Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2290041726
Éditeur : J'AI LU - LIBRIO (2012)


Note moyenne : 4.12/5 (sur 121 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
1773 : MESMER INVENTE L'HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Malgré l'aide précieuse du docteur Draken - qui a décodé une partie des visions d'Emily - le détective Lola Gallagher n'a pas réussi à empêch... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (38)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Tomisika, le 25 janvier 2013

    Tomisika
    Quand je veux faire un break, je prends un serum. C'est devenu une habitude. le livre est rapide à lire, les chapitres sont courts et l'action s'enchaîne.

    On suit Lola, la flic, qui poursuit Arthur Draken. Pendant ce temps le FBI, la CIA, et les flics de New York se tirent dans les pattes et collaborent en même temps afin de trouver le numéro 1 de Exodus 2016, l'organisation à la Wikileaks.

    Encore une fois, le livre n'a duré que deux jours entre mes mains. J'ai eu mon quota d'action, et d'intrigues. Depuis les premiers tomes, j'oscille sur mes deux jambes ne sachant pas qu'en penser. En lisant celui-ci, j'ai encore une fois passer un bon moment mais la conclusion est qu'il n'y a définitivement pas d'étincelle entre le récit et moi.

    Ainsi, comme dit précédemment, il y a de l'action mais pas assez de description. Tout le rythme est haletant, tient certainement son lecteur en haleine, mais est plus de la quick-lit, voire de la lecture manga, celle qu'on consomme le temps d'un voyage. On n'a pas le temps de se mettre dans le récit, on prend le train en marche, et c'est bon chauffeur roulez!

    En lisant, j'ai mon épisode mais je suis déçue. Pas assez de matière, pas de fond. Je n'arrive pas non plus à m'habituer au format. Attention, chaque fin de chapitre et de livre offrent un rebondissement donc l'intérêt est toujours suscité. Mais c'est plus ma curiosité qui est en éveil, et non mon plaisir. C'est le format qui veut ça. J'ai envie de dire que pour 6€ j'attends plus de contenu, mais en tenant compte du site internet, de l'intéractivité, des musiques, des efforts faits, de tout le travail en amont, je cracherai dans la soupe.

    Donc je compte finir la saison 1, et je verrai plus tard si je poursuivrai la 2.

    Cette série est conseillée aux amateurs du genre, à ceux qui regardent les séries (ce n'est pas mon cas), et aux amoureux de l'action. Lecteurs posés, qui aiment les mots et prendre du temps, passez votre tour!

    Lien : http://lechateaudegaby.wordpress.com/2013/01/25/serum-saison-1-episo..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par tousleslivres, le 26 juillet 2012

    tousleslivres
    Sérum est un roman-série en plusieurs saisons de six épisodes chacune, chaque épisode correspond à un court roman de 200 pages, conçu et écrit par Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza, deux auteurs français.
    Comme les deux premiers épisodes de cette série, nous retrouvons les personnages là où nous les avions laissé à la fin du tome 2. C'est à dire au moment de l'enlèvement du couple Singer. le Docteur Draken a disparu, laissant derrière lui un cadavre... Lola Gallagher va tenter de le retrouver avant ses collègues... Elle va découvrir des choses affreuses sur le Docteur Draken. En effet elle est une amie très proche du Docteur, on sent bien qu'elle éprouve des choses pour lui, mais c'est compliqué. Lui n'est pas indifférent, mais les événements en ont voulu autrement...
    Ce troisième opus est très rapide, tout comme les deux premiers. Ici on va tomber des nues, les découvertes sur le Docteur Draken vont remettre toutes nos idées à zéro, tout est à refaire, tout est à repenser.
    Je trouve cette idée superbe, les rebondissements sont inimaginables et me donnent envie de continuer l'aventure. Je ne sais vraiment pas où tout ça va nous mener...
    Portait de Lola Gallagher :
    « Elle avait les chevaux roux, long, presque toujours attachés au dessus de la nuque, des yeux d'un vert profond, un petit nez, des tâches de rousseur sur les joues, bref, un vrai physique d'irlandaise... »
    Née en 1970 en Irlande dans une famille modeste, elle a fréquenté les milieux révolutionnaires de l'IRA. Avec son frère aîné, elle a même participé à quelques actions terroristes... C'est ce qui les a amenés, l'un et l'autre, à fuir l'Irlande après la mort de leurs parents.
    Élève plutôt douée, passionnée de mathématiques, elle se préparait à des études scientifiques. Mais la vie en a voulu autrement. En effet, peu de temps après son arrivée à New Jersey, elle tombe amoureuse d'un sculpteur avec qui elle s'installe. Rattrapés par les réalités économiques, elle abandonne ses rêves de carrière scientifique et passe en 1994 les examens d'officier de police, qu'elle réussit haut la main.
    La même année, elle se marie avec Anthony Fisher, qui peine à joindre les deux bouts avec ses sculptures. Après deux ans comme officier de police, Lola est nommée détective de 2ème grade à Nework. Elle y découvre la violence et les conditions de travail difficiles de la police dans ce type d'agglomération. En 1998, elle obtient un poste plus gratifiant à Jersey City. Un an plus tard elle donne naissance à un fils, Adam (qui a donc 11 ans dans la saison 1).
    En 2006, elle obtient une belle promotion : elle est mutée à New York, dans le 88e District, et passe détective de deuxième grade. En 2012, de plus en plus alcoolique, Anthony en vient aux mains et la frappe. Lola porte plainte, et son mari est emprisonné. A son fils, elle dit seulement que son père est parti...

    Lien : http://tousleslivres.canalblog.com/archives/2012/07/26/24773807.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Pyrah, le 25 novembre 2012

    Pyrah
    C'est dans cet épisode que les choses commencent à bouger sérieusement ! On est bombardé de nouveaux événements imbriqués les uns dans les autres dans un scénario à l'américaine sans aucun temps mort, impossible de trouver un moment pour reprendre son souffle !
    Le mystère s'épaissit avec l'entrée en scène du FBI et de la CIA. On en apprend davantage sur le sérum d'hypnose utilisé par Draken qui semble avoir fait deux victimes par le passé. Draken, en fuite, est plus suspect que jamais.
    Les choses sont tout aussi compliquées pour Lola qui est dans le collimateur de l'IAB (l'équivalent de notre police des polices), et en particulier dans celui de l'agent Mitzie.
    Ce tome peut se résumer en une grosse course-poursuite. Mitzie court après Lola qui court après Draken qui court après la vérité sur les visions d'Emily.
    J'avoue que c'est avec ce tome que j'ai vraiment accroché à la série "Sérum". Les auteurs ont réussi à m'intriguer avec la disparition définitive d'un personnage essentiel à l'enquête combinée aux visions d'Emily qui semblent correspondre à des événements futurs ce qui soulève immanquablement des soupçons quant à son identité. Emily serait-elle impliquée dans une organisation criminelle ? Serait-elle une complice ? Ce serait une explication plausible si on ne croit pas à la thèse de la voyance.
    Quant à l'implication de la CIA, si c'est un classique du genre, cela reste efficace et ravira les adeptes des théories du complot.
    De plus, il faut dire que l'habitude des auteurs de terminer les tomes en pleine action et en plein suspense fait recette.
    Pour toutes ces raisons, j'accorde à ce tome une étoile supplémentaire par rapport aux précédents et je suis impatiente de découvrir le tome 4.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par kllouche, le 02 septembre 2012

    kllouche
    Je suis faible, archi-faible, trop faible.
    Impossible de résister à l'appel de ce fruit défendu.
    Sérum, c'est comme une drogue : une fois qu'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer.
    Ma résolution d'attendre la sortie du tome 4 n'a pas tenu longtemps.
    J'ai craqué, je me suis jetée sur l'épisode 3.
    Du coup, je n'en ai plus à lire.
    Et comme un malheur n'arrive jamais seul, je l'ai trouvé en dessous des deux premiers épisodes.
    Moins bon donc mais pas nul non plus.
    Les deux premiers épisodes se lisent vraiment très vite, tant grâce au style très vifs des auteurs que pour l'action qui ne laisse pas de place aux temps morts. Pour lire celui-ci, j'avais donc prévu le coup et m'étais laissée une large marge de temps pour pouvoir le lire d'une traite. Or, dès la centième page, je m'ennuyais un peu et je me demandais si je n'allais pas faire une pause. J'ai continué en espérant que l'action redémarre, qu'il se passe quelque chose qui me tienne en halène,… J'ai continué jusqu'à la fin et même là, je n'étais pas méga emballée.
    Mon manque d'enthousiasme doit aussi probablement venir du fait de deux évènements qui m'ont paru trop « gros » pour être convaincants. Il se passe « quelque chose » avec Emilie Scott, que j'adore !, qui arrive dès le début et qui m‘a déçue… Je ne m'y attendais pas du tout mais je n'ai pas du tout apprécié cette « surprise ». Et enfin à la toute fin, nous avons le droit à un face-à-face entre deux personnages. Encore une fois je ne m'y attendais pas. Ces deux personnages n'étaient pas du tout censés se confronter. Et je suis aussi déçue.
    J'ai quand même trouvé des points positifs à cet épisode. Notamment le personnage de Détroit qui m'a touchée pour sa fidélité et sa curiosité à toute épreuve. On en apprend plus sur le groupe Exodus2016 alors que jusqu'ici, on nageait dans le flou. On comprend un peu mieux les enjeux autour de l'enlèvement de ses deux leaders et toutes les spéculations qui en découlent.
    > On est encore très loin d'être au bout de nos surprises avec cette série et j'attends avec impatience de voir comment va évoluer ce qui a été mis en place dans ce tome. J'espère juste que les auteurs ne vont pas chercher à trop complexifier l'histoire et nous sortir une intrigue sans queue ni tête. Sans quoi, je risque d'être à nouveau déçue !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Kenehan, le 22 septembre 2012

    Kenehan
    A quelques jours de la sortie du tome 4, je me suis enfin décider à extraire l'épisode 3 de Serum de m'a PAL. Comme pour les deux premiers tomes, il s'agit là d'une lecture vraiment très rapide pas seulement parce que le texte est court mais parce qu'on a du mal à le lâcher.
    Pour autant, cet épisode m'a semblé un peu plus mou que les deux premiers. L'histoire s'est un peu calmée, elle est plus posée. On suit Lola, ainsi que les différents services enrôlés dans l'enquête, sur la piste des personnages disparus et c'est très classique. Quelques révélations sont faites durant la recherche mais rien de très excitant non plus pour le moment.
    La fin par contre réveille de nouveau l'intérêt pour la suite. Une petite révélation suffisante pour donner envie de connaitre la suite et de donner une chance à l'histoire globale plus qu'aux épisodes pris séparément.
    Le style est toujours là, aussi efficace que pour les autres volumes. L'interactivité aussi est toujours agréable sans être indispensable. Il m'est arrivé de lire quelques passages loin de la musique proposée.
    En conclusion, le concept est égal à lui-même et ne perds rien de son originalité et de sa qualité, l'histoire quant à elle est légèrement en-deçà de celles la précédant mais on prend toujours plaisir à lire cette série.
    Petite déception pour la couverture ruinée par cet horrible bandeau rouge incrusté dans l'image et qui nous est imposé.
    Quoi qu'il en soit, je serais au rendez-vous le 26 Septembre pour la suite !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (10)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Crunches, le 28 octobre 2012

    Quelques seconde de silence. Puis le directeur reprit, d'une vois quelque peu apaisée :
    - Vous avez laissé fuiter ça à la presse ?
    - Absolument pas monsieur le directeur. Mais il est tout à fait possible que nous ne soyons pas les seuls à avoir découvert les fichiers de John Singer... Après tout, la vidéo circule partout sur le Net, et les fichiers sont restés un certain moment accessibles sur un serveur ouvert au public.
    - Vous n'avez pas la moindre piste sur les ravisseurs ?
    - Nous avons une photo de l'un d'eux... mais elle ne nous a pas encore permis de l'identifier.
    - Eh bien, balancez-la aux journalistes, cette photo ! Et dites-leur que vous êtes sur une piste!
    - Ce n'est pas dans nos habitudes.
    - Je me fous de savoir si c'est dans nos habitudes ou non! A force de ne rien lui donner, la presse a l'impression qu'on essaie d'étouffer l'affaire. La CIA va être obligée de faire un démenti. Ils comptent sur nous pour avancer dans cette enquête et les dédouaner. On ne peut pas laisser les journalistes dire des choses pareilles !
    Loomis hésita un instant :
    - Excusez-moi, monsieur le directeur, je vais peut-être vous choquer, mais avez-vous envisagé un instant que les soupçons des journalistes puissent être justifiés ?
    - Croyez-moi mon garçon, la CIA n'a rien à voir avec l'enlèvement de John Singer. Réfléchissez deux secondes : ça leur retombe aussitôt dessus. Et puis... s'ils avaient eu envie de se débarrasser de ce nuisible, ils lui auraient mis une balle dans la tête et on n'en parlerait plus.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par benny2104, le 28 septembre 2013

    Le chauffeur fronça les sourcils.
    — Baisser le volume ? Ah non, ça on peut pas ! Je préfère couper. Rammstein, on peut pas baisser le volume. C’est interdit.
    — Ah… OK. Et je peux vous emprunter votre téléphone ?
    — C’est une blague ?
    — Non. Le mien est sur écoute.
    Il lui jeta un nouveau coup d’œil perplexe.
    — Un flic sur écoute ?
    — C’est compliqué.
    Il fronça les sourcils.
    — Dites-moi, c’est un vrai badge que vous m’avez montré, au moins ?
    — Oui. Et ça c’est un vrai Glock 9 mm, dit-elle en désignant le pistolet sous son bras.
    Le chauffeur grimaça. Il se pencha vers la boîte à gants et en sortit un bout de papier qu’il secoua en l’air.
    — Et ça c’est un vrai PV, dit-il.
    — Et alors ?
    — Non… rien… Je me disais…
    — Je peux avoir votre téléphone ?
    — OK, OK, ça va, mais restez pas des plombes, hein !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par RoroBouquine, le 13 mai 2013

    " Detendez vous et laissez votre conscience s'ouvrir. Laissez la vous guider. Le serum qui va vous etre injecté facilite l'induction hypnotique. Il n'altere en rien votre personnalité, ni votre volonté, mais vous debarasse de ce qui vous eloigne de votre conscience. Votre conscience voit plus de choses, entend plus de choses, connait plus de choses que vous ne pouvez l'imaginer. "

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par pandaroux, le 07 avril 2013

    Les traits de pinceau trahissaient la frénésie. L'acte lui même trahissait l'obsession. C'était comme si le psychiatre avait vécu dans le subconscient de sa compagne. Comme si il avait ressuscité son âme. Lola, elle même, avait l'impression d'être entrée à l'intérieur du cerveau perturbé de l'amnésique. C'était extrêmement déstabilisant. Triste et inquiétant : dans quel état se trouvait Draken pour avoir fait cela?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Epoque-Pharaonique, le 09 novembre 2013

    Cette histoire est un véritable panier de crabes.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
5,70 € (neuf)
3,80 € (occasion)

   

Faire découvrir Sérum : Saison 1, Épisode 3 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz