Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


> Anne Weber (Traducteur)

ISBN : 2259194516
Éditeur : Plon (2002)


Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

A l'origine de ce livre se trouve une série d'articles, publiés en 1959 par le journaliste Norbert Lebert dans la revue Weltbild, sur les enfants des principaux dignitaires nazis. Quarante ans après, son fils Stéphan Lebert, également... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par vieuchamp, le 20 décembre 2013

    vieuchamp
    Il y a des gens qui portent des noms compliqués, gênants, drôles, idiots, mais il faut vivre avec, on y peut rien, c'est ce qu'on nous transmet.
    Certes ce n'est pas forcément évident de s'appeler Lecon, Soulard ou Lacrotte, surtout à l'époque de l'enfance ou les reflexions vont bon train sur le chemin de l'école, quoique après, dans la vie courante, les moqueries sont toujours présentes, mais plus dissimulées.
    Dans ce livre, les enfants s'appellent Himmler, Göering, Göebels, Hess, von Shirach, Bormann. Des noms qui feront à jamais froids dans le dos.
    Ce livre, c'est la vie de ces enfants en deux périodes, en 1959, soit quatorze années après la fin du 3ème reich, avec des interviews réalisés par Norbert Lebert. On y retrouve des enfants aux caractères très différents, il y a ceux qui veulent oublier la période noire, qui veulent passer à autre chose. Il y a les autres, qui ne reculeraient devant rien pour suivre la voie tracée par leurs pères, leurs parents.
    C'est un reportage bouleversant, on comprend le ressenti de cette génération, même dans leur haine. Ils ont grandi dans ce climat violent mais qui ne leur parvenait pas forcément.
    Ce livre est découpé en deux parties, la partie écrite par le père, Norbert, et celle écrite par le fils, Stephan Lebert, il y a seulement quelques années, qui a voulu retrouver les intéressés pour une nouvelle interview. Ca a marché pour certains, d'autres noms, certains sont morts. Cette partie est pour moi, moins intéressante, car les années ont passé, la guerre est finie depuis plus de cinquante ans, même si les souvenirs sont présents, et la moralité des intervenants n'est pas forcément des plus saine.
    Livre intéressant, qui aborde le sujet par un chemin assez détourné.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Nikoz, le 12 septembre 2013

    Nikoz
    Une très bonne évocation d'une question essentielle, le poids subit de l'héritage.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par vieuchamp, le 20 décembre 2013

    Elle travailla comme modiste, ouvrière aux pièces, aide-bureau et finalement secrétaire. Elle changea souvent de postes et de chambres en sous-location, elle changea de coiffure, avec le temps, elle changea de personnalité, mais une chose n'a jamais changé: où qu'elle se présente, où qu'elle apparaisse, on lui pose invariablement la question: "Himmler? Mais vous n'êtes tout de même pas de la famille de ...?"
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :

34,40 € (occasion)

   

Faire découvrir Car tu portes mon nom : Enfants de dirigeants nazis, ils témoignent par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (8)

> voir plus

Quiz

    Petites guerres

    Cet auteur anglais a publié Little Wars, le tout premier wargame pour figurines de l'histoire, pour jouer avec ses soldats de plomb et ses canons à ressort. Et ça donne son nom à ce quiz !

    •   H. G. Wells
    •   J.R.R. Tolkien
    •   Agatha Christie

    7 questions - 35 lecteurs ont répondu
    Thème : guerre , jeux , stratégie militaire

    Créer un quiz sur ce livre.