Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Guillaume Villeneuve (Traducteur)
> Laure Murat (Préfacier, etc.)

ISBN : 2081233142
Éditeur : Climats (2010)


Note moyenne : 4/5 (sur 11 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Clair-Obscur Chicago, 1927. Deux amies d'enfance, longtemps éloignées, se retrouvent un jour de canicule. Tout les oppose, hormis le fait d'être Noires et suffisamment claires de peau pour pouvoir « passer » pour Blanches. Entre Claire, la femme fatale, et Irène, la res... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Magi, le 12 septembre 2010

    Magi
    Un livre publié aux États-Unis, en 1929 (Passing), traduit pour la première fois en français. Deux amies d'enfance se retrouvent à l'âge adulte. Elles sont toutes deux noires, mais ont la peau pâle et « passent » pour des blanches.
    Dès les premières pages, j'ai été captivé. L'auteure a créé une atmosphère très particulière, à la fois légère et intense. Tout n'est pas dit. Elle laisse de la place à l'imagination du lecteur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par nymeria, le 01 décembre 2010

    nymeria
    Enfin édité en France, Clair obscur est un roman incontournable que tous se devraient avoir lu, ne serait-ce que pour son contexte historique méconnu qu'est le « passing ». « Passer », c'était se faire passer pour blanc(he) alors que l'on avait des origines africaines aux Etats-Unis. Il faut se souvenir du contexte ségrégationniste de l'époque : transports en communs différents, restaurants séparés, quartiers blancs, admission dans les écoles, etc. Il était donc beaucoup plus facile de vivre quand la couleur de notre peau pouvait passer pour blanche. le problème, évidemment, était de ne pas se faire prendre, car cela pouvait avoir des conséquences graves, le racisme était très présent à l'époque et nombre de familles n'aurait jamais supporté avoir « un noir » dans la famille…

    Lien : http://avideslectures.over-blog.com/article-nella-larsen-clair-obscu..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par nymeria, le 01 décembre 2010

    « C’était incroyable, songeait Irène, stupéfiant, que quatre personnes puissent rester si placides, si ostensiblement amicales alors qu’elles bouillaient en réalité de colère, d’humiliation, de honte. »

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par nymeria, le 01 décembre 2010

    « L’ennui avec elle, c’était non seulement qu’elle voulût le beurre et l’argent du beurre, mais qu’elle piochât aussi dans le beurre des autres. »

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par nymeria, le 01 décembre 2010

    « La conversation fut la représentation la plus brillante d’haltérophilie mondaine qu’eût jamais vue Irène. »

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
16,44 € (neuf)
9,51 € (occasion)

   

Faire découvrir Clair-obscur par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (19)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz