Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Claude Califano (Traducteur)

ISBN : 2266062891
Éditeur : Pocket (2005)


Note moyenne : 2.96/5 (sur 28 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Pris de démence sous l'influence de la drogue un jeune réalisateur hollywoodien déclenche dans une station-service une apocalypse de feu.
En essayant de l'arrêter, jack McGarvey, un policier de Los Angeles, est grièvement blessé. Pendant ce temps, dans une région... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Masa, le 05 juin 2013

    Masa
    Initailement sortie sous le nom de Invasion en 1975 sous le pseudonyme de Aaron Wolfe, une réédition fut faite en 1994 sous le nom de Winter Moon sous son vrai nom, Lune froide étant le titre en français, titre bizarre. C'est cette dernière version que j'ai lu, d'ailleurs, j'aimerai bien trouver la première afin de pouvoir comparer. le roman commence avec deux histoires différentes. Jack McGarvey et son collègue Luther sont envoyer enquêter dans une station service. Un cinglé sous l'emprise de la drogue, un jeune réalisateur holywoodien attaque la station-service. Luther se fait tuer et Jack se fait violemment touché a plusieurs endroit. Pour l'autre histoire, Eduardo Fernandez un sexagénaire vit seul dans son ranch du Montana depuis que sa femme et son fils sont mort, son autre fils ayant quitter le cocon familiale depuis longtemps. Depuis quelques temps, Eduardo est victime d'hallucination, un étrange disque opaque sombre ayant fait une apparition dans son ranch. Depuis, il se sent observé.
    Ce qui est bien avec Dean Koontz, c'est qu'on est directement immergé dans le livre. Je m'imaginais parfaitement sur les Terres du Montana, même les rues de LA étaient bien retranscrites. le roman souffre toutefois dans rythme assez lent, bien que certains passages étaient vraiment immersifs.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par louve, le 21 octobre 2010

    louve
    Ce roman mélange habilement fantastique et psychologie de personnage loin d'être caricaturaux. L'action avance et monte crescendo pour parvenir à un final des plus vite expédié. Même si le début ne laisse pas paraître les évènements à venir, il faut bien avouer que l'auteur nous met l'eau à la bouche. L'ennemi n'apparaît pas de suite et laisse le suspense monter petit à petit. Et c'est l'un de mes plus grands regrets.
    On ne sait que peu de chose sur l'ennemi, cet être qui vient de l'espace ou d'on ne sait où. Mais les choses qu'on découvre sont suffisantes pour le lecteur et lui permet d'utiliser son imagination pour émettre des hypothèses.
    Le final m'a déçu. le policier abandonne sa femme et son fils face à l'ennemi pour tenter de trouver de l'aide à des kilomètres en pleine tempête. le plus évident aurait été que ce soit la femme qui y aille, étant donné la récente blessure de Jack. De plus le villageois qui vient les aider, met trop de temps à réagir car au début il ne comprend rien et ne trouve pas ça si dérangeant qu'une famille brule leur maison.
    L'ennemi est bien vite détruit et je m'attendais à davantage de complications.
    En résumé, ce roman est sympathique à lire même si la fin est assez décevante.

    Lien : http://louvinette.over-blog.com/article-lune-froide-de-dean-koontz-5..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par antihuman, le 12 octobre 2013

    antihuman
    Un thriller oppressant parfois... Dommage qu'avec l'histoire de ce flic parti dans le Montana chercher un peu de calme Koontz ne fasse qu'un final digne d'un "Carrie" de série B.
    Sinon le fait des personnages féministes et paranoiaques qui vivent dans un cocon sans le savoir (en l'occurence à L.A.) est plutôt bien vu: elles finissent en réalité par se comporter comme des hommes - même si bien sûr on voit nettement moins ce genre de représentations de nos jours !
    [Il est d'autre part à noter que le groupe de rock dont parle l'inculte traducteur français dans la très mauvaise V.F. est les Strokes]
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par pictura, le 07 avril 2014

    Dans une société qui donnait souvent l'impression de courir à l'anarchie, ou la laideur et la corruption gagnaient tous les jours du terrain, toutes les preuves de la capacité humaine à produire de belles choses apportaient un peu de réconfort à Jack. La Lexus, évidemment, était un produit d'importation, entièrement conçu et monté à l'étranger, mais comme l'humanité tout entière, et pas seulement ses compatriotes, semblait condamnée au même sort, tout ce qui témoignait en faveur de la conscience professionnelle et du talent lui réchauffait le cœur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

1,97 € (occasion)

   

Faire découvrir Lune froide par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz