AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paul Gruyer (Traducteur)Louis Postif (Traducteur)Gilles Lapouge (Préfacier, etc.)
ISBN : 2752903413
Éditeur : Phébus (2008)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Dans les îles Salomon, David Sheldon, un planteur anglais, porte secours à une jeune Américaine naufragée, Joan Lackland, au comportement indépendant et aux idées novatrices. Il finit par l'accepter comme associée, malgré de nombreuses frictions. Mais quand l'amour s'en mêle, sous les traits d'un chercheur d'or, la situation devient explosive.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
claudia
claudia13 décembre 2008
  • Livres 3.00/5
Moi qui suis une grande lectrice de Jack London, je suis quelque peu déçue par la fin de ce roman, mais pas du tout par les dires de la plus part des lecteurs :
Les amoureux de l'écriture de London et les aventuriers vont se régaler. Ce roman est truffé d'aventures qui réjouiront les amateurs du genre.
On découvre avec plaisir le monde de la mer où les navires ont tous un nom différent, où chaque voyage est un périple et  la vie un immense défi.
La femme a bien sûr toute sa place et j'ai bien souvent retrouvé l'héroïne de " la petite dame dans la grande maison", roman admirable de Jack London.
Nous sommes en 1911, dans les îles Salomon, à Guadalcanal où le climat y est malsain. Confronté aux pires difficultés. Un planteur anglais, David Sheldon, miné par la maladie, menacé de mort par ses "nègres " voit un naufrage faire échouer sur son rivage une jeune Américaine, Joan Lackland, au comportement bien indépendant, et aux idées bien novatrices… qu'il finit néanmoins par accepter pour associée. La jeune femme n'étant pas du genre à jouer les seconds rôles, les frictions sont nombreuses. Pas question de  recevoir de leçon d'un homme et encore moins de se faire demander en mariage. Mais quand un troisième larron chercheur d'or entre en scène, et que l'amour s'en mêle… la situation devient explosive ! Sans compter sur la révolte des indigènes.
Nous sommes au milieu d'un tableau sans concession de l'homme blanc au milieu d'indigènes, de chasseurs de têtes, de cannibales....
Ce livre, ne peut, à mon avis, être mis en toutes les mains au risque de choquer sur la définition qu'écrit Jack London, de l'homme blanc. Mais je ne serais pas aussi catégorique sur le terme racisme employé par bon nombre de personnes. Quand Victor Hogo décrit les Oléronais, il n'est pas plus tendre avec ces habitants. Et pourtant, il n'est pas traité de raciste.
Jack London a décri ce qu'il a vu et vécue là-bas. Les termes sont forts, mais c'est son ressenti de l'époque. Quand il s'est retrouvé chez les Indiens, il les a décrits sans terme racial, il me semble. J'ai du mal, à imaginer qu'un visionnaire tel que lui puisse avoir des pensées réellement négatives vis-à-vis d'un autre peuple.
Je n'aime pas la fin, car je la trouve trop simpliste, comme s'il avait dû hâter son écriture. Elle ne correspond pas avec les idées féministes du roman ? Dommage.
Mais, il reste un très bon roman d'aventures.

Lien : http://liberta-revolutiona.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
Taraxacum
Taraxacum20 mai 2012
  • Livres 3.00/5
Le portrait d'une femme qui refuse les contraintes de son époque et préfère courir les mers avec son équipage pour essayer de faire fortune dans les îles que se trouver un mari bien sous tous rapports…
Un roman d'aventures sympathique, quoique parfois étonnant non pas pour son histoire mais pour ce qu'on y découvre de l'auteur: on connaissait London très moderne, féministe, progressiste mais on le découvre lui aussi doté de quelques préjugés, particulièrement envers les habitants des îles Sandwich...
Commenter    J’apprécie          50
gill
gill03 mai 2012
  • Livres 4.00/5
Ce livre est sûrement le plus féminin des romans de Jack London, un grand roman d'aventure, de mer et d'amour.
Mais il lui est aussi prétexte à dénoncer le colonialisme violent et il nous tient en haleine du premier mot jusqu'aux dernières pages.
Commenter    J’apprécie          60
London16
London1619 mars 2016
  • Livres 4.00/5
On est peut-être loin de Croc-Blanc et de Martin Eden, mais on retrouve le style tellement fluide et si convaincant du maître, l'indétronable Jack London. Un roman qui nous évade...
Commenter    J’apprécie          00
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
gillgill06 mai 2012
Ce roman fut conçu et, en grande partie, sinon écrit sur les lieux mêmes de l'action. Le 25 octobre 1908, de Penduffryn, il écrivait à George P. Brett, directeur des éditions MacMillan :
"J'ai actuellement 20.000 mots écrits pour un roman concernant les îles Salomon - un roman d'amour et d'aventures. Je suis en train d'y travailler en ce moment, et je devrais l'avoir fini dans les deux prochains mois."
Le roman fut sans doute achevé en Australie où l'auteur arriva quelques jours plus tard pour y rétablir sa santé.
Il ne parut en librairie que deux ans plus tard (mars 1911). Entre-temps, il avait connu, du 1er novembre 1910 au 1er janvier 1911, une publication en feuilletons dans un magazine bimensuel "Popular magazine", chez Street and Smith, les éditeurs de "Nick Carter" et de "Buffalo Bill"....
(extrait de la préface signée Francis Lacassin et insérée en début de l'édition parue chez "10/18" en 1982)
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          50
Videos de Jack London (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack London
Jack LONDON– Chez Les Fous (FR)
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

l'appel de la foret

comment s'appelle le chien ?

holly
Buck
Billy
Rachid

3 questions
112 lecteurs ont répondu
Thème : L'appel de la forêt de Jack LondonCréer un quiz sur ce livre