Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2809806535
Éditeur : L'Archipel (2012)


Note moyenne : 1.8/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
En une seconde, votre vie peut basculer...

Par une froide matinée d'octobre, Owen McCall et son fils Luke, 16 ans, quittent leur chalet du Michigan pour aller chasser dans les bois. Et l'accident se produit... Owen laisse derrière lui Kate, une veuve éplo... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par petit-lips, le 18 septembre 2012

    petit-lips
    En juillet dernier, j'ai lu « N'ayez crainte » un autre roman de l'auteur. J'avais adoré l'histoire et le style de Peter Leonard. Qu'en est-il avec ce nouveau roman ?
    Owen McCall meurt lors d'un accident de chasse avec son fils Luke. L'adolescent peine à s'en remettre, puisqu'il se sent responsable. C'est sa flèche qui a transpercé le cerf... ainsi que le corps de son père.
    Kate doit survivre à cette épreuve, tout en voulant aider son fils qui s'enfonce dans son malheur.
    Quelques mois après l'accident, Jack, un amour de jeunesse de Kate, réapparaît dans sa vie...
    J'ai beaucoup aimé cette histoire. La plume de Peter Leonard est vraiment prenante. Au départ l'auteur nous emmène dans plusieurs directions, puis le scenario fini par se recentrer et on y voit enfin plus clair.
    Cependant, je trouve que l'intrigue est assez prévisible. En effet, certains évènements et certaines manœuvres des personnages sont assez attendus. de plus, à la lecture de la quatrième de couverture on se doute bien que Jack est quelqu'un de louche et qu'il va faire quelque chose de pas très clair.
    Les personnages sont caricaturés et pour certains ridicules, mais c'est justement ça qui est plaisant ! Ils participent au côté humoristique du roman annoncé dans le synopsis.
    Kate est une jeune femme intéressante. Au départ elle m'a paru assez naïve, surtout lors de sa "rencontre" avec Jack et son retour dans sa vie. Je me suis dit "non ce n'est pas possible, elle ne voit rien ou quoi ?". Finalement elle se révèle être une femme courageuse et forte, qui fera preuve d'ingéniosité pour parvenir à ses fins : se protéger et aider son fils.
    Pour conclure, j'ai passé un très bon moment avec « Ne tremble pas », le point fort du roman résidant dans une histoire prenante et la plume addictive de l'auteur. Je vous conseille également « N'ayez crainte » qui est vraiment excellent.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Zazette97, le 10 juin 2012

    Zazette97
    Paru aux USA en 2008 et traduit en français cette année, "Ne tremble pas !' est le second roman, après "N'ayez crainte !", de l'écrivain américain Peter Leonard, fils d'Elmore Leonard à qui l'on doit notamment "Rum Punch" (connu pour son adaptation cinématographique : "Jacky Brown").
    Ce thriller sortira en librairie le 13 juin prochain.
    Six mois après la mort de son mari Owen, Kate McCall songe à reprendre le cours de sa vie tandis que son fils Luke, qui culpabilise d'avoir abattu son père par accident au cours d'une partie de chasse, sombre dans la dépression.
    Kate recroise par hasard Jack Curran, son ex petit-ami qu'elle n'avait plus revu depuis 16 ans.
    Récemment sorti de prison, Jack prétend être un nouvel homme et se montre bien décidé à reconquérir Kate.
    Serait-ce par nostalgie ou parce qu'elle vient de toucher un héritage de 20 millions de dollars ?
    A ma grande surprise, ce thriller est arrivé dans ma boîte aux lettres il y a quelques jours et comme j'avais envie d'une lecture "facile" (moins prise de tête que mes deux dernières lectures), je m'y suis attelée sans tarder.
    Je ne m'étais pas trompée. "Ne tremble pas!" ne sera sans doute pas le thriller de l'année.
    Dans les premières pages, le lecteur fait connaissance avec Kate et les souvenirs de sa rencontre avec son mari. le temps d'une collision de caddies et de quelques échanges sur leurs palmarès respectifs et l'affaire était dans le sac.
    Une histoire louche portant sur le passé de Kate parvient à rendre sa personnalité un peu plus intrigante et à faire oublier (pour un temps seulement) la platitude des dialogues.
    Arrivent ensuite les portraits caricaturaux de Jack, qui à peine sorti de prison pour bonne conduite songe à reprendre les braquages pour gagner sa vie, de l'énigmatique DeJuan et du curieux couple formé par Teddy et Céleste, réplique de Bonnie & Clyde.
    On notera au passage qu'hormis Céleste, Kate leur inspire à tous plus d'une pensée libidineuse (sans compter ses voisins et le shérif adjoint, quelle tombeuse cette Kate !).
    Durant la première partie du roman, les personnages se croisent et se tournent autour mais adoptent des attitudes tellement prévisibles que le lecteur comprend bien vite de quoi il sera question dans un deuxième temps.
    Aucun tournant inattendu. 2-3 scènes qui prêtent à sourire mais déjà vues ailleurs. Un petit secret de polichinelle en filigrane qui se devine bien vite pour qui est un peu attentif aux nombres.
    Une issue on ne peut plus banale et annoncée.
    Bref un thriller plan-plan ultra-light qui ne révolutionnera pas le genre.

    Lien : http://contesdefaits.blogspot.be/2012/06/ne-tremble-pas-peter-leonar..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par canel, le 11 juin 2012

    canel
    --- ABANDON ! (mais j'ai quand même un avis)
    Un accident de chasse parricide, un ex-taulard qui essaie de se ranger, un riche Mormon qui veut faire assassiner sa femme par un tueur à gages. Aucun rapport entre tout cela, a priori, mais ces destins vont finir par se croiser, on peut s'en douter. Dommage que cela arrive si tard (après un tiers du roman) car les histoires de gangsters m'ennuient profondément dans les polars, j'ai donc lu certaines parties d'un oeil et de quelques neurones très distraits, et j'avais de ce fait décroché depuis longtemps quand l'intrigue a commencé à prendre une forme cohérente... Plus moyen de recoller les morceaux sans reprendre à zéro, or le courage m'a manqué.

    Pas pour moi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par liratouva2, le 29 juin 2012

    liratouva2
    Ce roman est une sélection «Frissons de l'été» indique un cercle rouge collé sur la couverture! Plus bas , je lis, avec la signature de Mo Hayder:
    «Prenez le meilleur de Tarantino, de Carl Hiaasen et de Scott Turow. Secouez. Un cocktail détonnant à lire d'un trait.»
    Pas moins !
    D'avance, je me frotte les mains: de telles références, ça ne peut que me plaire!
    Je l'ai donc lu jusqu'au bout - contrairement à Canel qui l'a abandonné à mi-chemin – je sais, je cafte et c'est pas beau!-
    Ma lecture ne m'a pas semblé si désagréable que ça: j'ai suivi le fil ténu qui me promettait l'indispensable plongée dans l'intrigue ainsi que la montée d'adrénaline sans laquelle il ne peut exister de bons policiers et ce petit plus qui fait les grandes heures de toute création littéraire!
    Mais au bout du compte, j'ai eu beau poursuivre sagement mon petit bonhomme de lecture, je n'y ai trouvé qu'ennui et accumulation de clichés et d'invraisemblances dans toute cette histoire
    On m'avait promis de l'humour que j'ai à peine aperçu car trop légèrement disséminé ici et là.
    Quant aux frissons, je les attends encore!
    La preuve et le signe que ce livre ne m'aura vraiment pas marquée, c'est qu'après seulement quelques jours, je suis incapable de le résumer et à part le couple Eva et Luke, mère et fils, il ne me reste aucun souvenir des autres personnages!

    Lien : http://liratouva2.blogspot.fr/2012/06/ne-tremble-pas-de-peter-leonar..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par liliba, le 03 février 2013

    liliba
    Pas de chance pour Luke McCall … Ce jour d'octobre où il est parti à la chasse avec son père Owen, il s'est réjouit de pouvoir enfin décrocher un beau trophée. Avec son arc bandé de toutes ses forces, l'adolescent vise le superbe cerf aperçu dans les sous-bois et lui décoche une flèche. Mais malheureusement pour lui, il n'a pas remarqué que son père se tenait en retrait et la flèche, après avoir transpercé l'animal, finit sa course et embroche également le père…

    Pas facile à cet âge (et n'importe quel autre, je suppose), de surmonter le sentiment de culpabilité qui le ronge. Sa mère tente de l'aider mais le jeune homme n'arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Comme par hasard, Jack Curran, un ancien amour de Kate, la mère, fait à nouveau irruption dans sa vie, lui cachant ce qu'il a fait ses dernières années et lui laissant croire qu'il est maintenant adulte et responsable et un homme sérieux sur lequel on peut compter, et non le repris de justice et plutôt sale type qu'il est en réalité. La mère se laisse prendre à ses tissus de mensonges et ne se doute pas que c'est à l'énorme héritage laissé par feu son mari qu'en a Jack. Il lui faut en effet cet argent, car ses anciens acolytes, Teddy, une crapule qui a des muscles à la place du cerveau et Céleste, vraie folle dingue, veulent leur part du butin du casse précédent.

    Les malfrats, après avoir essayé la manière douce, s'attaquent à la manière forte et deviennent violents… On sent rapidement que ça va mal tourner…

    Un polar pas désagréable, mais qui ne me laissera pas une trace impérissable. Les personnages sont dépeints sommairement, et de toute façon, on ne peut pas dire qu'ils soient vraiment profonds et passionnants. le seul pour lequel cela aurait été un peu intéressant est le fils qui n'arrive pas à se remettre du fait d'avoir tué son père (on le comprend) et qu'on aurait aimé cerner d'un peu plus près, plutôt que de survoler ses réactions. Certes, on ne s'ennuie pas puisque l'action est soutenue et pas ma menée, mais au bout de quelques mois, il me reste bien peu de souvenirs de ce roman, qu'il faut prendre pour ce qu'il est : bien pour passer un bon moment mais pas le bouquin de l'année.

    Lien : http://liliba.canalblog.com/archives/2013/01/25/26056465.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Actualitte , le 02 juillet 2012
    Adrénaline, bonne plume (et respectable traduction), Peter Leonard, c'est un plaisir à retrouver.
    Lire la critique sur le site : Actualitte

> voir toutes (2)

Videos de Peter Leonard

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Peter Leonard


Jérôme Tolédano
Jérôme Tolédao, de la librairie Les Cyclades à Saint-Cloud, a lu "N'ayez crainte", le thriller de Peter Leonard. (l'Archipel, 6 avril 2011)








Sur Amazon
à partir de :
11,99 € (neuf)
4,89 € (occasion)

   

Faire découvrir Ne tremble pas ! par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Peter
Leonard(1) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (8)

  • Ils veulent l'échanger (1)

> voir plus

Quiz