AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mary Lutyens (Éditeur scientifique)Carlo Suarès (Traducteur)
ISBN : 2253138207
Éditeur : Le Livre de Poche (27/09/1995)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 135 notes)
Résumé :
Voici le traité de la seule révolution qui vaille : la libération intérieure. L'homme en cage, prisonnier des dogmatismes et des conformismes de pensée, est une ombre illusoire.

De l'exigence spirituelle présente de façon plus ou moins confuse dans chaque être humain, jusqu'à cette authentique libération, nous sommes conviés ici à parcourir toutes les étapes : se connaître soi-même, surmonter la peur, découvrir peu à peu le silence et la plénitude. <... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Lune
13 février 2011
C'est une véritable libération pour qui saisit la réflexion de Krishnamurti. Toutes les barrières, toutes les peurs qui nous imbibent depuis le plus jeune âge, les limites construites par notre "petit" monde, nos "petites" affaires, notre"petite" culture, notre "petit" univers familial, sociétal, scolaire, religieux... nous empêchent d'apprendre, d'observer, d'écouter, de rester jeunes dans le sens de l'expérience sans cesse renouvellée parce que débarrassée de celle du passé. Un monde s'ouvre à ceux qui perçoivent - je dis bien percevoir et non pas comprendre uniquement intellectuellement - leurs peurs, la réalité de la division dévastatrice qui empêche la connaissance de soi par laquelle tout passe pour comprendre la vie telle qu'elle est : le beau et le laid, le bon et le mauvais... Une vision holistique. Ce qui est. Livre de lumière.
Commenter  J’apprécie          280
lerital31
16 décembre 2013
Après avoir croisé plusieurs fois des lecteurs assidus de cet auteur, je me suis lancé dans ce livre qui semble être l'un des meilleurs pour découvrir la pensée de l'auteur. Je suis un peu déçu, peut être me l'a-t-on trop vanté?
J'ai trouvé de nombreux passages très lumineux: analyse de la mécanique de nos peurs, de notre pensée, de notre vision des autres et de soi, c'est clair, logique et percutant. J'ai adoré.
Par contre, bien souvent, le raisonnement nous amène en finalité à la nécessité d'accéder à un élément total (amour total, silence total, vision totale de soi, pensée totale, beauté totale, etc total...) dépouillé de tout jugement, ce qui me semble être l'état méditatif.
Le cheminement est intéressant mais la conclusion peu révolutionnaire...
Commenter  J’apprécie          70
Latviane
03 mai 2013
Ce que nous propose Krishnamurti ? aller sur un chemin de Vie en abandonnant tous nos préjugés, toutes nos appréhensions, toutes nos habitudes...enfin tout ce qui fait de nous des êtres d'interminable répétition de pensées et comportements stéréotypés, à l'opposé du Vivant.
Quel livre ! Quelle vision lumineuse de la condition humaine ! Bon, il ne reste plus qu'à changer de lunettes !
Commenter  J’apprécie          90
sophia69
23 septembre 2012
J'ai ajouté ce livre dans les six livres que j'emporterais sur une île déserte car je pense que sans lui, je ne survivrais pas longtemps à la solitude!
Commenter  J’apprécie          90
nollarice
12 août 2014
Ce n'est pas seulement un livre lumineux mais une source de lumière tout comme son auteur. Ce qu'il nous offre est innommable. Ce n'est pas un livre qui se lit, non! celui-ci se vit avec une profondeur incommensurable.
Si je devais me retrouver seule dans une île déserte, mon seul désir serait d'avoir ce bijou avec moi.
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
eli-zaeli-za07 janvier 2013
Lorsque vous vous dites Indien, Musulman, Chrétien, Européen, ou autre chose, vous êtes violents. Savez-vous pourquoi? C'est parce que vous vous séparez du reste de l'humanité, et cette séparation due à vos croyances, à votre nationalité, à vos traditions, engendre la violence. Celui qui cherche à comprendre la violence n'appartient à aucun pays, à aucune religion, à aucun parti politique, à aucun système particulier. Ce qui lui importe c'est la compréhension totale de l'humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2001
PaulPujolPaulPujol29 novembre 2011
On ne peut se rendre compte de la façon dont on est conditionné que lorsque survient un conflit dans une continuité de plaisir ou dans une protection contre la douleur. Si tout est harmonieux autour de nous ; notre femme nous aime, nous l'aimons, nous avons une maison agréable, de bons enfants, beaucoup d'argent : dans ce cas nous ne sommes en aucune façon conscients de notre conditionnement. Mais lorsque survient l'accident, la femme infidèle, la perte d'une fortune, une menace de guerre ou toute autre cause de douleur et d'angoisse, alors nous savons que nous sommes conditionnés. Lorsque nous luttons contre une chose, quelle qu'elle soit, qui nous dérange, au lorsque nous nous défendons contre une quelconque menace, extérieure ou intérieure, alors nous savons que nous sommes conditionnés. Et comme la plupart entre nous, la plupart du temps, sont perturbés, soit en surface soit en profondeur, ce trouble, ce désordre indique que nous sommes conditionnés. Tant que l'animal est choyé il réagit agréablement, mais dès qu'il rencontre un antagonisme, la violence de sa nature éclate.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
YgrecYgrec11 octobre 2012
La liberté est un état d'esprit, non le fait d'être affranchi de "quelque chose" ; c'est un sens de liberté ; c'est la liberté de douter, de remettre tout en question ; c'est une liberté si intense, active, vigoureuse, qu'elle rejette toute forme de sujétion, d'esclavage, de corformisme,d'acceptation.
Commenter  J’apprécie          690
PalmyrePalmyre29 avril 2013
Rencontrer l'amour sans l'avoir cherché est la seule façon de le trouver: le rencontrer sans s'y attendre...
Commenter  J’apprécie          1160
TatooaTatooa10 mai 2014
la mort est extraordinairement semblable à la vie lorsque nous savons vivre.On ne peut vivre sans en même temps,mourir. On ne peut pas vivre sans en même temps mourir psychologiquement toutes les minutes. ce n'est pas un paradoxe intellectuel, je dis bien pour vivre complètement , totalement chaque journée en tant qu'elle présente une beauté toute neuve, on doit mourir à tout ce qu'était la journée d'hier, sans quoi on vit mécaniquement et l'on ne peut savoir ce qu'est l'amour , ce qu'est la liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Dans la catégorie : IndeVoir plus
>Philosophie antique, médiévale, orientale>Philosophie de l'Orient (sans distinction d'époque)>Inde (53)
autres livres classés : connaissance de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (371) Voir plus




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique romain

10 questions
804 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre