prononcé cette phrase, j'ai senti que ce tome allait une fois de plus être palpitant. Je ne me suis pas trompée, je l'ai plus apprécié que le précédent. Fitz nous apparait plus hésitant, mais surtout plus méfiant. Il entreprend de rejoindre Gué-de-Négoce en laissant Oeil-de-Loup derrière lui, car celui-ci s'est trouvé une meute (mais je suis sure qu'il reviendra !). La ville possède une belle apparence et des richesses abondantes, rien à voir avec Castercelf ! Seulement, si Castercelf n'était pas là, elle serait à la merci des Pirates Rouges... Et puis, derrière ça se cache la perfidie des nobles : l'horrible Cirque du Roi en est bien la preuve !
    Fitz finit par s'échapper avant d'avoir accompli son but. À partir de là, il va se mettre en quête de rejoindre Vérité.
    Dans ce tome, Fitz abandonne son ancienne vie et ses anciens amis. On les aperçoit de temps en temps lorsqu'il artise, mais on a surtout affaire à de nouveaux personnages qu'il rencontre pendant son périple (j'ai bien aimé le personnage d'Astérie, la ménestrelle). Seulement, Royal sait qu'il est vivant et est à sa recherche. le fait d'avoir pénétré dans son château leur a permis de dresser un portrait de Fitz.
    Un aspect que j'aime beaucoup, c'est qu'on ne sait jamais comment Fitz va s'en sortir. On a peur pour lui, on désespère avec lui. On sait qu'il va s'en sortir, mais à quel prix ? Avec quelles nouvelles cicatrices (morales ou physiques) ?
    Je trouve que la fin du tome s'arrête assez subitement. C'est la première partie du troisième tome dans sa version original, et je trouve dommage qu'on l'ait ainsi coupé. M'enfin, ça ne me pose pas de problèmes puisque j'ai de suite entamé le tome 5, comme si je n'avais jamais refermé ce volume.

    Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr/2013/07/lassassin-royal-4-le-poison-de-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Luniver, le 11 octobre 2012

    Luniver
    Après avoir été sauvé de la mort grâce à Œil-de-Nuit, Fitz doit réapprendre à se comporter comme un humain, avec beaucoup de difficultés. Une fois remis, le constat de son existence est sombre : la plupart de ses amis le croient mort et doivent rester avec cette idée, et il parvient à blesser les rares personnes qui veillent sur lui. Burrich et Umbre décident de laisser Fitz enfin prendre ses propres décisions, et le laissent seul.
    Fitz vit un petit moment entre l'état d'homme et de loup, puis finit par prendre une décision à la suite d'une attaque de forgisés : il se rendra à Gué-de-Négoce, nouvelle capitale de Royal, pour l'assassiner et venger son roi.
    Ses choix ne se révéleront pas être les plus judicieux : ce qu'il a gagné en liberté, Fitz l'a perdu en soutien et précieux conseils. Plusieurs personnes essayeront de se lier avec lui en chemin (groupe de ménestrels, autres possesseurs du Vif), mais il repoussera leur proposition d'aide à chaque fois.
    Notre héros était au plus bas à la fin du volume précédent : on assiste ici à sa difficile reconstruction. Fitz doit apprendre à tracer sa propre route et à effectuer des choix. Ce tome se concentre uniquement sur son évolution, et délaisse le côté politique des Six-duchés. On en apprendra pas beaucoup sur les Pirates Rouges, ni sur la quête de Vérité. Il faut toutefois noter que les tomes 4, 5 et 6 ne forment qu'un seul volume à la base, et n'était donc pas destiné à être un livre « complet ».
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Nef, le 27 janvier 2013

    Nef
    Comme toujours, dans cette série,Robin Hobb parvient à plonger le lecteur dans ce monde des six duchés. Son style d'écriture, ses descriptions font de ses histoires une vraie réussite.Ce quatrième tome, loin de me lasser,est toujours aussi passionnant que les précédents et me pousse à lire la suite des aventures de Fitz Chevalerie, le héros si attachant de ce livre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Deuzenn, le 10 avril 2012

    Deuzenn
    Après le traitement que lui ont infligé Royal et ses sbires, FitzChevalerie a été laissé pour mort. C'était sans compter sur le Vif... Fitz réapprend à vivre tant bien que mal, loin de Castelcerf. Il n'a pourtant pas l'intention de rester caché : il reprend la route en direction de Gué-de-Négoce, là où Royal a emmené la cour, et est bien décidé à se venger du nouveau Roi des Six-Duchés.
    Pour la première fois depuis le début de la série, Fitz se retrouve livré à lui-même et ce tome se veut donc plus introspectif et plus lent dans sa narration que les trois précédents. Une époque est révolue, et le jeune assassin du roi est désormais un adulte. L'ambiance change complètement : on est loin du huis-clos de Castelcerf, avec son lot d'intrigues et de personnages. Ce tome-ci se veut plus dépouillé. C'est donc une autre facette, plus mature, de l'assassin royal que le lecteur découvre : une façon d'amorcer la fin de la saga, deux tomes plus tard.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

> voir toutes (14)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Luniver, le 11 octobre 2012

    J’observai Umbre pendant qu’il approchait : l’hiver l’avait vieilli, accentuant ses rides et le gris de ses cheveux, mais il se déplaçait avec plus de vigueur que je ne m’en souvenais, comme si les privations l’avaient endurci. Enfin, je me portai à sa rencontre avec un curieux sentiment de timidité et de gêne ; quand il leva les yeux et m’aperçut, il s’arrêta sur la piste ; je continuai jusqu’à lui. « Mon garçon ? » fit-il d’un ton circonspect quand je fus auprès de lui ; je dus faire un effort pour acquiescer en souriant. Le sourire qui illumina soudain son visage me mortifia ; il lâcha son bâton pour me prendre dans ses bras, puis il appuya sa joue contre la mienne comme si j’étais encore un enfant. « Oh, Fitz, Fitz, mon garçon ! s’exclama-t-il d’une voix empreinte de soulagement. Je te croyais perdu ! J’avais peur que nous ne t’ayons infligé un sort pire que la mort ! » Ses bras secs et forts m’étreignaient.

    J’eus pitié du vieil homme. Je ne lui dis pas que c’était le cas.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par latina, le 25 juillet 2013

    D'aucuns parlent "d'un chien" ou "d'un cheval", comme si chacun d'entre eux était indiscernable des autres; j'ai entendu un homme dire "le cheval" en désignant la jument qu'il possédait depuis sept ans, comme il aurait dit " la chaise" ou "la maison". Je n'ai jamais compris cela. L'amitié d'un animal est tout aussi riche et complexe que celle d'un homme ou d'une femme.
    (...)
    Certains hommes s'imaginent valoir mieux que les bêtes; ils pensent avoir le droit d'user d'elles ou de leur donner des ordres comme bon leur semble.
    Moi, je ne me considère pas comme supérieur à aucune bête, même si je suis plus intelligent que certaines.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation

  • Par Luniver, le 11 octobre 2012

    « Je vais tuer Royal ainsi que son clan. Je vais tous les tuer à cause de ce qu’ils m’ont fait et de tout ce qu’ils m’ont enlevé.
    - Royal ? C’est de la viande que nous ne pouvons pas manger. Je ne comprends pas la chasse des hommes. »
    Je pris mon image de Royal et la combinai à celles qu’il conservait du marchand d’animaux qui l’avait mis en cage et frappé avec un gourdin cerclé de bronze quand il était petit.
    Œil-de-Nuit réfléchit. « Une fois que je lui ai échappé, j’ai eu le bon sens de ne plus m’approcher de lui. Attaquer l’autre est aussi avisé que chasser un porc-épic.
    - Je ne peux pas faire autrement, Œil-de-Nuit.
    - Je comprends. Je suis pareil avec les porcs-épics. »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par laindiia, le 20 février 2011

    J'essayais d'enlever des saletés qui me piquaient les yeux quand Astérie apparut près de moi ; je m'écartai, pensant qu'elle désirait de l'eau, mais elle me chuchota :

    "A votre place je garderais mon mouchoir."

    J'essorai le morceau de tissu et le renouai sur ma tête. "Oh, je le garde, mais ça ne m'empêche pas d'avoir de la poussière dans les yeux."

    Astérie me regarde en face."Ce n'est pas de vos yeux dont vous devriez vous soucier, mais de cette mèche blanche. Vous devriez la teindre en noir avec de la graisse et de la cendre ce soir, si vous avez un moment à vous ; on la remarquera peut-être moins."

    Je m'efforçai de prendre une expression purement interrogatrice.

    Elle sourit d'un air malicieux. "Les gardes de Royal sont passés dans le village quelques jours avant nous ; ils ont dit aux habitants que le roi soupçonnait le Grêlé de traverser Bauge - et vous avec lui." Elle se tut et attendit une réaction de ma part. Comme je continuais à la regarder sans répondre, son sourire s'élargit. "Mais il s'agit peu-être d'un autre individu qui a lui aussi le nez cassé, une balafre sur le visage, une mèche blanche dans les cheveux et... (elle désigna mon bras) une entaille récente faite par une épée à l'avant-bras".
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par steppe, le 01 décembre 2010

    J'allais m'asseoir sur la pierre d'âtre. Burrich ne me regardait pas : je me couchai sur le côté, puis roulai sur le dos et m'étirai. C'était bon. Je fermai les yeux et savourai la chaleur du feu sur mon flanc.
    "Lève-toi et assieds-toi sur le tabouret, Fitz" dit Burrich.
    Je soupirai mais j'obéis. Umbre ne me jeta pas un coup d'œil. Burrich se remit à parler.
    "Je préfère lui éviter les chocs ; il a besoin de temps pour s'en sortir seul, c'est tout. Des souvenirs lui reviennent parfois, mais il les repousse ; je crois qu'il n'a pas envie de retrouver la mémoire, Umbre. Il n'a pas envie de redevenir Fitz Chevalerie ; peut-être a-t-il trop apprécié d'être un loup et ne reviendra-t-il jamais.
    - Il faut qu'il revienne, murmura Umbre. nous avons besoin de lui.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

> voir toutes (20)

Videos de Robin Hobb

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb

Robin Hobb pour le tome 3 de la saga "Les cités des anciens : la Fureur du fleuve"








Sur Amazon
à partir de :
4,60 € (neuf)
2,89 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Assassin royal, Tome 4 : Le Poison de la vengeance par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1425)

> voir plus

Quiz