Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Arnaud Mousnier-Lompré (Traducteur)

ISBN : 2290316296
Éditeur : J'ai Lu (2002)


Note moyenne : 4.27/5 (sur 687 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Ravagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l'envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les Pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques ... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (31)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par latina, le 09 août 2012

    latina
    J'avais décidé que j'allais m'affranchir de l'emprise de cette série...Eh bien, c'est fichu !
    Après quelques pages, je me suis replongée avec délice à Castelcerf : j'ai accompagné la reine-servante dans sa tristesse puis son bonheur total d'amoureuse, et enfin dans son engagement plein de compassion auprès de son peuple. En voilà une reine parfaite ! Il n'y a que dans la fantasy qu'on trouve des personnages comme ça !
    Et FitzChevalerie (appelons-le par son nom complet, car il devient de plus en plus "royal" dans son comportement, càd au service du bien-être du peuple, dévoué à la bonne cause, fidèle à son roi) m'enthousiasme et me fait rire aussi par ses réactions bien masculines...Il ne comprend pas encore bien les femmes, du moins celle dont il est amoureux.
    Burrich aussi, Umbre, le Fou...tous des personnages hors du commun et dont les valeurs m'enchantent : la fidélité, le service, l'engagement...Tous bien évidemment complètement à l'opposé de Royal, "le méchant" (peut-être est-il trop caricaturé, je lui aurais préféré une once d'humanité).
    Et les aventures se succèdent, même s'il n'y a pas de batailles tout le temps (heureusement ! ); les aventures se passent aussi dans la tête, dans le coeur et ça, j'adore.
    Bref, des 3 premiers tomes, c'est celui que je préfère ! Ma résolution de départ est complètement brisée : je VAIS continuer à lire "l'assassin royal' (d'autant plus que la fin est insoutenable par son suspens) !! Tant pis si c'est une drogue ! Au moins cette drogue ne peut faire QUE du bien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Luniver, le 11 octobre 2012

    Luniver
    Les navires de combat de Vérité sont maintenant opérationnels. Fitz prend place sur l'un deux et participe activement aux différents combats. Néanmoins, tout le monde se rend compte que le combat sur mer est perdu d'avance, et ne fait que retarder l'inévitable. On se rabat alors sur une ancienne légende : celle du premier roi, Sagesse, qui a lui subi des attaques de pirates, et qui a trouvé de l'aide auprès des mystérieux Anciens, un peuple qui se trouverait au-delà des montagnes. Vérité décide de monter une expédition pour les retrouver et obtenir leur aide.
    Cependant, une fois Vérité parti, plus rien ne s'oppose aux manigances de Royal, qui tisse irrémédiablement sa toile : le roi Subtil est de plus en plus malade et a du mal à comprendre nettement la situation, la reine Kettricken se retrouve vite isolée, Royal s'attache les faveurs de tous les nobles par de somptueux banquets. Fitz doit s'éloigner de ses amis pour les protéger d'éventuelles représailles. Seul son lien avec Œil-de-Nuit lui évite la solitude extrême.
    Ce tome clôture le deuxième volet de l'assassin royal. Il est assez sombre, le héros boit le calice jusqu'à la lie. Il est cependant appréciable de voir que l'auteur garde avant tout la cohérence de son histoire intacte, sans garder de facilités pour son héros. Ça ne présage que du bon pour la suite !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Tomisika, le 27 juin 2013

    Tomisika
    Le royaume des Six-Duchés subit les assauts des pirates rouges. Fritz-Chevalier doit plier l'échine devant Royal, tandis que Vérité décide de partir à la recherche des Anciens pour tenter de trouver une issue.
    Cela fait un moment que je n'ai pas lu d'Assassin Royal. En tombant par hasard sur le tome 3 dans ma médiathèque, je me suis dis que ce serait le moment parfait pour poursuivre la série.
    On retrouve donc Fritz-Chevalier, bloqué dans le château de Casterlcerf, et qui poursuit son amourette avec la jeune femme (que je ne nommerai pas, au cas où certains n'en seraient pas là).
    Je ne sais pas si c'est dû à la longue période entre le tome 2 et celui-ci mais j'ai eu du mal à me replonger dedans. Pendant de nombreuses pages, on nous répète que Subtil est vieux, malade et manipulé, et que Royal est méchant. Bon, certes, mais on le savait déjà avant. Fritz-Chevalier tourne donc en rond pendant la moitié du récit, en train de se demander que faire, et moi aussi..
    Et puis après, enfin, le rythme reprend. Les intrigues, l'amourette, les méchancetés, les changements de lieux. Rien de transcendant, mais que des choses plaisantes à lire qui permettent de nous faire voyager un peu.
    Bon, pour ceux qui l'auraient lu, vous en conviendrez avec moi. La fille qui se tire, on a tous compris pourquoi. Gros manque de subtilité de la part de l'auteure! (Par contre, si ce n'est pas le cas, chapeau bas l'artiste).
    Je note quand même la bonne évolution de Vérité et de sa femme. Enfin! Même si celles du sexe féminin sont encore restreints à des rôles de donzelles un peu naïves et immobiles.
    Mon petit bémol, c'est finalement cet aspect trop manichéen. On a les méchants et les gentils, et les personnalités manquent de nuance. Fritz-Chevalier est un peu chiant à être ainsi toujours doux. Et du coup, quand Burrich joue le grand méchant, forcément on sait très bien dans quel but.
    Une bonne série donc, qui me plait par le caractère médiéval et les intrigues, mais encore un poil simpliste au niveau des protagonistes. Mais peut-être que je constaterai une évolution dans les prochains tomes!

    Lien : http://lechateaudegaby.wordpress.com/2013/06/27/la-nef-du-crepuscule..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par idevrieze, le 10 juin 2013

    idevrieze
    Un tome bien sombre
    Nous avons dans ce troisième tome une ambiance bien noire en effet. Les forgisés et les pirates rouges multiplient leurs attaques, laissant les Six Duchés totalement exsangue. Tout le monde est sur les nerfs et aucune solution ne paraît possible. Sauf une, mais il faut que le Prince Vérité, seul rempart réel contre ces ennemis partent. C'est un lourd fardeau qu'il a sur les épaules car il doit abandonner son pays, enfin, faire semblant de l'abandonner, laisser son père alors qu'il est dans un grand état de faiblesse, laisser son épouse pour tenter de trouver quelque chose. Robin Hobb sait vous retranscrire ces tensions palpables, ces dilemmes qui harcèlent nos héros. Et c'est le cœur lourd que nous laissons Vérité partir, presque en souhaitant que le lot d'intrigues s'amenuise
    Mais c'était sans compter l'auteur et le prince Royal bien entendu. Non comptant de laisser le royaume affaibli, celui ci se dit qu'il faut en même temps "assainir les finances de l'Etat" et il le fait méticuleusement en frappant par là où cela fait mal : Les écuries de Burrich. Ainsi, non seulement il écarte à sa manière les soutiens de Fitz et donc de vérité, et il prépare ainsi son couronnement. C'est donc dans un état limite de la paranoïa qu'évolue Fitz, lui faisant se méfier de tout le monde.

    Un passage vers l'âge adulte bien difficile
    Pour Fitz, nous ne lui épargnerons rien. Les batailles navales, où il se rend compte qu'il peut être proche des gens mais aussi effrayant, dans un univers pleins de risque. Il découvre l'enivrement des combats, accentué par le Vif, la stratégie militaire et l'angoisse d'une mort très proche. Il y a aussi l'éloignement du père spirituel, qui est Burrich un temps et Vérité. Et Umbre est tellement occupé qu'en fait, il se découvre seul, mais aussi devant protéger Patience et Ketrichen (toutes mes excuses, mais je doute de l'orthographe de la reine-servante et je n'ai plus le courage de chercher)(oui, je suis faible).
    Seul, il devra affronter Royal et ses sbires. Il subira l'isolement, le harcèlement, la torture. Et pourtant, il garde cette force morale, cette entêtement qui lui donnera l'énergie nécessaire pour rester en vie et protéger ce qu'il peut, bien qu'on lui ait tout enlevé : sa famille, sa maison, son amour, sa fierté, son enfance....C'est un changement bien radical qui accentue le passage au stade adulte. Il accepte enfin ce qu'il est, sa destinée et prend ses décisions seul, même s'il a encore le soutien de ses amis.
    Je donne une petite note adorable dans ce tome, c'est l'amour qu'a la reine Patience pour Fitz. C'est un amour tellement filial que je dois me rappeler constamment qu'elle n'est pas la mère naturelle de ce garçon mais bel et bien sa belle-mère. C'est rare de retrouver ce type de relation et surtout de retrouver ce type de personnage secondaire aussi complexe. Je n'ai qu'une envie, c'est qu'ils gardent contact pour la suite.
    En bref, un excellent troisième tome qui, si ce n'est déjà fait, vous rendra totalement accro à la série. Pour ne citer que moi, votre Koko adoré, et pour résumer ce tome : "C'est trop fou !"

    Lien : http://labibliodekoko.blogspot.fr/2013/05/lassassin-royal-de-robin-h..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Elise_ademimot, le 17 septembre 2012

    Elise_ademimot
    L'histoire reprend immédiatement là où elle s'était arrêtée au précédent tome. Les bateaux de Castelcerf voguent enfin et remportent quelques victoires sur les pirates rouges. Mais malheureusement cela n'est pas suffisant. Vérité se lance alors dans une quête par delà le Royaume des Montages pour trouver les Anciens, et peut être avec eux, la solution à leur situation désespérée. C'est sans doute le dernier espoir des Six Duchés. Mais cette situation va profiter au prince Royal, le voilà débarrassé de son frère, dernier rempart qui l'empêchait d'accéder au trône, et le roi Subtil semble s'éteindre plus rapidement chaque jour.
    C'est avec bonheur que j'ai retrouvé tous les personnages de cette saga. Leur évolution est toujours aussi intéressante et plus on avance dans le récit, plus on a l'impression de faire parti nous aussi, de la cour de Castelcerf. Fitz se rapproche de Kettricken et une véritable amitié naît entre eux. J'aime de plus en plus le personnage de la reine servante, elle est courageuse, entêtée, et a le cœur sur la main. Au cours de ce troisième tome, on en apprend aussi plus sur Umbre et où il avait disparu dans le T2. La relation entre Molly et Fitz est très complexe, on se demande comment elle va évoluer. le Fou est toujours l'un de mes personnages favoris, le Loup également et Burrich m'a beaucoup émue au cours de ce tome.
    Fitz quant à lui, acquière une meilleure maîtrise du Vif et de l'Art. Mais il se retrouve dans une situation très délicate vis-à-vis du prince Royal. Tous ceux qui pouvaient encore le protéger de sa perfidie, sont partis ou alors sont souffrants... Il se rend compte de la valeur de sa vie aux yeux du royaume, et prend toute la mesure du mot "sacrifice".
    Pour ceux qui ont moins apprécié le deuxième tome de cette saga, car moins d'actions, plus centré sur les relations entre les personnages et ayant pour décors exclusivement Castelcerf, rassurez-vous, ce troisième tome ravivera votre passion pour cette saga ! Il y a beaucoup plus de passages d'action (batailles, scènes pleines de tensions, qui nous tiennent en haleine...) et on assiste impuissant, à de grands changements qui conduisent le Royaume des Six-Duchés à sa chute.
    Pour conclure :
    J'ai beaucoup aimé la fin de ce tome. Je l'ai trouvée sombre et émouvante. On se demande comment va évoluer l'histoire dans le tome 4, après tant de bouleversements ! Vivement que je me plonge dans la suite, de cette saga épique ;)

    Lien : http://a-demi-mot.blogspot.be/2011/08/lassassin-royal-t3-la-nef-du-c..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

> voir toutes (19)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par TeaSpoon, le 04 juillet 2011

    "Pourtant, aujourd'hui encore, quand la douleur se fait trop présente et qu'aucun simple ne parvient à l'apaiser, quand je regarde le corps qui enferme mon esprit, je me rappelle mes jours de Loup; pour moi ils ne durèrent pas quelques journées mais toute une saison de vie.
    Leur souvenir me réconforte et me tente aussi. Viens, viens chasser avec moi, souffle une voix dans mon cœur, dépouille-toi de ta souffrance, que ta vie soit tienne à nouveau, il est un lieu où tout temps est maintenant, où les choix sont simples et ne sont jamais ceux d'un autre.
    Les Loups n'ont pas de roi."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par latina, le 09 août 2012

    Nous n'avons jamais été intimes comme deux frères; mais nous sommes vieux tous les deux et nous avons vieilli ensemble; cela mène parfois à une plus grande intimité. Nous avons traversé le temps ensemble jusqu'à ton époque; nous pouvons évoquer ensemble, à mi-voix, le souvenir d'un temps qui n'est plus. Toi, je peux te parler de ce temps mais ce n'est pas la même chose.
    Nous sommes un peu comme deux étrangers bloqués dans un pays lointain, incapables de regagner celui dont nous venons et qui n'ont chacun que l'autre pour confirmer la réalité du lieu où ils vivaient autrefois.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par latina, le 08 août 2012

    "J'ai trop de sujets de préoccupations, qui vont dans trop de directions à la fois. J'ai parfois l'impression que si j'arrivais à me concentrer sur un seul problème, je pourrais le résoudre, avant de passer aux suivants.
    - Tout le monde croit ça, mais c'est faux. Règle ceux que tu peux à mesure qu'ils se présentent et au bout d'un moment tu t'accoutumeras à ceux auxquels tu ne peux rien.
    - Par exemple?
    - Par exemple, avoir une jambe raide, ou être bâtard. On s'habitue tous à des choses qu'on aurait jurées insupportables.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par steppe, le 30 novembre 2010

    Je n'éprouvai aucun étonnement, seulement un immense sentiment de perte. Au fond de moi, un petit garçon effrayé retint son souffle en songeant qu'à présent nul ne se dressait plus entre Royal et lui ; une autre partie de moi-même se demandait quel effet cela m'aurait fait de l'appeler "grand-père" au lieu de "mon roi". Mais les émotions de ces aspects égoïstes n'étaient rien comparées à ce que ressentait l'homme-lige : Subtil m'avait façonné, il avait fait de moi ce que j'étais, pour le meilleur ou pour le pire ; il s'était un jour emparé de ma vie, celle d'un petit garçon qui jouait sous une table de la Grand-Salle, et il y avait apposé son sceau ; il avait décidé que je devais savoir lire et écrire, que je devais être capable de manier une épée et d'administrer le poison.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par PerleDulac, le 16 janvier 2012

    Pour les loups comme pour les chiens, la vie est plus courte que pour les hommes si on la mesure par le décompte des jours et le nombre de saisons que l'on voit passer. Mais en deux ans un louveteau en fait autant qu'un homme en vingt : il parvient à l'apogée de sa taille et de sa force, il apprend ce qu'il doit savoir pour être bon chasseur, bon compagnon ou bon chef. La chandelle de son existence brûle plus vite et avec un éclat plus vif que celle de l'homme. En dix ans de vie, il en fait autant qu'un homme en cinq ou six fois plus. Une année passe pour un loup comme une décennie pour un homme. Le temps n'est pas avare quand on vit toujours dans l'instant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

> voir toutes (20)

Videos de Robin Hobb

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb

Robin Hobb pour le tome 3 de la saga "Les cités des anciens : la Fureur du fleuve"








Sur Amazon
à partir de :
7,59 € (neuf)
3,60 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Assassin royal, tome 3 : La Nef du crépuscule par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1500)

> voir plus

Quiz