AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription
>

Critique de Ledraveur


Ledraveur
29 novembre 2015
★★★★★
★★★★★
J. le Goff nous dépeint avec une grande rigueur un Saint François d'Assise qui fut un être humain d'envergure, précurseur en son temps, une personne de haute “spiritualité” et de plain-pied dans son époque. Il se dégage à la lecture de cette biographie, une force dans la dimension du personnage, devant laquelle l'auteur nous porte, vers une admiration certaine.
Je suis resté à la lecture de plusieurs passages, pantois devant la “modernité” des problématiques abordées par St. François, et d'une profonde perplexité devant sa partielle et vaine tentative d'infléchir vers une spiritualité plus ouverte, plus proche au monde “laïc” (souvent d'humble condition), et fraternelle à la Vie. La récurrence du sujet sept à huit siècles plus tard donne la dimension de l'improbable incapacité d'évolution de l'Église ! Et l'on devrait dire des “confessions religieuses” dans l'ensemble !
Dans la première partie sont relatées les relations très tendues avec la papauté et les extrêmes difficultés auxquelles s'est butté François dans ses souhaits d'établir une dynamique renouvelant l'approche de l'héritage de Christ, en son époque et sa géographie sociétale.
Loin des lieux communs des hagiographies, ici sont dépeintes les luttes profondes de ce à quoi s'affronte un “saint-homme” (ou “sainte-femme”) face à ses semblables, en “fraternités” souvent pénibles et douloureuses … !
J. le Goff nous relate comment l'institutionnel religieux arrive à quasiment vider de sa substance la vie d'un “saint-homme” (ou “sainte-femme”), pour pérenniser sa “domination” tout en intrigues d'ambitions, avec les puissants de leur temps en ce monde … c'est édifiant !
L'obsession des clergés autour du “sexuel” m'a toujours beaucoup amusé … !
À travers le temps historique de l'Homme, je n'ai pu m'empêcher de faire un rapprochement avec le “frère” contemporain d'une autre tradition, mais finalement si proche en “coeur de l'esprit”, Thich Nhat Hanh*. Et dans le fil de mes rencontres de cette tradition, François a parfois des allures d'un de ses contemporains dont ni l'un ni l'autre ne soupçonnaient l'existence, je veux parler su saint yogi et poète Milarépa du Tibet décédé cinquante ans plus tôt.
-------
* — http://www.villagedespruniers.net/
—http://www.babelio.com/auteur/Thich-Nhat-Hanh/21778
Lien : http://camisard.hautetfort.c..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle