Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Marie de Prémonville (Traducteur)

ISBN : 2290023574
Éditeur : J'ai Lu (2011)


Note moyenne : 3.91/5 (sur 153 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Neuf d'entre nous sont venus sur terre. Notre but était de grandir, de nous entraîner et de nous réunir pour ne faire qu'un afin de les combattre. Mais ils nous ont trouvés et nous ont pris en chasse les premiers. À présent, nous sommes tous en fuite. Nous nous cachons ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (57)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par florencemullot, le 20 avril 2011

    florencemullot
    Je voulais m'acheter le roman depuis l'annonce de la parution du film, mais j'ai préféré attendre que ce dernier sorte dans les salles obscures pour me faire une idée réelle de l'histoire. On est souvent déçu par le film quand la bande annonce est pas mal. Et finalement, j'ai plutôt bien aimé le film. Je n'avais donc pas vraiment d'appréhension en me décidant enfin à acheter le roman !
    Je dois dire, tout d'abord, que le film reste une très bonne adaptation. Il reste assez fidèle au livre mises à part quelques libertés qui, sans trop m'avancer, devaient être surtout liées au budget et à la durée du film. D'ailleurs, ces libertés ne m'ont pas déplue, même après avoir lu le roman. Donc, premier point, une surprise plus qu'agréable car aucune déception de la part du film ou de la part du roman (il faut bien avouer que beaucoup d'adaptation sont pas terribles).
    L'histoire en elle-même avait déjà tout pour me plaire. de jeunes héros, possédant de surcroît des pouvoirs surhumains et venus nous protéger de l'ennemi effrayant que sont les Mogadoriens. La part de mystère qui plane tout le long sur l'histoire est aussi un plus indéniable, cela va s'en dire. Je suis d'ailleurs heureuse de savoir qu'il va y avoir un tome deux et peut-être même un tome trois ! En espérant qu'ils soient à la hauteur du premier (le changement de point de vue m'inquiète un peu).
    On s'attache très rapidement à John. Sa vie n'est pas facile et on peut comprendre que le jeune adolescent prend des risques pour essayer, car c'est malheureusement bien le mot, d'avoir une vie "normale" (oui, on sait bien tous que "normal" c'est surfait, mais bon !). Je ne peux même pas imaginer la souffrance d'Henry et de John, car vivre comme ils le font doit être un supplice. Même si la relation qui les unie est forte, les écarts qui conduisent John à se faire repérer sont tout à fait compréhensible. Et puis surtout, cela nous permet de découvrir des personnages que j'ai adorés. Sarah, douce et aimante. Sam, gauche et fidèle. Mark, arrogant mais finalement un allié de poids. Henry, paternel et protecteur. Sans oublier Bernie Kozar. le compagnon de John reste mon personnage préféré du roman. Je sais qu'il n'est que secondaire à bien des égards, mais il reste attendrissant et si protecteur que je ne résiste pas. Bien sûr, je savais qui il était vraiment car j'avais vu le film, je me suis donc sûrement attaché plus facilement à ce personnage dès le début de ma lecture. La relation entre John et Bernie est marquante à bien des égards et j'aime cela.
    Quant à Mark, je suis assez contente de l'importance qu'il a à la fin du tome (plus développé que dans le film). Même s'il était antipathique à souhait au départ, j'espère le revoir dans la saga.
    Mais revenons à l'histoire. Prenante du début à la fin. La fin surtout est assez grandiose. Plusieurs chapitres de combats et de rebondissements qui sont dirigés avec fluidité et brio. On a droit à notre lot d'émotions et de suspens. Bon d'accord, je savais à peu près comment le livre allait se terminer, mais il n'empêche que j'ai eu peur pour les protagonistes à de nombreuses reprises.
    C'est donc sans surprise que je mets quatre étoiles à ce premier tome en attendant le second avec impatience. J'ai envie de connaître six et les autres enfants de Lorien encore plus et il y a tellement de questions dont je meure d'envie de connaître les réponses que l'attente va être longue.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Elphie, le 24 avril 2011

    Elphie
    J'avais aimé le film, j'ai adoré le roman. Déjà, pour ce qui est des personnages, ils sont beaucoup moins clichés. Bon, on a quand même certains passages et répliques bien ridicules, mais largement moins que dans le film - à tel point que la Sarah, je l'aime bien dans le roman ! Elle est nettement moins cruche et effacée, elle est même plutôt "forte" on va dire. On est pas encore les meilleures amies du monde, mais elle me plait bien quand même. Pour Henri, Sam et les autres, je les aime autant que dans le film, et même plus encore (surtout Sam).
    Quant à notre héros, John Smith/Numéro quatre, lui aussi est mieux. Beaucoup moins borné, et beaucoup plus entreprenant. Il ne fait pas qu'attendre que les choses se passent, il agit, et prend les devants. Un peu comme Anne dans Terrienne, il ne prend pas toujours les bonnes décisions, mais bien celles qu'il faut, au moment qu'il faut. La fin m'a tout particulièrement émue, et fait apprécier encore plus et le personnage, et l'histoire !
    L'intérêt de Numéro quatre ne réside pas dans son intrigue (rien de bien original, un extra-terrestre qui vient sur Terre après la desctruction de sa planète et essaye de vivre normalement tout en échappant aux vilains méchants), mais bien dans le style des auteurs (Pittacus Lore est le pseudo choisi par James Frey et Jobie Hughes) et le monde qu'ils ont crées. Ils ont inventé un tout nouveau monde, une toute nouvelle société, avec ses lois, ses dirigeants, ses technologies. Si proche du notre, et pourtant si éloigné.
    L'histoire est racontée par Numéro quatre lui-même, bien que le prologue laisse penser que c'est en fait raconté par Pittacus Lore, l'un des Anciens de Lorien. Et pour une fois, ce choix me comble (oui, les romans à la première personne ont rarement ma préférence...). Numéro quatre a quitté sa planète lorsqu'il était encore enfant, et n'a plus que de vagues souvenirs de Lorien. A travers les souvenirs qui lui reviennent et ce que Henri lui raconte de la vie sur Lorien, nous en apprenons nous aussi plus sur la planète. Les descriptions sont très détaillées, et nous arrivons alors facilement à nous représenter les évènements !
    On pourrait s'attendre à un roman plein de scènes "d'action", où notre héros fait face aux Mogadoriens (les méchants pas beaux qui veulent se débarasser des 9 survivants) et arrive à chaque fois à leur échapper de justesse... il n'en est rien. Les deux premiers tiers du livre se concentrent essentiellement sur Numéro quatre, son arrivée à Paradise et comment il gère ses nouveaux pouvoirs. Nous découvrons ses nouvelles capacités en même temps que lui et suivons son entrainement quotidien pour les maitriser. Ce manque d'action pourrait en rebuter plus d'un, moi c'est ce qui m'a plu : le style des auteurs est des plus agréables à lire, et si "visuel" qu'on ne voit pas le temps passer.
    Numéro quatre n'est assurément pas le roman de l'année, mais il vous fera passer un très agréable moment. Et puis, avouons-le : un extra-terrestre comme héros, ça fait plaisir non ? Ca change de tous ces vampires, loups et autres créatures fantastiques qui envahissent les rayons ! (ce n'est pas un reproche, j'aime cette littérature, mais un peu de changement fait du bien ^^). Vous serez peut-être frustés par votre lecture, car le roman n'est pas parfait, et certains questions restent sans réponse, mais gardez en tête que c'est un premier tome, et qu'en tant que premier tome il est censé poser les bases et donner envie de lire la suite sans trop en dire - et pour le coup, je peux vous assurer que la mission est largement remplie !
    Le fait d'avoir vu le film avant à sans doute contribuer à me faire autant apprécier le roman : ayant fait le plein de scènes d'action avec le film, ce qui m'a intéressé dans le roman c'est justement cette ambiance "calme", les souvenirs de Numéro quatre, son entrainement... On comprend mieux certains retournement de situations et les réactions des personnages sont beaucoup plus crédibles.
    Je ne vais pas partir dans une comparaison des deux, ce n'est pas le sujet du billet et ne servirais pas à grand chose ici. Je me contenterais donc de vous dire que, si vous avez vu et aimé le film, lisez le roman. Et si vous avez lu et aimé le roman, et bien voyez le film - les deux se complètent à la perfection !
    Et si vous n'avez ni lu, ni vu ? Et bien faites l'un et/ou l'autre - peu importe l'ordre, le résultat sera le même : un bon moment de passé ^^
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par lehane-fan, le 10 avril 2011

    lehane-fan
    Tiens , tiens , 13e critique de ce déja pseudo cultissime roman, quelque chose me dit que ça ne va pas lui porter bonheur...
    J'avais envie d'une lecture facile , elle s'est tres vite avérée comme simpliste au possible . L'histoire , enfin l'historiette , reussit le tour de force de réunir tous les clichés de la "litterature " typée ado ! Ce que je ne suis plus , j'en suis bien conscient mais quand meme...Et puis c'est celui qui dit qui y est d'abord ! Tout y est : le petit nouveau charmeur , debarquant d'on ne sait ou , mysterieux , taciturne , qui sortira immanquablement avec la plus belle fille de la boite , se mettra immanquablement a dos les gros balezes de l'école dont le vilain leader se trouvera immanquablement etre l'ex de sa future et immanquablement le capitaine "charismatique" de l'équipe de foot . Notre héros se liera immanquablement d'amitié avec le gars le plus éffacé du bahut qu'il prendra , comme de bien entendu ( oui , je voulais éviter une répétition avec immanquablement...) , sous son aile protectrice ( sniff , sniff , je vais stopper une subite hémorragie lacrymale et je reviens..) .
    Là ou un Harry Potter aura su réunir petits et grands grace à une histoire fouillée , un univers incroyablement riche et une écriture digne de ce nom , Numéro quatre aura su profiter d'un énorme buzz afin de nous délivrer cette histoire insipide et convenue ! L'écriture est d'une rare banalité et la construction de certaines phrases des plus aléatoires..Et dire qu'une suite se profile à l'horizon ! Pourquoi , pourquoiii tant de haineeeee....
    Pour finir sur une note positive , si ,si , ça me fait plaisir , il est à noter quelques ilots d'humour perdus dans cet océan de platitude...
    J'ai fais confiance à un buzz , on m'a pris pour une buse...
    Si tu as plus de 15 ans , 8 mois , 6 jours , 3 heures...passes ton chemin !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par fnitter, le 03 février 2012

    fnitter
    Quand le livre est arrivé : bonne surprise, il est plus gros que prévu. Après ouverture, moins bonne surprise, c'est écrit gros.
    vous avez aimé Saga Twilight - Tome 1 - Fascination ?
    vous aimerez numéro 4. Les autres, passez votre chemin.
    Littérature pour ado prépubère - "harlequin" au pays des super-héros extra-terrestres.
    Une histoire d'amour d'ado américain dans un lycée américain, cela ne vous rappelle-t-il rien ?
    De l'entrainement du héros, un gentil geek acolyte, une jolie blonde, une belle brune, de l'action qui s'installe progressivement. Des méchants super méchants qui tombent en cendres quand ils meurent.
    Pourquoi 4 étoiles alors ?
    Ben quoi, je suis un incorrigible et éternel jeune au coeur de midinette et j'ai bien aimé twilight.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

  • Par Mathilde35, le 15 mars 2011

    Mathilde35
    Pour commencer, j'ai découvert ce livre en me promenant sur le blog de Liliebook.
    J'ai tout de suite été attirée par le résumé ainsi que par la couverture qui est superbe et qui donne envie de se plonger dedans.
    J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, l'histoire est originale et entrainante, on ne peut pas s'empêcher de tourner les pages pour savoir ce qui va se passer.
    Les chapitres défilent, je me disais, bon encore un et j'arrête. C'est pour ça que j'ai lu 400 pages en une journée tellement j'étais dedans, je voulais absolument le finir.
    Concernant le style de l'écriture, c'est très fluide et très facile à lire.
    Dès les premières pages, j'ai accroché... On est tout de suite dans l'ambiance.
    Il y a un peu de tout dans ce livre, de l'action, du suspense, de l'amour... tout ce que j'aime.
    Ce que j'ai apprécié aussi, c'est qu'il y a une vraie fin même si il y a un tome 2 à venir.
    Et à un moment, j'ai presque failli verser une larme, ce n'était pas loin.
    Quand aux personnages, je les ai trouvé tous très attachants.
    John (Numéro quatre), Henri (le "pêre" de John), Sam ( qui a une énorme passion pour les extras-terrestres et qui est le seul ami de John),
    Sarah (la petite amie de John), Mark ( "l'ennemi" du lycée de John).
    Et mon préféré, Bernie Kosar... Bernie qui? bah si vous voulez savoir, lisez le livre ^^
    Franchement, je dirais juste : Courez l'acheter et réservez votre journée pour le lire !!
    Il vaut le détour ^^
    Et j'attends la suite avec impatience !
    Un passage du livre que j'ai beaucoup aimé :
    "Ne perds pas espoir, pas encore. C'est ce à quoi il faut s'accrocher en dernier. Lorsque tu auras perdu l'espoir, tu auras tout perdu.
    Et quand tu crois que tout est terminé, quand l'avenir paraît sombre et désespéré, il y a toujours de l'espoir.
    Et pour info, Pittacus Lore est un pseudonyme, les 2 auteurs se nomment Jobie Hughes et James Frey.
    Le film ( avec Alex Pettyfer dans le rôle de John) va sortir prochainement (06 avril 2011) au cinéma, j'ai hâte d'aller le voir!
    En lisant le roman, je m'imaginais déjà les scènes, je les visualisaient parfaitement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (19)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par alittlematterwhatever, le 04 mars 2011

    Ne perds pas espoir, pas encore. C'est ce à quoi il faut s'accrocher en dernier. Lorsque tu auras perdu l'espoir, tu auras tout perdu. Et quand tu crois que tout est terminé, quand l'avenir paraît sombre et désespéré, il y a toujours de l'espoir

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la citation

  • Par LaLo, le 18 mars 2011

    Si je raconte l'histoire de Lorien, des Neuf et de la guerre qui fait rage, c'est pour que vous ne laissiez jamais la même tragédie vous arriver. J'essaie de retrouver les Neuf et de les réunir. Peut-être sont-ils tout près de vous en ce moment, passant dans la rue, ou bien assis non loin, ou encore en train de vous regarder, tandis que vous lisez ces lignes. Peut-être se trouvent-ils dans votre ville. S'ils font bien ce qu'il faut, ils vivent dans l'anonymat, poursuivent leur entraînement, et attendent le jour où ils se réuniront, où ils me retrouveront aussi, et où, ensemble, nous livrerons notre dernière bataille.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par florencemullot, le 15 avril 2011

    Au commencement, nous étions un groupe de neuf;
    Trois sont partis, morts.
    Nous ne sommes plus que six.
    Ils sont à nos trousses, et ne s'arrêteront pas avant de nous avoir tous tués.
    Je suis Numéro Quatre.
    Je sais que je suis le prochain sur la liste.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la citation

  • Par florencemullot, le 15 avril 2011

    Un massacre inutile. Voilà ce que j'ai sous les yeux. J'atterris sur le sol et traverse une boule de feu. Je suis fou de fureur. Des hommes et des femmes sont en train de mourir, Gardanes et Cêpanes confondus, et aussi des enfants sans défense. Comment peut-on tolérer ça ? Comment les Mogadoriens peuvent-ils avoir le cœur endurci au point de commettre tous ces crimes ?

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par alittlematterwhatever, le 05 mars 2011

    Le prix d'un souvenir, c'est la mémoire du chagrin qu'il fait revivre.

    Commenter     J’apprécie          0 36         Page de la citation

> voir toutes (4)

Videos de Pittacus Lore

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Pittacus Lore


Le Pouvoir de Six, de Pittacus Lore
Découvrez Le pouvoir des six, la suite de Numéro Quatre ILS se rapprochent. ILS nous traquent. ILS sont au courant pour le Sortilège et ILS connaissent nos Dons. ILS en savent trop. NOUS ne serons plus jamais en sécurité. NOUS devons nous réunir et NOUS BATTRE. NOUS SOMMES VOTRE SEUL ESPOIR. Retrouvez Baam / J'ai lu sur Facebook www.facebook.com/jailu.editions www.facebook.com/baam.editions








Sur Amazon
à partir de :
13,10 € (neuf)
9,47 € (occasion)

   

Faire découvrir Lorien Legacies, Tome 1 : Numéro quatre par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (326)

> voir plus

Quiz