AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Ikumen after, tome 1 (11)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
DarknessLolita
27 décembre 2016
★★★★★
★★★★★
Je remercie tout d'abord l'opération Masse critique et les éditions Taïfu Comics pour m'avoir permise de lire et découvrir ce manga.

On parle souvent des Shojos assez nais mais certains Yaoi sont pas mal non plus dans le genre et celui-là n'échappe pas à la règle, cela dit certaines scènes ou situations sont vraiment très drôles et c'est ce qui m'a permis d'apprécier un peu plus ce manga. de plus, l'homoparentalité est un sujet très rare, il me semble que c'est la première fois que je vois le sujet être évoqué dans une oeuvre japonaise. Ikumen After a une bonne histoire et un bon style graphique, je le conseil, comme moi, au adepte du genre, rien que pour la curiosité.
Commenter  J’apprécie          50
Sharon
01 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
Ce manga ne plaira pas à tout le monde, parce qu'il est un yaoi, cette catégorie de manga qui met en scène des amours entre deux hommes et parce qu'il parle d'un sujet qui dérange : l'homoparentalité.
Yaoi, oui, mais les dessins restent pour l'instant assez mignons, aucune scène n'est véritablement très osée – peut-être dans le tome 2, pour les amateurs du genre. Puis, les deux personnages principaux ne sont pas (ou presque pas) certains de leur orientation. Prenez Kentarô : il est divorcé, il a la garde de son fils, il ressemble donc à un père célibataire des plus ordinaires, si ce n'est qu'il a divorcé à cause de son orientation sexuelle. Il peine à joindre les deux bouts parce qu'il ne gagne pas très bien sa vie. Il est obligé de mettre son fils à la maternelle – tout comme monsieur Asakura qui, lui culpabilise de laisser son fils ainsi, alors qu'en France, presque tous les enfants sont scolarisés en maternelle. Autre pays, autre point de vue. Prenez monsieur Asakura : il est veuf depuis peu, il se montre très strict avec son fils fort jeune, ce qui n'étonnera pas les lecteurs de romans japonais, il fait ce qu'il peut pour se montrer à la hauteur de son rôle de père – et ce n'est jamais facile. Surtout…. il découvre avec Kentarô des sentiments ou des situations qu'il n'avait jamais envisagées. Il est attachant, parce qu'il est un homme qui occupe une bonne position sociale, et qui est complètement largué dans sa vie personnel. Il est naïf aussi, puisqu'il ne connaît rien à l'univers dans lequel évolue Kentarô et son frère, le très direct Kaoru.
Ce manga prend son temps – l'histoire entre les deux « papas » prend son temps et dédramatise le sujet de l'homoparentalité. Oui, un homme peut s'occuper de son enfant, quel que soit son orientation sexuelle. Il fera comme tous les autres : de son mieux. Les illustrations « en extérieur » – ah, amener les enfants en vélo à l'école, ou au parc, quelle galère – quel bonheur ! sont à mes yeux les plus réussies. Il nous montre aussi la réalité de l'enfance – l'apprentissage de la propreté, les gros chagrins bien baveux, les amitiés indéfectibles, et tant pis si votre papa prend votre meilleur ami pour une fille.
Ikumen after est un manga sympathique, à faire découvrir aux amateurs du genre.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Yoda_Bor
11 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
Asakura et Kentarô sont deux pères isolés qui élèvent chacun leur petit garçon. Comme les enfants sont dans la même école maternelle et sont amis, ils font connaissance et commencent eux aussi à se fréquenter.

De milieux complètement différents, ils se retrouvent pourtant sur un point, rien n'est plus important que le bonheur de leurs enfants.

Ce manga développe des sujets que j'ai rarement vu dans de tels ouvrages. L'homoparentalité est bien entendu traitée à travers le personnage de Kentarô, qui ne cache pas ce qu'il est, malgré les malentendus qu'il rencontre avec Asakura.
Mais au delà, il s'agit tout simplement de la difficulté à s'occuper d'un enfant quand on est seul à en assumer l'éducation. Même s'il ne s'en plaint jamais, Kentarô a ainsi du modifier ses horaires de travail pour son petit, et Asakura est complètement perdu dans l'apprentissage de la propreté du sien.

Heureusement, les deux garçons sont totalement adorables et à croquer tant ils sont mignons.

Mignon est d'ailleurs le mot qui caractérise le mieux ce manga où tout se déroule plutôt paisiblement, de la rencontre des deux parents sur leur bicyclette jusqu'à la conclusion de ce tome, en passant par leur promenade en famille au parc.
On n'est pas submergé de rebondissements à la pelle, tout est même assez couru d'avance, malgré la volonté d'instiller un peu de difficultés dans les relations et en ne cachant pas les difficultés d'éducation.

Malgré tout, ça n'empêche pas de passer un excellent moment en la compagnie de tout ce petit monde, qui est fort mignon, le tout servi par un dessin qui est tout aussi mignon.

Attention, si pour l'instant tout est léger et plutôt fleur bleue, la suite risque de ne pas le rester bien longtemps.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Parthenia
07 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Je vais être honnête d'entrée de jeu : je suis passée à côté de ce manga, qui faisait trop... manga ! Entendez par là qu'il me faisait penser aux anime que je visionnais adolescente, avec les codes graphiques et les attitudes expressives à outrance... Cela m'agaçait déjà un chouia à cette époque (bon, Ok, j'avoue : voir Laura assener une grosse massue sortie de nulle part sur la tête de Nicky Larson pour exprimer sa colère me faisait rire !), mais étant plus jeune, je me montrais plus indulgente et arrivais à passer outre. Là, j'avoue que ça a vraiment coincé !
Vous me direz qu'en choisissant de lire un manga, j'aurais dû accepter par avance ces codes narratifs un peu exagérés, sauf que les mangas que j'ai lus jusqu'à présent en étaient plus ou moins dépourvus. A croire que j'ai bénéficié jusqu'ici d'une chance insolente !

Bref, j'ai trouvé en outre l'histoire bien niaise et les personnages assez caricaturaux. Leur relation se noue très rapidement. C'est dommage car les thématiques abordées (la monoparentalité, l'homoparentalité, le transgenre) étaient très intéressantes, d'autant plus que l'auteure a su se montrer pleine de bienveillance et de tendresse pour ces deux pères célibataires un peu débordés tout en traitant parfois le sujet avec beaucoup de finesse. Je n'ai du coup pas compris pourquoi les tentatives de Kentarô pour séduire monsieur Asakura étaient à ce point grossières, gâchant la fraîcheur de la romance.
Autre petit point négatif : je n'ai réussi à retenir le nom des différents protagonistes qu'à la fin.

Concernant le graphisme, celui-ci est vraiment très joli, servant à merveille cette petite histoire tout mignonne.

Je remercie les éditions Taifu comics ainsi que Babelio pour ce partenariat !
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Keikana
17 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
En japonais, le mot iku-men est une association du kanji « élever » et de l'anglais « men ». Il désigne les pères célibataires élevant seul leur enfants. C'est un phénomène qui, s'il existe depuis pas mal de temps déjà, est de plus en plus remarqué et reconnu dans la société nippone. En plus d'aborder cette singularité déjà importante, le manga de Kazuma Kodaka touche aussi les sujets sensibles de l'homosexualité (encore très mal vue au pays du soleil levant), du transgenre (qui est très fréquent mais aussi très moqué) et de l'homoparentalité.

Tous ces thèmes réunis m'ont rendue très curieuse car je suis attentive à ces questions et je pense que nos sociétés ne souffriraient pas d'un peu plus de tolérance envers la communauté LGBT. Et j'ai été agréablement surprise par ma lecture!

La fiction yaoi sert souvent de prétexte à une très grande légèreté dans le traitement du récit et à l'accumulation d'énormités scénaristiques qui me plait peu en général. Mais dans ce premier tome, point de tout cela. Certes, les caractères des personnages sont un peu typés et leurs dialogues parfois peu naturels mais ce n'est pas rare dans les mangas. L'histoire n'en est pas moins touchante et drôle. Ici, la trame n'est pas qu'un prétexte à l'érotisme, on voit un travail sur les relations, les passés des personnages et la mise en place d'intrigues futures. Mais, bien sûr, seuls les prochains tomes pourront prouver la véritable profondeur de ce manga.

Les thèmes sont abordés avec réflexion, franchise et bienveillance sans stéréotypes ou moquerie. La tension amoureuse, bien que classique, est bien dosée et efficace. On sent aussi que les choses vont vite évoluer et que les prochains tomes ne seront pas à mettre dans de trop jeunes mains.

Une lecture courte, positive, pleine d'humour et de passion qui me permet de faire une pause colorée et bienvenue dans la lecture d'un gros pavé.

Un grand merci aux éditions Taifu Comics et Livraddict pour ce partenariat!
Lien : https://thebmuffin.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ThibaultR
15 décembre 2016
★★★★★
★★★★★
Un premier tome passionnant, lu d'une traite tant par la qualité de l'histoire que par l'attachement immédiat aux personnages dès les toutes premières pages. le lecteur entre immédiatement dans l'univers grâce au rythme quotidien et grâce au bon coup de crayon qui dynamise chaque protagoniste et événement qui les rapproche tous les jours un peu plus. Hâte de découvrir le deuxième et dernier tome de cette série.
Commenter  J’apprécie          00
Kurel
28 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
En partenariat avec Taifu Comics et grâce à Livraddict, je viens de découvrir un nouveau genre de manga.

Il raconte l'histoire de deux papas célibataires Asuka et Kentarô, un peu débordés par leur situation. Leurs enfants respectifs les fait se rencontrer et l'entraide va rapidement faire son apparition entre ces deux hommes. Une profonde amitié les lie rapidement puis quelque chose d'autre ! A vous de le découvrir ...

L'histoire est très belle. Elle est toute choupinou et les dessins ne font que mettre ça en valeur. Harmonieux, le dessin assez simple mais il est parfait pour raconter cette relation très touchante. Je trouve un peu dommageable que ce soit un peu attendu. Je m'attendais à ce que ça arrive un peu lentement.

Les deux adultes sont radicalement différents l'un de l'autre. Asuka est un travailleur acharné, ordonné, introverti et inquiet de ne pas être à la hauteur pour son fils. Kenturô est un réveur, un peu dragueur et extraverti, travaillant dans un restaurant. Mais ils se ressemblent par certains points. Ils sont tous les deux gauches, et ne savent pas toujours gérer cette vie compliquée qui s'est imposée à eux. Cependant leur complicité va leur permettre de naviguer plus paisiblement dans des eaux parfois troubles. Leur enfant sont juste .... adorables. Ils sont tellement mignons qu'on ne peut que fondre devant eux. Ils avancent dans la vie sans se soucier de ce qui les entoure.

Ce manga fait partie du genre Yaoi (relation homme/homme) que je ne connaissais pas du tout. L'homosexualité est traitée tout en douceur et en tendresse. le livre n'est pas à mettre en toute les mains en particulier les plus jeunes, mais la relation entre les deux adultes est tellement touchante qu'on en oublie que ce sont deux hommes. le thème présent mais l'auteur n'en fait pas trop, c'est décrit tout en retenue et rien n'est vraiment montré, juste esquissé peut-être afin de préparer le second tome. C'est un sujet sensible et l'auteur l'aborde de la bonne façon. Certains des aprioris tombent, car c'est avant tout le thème de la paternité et de la quête d'amour qui prend le pas dans ce manga.

En conclusion, j'ai dévoré littéralement ce manga et le tome 2 est sur le point d'être lu ! Je le recommande à tout ceux que ce genre ne repousse pas et à tous ceux qui veulent un peu de douceur. Je lui donne un 17/20.
Lien : http://kurelfaitunepause.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livreovert
27 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
Ikumen After est un manga destiné à un public averti, qui nous emmène découvrir deux pères célibataires: Monsieur Asakura et Kentarô. Sur le sujet de l'homosexualité, le manga de Kazuma Kodaka porte également sur les sujets du transgenre et de l'homoparentalité.

L'histoire d'amour entre les deux personnages est très rapide et superflue. le manque d'évolutions visible, donne l'impression de personnages faciles, tombés amoureux de la première personne qui leur est tombée dessus. Une impression que cette histoire d'amour a été baclée, ce qui renforce l'idée donnée dans les propos de l'auteur, qui avoue avoir eu du mal à trouver comment écrire cette histoire, demandée par son manager.

Heureusement, les sujets plutôt sensibles, donnent un grand intérêt au manga. Les préjugés sont très vite cassés avec des morales sur l'homosexualité et l'homoparentalité. On trouve également une "critique" de l'apparence des enfants ne ressemblant pas à ce qu'ils devraient: un garçon qui ressemble à une petite fille, mais qui est pourtant beaucoup apprécié, sans en souffrir. Les morales données, sont pourtant à prendre et à laisser, puisqu'on retrouve certaines fausses vérités, comme la situation où les enfants ont tendance à avoir la même orientation sexuelle. Il ne faut pas oublier que cette histoire est un cas de figure, et qu'il faut savoir prendre du recul face aux messages qu'on pourrait y voir.

La relation entre les différents personnages est extrêmement touchante. On retrouve une belle entraide entre les deux papas, qui se cherchent encore beaucoup, ainsi qu'avec leurs enfants. L'un est le miroir de son père, d'une grande sensibilité, au point de nous toucher profondément. L'autre, est doté d'une grande maturité et d'une curiosité pour son âge, qui montre l'impact de l'environnement dans lequel grandissent les enfants.
Lien : http://www.teamlitteraire.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lecturesdemistigris
05 octobre 2016
★★★★★
★★★★★
Il s'agit du premier manga de cette mangaka que je découvre avec plaisir. Il s'agit d'un Yaoï de type romance, tranche de vie, très soft sans scène osée.


J'ai beaucoup apprécié cette romance très fleur bleue entre adultes. L'auteur a pris la peine de développer ses personnages et leur environnement. On suit leur vie au travail, avec leurs amis et en famille, même si le lieu central de l'histoire est l'école maternelle que fréquentent les enfants. Les personnages ne sont pas caricaturaux et ont des vies assez normales. On suit pas à pas l'évolution de leur relation, d'amicale à peut-être plus.


Concernant le graphisme, je l'ai trouvé très joli : les personnages ont de beaux cheveux et de beaux yeux et les décors sont bien travaillés. On ne se retrouve pas avec des cases sur fond blanc comme on en voit trop souvent. Par contre j'ai été surprise et induite en erreur par l'apparence très efféminée de certains personnages secondaires. Je vous ai mis deux planches pour vous donner une idée de la qualité des très beaux dessins.

J'ai passé un très bon moment de lecture. Ce premier tome fait partie d'une série complète terminée en deux tomes dont j'ai déjà acheté et lu la suite.
Lien : https://leslecturesdemistigr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
reveusedusud
29 septembre 2016
★★★★★
★★★★★
Un bon petit manga sur un sujet encore peu développé surtout en littérature jeunesse et surtout en littérature française. Donc même si cet opus nous vient du Japon, cela fait du bien de voir le sujet de l'homoparentalité traité sans trivialité et sans tabou dans un petit manga certes pas explosif mais bien agréable à lire quand même.

Ce manga retrace la rencontre de deux papas célibataire qui essaye tant bien que mal de s'occuper de leur petit garçon tout en continuant leur vie « boulot-maison ». Ils se rencontrent à la crèche de leur petit bout et commencent à échanger leurs astuces de survie… Petit à petit leurs sentiments évoluent et … Fin du tome 1…. Arghhh

Partant de ce postulat, j'ai aimé dans ce manga le traitement fait du sujet central à savoir l'homoparentalité et en plus du côté de papas célibataires. Sans gnan-gnan mais également sans fioriture ni trash excessif, le dosage excellent dans l'illustration et les dialogues donne une crédibilité toute particulière à ce manga.

Les deux personnages de papas sont très bien dessinés et très bien apprivoisés du point de vue de leur caractère, l'un amenant à l'autre ce qui lui manque dans sa stabilité. le couple fonctionne bien et les deux enfants sont adorables. J'ai aimé le réalisme du trait du dessin et malgré le manque de rebondissement flagrant on passe quand même un fort agréable moment en compagnie de ces deux papas…
Lien : https://lechampdesabeilles.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
601 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre