AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription
ISBN : 2363390784
Éditeur : Finitude (05/01/2017)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 16 notes)
Résumé :
La Finlande : ses forêts, ses lacs, ses blondes sculpturales? et son Championnat du Monde de Sauna.Chaque année, des concurrents viennent de l'Europe entière pour s'enfermer dans des cabines chauffées à 110°. Le dernier qui sort a gagné.Les plus acclamés sont Niko et Igor : le multiple vainqueur et son perpétuel challenger, la star du porno finlandais et l'ancien militaire russe. Opposition de style, de caractère, mais la même volonté de vaincre. D'autant que pour l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
monromannoir
23 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
L'une des particularités de Joseph Incardona est de convoquer le lecteur pour des rendez-vous qui sortent toujours de l'ordinaire, que ce soit pour un huis clos à la montagne tout en tension avec 220 Volts (Fayard 2011) ou pour un séjour étrange sur une île mystérieuse avec un Aller Simple pour Nomads Island (Seuil 2014), et tout dernièrerement dans l'univers confiné d'une portion d'autoroute avec Derrière les Panneaux il y a des Hommes (Finitude 2015) qui a obtenu le Grand Prix de la Littérature Policière – Français – 2015. Chaleur, dernier opus de l'auteur, ne déroge pas à la règle en nous conviant au Championnat du Monde de Sauna qui a lieu chaque année à Heinola en Finlande.
La Finlande en été. Durant quatre jours le championnat du monde de Sauna se tient à Heinola. Parmi tous les concurrents il y a le tenant du titre, triple champion du monde. Niko Tanner, star du porno finlandais, colosse blond, incarnation de tous les excès et de toutes les dérives. Une légende acclamée.
Face à lui, Igor Azarov, son challenger, un ancien militaire russe qui s'est préparé avec toute la rigueur qui s'impose afin de détrôner son éternel rival. Il compte bien lui ravir le titre. D'ailleurs il n'a plus le choix, le temps est compté.
Dans l'arène, un sauna où la température s'élève à 110° Celsius, les concurrents s'affrontent. A celui qui tiendra le plus longtemps dans cette chaleur suffocante. le public acclame, les juges observent. Tout est prêt, la farce peut commencer, la tragédie est en place.
A partir d'un fait divers évoquant la mort d'un concurrent durant ce championnat de l'absurde, Joseph Incardona construit une tragédie sur le ton d'une farce féroce permettant de mettre en scène l'opposition entre deux personnages hors norme. On découvre tout d'abord cet ancien sous-marinier russe qui débarque en Finlande avec le besoin impérieux de remporter le tournoi. du haut de son mètre cinquante-huit, Igor Azarov trimbale son amertume et ses regrets. Les résurgences d'un passé douloureux sont contenues dans le cadre d'un entraînement rigoureux qui ressemble furieusement à un châtiment qu'il s'infligerait au quotidien. Face à ce personnage ascétique, il y a Niko Tanner, icône moderne et outrancière qui brûle la vie par les deux bouts sans se soucier du lendemain. Une fuite en avant aussi aveugle que détachée où les références vont de la star du porno au souvenir d'une peluche Ikea conférant à ce colosse immature une part de cette enfance insouciante qui semble pourtant si lointaine. Une espèce de Peter Pan égaré dans le monde de la pornographie. Des portraits à la fois poignants et grinçants au travers desquels Joseph Incardona diffuse tous les malaises d'une société qui s'obstine à tromper son ennui tout en tentant de faire abstraction de cette crainte diffuse de la perte d'une opulence menacée par la crise économique qui ronge un pays en récession.
Comparé à Chuck Palahniuk pour un récit évoluant dans le milieu du porno ou Harry Crew pour les physiques atypiques des personnages Chaleur évoque davantage la dynamique d'un ouvrage comme On Achève Bien les Chevaux de Horace McCoy avec des chapitres courts et sobres qui s'égrènent en fonction des différents niveaux de qualifications du championnat tandis qu'en toile de fond, le drame programmé s'installe peu à peu sans que l'on ne puisse vraiment imaginer le dénouement du récit. Consciente ou inconsciente on perçoit également dans la vicissitude de cette joute extravagante, la volonté morbide de s'infliger des sévices qui vont bien au-delà du raisonnable. Soif de reconnaissance ou velléités de suicide, l'auteur interroge en permanence les déterminations des différents protagonistes qui s'affrontent pour l'obtention d'un titre de gloire saugrenu, sous l'oeil complaisant d'un public tonitruant en quête de sensations.
Avec cette écriture aussi intense qu'incisive Joseph Incardona nous livre un récit morbide, parfois burlesque, emprunt de solitude et de désillusion que ces gladiateurs de l'absurde vont dissoudre dans la Chaleur. Une fusion entre le roman noir et la satire. Incandescent.
Joseph Incardona : Chaleur. Editions Finitude 2017.
A lire en écoutant : Rocking Horse interprété par The Dead Weather. Album : Horehound. Third Man Records 2009.

Lien : http://monromannoiretbienser..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Roggy
19 février 2017
★★★★★
★★★★★
Ce roman est une sorte de satire d'une société malade, qui fabrique des êtres égocentriques, malheureux et toujours en quête de sensations. Tout est faux, surfait, vide et au centre il y a une sorte de fascination pour le malsain où les hommes révèlent leur côté le plus sombre et leurs pires vicissitudes.
Ce livre est enchanteur par son absence de morale et ses personnages pathétiques mais attachants. Parfois on ressent un petit quelque chose de Virginie Despentes dans les descriptions crues et provocantes qui cherchent à choquer, mais elles sont dotées d'une vraie finesse narrative.
Avec cynisme, fraîcheur (malgré l'ambiance en surchauffe tout au long du récit) et humour, Incardona accorde le roman noir, le roman social et la tragi-comédie sur la société : au fond, à sa façon chacun cherche une part de lui-même.
Commenter  J’apprécie          200
hcdahlem
20 février 2017
Roman très original, Chaleur est court mais bon, à l'image d'une séance de sauna. Sauf que cette fois, il ne s'agit de perdre quelques toxines nu dans une cabine en bois, mais de suivre les 102 candidats venus à Heinola, une petite ville de Finlande qui accueille les championnats du monde de la discipline. Car dans ce pays, comme le souligne l'auteur «la nature a vite fait d'ennuyer l'homme. (…) Conséquence: ça picole dur. Mais surtout : l'homme recherche l'homme. L'homme est le territoire – davantage que sa faune, sa flore ou sa géographie. Par conséquent : une certaine naïveté couplée à un ennui latent motivent une série d'activités se déroulant dans le pays durant la période estivale. »
Et de lister ces compétitions improbables et qui pourtant existent bel et bien, telles que le championnat du monde de porter d'épouse, le championnat du monde de football en marécage, le championnat du monde de mangeurs de piment (type Naga Morich, Inde), le championnat du monde de cueillette de baies ou encore – berceau de Nokia oblige – le championnat du monde de lancer de téléphone portable.
Ce qui peut paraître ridicule ou anecdotique n'est cependant en rien une partie de plaisir, notamment pour Niko, star locale et champion du monde en 2013, 2014 et 2015 et pour Igor, son challenger russe bien décidé cette fois à battre son principal adversaire. En vrais champions, ils se sont préparés et ne peuvent que mépriser la centaine d'amateurs qui se sont inscrits. Niko les hait même, considérant «l'amateurisme de ses adversaires comme étant le problème majeur de notre époque. Tout le monde veut son moment de gloire, et pour sacrifier à la vanité n'hésite pas à brûler les étapes.»
On oubliera par conséquent assez vite ces faire-valoir pour nous concentrer sur les deux figures de proue de ce roman de l'extrême : Igor Azarov, 1,59m pour 58 kilos, ancien sous-marinier et NikoTanner, 1,89m pour 110 kilos, acteur de films pornographiques. Autant dire que les profils des deux hommes sont à l'exact opposé, nonobstant le fait qu'ils sont tous les deux prêts à aller jusqu'au bout de ce qui va devenir un duel, après que les choses sérieuses ont commencé.
Désormais la chaleur monte de 110° à 130° Celsius. le drame de l'ambition et de l'orgueil atteint son paroxysme. « Souffrant, c'est comme ça qu'on veut l'homme. Jésus sur la croix. La nécessaire rédemption comme une montagne de verre brisé à escalader pieds nus. La seule chose qui vaille la peine. le plus cadeau que Dieu ait transmis à l'homme : la souffrance. Amen. »
Aux premières loges, témoin privilégiée de ce combat, Alexandra Azarov, la fille d'Igor. Elle va assister impuissante à la mise à mort : «Les extrêmes sont si proches qu'ils vont bientôt se toucher».
Joseph Incardona est plus proche de la tragédie antique que du roman noir. Il parvient à emporter son lecteur dans cette histoire qui ne serait que dérisoire si la mort ne venait mettre un terme final à ce jeu. «Demain, la terre quittera son orbite mais rien ne changera vraiment dans l'équilibre de l'univers.»
Lien : https://collectiondelivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lucia-lilas
06 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Que dites-vous d'un peu de chaleur ? Ces temps-ci, on en a bien besoin !
Alors, si vous le voulez bien, partons pour Heinola, 138 kilomètres au nord d'Helsinki. (Ça peut vous sembler étrange d'aller en Finlande pour chercher un peu de chaleur, mais… patience, patience…)
Fermeture de la scierie en 2008… bref, comme le précise le narrateur, « on s'y emmerde un peu. »
Alors, on boit et on cherche de quoi se distraire (un homme sans divertissement, disait Pascal, est un homme plein de misères.) On imagine différentes compétitions : championnat du monde de porter d'épouse, championnat du monde de football en marécage, de lancer de bottes, d'écrasement de moustiques (j'en passe, et des meilleures) et…les championnats du monde de sauna… si, si, c'est vrai, l'auteur n'a rien inventé, paraît-il. Il s'est inspiré d'un fait divers dramatique qui a eu lieu en Finlande en 2010. Je vous sens curieux, voire inquiet. Un peu tendu peut-être en ce début d'année glacial… J'en viens au fait.
Il s'agit de tenir le plus longtemps possible ( !) dans un sauna chauffé à 110° (la chaleur habituelle étant de 80°… ), vous suivez ? Régulièrement, de l'eau est versée sur des pierres afin de créer de la vapeur et de produire des pics de chaleur… Ah, un homme qui s'ennuie…
Deux personnages, deux champions : Igor Azarov, 1 mètre 59 pour 58 kilos, indice de masse corporelle de 22.9. Bref, il est prêt et veut gagner.
L'autre, c'est Niko Tanner : 110 kilos, 1 mètre 89. Il a 49 ans. Il « est un routard du con », ce qui signifie qu'il travaille dans le porno. Jusqu'à présent, le champion en titre, c'est lui.
Et cette saison, Igor a décidé qu'il en serait autrement.
Pour de la compète, c'est de la compète.
Le roman est organisé en quatre parties : les qualifications (102 concurrents), le premier tour (89 concurrents), le second tour (53…), les demi-finales (22), la finale… (suspense).
Evidemment, vu l'absurdité de la situation, on est tenté de sourire. Sauf que l'on sent que les participants ne rient pas du tout : derrière la baie vitrée, on les voit dégoulinants de sueur, super concentrés, à la limite de la capitulation. Chacun a son truc pour résister à la chaleur des enfers. Concentration maximale. Volonté de fer. Un médecin à l'extérieur surveille et interroge par signes un concurrent qu'il voit faiblir. Ce dernier doit répondre en levant le pouce. S'il ne le fait pas, il est disqualifié…
J'ai lu Chaleur en un rien de temps, avec plaisir, intriguée par cette situation complètement absurde, fascinée par la capacité des hommes à vouloir dépasser leurs limites pour… quoi ? La gloire peut-être ? Quel portrait bien pathétique de l'humanité…
Maintenant, je crois qu'avec un tel sujet en tête, je me serais risquée à un traitement plus noir, plus sombre de cette histoire terrible. Or, ce n'est pas ce qu'a choisi l'auteur qui met en scène, notamment à travers le personnage de Niko et des petites nanas qui l'accompagnent, un univers de paillettes, de sexe à gogo et de slip panthère qui, je trouve, finit par nous éloigner de l'essentiel : cette compétition incroyable et ces pauvres hommes prêts à tout pour gagner. Cette légèreté, cette loufoquerie omniprésentes m'ont un peu gênée : j'aurais préféré une approche plus psychologique, peut-être même, pourquoi pas, plus philosophique du sujet qui aurait tenu le lecteur dans une vraie tension dramatique.
Mais bon, Chaleur n'en demeure pas moins un roman dont le sujet très original ne manquera pas de vous surprendre. Une autre façon de découvrir un pays à travers ses petits divertissements… Cela dit, la nature humaine étant universelle, on doit bien avoir chez nous ce genre d'amusements tragiquement dérisoires…

Lien : http://lireaulit.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nath45
21 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Joseph Incardona s'empare d'un fait divers pour trame de son livre. Il nous transporte en Finlande pour un championnat du monde de sauna. C'est l'occasion de rencontrer deux hommes que tout oppose, Igor Azarov, russe, la soixantaine, retraité, petit et mince. Niko Tanner, finlandais, acteur de porno mais avec le label "bio", un petit 1m90 pour 110 kg. le but de ce championnat tenir plus de quatre minutes à 110°. Qui va gagner ?
Deux héros bien pathétiques que l'on suit dans un championnat pour ma part insolite, mais cela nous donne l'occasion d'analyser la nature humaine, jusqu'où peut on aller? Que vaut cette gloire ? Et à quel prix? Un roman d'une chaleur glaçante.
Commenter  J’apprécie          120
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
hcdahlemhcdahlem20 février 2017
Igor pensait surprendre son rival en arrivant au dernier moment, mais Niko l’a déjoué encore une fois. Une façon d’afficher sa supériorité.
Niko Tanner est la star locale. Trois fois Champion du monde de sauna en 2013, 2014 et 2015.
Qui était vice-champion du monde lors des trois dernières éditions ?
Personne ne s’en souvient. En tout cas pas la réceptionniste de l’hôtel ni les filles aux piercings qui l’auraient reconnu, sinon.
Igor se déshabille, enfile son jogging de la marine avec l’étoile rouge cousue sur la poitrine. La couleur bleue est délavée à force de lavages, mais le coton épais et rêche a été fabriqué pour durer. Il chausse ses baskets, un modèle récent et américain, là faut pas déconner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AproposdelivresAproposdelivres04 janvier 2017
Heinola.
Ça sonne comme le nom d’une actrice de porno alternatif scandinave.
Tanya Hansen. Saana Blond. Katja Keane.
On n’est pas loin : Heinola est une ville de Finlande.
Le porno alternatif implique : choix des partenaires, recherche du plaisir, refus de l’humiliation. Les acteurs eux-mêmes décident du planning de tournage. Le « PA » évoque ainsi une sexualité exhibitionniste consensuelle et authentique. L’équivalent d’un label « bio ».
Doux, équitable et intello.
Le porno progressiste.
Ça colle avec une certaine image de la Finlande : l’authentique, les acquis sociaux, l’égalité des sexes, la tolérance. Forcément, il y a tout cet espace spongieux « terre/eau » pour si peu d’habitants. Ça permet le mieux-vivre, un petit cabanon pour se ressourcer au moindre signe de défaillance nerveuse.
Heinola.
Située à 138 kilomètres au nord d’Helsinki, la capitale. Un peu plus de vingt mille habitants. La ville a subi la crise économique de 2008 : fermeture de la scierie et de l’usine de contreplaqué, principaux employeurs de la commune. Du coup, on s’y emmerde un peu. La nature a vite fait d’ennuyer l’homme. On observe comme une incapacité à la contemplation ou, tout du moins, une difculté à vivre isolé dans les bois avec femme et enfants. Au pire, seul avec soi-même. Conséquence: ça picole dur. Mais surtout : l’homme recherche l’homme. L’homme est le territoire – davantage que sa faune, sa fore ou sa géographie.
Par conséquent : une certaine naïveté couplée à un ennui latent motivent une série d’activités se déroulant dans le pays durant la période estivale.
À savoir :
Championnat du monde de porter d’épouse.
Championnat du monde de football en marécage.
Championnat du monde d’Air Guitar (jeu de guitare sans guitare).
Championnat du monde de lancer de botte (hommes, pointure 43 – femmes, pointure 38).
Championnat du monde d’écrasement de moustiques (arrêté en 1999 sous la pression des animalistes).
Championnat du monde de mangeurs de piment (type Naga Morich, Inde).
Championnat du monde de cueillette de baies.
Championnat du monde de la pêche sur glace (les lacs n’étant pas gelés en été, la compétition se déroule sur des plaques de polystyrène percées).
Championnat du monde de marche avec une barre à mine.
Championnat du monde de lancer de téléphone portable.
Ainsi, comme le précise l’office du tourisme :
Les Finlandais aiment faire la fête en groupe pour oublier l’isolement de l’hiver et fêter l’arrivée des beaux jours.
Recherche de la friction.
Vodka « Finlandia ».
De la chaleur.
Heinola organise chaque année au mois d’août les Championnats du monde de sauna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GabySenseiGabySensei18 janvier 2017
Depuis le début de l'humanité, cent sept milliards d'hommes ont vécus sur terre.

(P96)
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : saunaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12343 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre