Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2218948702
Éditeur : Hatier (2011)


Note moyenne : 3.5/5 (sur 18 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

La première fois que je l'ai vue, je sortais de la prison de l'école, ma couverture enroulée sur l'aisselle, mon oreiller sous l'autre bras. Elle était belle comme un rêve impossible, presque irréelle dans son tailleur blanc, les... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par mariech, le 05 janvier 2013

    mariech
    La rose de Blida est la première histoire de ce recueil de nouvelles .
    Cette histoire est autobiographique nous dit l'auteur .
    Yasmina Khadra revient en effet sur sa jeunesse , à 13 ans comme de nombreux jeunes algériens de sa génération , il est envoyé par son pére dans une école de cadets militaire pour être officier plus tard .
    Il se demande si c'est vraiment pour son bien que son père lui a fait intéger l'école , où brimades , punitions sont le lot quotidien de ces jeunes garçons aux prises avec des instructeurs bêtes et cruels .
    La rose de Blida raconte les premiers émois amoureux , avec toute l'intensité de ces premiers amours platoniques , le rêve est tellement loin de la réalité , ces amours si particuliers qu'ils marquent à jamais , ne s'oublient jamais , au contraire , embellissent au fil des années , nimbés qu'ils sont des lumineux souvenirs d'adolescence .
    L'auteur touche par sa franchise , lui qui est considéré comme un ' quasimodo ' par ses camarades , tombe éperdumment amoureux d'une dame aperçue quelques minutes à peine , cette personne va le hanter à vie .
    J'ai bien aimé aussi l'histoire du pauvre type qui fait de la prison pour presque rien et qui s'invente un personnage de caïd , bien confortable , qui va lui permettre de vivre sa vie beaucoup plus intensément , malheureusement pour lui ; il n'arrivera plus à faire marche arrière , son destin sera scellé .
    Un livre qui se lit très très vite , sans réelle surprise , pas le meilleur de l'auteur .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

  • Par Aela, le 30 octobre 2011

    Aela
    C'est un recueil de nouvelles qui est paru pour la première fois en 2006, et réédité cette année.
    Plusieurs thèmes sont présents ici: les racines (le Faiseur de paix), l'Afrique (Wadigazen) ..
    La plus lumineuse de ces nouvelles est à mon sens la première: "La rose de Blida", inspirée par la jeunesse de l'écrivain et qui met en scène le petit Mohammed, Mohammed Moulessehoul, véritable nom de Yasmina Khadra.
    Un adolescent qui fréquente l'école militaire des Cadets et qui va tomber éperdument amoureux d'une jeune femme à peine entrevue...
    Beaucoup de charme et de poésie dans ces nouvelles, le talent de Yasmina Khadra nous enchante de page en page...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par vdujardin, le 27 avril 2012

    vdujardin
    Lle narrateur a 14 ans. Après la guerre d'Algérie, son père l'a envoyé dans une école au régime militaire très rude, avec prison etc. La maîtresse (en maillot de bain) n'apparaît pas vraiment... plutôt un rêve d'ado.
    Mon avis : et bien, je ne sais pas... le livre se lit très vite, l'histoire est narrée à la première personne, mais je n'y ai pas vraiment adhéré. Cependant, il faut faire vivre ces petits éditeurs, alors, malgré la crise, vous pouvez peut-être investir 6 euros pour vous faire votre propre opinion...

    Lien : http://vdujardin.over-blog.com/article-25183745.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Anis0206, le 17 janvier 2013

    Anis0206
    roman passionnant qui retrace le premier amour d'un tout jeune garçon!!!

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (6)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Aela, le 30 octobre 2011

    J'ignore si c'était déjà la nuit, mais jamais Blida ne m'avait paru aussi abyssal et les lendemains aussi ténébreux.
    Des années durant, je m'en étais voulu de m'être laissé aller de la sorte, d'avoir fait tout un plat d'un amour platonique qui n'aurait pas dû avoir lieu.
    Comment une femme à peine entrevue était-elle devenue, dans mon esprit, plus intense qu'une obsession, aussi vaste que l'horizon.
    Il est des histoires qui dépassent l'entendement; celle que j'ai contractée violemment en sortant de la prison scolaire, il y a près de quarante ans, m'échappera toujours.
    Souvent tandis que je parcours la France à la rencontre de mon lectorat, alors que je découvre de nouveaux visages, je me surprends à chercher celui d'Hawa.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Aela, le 30 octobre 2011

    Qu'est-elle devenue? Où est-elle? Est-elle encore de ce monde, dans ce pays, ou bien a-t-elle mis le cap sur d'autres contrées? Je l'ignore.
    Pour rien au monde je ne souhaiterais tourner une page que je n'avais pas eu le temps d'écrire et dont la blancheur symbolise la virginité de mes plus intimes pensées, l'innocence de mes plus violents désirs.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par Aela, le 30 octobre 2011

    - Tu disais?
    - Est-ce que tu es un orphelin de la guerre?
    - Qu'est-ce qui te fait supposer ça?
    - On dit que l'école des Cadets a été conçue pour recueillir les orphelins de la guerre.
    Il baissa la tête.
    - Non... il est vivant. Il vit en France avec une autre femme.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par lyoko01, le 26 novembre 2013

    - S'il te plaît, chef.
    Il secoua énergiquement son double menton qu'il avait blanchâtre comme le ventre d'un batracien:
    - Te fatigue pas. J'ai pas plus de coeur qu'une tronçonneuse.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Anis0206, le 17 janvier 2013

    elle était belle comme un rêve impossible presque irréelle dans son tailleur blanc

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (33)

Videos de Yasmina Khadra

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Yasmina Khadra


Rencontre avec Yasmina Khadra à la Fnac Saint-Lazare
A l'occasion de la sortie de son dernier roman Les anges meurent de nos blessures, Yasmina Khadra a rencontré son public à la Fnac Saint-Lazare. le livre : Il avait pour lui une candeur...








Sur Amazon
à partir de :
3,36 € (neuf)

   

Faire découvrir La rose de Blida par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (54)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz