Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2757801783
Éditeur : Points (2006)


Note moyenne : 4.4/5 (sur 65 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Regroupe les trois tomes de la trilogie des jumeaux Klaus et Lucas (Le Grand Cahier, La Preuve, Le Troisième mensonge)
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par LiliGalipette, le 03 juillet 2009

    LiliGalipette
    La guerre a éclaté. Une femme confie ses enfants, des jumeaux, à sa mère, à la campagne. Les garçons sont fusionnels et ne font rien l’un sans l’autre. Pour faire face à toutes les douleurs, ils décident de s’endurcir et se livrent à de cruels exercices. « À force d’être répétés, les mots perdent peu à peu leur signification et la douleur qu’ils portent en eux s’atténue. » (p. 27) De l’insensibilité à la cruauté, les jumeaux font l’apprentissage d’une résistance à toute épreuve. Mais il reste une chose qu’ils doivent surmonter : la séparation. L’un part donc, traverse la frontière, se rend dans l’autre pays. Lucas reste seul, sans Claus, dans la maison de la grand-mère. Il continue à écrire dans le grand cahier, pour que Claus sache qu’il ne l’a pas oublié. « Nous avons décidé de nous séparer. Cette séparation devait être totale. Une frontière n’y suffisait pas, il y fallait aussi le silence. » (p. 319) Lucas rencontre Yasmine et Mathias : il essaie de former une famille avec cette femme et cet enfant, mais sans Claus, il n’est que claudiquant, incomplet. « Je connais la douleur de la séparation. […] Le départ d’un frère avec qui je ne faisais qu’un. Il est parti. Il a traversé la frontière. » (p. 220) Quand vient l’heure de tomber les masques, il faut relire toute l’histoire et démêler le vrai du faux, le véridique de l’inventé.
    La générosité froide et automatique du/des protagonistes est effrayante, tout comme leur histoire aux accents si vrais et pourtant si faux. « Ne me remerciez pas. il n’y a aucun amour et aucune bonté en moi. » (p. 233) Qui sont Lucas et Claus ? Existent-ils ? Où est la vérité dans leur histoire ? Qu’y a-t-il dans ce grand cahier ? « Je suis convaincu, Lucas, que tout être humain est né pour écrire un livre, et pour rien d’autre. Un livre génial ou un livre médiocre, peu importe, mais celui qui n’écrira rien est un être perdu, il n’a fait que passer sur la terre sans laisser de trace. » (p. 256) Les trois parties de cette trilogie ne sont en fait que trois versions de la même histoire, celle d’un drame si bouleversant qu’il a fallu écrire sur les mots pour les faire taire. « J’essaie d’écrire des histoires vraies mais, à un moment donné, l’histoire devient insupportable par sa vérité même, alors je suis obligé de la changer. » (p. 335) Les dialogues sont terriblement efficaces, incisifs et décisifs. S’il y a beaucoup de mensonges entre les lignes, les répliques disent beaucoup. « Quelqu’un qui n’existe pas ne peut pas revenir. » (p. 276)
    J’ai lu ce roman une première fois, il y a près de 10 ans. Déjà, le texte m’avait éblouie, bouleversée, retournée. Forcément, une histoire de jumeaux et de séparation… Cette relecture est tout aussi poignante, le choc est le même. Ce superbe roman, une nouvelle fois, m’a mise KO.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Heureuse, le 16 octobre 2010

    Heureuse
    A lire absolument sous la forme de trilogie sous peine d'en perdre tout le sens. Un livre énorme, troublant, dérangeant, bouleversant.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Cely, le 21 décembre 2008

    Cely
    La Trilogie des jumeaux rassemble en fait les trois volumes d'un roman, à savoir Le grand cahier, La preuve et Le troisième mensonge. L'histoire est assez difficile à résumer car elle évolue au fur et à mesure qu'on progresse dans la lecture. Tout du moins la perception que l'on en a évolue. En effet, aucune certitude n'est acquise, car tout est subjectif. Il y a toutefois une constante, c'est la guerre. Une guerre inconnue dans un pays sans nom. Et cette guerre va influer sur la vie des personnages, sur leur ressenti, leurs souvenirs.
    Ces trois volumes réservent beaucoup de surprises, magistralement orchestrées. La dureté du 1er volume, la découverte de ces enfants qui n'en ont plus que l'apparence. le style, net et incisif. La guerre ensuite, qui pourrait constituer un 3e personnage, extérieur, flou, car on ne l'apperçoit que du point de vue de ce peuple qui n'y comprend rien et subit l'invasion, la libération, les violences. Et finalement, la vérité, que l'on connait jamais vraiment, qui se faufile entre les doigts du lecteur, qui s'échappe et revient quelques pages plus loin.
    Tous ces éléments en font un livre passionnant, vraiment à part, et qui vaut vraimentla peine d'être découvert.
    (...)

    Lien : http://lemonde2cely.canalblog.com/archives/2007/03/30/4475555.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lunoelle, le 27 juin 2009

    Lunoelle
    Histoire alambiquée, un peu tordue... le Vrai et les mensonges se mélangent, avec un peu de folie finalement!
    Le premier est d'une beauté crue et dure... une opale!^^
    les deux autres parties sont... à comprendre!
    A lire!!!
    style de l'auteur simple et bien plaisant!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par aurie, le 30 octobre 2013

    aurie
    Le grand cahier est un petit chef d'oeuvre, les 2 autres ne sont pas nécessaires si l'on veut s'arrêter au Grand Cahier, mais le tout est inoubliable.

    Commenter     J’apprécie          1 1         Page de la critique

> voir toutes (11)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Tomsoluble, le 13 septembre 2010

    " J'essaye de raconter mon histoire, mais je ne peux pas, je n'en ai pas le courage, elle me fait trop mal. Alors j'embellis tout." Agota Kristof.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par CFONS, le 17 mars 2012

    Un drame vécu par 2 enfants (jumeaux?) abandonnés par leur mère à cause de la guerre au soin de leur Grand-Mère. Mais qui sont-ils vraiment? les évènements se précipitent de plus en plus incroyables, à peine crédibles.
    3 histoires de cet/ces enfant(s) très attachante, un suspens incroyable.

    Commenter     J’apprécie          1 1         Page de la citation

  • Par LiliGalipette, le 15 août 2014

    « Quelqu’un qui n’existe pas ne peut pas revenir. » (p. 276)

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par LiliGalipette, le 15 août 2014

    « Je suis convaincu, Lucas, que tout être humain est né pour écrire un livre, et pour rien d’autre. Un livre génial ou un livre médiocre, peu importe, mais celui qui n’écrira rien est un être perdu, il n’a fait que passer sur la terre sans laisser de trace. » (p. 256)

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par dodieberthe, le 18 août 2013

    j'ai lu ce livre il y a quelques années maintenant et je m'en souviens comme si c'était hier....très marquant. Un petit chef d'œuvre comme il y en a peu, tout simplement!

    Commenter     J’apprécie          1 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

500,00 € (occasion)

   

Faire découvrir La Trilogie des jumeaux : Le Grand Cahier ; La Preuve ; Le Troisième Mensonge par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (4) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (110)

> voir plus

Quiz