Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2221113128
Éditeur : Robert Laffont (2010)

Existe en édition audio



Note moyenne : 3.62/5 (sur 917 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Enfant, il vole les ombres des gens qu'il croise... et chacune de ces ombres lui confie un secret. Malgré lui, il entend les rêves, les espoirs et les chagrins de ceux qu'il aime. Que faire de cet étrange pouvoir...? Quelques années plus tard, le «voleur d'ombres» est d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (186)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par darkmoon, le 27 septembre 2013

    darkmoon
    Et si l’adulte que vous êtes devenu rencontrait l’enfant que vous étiez ?
    C’est cette belle phrase qui m’a tout de suite attirée et initiée à la lecture de ce roman : un roman magique, nostalgique, qui m'a fait passer des rires aux larmes. Entre réalité et imaginaire Marc Levy nous offre une promenade passionnante dans ce livre tellement émouvant et si humain.
    Les premiers chapitres nous entraînent dans l'enfance du narrateur ; le départ de son père, les peurs et les doutes qui l’envahissent, son tout premier amour, beau mais tellement inaccessible…et puis les ombres de son entourage qui se mettent à lui parler comme s'il était une sorte de sauveur. Mais de quoi? Et bien le sauveur de son entourage, car ce que les ombres lui confient ce sont les rêves cachés que l'on enfouit au plus profond de nous quand en devenant adulte, on tait l'enfant qui est en nous... Et puis, notre héros va grandir, il évite les ombres et tait à son tour ses rêves et ses envies, mais pas sûr que les ombres de son enfance ne viendront pas titiller son ombre adulte afin de lui permettre de trouver, un jour peut-être, le vrai et simple bonheur...
    Marc Levy est un adulte qui a réussi à se rappeler de ce que cela fait d'être encore petit. D'ailleurs le livre traite de cela : ne pas se trahir soi-même, devenir un adulte qui se rappelle encore de son enfance, qui se rappelle encore de ses rêves, un adulte dont l'enfant serait fier. L'adulte prend l'enfant par la main pour l'aider à devenir ce qu'il aurait voulu, mais l'enfant tient aussi la main de l'adulte pour lui rappeler qui il est et qui il ne veut pas être. J'ai aussi aimé le fait que, même si le livre finit bien, il y a des regrets et des non-dits qui ne s'effaceront jamais. Tout n'est pas blanc ou noir dans ce récit. C'est l'un des points qui rend le livre très sincère et réel, et qui permet une véritable réflexion.
    Le voleur d’ombres est un roman poétique et léger à la fois, rempli d'amour et d'affection, de fantaisie et un peu de mystère. A mes yeux, ce livre représente la quintessence même de l'amour d'une mère pour son fils, d'un fils pour sa mère, mais aussi d'un amour d'enfance qui marque à vie et retrouvé des années plus tard. Car « Un amour d’enfance, c’est sacré, rien ne peut vous l’enlever. Ça reste là, ancré au fond de vous. Qu’un souvenir le libère et il remonte à la surface, même avec les ailes brisées. »
    Merci à Marc LEVY de m'avoir fait passer un vrai moment de douceur, un peu magique, et qui m’a emmené très loin du quotidien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 37         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par chardonette, le 17 juillet 2010

    chardonette
    Le voleur d’ombres ne serait pas le roman de trop?
    Je suis vraiment déçue j'ai l'impression que ce roman se termine très vite et la fin est tellement peu probable...
    Pourtant l'idée d'un voleur d'ombres était intéressante mais pas assez exploitée à mon avis.
    Je pense que cet auteur peut vraiment mieux faire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 24         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par LinaBouquine, le 23 août 2012

    LinaBouquine
    Après avoir lu « Et si c'était vrai... », « Vous revoir » et « Les enfants de la liberté », trois livres qui m'avaient bien plu, je me suis plongée dans « Le voleur d’ombres » en me disant que c'était une valeur sûre. Certes, je savais que ce n'était pas de la grande littérature mais j'espèrais quand même passé un bon moment.
    Nous suivons un petit garçon (dont nous ne connaissons pas le prénom, et ce point m'a beaucoup dérangé !), amoureux d'une jolie fille de son école, tyrannisé par le caïd de sa classe et qui culpabilise à cause du départ de son père, jusqu'au jour où il se découvre un pouvoir : celui de voler et de parler aux ombres.
    Côté intrigue, c'est plat, mort, voir même ennuyeux. le roman est divisé en deux partie : l'enfance du héros puis sa vie adulte. Durant la première partie, il est surtout question de son pouvoir concernant les ombres et pendant la seconde partie, j'ai eu l'impression qu'il était complètement oublié. de ce fait, l'histoire devient rapidement banale : une vie avec ses joies, ses déceptions et ses illusions. J'avoue avoir apprécié les passages où notre personnage principal est avec sa mère, ils m'ont fait réfléchir et m'ont beaucoup touché mais j'ai eu l'impression de lire un livre pour enfant, heureusement qu'il n'est pas très épais car je pense que je l'aurai vite abandonné.
    Les personnages ne sont pas follement attachant.
    Notre héros m'a bien agacé, et je l'ai trouvé très caricatural. Je ne dirai pas pourquoi de peur d'en dire trop, mais il ne m'a absolument pas ému, ni touché. de plus l'histoire est racontée de son point de vue, ce qui a rendu la chose encore plus difficile pour moi. le fait de ne pas connaitre son prénom m'a sembler hallucinant !
    Son meilleur ami, Luc est le personnage type du second rôle : drôle, beaucoup plus attachant et sur ce coup beaucoup plus dans l'ombre.
    Sophie, qui ne va pas se gêner pour sortir avec les deux m'a énervé au plus au moins, avec ses airs supérieurs et sa façon de parler aux autres.
    Quand à la mère du héros, c'est bien la seule que j'ai aimé et je suis déçue qu'il n'y est pas eu plus de passages avec elle.
    Le style de Marc Levy me laisse perplexe. Son écriture est très accessible et ce livre se lit très facilement et rapidement. Néanmoins j'ai trouvé qu'il nous sortait des tirades toutes faites, et j'ai trouvé des similitudes avec ses autres romans... Des expressions et des mots m'ont beaucoup dérangé. Marc Levy utilise un langage poétique et à la page qui suit, nous avons des mots comme « bouffer », « dégueulasse ».
    En bref, un livre absolument pas crédible ! C'est niais, cul cul la praline et pas réaliste du tout. Je ne comprends pas pourquoi Marc Levy reçoit un tel succès, le livre « Le voleur d’ombres » est surtout un voleur d'argent.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Elanor, le 17 novembre 2012

    Elanor
    Je viens à peine de refermer la dernière page du livre et je me retrouve mélancolique. Ce livre est magnifique, c'est certainement le meilleur livre que j'ai lu de Marc Levy. le fait de suivre l'histoire d'un petit garçon ordinaire qui affronte des épreuves difficiles et qui a le pouvoir de discuter avec les ombres et de pouvoir les aider c'est quelque chose que j'ai trouvé attendrissant. On grandit en même temps que lui, on vit aussi bien les épreuves difficiles que les moments de bonheur et de tendresse.
    A chaque pause dans ma lecture, j'ai fait un bon dans mon passé et retrouvé moi aussi les souvenirs de mon enfance. Puis je n'avais qu'une hâte, reprendre ma lecture et retrouver le petit Nicolas qui faisait son petit bout de chemin pour atteindre enfin l'âge adulte. Une fois l'âge adulte arrivé, j'ai trouvé le contenu des chapitres un peu moins intéressant, peut être parce qu'il n'était plus un enfant. Mais Nicolas n'avait pas vraiment changé, toujours fidèle à lui même, il mène sa vie accompagné de son meilleur ami qui l'aidera autant qu'il peut.
    Sur les derniers chapitres, je me suis même surprise à verser quelques larmes, un moment difficile pour moi qui m'a fait remonté pas mal de souvenirs mais qui au fond aide à mieux comprendre ces quelques chapitres. j'ai quand même beaucoup aimé et surtout la fin du livre, je l'ai trouvé vraiment adorable.
    Il ne se passe pas grand chose d'extraordinaire dans ce livre mais on y retrouve l'évolution de Nicolas dans sa vie et dans sa vision de la vie. Ce livre est un coup de coeur immédiat, plein de tendresse et d'amour, je crois qu'il m'a réconcilier avec les livres de Marc Levy.

    Lien : http://mes-grimoires.blogspot.fr/2012/11/le-voleur-dombres-de-marc-l..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Mademoiselle_Lecture, le 01 mars 2014

    Mademoiselle_Lecture
    Si on m'avait dit que je refermerais un livre de Marc Lévy avec le sourire, je n'y aurais pas cru étant donné les deux mauvaises rencontres livresques qu'il y a eu entre lui et moi. C'est dans ces moments-là que je suis ravie d'être plutôt ouverte, de laisser une chance, de chercher plus loin. Car je serais passée à côté d'une très jolie histoire.
    Lorsque ce roman débute, le narrateur (qui n'a pas de prénom) est un enfant. J'accorde une très grande importance aux prénoms et pourtant, je n'ai pas été dérangée le moins du monde. A la manière dont l'auteur le décrit, c'est comme si je le connaissais et que nous gardions ensemble le secret de son prénom. Difficile de définir cette sensation. A l'instar de la vie, des affinités se créent avec certains personnages et d'autres, non.

    Cet enfant a un don. Il est capable d'emprunter les ombres des gens qui l'entourent et de les écouter lorsque les mots ne viennent pas. Un don, certes mais lourd pour un petit garçon. Difficile de connaître les malheurs des autres, de ressentir le besoin de les aider lorsque l'on est âgé que de quelques années.
    « LE VOLEUR D'OMBRES » c'est une histoire d'amours. Oui, d'amourS. « Une histoire d'amour au pluriel » comme le dit si bien la quatrième de couverture. C'est un espoir, des souffles de vie, des amitiés, des amours, du temps, des sourires, de la joie, de la tristesse. de la vie tout simplement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

> voir toutes (201)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Nionie, le 09 janvier 2011

    c'est drolement dangereux de s'attacher à quelqu'un , c'est incroyable ce que ça peut faire mal . rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse . sans nouvelles d'elle ; tout s'écroulait autour de moi . c'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux .

    Commenter     J’apprécie          0 296         Page de la citation

  • Par Anouschka, le 20 septembre 2010

    A écouter mon coeur tambouriner dans ma poitrine, je me suis dit qu'on pouvait peut-être mourir d'un baiser.

    Commenter     J’apprécie          0 132         Page de la citation

  • Par enviedautrechose, le 13 juillet 2010

    On ne perd jamais ses parents, même après leur mort ils vivent encore en vous. Ceux qui vous ont conçu, qui vous ont donné tout cet amour afin que vous leur surviviez ne peuvent pas disparaître.

    Commenter     J’apprécie          0 67         Page de la citation

  • Par Audreyy, le 02 juin 2011

    Il ne faut jamais comparer les gens, chaque personne est différente. L'important est de trouver la différence qui vous convient le mieux.

    Commenter     J’apprécie          0 66         Page de la citation

  • Par Elanor, le 17 novembre 2012

    — Si l’enfant que tu étais rencontrait l’homme que tu es devenu, crois-tu qu’ils s’entendraient bien ensemble, qu’ils pourraient être complices ?
    — Qui êtes-vous vraiment ? lui demandai-je.
    — Un homme qui refusait de grandir, un gardien d’école à qui tu as rendu sa liberté, ou une ombre que tu as inventée quand tu avais besoin d’un ami, à toi de choisir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la citation

> voir toutes (65)

Videos de Marc Levy

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Marc Levy


Dialogues Littéraires, émission littéraire 44
http://www.librairiedialogues.fr/ Numéro 44 de l'émission Dialogues littéraires de juillet 2014, produite par la librairie Dialogues et réalisée par Ronan Loup. Invités : Marc Lévy,...








Sur Amazon
à partir de :
7,00 € (neuf)
2,02 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Voleur d'ombres par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (2071)

> voir plus

Quiz