AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253144800
Éditeur : Le Livre de Poche (1998)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Sur notre planète, dans le monde d'en haut, les hommes vaquent à leurs occupations ordinaires : soumettre son prochain, l'humilier, le voler et surtout s'entre-tuer.
Les hommes sont des prédateurs impitoyables. Ils ignorent pourtant le plus grand des dangers. Tout près d'eux, invisibles, dans le monde d'en bas, sous l'implacable autorité de Jupiter leur empereur, trente milliards de tueurs se tiennent aux aguets : ce sont les rats. S'ils pesaient trois kilos ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Sly
Sly24 avril 2011
  • Livres 3.00/5
Je ne peux m'empêcher de voir dans ce livre une sorte de copie du livre "Les Fourmis" de Bernard Werber mais sur le thème des rats. En effet l'auteur, nous décrit la société de rats, leur hiérarchie, la fonction qu'occupe chacun d'eux au sein de leur société et construit une intrigue autour. de plus, il nous décrit le phénomène de "Roi des rats" présenté dans "Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu" toujours de Bernard Werber
Quelques petites choses m'ont gêné pendant ma lecture :
Il y a trop, beaucoup trop de chapitres. 85 au total, pour un livre qui n'est pourtant vraiment pas gros. L'avantage de ces petits chapitres est de donner une sorte de lien entre les actions menées par les rats et celles menées par les humains. Malheureusement, la plupart des chapitres sont trop petits. L'intrigue qui parfois devient intéressante est alors subitement coupé par un autre évènement qui aurait pu être abordé à un autre moment, ou qui tout simplement, n'apporte pas grand chose à l'histoire.
Si l'on peut situé les actions des rats par rapport à celle des humains, il est parfois difficile de définir le temps écoulé à la reprise d'un nouveau chapitre. J'ai trouvé cela un peu perturbant.
Certaines scènes sont un peu exagérées comme le fait de faire parcourir des milliers de kilomètres à des rats, de les faire venir d'autres pays, dans des délais qui semblent vraiment très court.
Les personnages humains, parfois décrit de façon précise, ne contienne dans l'histoire qu'une petite place, ce qui rend inutile certains détails de leur caractère.
Au delà de tout ça, la lecture reste plaisante, je n'ai pas eu beaucoup de mal à finir ma lecture. Après tout suivre l'aventure de nos concitoyens les rats n'est pas courant.
Qui sait peut-être qu'un jour je me lancerai dans la lecture du tome 2.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Blaablaa
Blaablaa27 mai 2013
  • Livres 3.00/5
« L'Empereur des Rats » est un roman de Bernard Lentéric paru en 1997 et qui décrit de façon assez bien sentie une société de rats, dirigée donc, par un empereur, Jupiter. Ce dernier sentant la menace de l'homme se faire de plus en plus précise se voit contraint de mettre sur pied tout un plan qui a pour but d'assurer la survie pérenne de son espèce. le tout est de savoir si cela sera au détriment de l'homme ou si une alliance avec ce dernier sera possible.
Je vois déjà les sourcils se froncer et les sourires en coin se former, imaginant le ridicule d'une telle histoire, blablabla… C'est un peu vite oublier qu'avant les rats, nous avons eu des sociétés évoluées de singes (La planète des singes), de fourmis (Les fourmis), de chiens (Demain les chiens), etc… le rat étant un animal intelligent, résistant à à peu près tout et n'importe quoi et vivant en groupes soudés l'idée développée ici reste crédible et intéressante. Et ce ne sont pas des aristorats… Non non. Leur monde est en pas mal de points semblables à celui de leurs principaux ennemis, les hommes : trahisons, violences, égoïsme…
J'ai bien aimé, donc l'histoire de base, et le rythme soutenu dont bénéficie celle-ci. Vous serez surpris de découvrir que ce livre qui dépasse à peine les 300 pages est divisé en pas moins de 85 chapitres ! (moins l'épilogue). Ce découpage en de multiples parties de 3,4 pages permet de basculer entre les différents personnages, rongeurs ou humains, et là ou certains trouveront cela perturbant, j'ai apprécié cette astuce qui, bien sûr, à chaque fin de court chapitre nous donne envie de vite retrouver notre personnage afin de découvrir le pourquoi du comment, la suite des évènements, etc… Technique qui n'est pas nouvelle mais qui s'avère fonctionner.
J'ai par contre regretté que les caractères, des rats, le mode de fonctionnement de leur société, ne soit pas développé plus en profondeur. L'ébauche est alléchante mais l'auteur se perd en ajoutant trop de personnages humains, là où j'aurais aimé une immersion totale chez ces rongeurs intelligents et au mode de vie intelligemment retranscris (souligner à de multiples reprises l'importance des odeurs, la communication olfactive de ces animaux, est une très bonne idée, par exemple) plutôt que de retrouver mes congénères à deux pattes qui, certes, peuvent se réclamer de parfois embaumer autant qu'une cage à hamster mal entretenue, mais m'apparaissent toutefois comme beaucoup moins exotiques.
Au final, on se retrouve avec un bouquin agréable, facile d'accès et accrocheur, et si j'ai l'occasion de tomber dessus, je lirai surement la suite ( « le Prince Héritier » ) en songeant toutefois à ce qu'aurait pu être ce livre si, plus que du divertissement, l'auteur avait voulu en faire une oeuvre plus recherchée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gill
gill12 juin 2012
  • Livres 3.00/5
L'auteur de ''la nuit des enfants rois'' nous offre ici un roman de suspens et de frisson sans pareil.
Chaque rat peut donner la peste à chaque homme mais chaque homme nourrit son rat.
Jupiter, l'empereur, va-t-il laisser déferler sur la terre ses trente milliards de tueurs où bien tentera-t-il de pactiser avec l'homme, l'autre grand prédateur...
Ce roman terrifiant est inspiré par le talent et l'imagination de son excellent auteur..
Commenter  J’apprécie          100
Gabriel-Lecouvreur
Gabriel-Lecouvreur14 juillet 2016
  • Livres 3.00/5
Une lecture plaisante et un rythme bien mené. le découpage en court chapitre permet de relier les deux mondes sans perdre le fil. Ce n'est pas un chef d'oeuvre et, dans le même esprit, j'ai beaucoup plus apprécié les Fourmis de Werber. Néanmoins, la description du monde des rats donne une autre perspective sur le monde et sur les humains.
Commenter  J’apprécie          00
Oeil_de_Giok
Oeil_de_Giok06 juin 2008
  • Livres 2.00/5
J'ai relativement peu apprécié ce livre. Certains personnages rats ont une vraie personnalité comme Alcibiade, Jupiter. Les "grosses" batailles des rats gris contre les rats noirs puis les chimères sont décrites de façon originale et intéressantes. Notamment , l'aide d'alliés : les lemmings plongeurs, la chauve souris. le phénomème biologique du Roi des rats est aussi habilement exploité. Cependant, les chapitres traitant des humains sont globalement fades et abracadabrants. Je n'ai pas trouvé de "sens" à ce livre. Mitigé donc.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MissonlyMissonly11 mai 2014
L'homme est notre pire ennemi et notre meilleur allié. C'est nous qui l'avons mis au travail. Chaque homme nourrit son rat, et le loge sous son toit. C'est ainsi, mais l'homme ne l'accepte pas. Il nous traite en parasites. Il ne veut rien partager ... Il veut TOUT. Le monde est devenu sa proie.
Commenter  J’apprécie          10
SlySly23 avril 2011
-Tu m'as chassé du paradis. tandis que je baignais dans un sommeil liquide, tu m'as expulsé de ton ventre. ma tête a cogné des os, mon corps s'est tordu pour franchir l'étroit passage. Et j'ai senti tomber sur ma peau nue, dans ma poitrine encore froissée, un froid mortel. A la rumeur qui berçait mes tympans ont succédé des bruits assourdissants, un fracas métallique, des grondements, des cris suraigus.
-Ma bouche est venue te réchauffer. Mon odeur t'a rempli de quiétude. Jamais je ne t'aurais laissé seul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SlySly23 avril 2011
Pourtant, ce matin-là, il eut le sentiment de partir terrasser le dragon avec une armure en fer-blanc et une épée de bois. Même un gosse aurait mis les pouces. Ça n'étais pas du jeu.
Commenter  J’apprécie          00
MissonlyMissonly11 mai 2014
Melchior pourrirait sur place. C'était à la nature de fournir le linceul. Et aux charognards d'ensevelir ce mort dans leurs entrailles.
Commenter  J’apprécie          00
MissonlyMissonly11 mai 2014
Tant que le règne animal et l'espèce humaine continueront de s'ignorer, de tels massacres auront lieu.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Bernard Lenteric (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Lenteric
Vlog Littéraire #02 [] La Guerre des Cerveaux - Bernard Lenteric Réfléchir, réfléchir... JE SAIS ! La science vaincra la barbarie ! La Guerre des Cerveaux est déclarée...
autres livres classés : ratVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
630 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre