AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sybille Delacroix (Auteur du commentaire)
ISBN : 2203037571
Éditeur : Casterman (2011)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Au moment où j'entrais, j'ai entendu Solal dire discrètement à sa petite bande :
-Tiens, voilà le bigleux... Il faudrait lui dire de s'acheter des yeux, il aurait l'air moins débile.
Ses copains se sont marrés, moi, je suis passé l'air de rien. Si je devais me battre à chaque fois que ce type fait une remarque désagréable, je passerais ma vie sur le ring.

Pas facile de garder le moral quand on perd la vue et que tout le monde vous regar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
murielan
murielan03 janvier 2013
  • Livres 4.00/5
Eliott est atteint de rétinite pigmentaire et sa vue baisse de jour en jour. Sa vie au collège est difficile mais il peut compter sur l'aide de Nathan, son meilleur ami, d'Espérance, une élève de sa classe qui lui facilite la vie l'air de rien et de Mme Stabat, la documentaliste qui lui lit des passages de l'Odyssée d'Homère.
Grâce à Ulysse, le héros mythologique, Eliott va prendre son courage à deux mains, gagner en autonomie, et faire comprendre à ses parents qu'il peut être un garçon comme les autres.
Un roman très bien écrit, où chaque personnage évolue et qui montre bien les différentes réactions face au handicap.
Commenter  J’apprécie          90
docidf
docidf21 octobre 2012

Fort comme Ulysse / JAOUI Sylviana
Casterman – Mai 2011 – 128 pages
ISBN : 978-2-203-03757-1 - Prix : 6,00 €

Résumé Eliott est atteint d'une maladie incurable qui le rend progressivement aveugle. Aidé par l'amitié de deux enfants de sa classe et par quelques adultes, il comprend et fait comprendre à ses parents qu'il doit accepter d'apprendre le braille et mener une vie plus autonome. Grâce à la lecture de chants de l'Odyssée que lui fait la documentaliste de son collège, il découvre comment Ulysse et les autres personnages sont encore actuels à notre époque et trouvera comment faire sanctionner le garçon raciste qui insulte son amie franco-rwandaise.
Mots-clé: HANDICAP/ADOLESCENCE/DIFFERENCE/RACISME/LITTERATURE ANTIQUE/ODYSSEE/AMITIE/RESPONSABILITE/CDI/RELATION PARENT-ENFANT/
MALADIE
Commentaires : Ce petit roman est très adapté à des 6èmes et 5èmes et propose une vision positive de la vie. On y trouvera de beaux portraits d'adultes : parents, blessés et réagissant différemment face au handicap de leurs fils, la documentaliste, le professeur de français. Les deux amis, un garçon et une fille, sont également très sympathiques. Bien sûr, on peut trouver qu'il y a une conjonction de beaucoup de malheurs : la cécité, un massacre au Rwanda, le fils de la documentaliste mort de leucémie, mais il n'y a pas de pathos.
Dans ce roman qui explore les émotions, le héros, grâce à son handicap, fait grandir tous les personnages qui gravitent autour de lui et nous donne une belle leçon de courage et d'espoir.
On apprécie aussi le rôle positif de la documentaliste du collège, tant sur le plan pédagogique qu'éducatif. Grâce à sa lecture de l'Odyssée, elle montre comment cet ancien texte nous concerne et nous touche encore. le parallèle avec un héros antique apporte de l'originalité à la narration. A présenter aux professeurs de 6ème.
Pistes de discussion :
• Comment se comporter face au handicap ?
• Comment surmonter le handicap ?
• L'Odyssée : ce récit très ancien peut-il avoir une résonnance pour nous ?
• Sommes-nous très éloignés de ces personnages dans nos émotions et nos psychologies ?
• Comprenez-vous la réaction des parents d'Elliott ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sylvicha
sylvicha23 décembre 2012
  • Livres 5.00/5
Un très beau roman sur le combat d'un jeune garçon atteint d'une maladie incurable qui le rend progressivement aveugle. Il va avec beaucoup de courage affronter son handicap face à ses parents angoissés, des camarades de college moqueurs grâce à l'amitié d'Esperance, un jolie métisse et à Madame Stabat, bibliothèque du CDI de son collège .
Une très belle leçon de courage magnifiquement bien écrite.
A partir de 10 ans
Commenter  J’apprécie          80
iz43
iz4318 mars 2016
  • Livres 4.00/5
Sylvaine Jaoui raconte l'histoire d'un élève de 6ème, Eliott, atteint d'une maladie grave et irréversible qui lui fait perdre la vue progressivement. Depuis le diagnostic de sa maladie en Ce1, ses parents ont changé. Sa mère s'inquiète de tout et son père se précipite pour devancer ses besoins. Eliott, grâce à l'aide de Mme Stabat, la documen-taliste du collège, découvre avec enthousiasme les aventures d'Ulysse qui est un héros mais avant tout un homme qui sait pleurer (ce que les femmes apprécient) et être ingé-nieux. Eliott admire Ulysse, cet humain qui accepte sa fragilité et qui parvient à ac-complir de grandes choses sans être doté de pouvoirs surnaturels. Il prend exemple sur son courage face à l'adversité. Eliott réapprend à vivre avec le soutien de sa nouvelle amie Espérance qui le traite normalement et de son ami Nathan. Décidé à vivre avec sa maladie, Eliott décide d'aller au collège à pied, de prendre des cours de braille et aide Espérance alors qu'elle est victime de propos racistes de la part d'un élève. Eliott aide aussi la documentaliste à retrouver goût à la vie. En se comportant de la sorte, Eliott redonne le sourire à sa famille. Pour toutes ces choses, Eliott se comporte comme un héros et est digne d'Ulysse.
Dans ce roman de récit de vie, le jeune Eliott trouve le courage d'apprendre à vivre avec son handicap en prenant exemple sur Ulysse.
Certains passages sont attendrissants tout en délicatesse sans en faire trop. Sylvaine Jaoui a su trouvé le juste ton.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jangelis
Jangelis19 mars 2014
  • Livres 5.00/5
Encore un superbe roman de Sylvaine Jaoui.
Elliott, élève de 6e, perd peu à peu la vue. Non seulement il doit faire face à ce handicap, avec des parents très aimants qui de ce fait le surprotègent, mais de plus , il se heurte à la bêtise de certains élèves de sa classe, qui se moquent sans cesse de lui.
Grâce à l'aide de la documentaliste, et à la lecture de l'Odyssée, il parvient à surmonter les obstacles, et même à vaincre le racisme des plus odieux de sa classe.
Plusieurs sujets difficiles se croisent dans ce roman, mais pas de mélo, du dynamisme, de l'espoir, de la tendresse, un vrai bonheur de lecture.
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
JuinJuin25 septembre 2015
- Le racisme n'est pas un point de vue, c'est un délit passible des tribunaux. Dans un établissement scolaire, il donne lieu à un conseil de discipline puis à un renvoi. C'est une juste punition pour le raciste et une mise en garde pour tous ceux qui voudraient l'imiter. Tu vois en quoi c'est plus utile qu'un coup de poing ?
Commenter  J’apprécie          110
canelcanel21 mai 2012
- Il n'est nulle part écrit dans l'Odyssée qu'Ulysse est beau. C'est pire que ça... Il a du charme. Alors, certes, on nous décrit sa musculature, sa force physique, mais ce n'est pas ça qui agit sur les femmes...
- Alors quoi ?
- Il a une arme secrète.
- Laquelle ?
- C'est un héros qui pleure...
- Quoi ???
- N'importe quel Rambo peut tuer la moitié de la planète à coups de gourdin et n'avoir aucun état d'âme. Mais posséder le courage physique et savoir en plus pleurer, elle est là, la force. Il sait qu'il est fragile et il l'accepte...
(p.72)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
canelcanel21 mai 2012
Le problème quand on fuit, c'est qu'on reste avec soi. Et s'il y avait bien une personne que je détestais à ce moment précis de mon existence, c'était moi. (p.104)
Commenter  J’apprécie          100
canelcanel21 mai 2012
- Pourquoi les devins et les aèdes sont souvent aveugles dans l'Odyssée ? avais-je demandé à Mme Stabat.
- Parce que la vue est trompeuse et nous pousse souvent à l'erreur. On croit voir... Les textes nous enseignent la chose suivante : ne te laisse pas berner par l'apparence des choses, vois au-delà. Et pour cela, ne te sers pas de tes yeux. (p.88-89)
Commenter  J’apprécie          20
sylvichasylvicha23 décembre 2012
- " On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux...."
- Vous savez qui me dit cette phrase à chaque fois que je le vois ? Mon médecin à l'hôpital...
- Elle n'est pas de lui, il l'a piqué au renard dans "Le petit Prince" de Saint-Exupery !
- Oh l'escroc ! il s'est bien gardé de mentionné l'auteur !
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ma vie selon moi tome 1 (Sylvaine Jaoui)

Comment s'appelle la meilleure amie de Justine ?

Ingrid
Léa
Patou

8 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Ma vie selon Moi, Tome 1 : Le jour où tout a commencé de Sylvaine JaouiCréer un quiz sur ce livre
. .