AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742739343
Éditeur : Actes Sud (2002)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :

A égale distance de l'accusation d'infamie proférée à voix basse, au Mr siècle, par un Charles Nodier, et de l'apologie du divin marquis proposée par les surréalistes au XXe, Raymond Jean reconstitue et raconte ici la vie du marquis de Sade avec la patience, la curiosité et la jubilation de l'universitaire qui, pas un instant, ne perd son sujet de vue ou ne s'écarte des documents. Car Sade n'est "ni monstre, ni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
EricBEricB24 novembre 2013
Ma façon de penser, dites-vous, ne peut être approuvée. Eh ! que m'importe ? Bien fou est celui qui adopte une façon de penser pour les autres ! Ma façon de penser est le fruit de mes réflexions ; elle tient à mon existence, à mon organisation. Je ne suis pas le maître de la changer ; je le serais que je ne le ferais pas. Cette façon de penser que vous blâmez fait l'unique consolation de ma vie ; elle allège toutes mes peines en prison, elle compose tous mes plaisirs dans le monde et j'y tiens plus qu'à la vie. Ce n'est point ma façon de penser qui fait mon malheur, c'est celle des autres. L'homme raisonnable qui méprise les préjugés des sots devient nécessairement l'ennemi des sots ; il doit s'y attendre et s'en moquer... Si donc, comme vous le dites, on met ma liberté au prix du sacrifice de mes principes ou de mes goûts, nous pouvons nous dire un éternel adieu, car je sacrifierais, plutôt qu'eux, mille vies et mille libertés, si je les avais. Ces principes et ces goûts sont portés par moi jusqu'au fanatisme, et le fanatisme est l'ouvrage des persécutions de mes tyrans. Plus ils continuent leurs vexations, plus ils enracinent mes principes dans mon cœur, et je déclare ouvertement qu'on n'a pas besoin de me jamais parler de liberté, si elle ne m'est offerte qu'au prix de leur destruction. (Lettre du marquis de Sade, 1783, citée par Raymond Jean.)
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
Videos de Raymond Jean (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Jean
Il était une fois le Revest - Témoignage de Raymond Jean
autres livres classés : sadismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
198 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre