Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Leslie Boitelle (Traducteur)

ISBN : 2265085529
Éditeur : Fleuve noir (2008)


Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Cours de Yoga 1er âge, layette de créateur, crèche préparatoire aux grandes écoles : à New York, apprendre à grimper les échelons s'enseigne bien avant les premiers pas, car, c'est bien connu, tout se joue avant six ans ! Alors lorsqu'on est une mère digne de ce nom, on... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Chroniques_Aleatoires, le 25 décembre 2013

    Chroniques_Aleatoires
    Momzillas n'est pas le genre de livre que je lis en général. Mais comme il n'était pas cher et qu'il y avait l'offre habituel de France Loisir, alors j'ai choisi ce livre ainsi qu'un autre dont je vais vous parlez un peu plus tard.
    Au début, le titre ainsi que la couverture n'est pas évocateur mais le résumé lui, donne envie de connaitre un peu plus l'envers du décor de la ville de New-York, plus particulièrement : les parents. Et oui, comme vous le savez surement (et ce n'est que la dure réalité de la richesse), pour avoir un bon avenir, il faut entrer dans une bonne école et ce dès la crèche. Sachant que votre dossier vous suivra jusqu'à la fin de votre scolarité ça ne peu que vous aider (ou pas).
    Nous suivons un jeune couple de parents : Hannah et Josh, qui ont eu récemment une petite fille du nom de Violet (pourquoi pas Orange ?!). Ils ont quittés la belle ville de San Francisco pour la Big Apple. Ça n'enchante pas Hannah, mais c'est pour le bien de son mari qu'elle l'a suivit. Pour le moment tout va bien. Mais voilà qu'au fil de son installation et des mois, Hannah découvre l'envers du décor des mères de famille. Tout est sous forme de compétition et à celle qui rendra son fils plus intelligent (ou plus con). Cours de musique alors que l'enfant n'a qu'à peine 1 an, entrée dans des crèches qui coûtent la peau du cul, être à la mode en toute circonstance, faire des activités en continue, faire des "Brunch" entre mamans ET bébés…. Bref, de quoi fatiguer l'enfant et lui briser son enfance ( à se demander si ce n'est pas comme ça que sont élevés les garçons des mommy porn…). Hannah qui n'a jamais été élevée dans ce monde, va pourtant essayer de s'intégrer, et après avoir réussi durant un court instant, elle décidera de renoncer à cette mascarade afin d'élever sa fille Violet comme elle a décidé de le faire, et non comme les autres mamans lui dictent.
    J'avouerais que les débuts ont été plus difficiles pour elle que pour sa fille ou son mari. Malgré cet handicap "d'éducation", elle a quand même su se faire une place dans le comité des mamans huppé. Ce qui est bien dans ce livre, c'est qu'on a un mini glossaire de mots qu'on peut trouver dans le roman et que nous même, femme du monde moderne, nous utilisons pour communiquer entre nous. Par exemples : Lolo nazis => Brigade des pasionarias qui allaitent le plus longtemps possible. Adorent juger/critiquer les adeptes du biberon. Ou encore Chipe – nom : voleur du prénom qu'un couple a choisi pour son bébé (exemple : Nous l'appellerons Laetitia, mais n'en parler à personne, car nous ne voulons pas qu'un chipe nom s'en empare.). Et mon préféré, parce qu'on entends parler assez souvent dans les séries (ou dans la vie réelle) les ADP : Accro au Deuxième Prénom. Mère qui appelle toujours son enfant par ses deux prénoms. Exemple : Emilie Sandra adore ses cours de coréen (alors qu'elle marche à peine).
    En gros, être maman c'est pas de la tarte. D'ailleurs, un autre individu fait la même remarque à ce sujet…

    Lien : http://leschroniquesaleatoiresblog.wordpress.com/2013/12/02/momzillas/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par lilou-book, le 02 mars 2012

    lilou-book
    Quoi de plus normal, dans une ville aussi grande et aussi riche que New-York, que les mamans soient en rivalités ! Qui aura la plus belle poussette, la plus belle chambre, le plus bel ensemble ??? Dans quel école sera-t-il inscrit ?? Quel faculté ??
    Une compétition horrible pour toutes ces mères qui veulent le meilleur pour leur progéniture.
    Un vrai bon Chick-Lit qu'on ne se lasse pas du début à la fin !!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par mesoke, le 11 juin 2011

    mesoke
    très sympathique, presque angoissant la vie de cette mère qui se retrouve à New York entourée de mères qui font la compétition pour être les "meilleures"!!

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Jessoya, le 02 août 2011

    Jessoya
    On change ici tout à faire de registre. L'éditeur parle même de mom lit (par opposition à chick lit). On suit les péripéties d'Hannah lors de son arrivée à New York. Tout est différent, surtout la façon d'élever les enfants. Ils ont encore la couche aux fesses (à deux ans, malheur!), qu'il faut déjà les inscrire à une garderie de choix, sinon, dites adieu à Harvard! C'est exagéré – du moins, j'espère – mais ça fait sourire, parce qu'on sait que, dans une moindre mesure, des parents sont comme ça, à courir tous les cours pour que leur chérubin devienne un génie. J'espère de tout cœur que je ne deviendrai pas une Momzilla dans quelques mois!

    Lien : http://www.libellul.com/?p=2956
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Adrien00, le 05 novembre 2013

    Je ne veux même plus emprunter Madison Avenue : alors que Violet pourrait être l'égérie sportswear de Baby Old Navy, je croise souvent les fillettes du voisinage, adorables, avec leur énorme nœud dans les cheveux, en robe à smocks, chemisier gansé, souliers vernis et chaussettes en dentelle. Ma belle-mère, elle, aime offrir à Violet des tenues étiquetées NETTOYAGE À SEC OBLIGATOIRE. À moins qu'elles ne soient en lin et me donnent des sueurs froides quand je me retrouve devant ma table à repasser. Mon Dieu, j'habite une ville de fous ! Peut-être devrais-je appeler Air Alaska.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
12,41 € (neuf)
3,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Momzillas par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz