AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848659343
Éditeur : Sarbacane (04/01/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Août 1936 : un jeune athlète vient de remporter le marathon aux J.O. de Berlin ; et pourtant, il semble bien triste sur le podium. Il cache son maillot japonais. Car Kiteï Son, alias Kee-Chung, vient de Corée, pays annexé par le Japon, et il a du courir sous les couleurs de l'ennemi. D'où vient-il ? Quelle a été son enfance, dans une petite ville près de la frontière chinoise ? Comment est-il devenu le coureur le plus endurant du monde ? Quelles épreuves a-t-il trav... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
orbe
28 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Kee-Chung vit en Corée occupée par le Japon. Lorsque son grand frère se révolte, ses parents et lui sont très fiers. Mais il est très vite envoyé dans un camp dont il risque fort de ne jamais revenir.
Alors le jeune garçon décide d'aller le délivrer. Pour cela il devra bien se préparer parce qu'il lui faudra courir 50 km aller. Heureusement, il va trouver de l'aide et briller en endurance, jusqu'à se faire remarquer...
Un roman historique qui raconte une destinée exceptionnelle qui lie l'histoire d'un homme à celle de son pays. La Corée brimée et humiliée utilise chaque opportunité pour conserver son identité et renaître.
C'est par le sport que le jeune héros va se révéler. Sa quête au départ personnelle va très vite résonner avec celle de son peuple.
Mais il lui faudra s'adapter et souvent ruser pour survivre et ne pas mettre sa famille et les gens qu'il aime en danger.
L'auteur nous offre une fiction à partir d'une histoire vraie qui si elle semble incroyable n'en est pas moins forte et émouvante. Nous nous laissons emporter dans cette course folle qui va nous emmener jusqu'au jeux olympiques de Berlin.
A partager !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
MademoiselleBouquine
19 janvier 2017
★★★★★
★★★★★

Un grand merci aux éditions Sarbacane et en particulier à Théophile pour cet envoi !
----------------------------------------------------------------
Il est de trop nombreuses histoires bouleversantes dont on n'a pas conscience - mais heureusement, il est aussi un grand nombres d'individus prêts à user de leurs talents pour faire resurgir des parcours aussi touchants qu'inspirants, comme ici François-Guillaume Lorrain et son Garçon qui courait, le récit de l'existence d'un athlète coréen, Sohn Kee-Chung, qui a remporté le marathon des Jeux Olympiques de 1936 à Berlin, alors que la Corée n'existait plus, annexée par le Japon. Kee-Chung veut rapporter la victoire à son pays natal, mais on la lui extorque en le faisant concourir sous les couleurs du Japon. Il voudrait exhorter son pays à la liberté, quand on veut faire de lui une bête de propagande pro-japonaise alors que la guerre éclate. Quelle valeur a sa victoire ? Peut-on même parler de victoire ?
Kee-Chung, dont l'on suit le parcours sur des années et des années, est un personnage aussi fort que touchant, au portrait psychologique remarquablement solide pour un roman de moins de trois cents pages. Au fil des chapitres, des décennies, des accomplissements, on s'attache avec une conviction rare à ce petit garçon, puis adolescent et enfin adulte, dont la détermination et la passion ne peuvent que forcer le respect. Bien qu'il s'agisse évidemment d'une biographie romancée, savoir qu'une grande partie du récit est basée sur des faits réels ne vient qu'appuyer encore l'intérêt du lecteur pour ce roman. Plus encore, on a beau parfaitement savoir que Kee-Chung a gagné son marathon, on ne peut s'empêcher d'être fébrile d'appréhension et de s'inquiéter pour son sort tout au long de sa lecture.
Enfin. Je n'ai pu m'en empêcher. Je sais que je suis un peu faible d'esprit. Mais je suis certaine que je ne serai pas la seule dans ce cas.
L'auteur parvient à créer des atmosphères et des décors criants d'expressivité, des dialogues saisissants aux enjeux captivants, de sorte que l'on ne voit pas défiler les pages, les années donc. le récit est si fluide et prend de l'ampleur d'une manière si subtile que l'on s'y croit tout simplement. On entend le battement des pieds de Kee-Chung contre la route, on entend les acclamations ou huées des spectateurs, on ressent la terrible tension qui lie Japonais et Coréens, la frustration d'une nation opprimée, le souffle du vent de la liberté. Ce n'est pas seulement le parcours d'un homme, aussi unique soit-il, que l'auteur propose ici, mais bien un véritable fragment de vie, d'humanité même. La course de Kee-Chung est le reflet de valeurs universelles, d'espoirs que chacun porte en soi. Il a couru pour la Corée quand la Corée n'existait plus, il a couru quand tous avaient tenté de le décourager, et toi, lecteur, tu peux aussi accomplir des exploits, tu peux accomplir quelque chose d'aussi fort que Kee-Chung...
WHAT WILL YOUR VERSE BE?
Désolée, je n'ai pas pu m'en empêcher.
En bref, un récit aussi captivant sur le plan narratif qu'humain, qui se savoure à tous les degrés, dont l'écriture aussi poétique que juste vient renforcer une intrigue en un mot splendide. Un roman qui propulse son lecteur dans un autre espace-temps, dans un destin aussi envoûtant qu'inspirant...
Note attribuée : 9/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
murielan
18 février 2017
★★★★★
★★★★★
Un roman très émouvant et intéressant de par son côté historique qui raconte l'histoire vraie de Sohn Kee-Chung....
Je ne connaissais pas ce sportif et pourtant son destin a été hors du commun : il a été le premier coréen a remporté le marathon lors des JO de Berlin en 1936, concourant alors sous le drapeau du Japon qui avait annexé la Corée et n'aura de cesse de lutter pour que son nom soit rétabli dans les palmarès.
J'ai vraiment apprécié le courage de ce jeune homme, son obstination et son sens du sacrifice. Il accepte les humiliations imposées par le Japon tout en poursuivant son but, redonner de la fierté à son pays, la Corée.
Ce qui m'a plu, c'est que l'on suit son parcours de son plus jeune âge où son grand frère meurt dans un camp d'internement japonais, à son ascension en tant que sportif puis en tant qu'entraineur à la fin de sa vie.
Je dois dire que j'ai été très émue à la découverte de ce destin exceptionnel et je trouve que ce roman lui rend un très bel hommage !
Commenter  J’apprécie          70
EternelAdo
19 mars 2017
★★★★★
★★★★★
1919, le Japon qui a annexé la Corée depuis quelques années entend conserver sa domination. Toutes révoltes sont sévèrement réprimées et la famille de Kee-Chung en fait les frais avec l'arrestation et l'envoi en camps du fils aîné, Hyo-dong, après qu'il se soit exprimé pour l'indépendance de son pays en public. Cet événement va tout changer pour Kee-Chung, lui qui n'a jamais été pressé, ni ne s'est jamais montré rapide se découvre une endurance à la course hors du commun. La volonté de libérer son frère, prisonnier à 50 km de chez eux, le pousse à s'entraîner à courir toujours plus loin, toujours plus longtemps. Un exploit au delà du marathon (un peu plus de 42 km), qui le motivera, pour des raisons patriotiques, à courir en tant qu'athlète pour remporter au nom de son peuple, l'épreuve du marathon des jeux olympiques de Berlin en 1936...
Un roman biographique absolument magnifique! L'histoire d'un enfant, d'un homme, d'un athlète, l'histoire d'un combat pour la vie, la liberté et l'honneur. Une belle leçon de vie et d'humanité que nous donne François-Guillaume LORRAIN. Il retrace le parcours de Kee-Chung depuis l'enfance et nous fait suivre ses performances et ses échecs, ses motivations et ses doutes, pour finir avec, au bout du chemin, une victoire pour toute une nation.
Encore un bijou chez Exprim' (j'en profite pour renouveler ma demande de carte de fidélité à l'éditeur!😜). C'est bien écrit, poétique et le personnage principal est admirablement bien construit. Sa force de caractère et son endurance le propulse parmi les plus grands et François-Guillaume LORRAIN lui rend aujourd'hui un très bel hommage. A lire!

Vous pouvez aussi retrouver toute l'actualité de mon blog sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/eternelAdo
Lien : http://journalduneternelado...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdeVal
07 février 2017
★★★★★
★★★★★
Mon avis : Je remercie les éditions Sarbacane et en particulier Théophile pour l'envoi de ce roman dans le cadre de notre partenariat, je ne savais pas trop ce qu'il allait donner ne connaissant pas du tout l'histoire de ce jeune coréen à la base mais le résumé du livre et la qualité des auteurs de cette maison d'édition ne m'ont pas fait hésité un instant pour demander à le recevoir et en effet j'ai vraiment adoré découvrir l'histoire de Kee-Chung. Un roman tout en émotion, tendresse et obstination qui ont fait de ce jeune homme un athlète émérite.

Du coté de l'histoire: Nous allons suivre pendant de très longues années la vie de Kee-Chung à travers l'histoire de son Pays, de sa famille et de la course devenue pour lui un exutoire de sa vie très difficile aux prises avec le Japon qui a annexé la Corée, un Pays devenu inexistant pendant de longues années.
En 1919, au début de ses aventures, Kee-Chung est un tout jeune garçon qui voit l'histoire de son Pays et de sa famille anéantie par la prise de la Corée par le Japon. Son frère ainé est alors fait prisonnier suite à des évènements marquants. de famille pauvre, le jeune Kee-Chung va alors aidé son père à s'approvisionner en légumes et fruits pour les japonnais tout cela en courant de l'autre coté de la rivière, chaque matin. La course est alors devenue très importante pour lui, elle va l'aider et le jeune homme s'entrainera chaque jour, secondé par son instituteur. Il va alors être repéré par les japonais et bien plus tard, le jeune homme gagnera les Jeux Olympiques de Berlin en 1936 sous les couleurs du Japon et sous un nom d'emprunt qui ne ravira pas le jeune homme puisque celui-ci n'a qu'un rêve en tête, démontrer à tous que la Corée existe toujours.
Du coté de l'écriture : Comme je vous le disais plus haut, je ne connaissais pas du tout l'histoire de ce jeune athlète et c'est avec une certaine émotion que j'ai pu connaitre cette histoire très émouvante et remplie de justesse. François Guillaume Lorrain , nous livre ici, le combat de toute une vie, l'espoir et la détermination qu'a pu avoir Kee-Chung face à ce pays anéanti par l'ennemi. J'ai vraiment apprécié la plume de cet auteur qui tout en justesse nous livre le combat de toute une vie. Mise à part la découverte du coté sportif , nous découvrons la vie de ce jeune Coréen et le combat d'un Pays.
J'ai été très émue par le courage, les embuches qu'il a pu rencontrer tout au long de sa vie mais surtout j'ai été impressionnée face à cette détermination assez exemplaire qu'il a pu avoir.
En conclusion: C'est une roman vraiment captivant qui nous relate avec émotion, justesse et réalisme la vie de ce jeune athlète. L'auteur a pu retranscrire à merveille ce qu'a pu endurer ce jeune coréen. Un pan de l'histoire que je ne connaissais pas et qui m'a laissée pantoise face à la détermination de ce jeune homme.
Je remercie beaucoup François Guillaume Lorrain de m'avoir permise de découvrir cette si émouvante histoire.
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Les critiques presse (1)
Actualitte09 février 2017
La justesse avec laquelle il décrit la jouissance de l'effort sportif, exprime le bonheur et l'ivresse du coureur à pied, procure d'emblée l'envie de chausser ses runnings.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
mumubocmumuboc05 mars 2017
la limite est fragile entre l'obstination et la folie
Commenter  J’apprécie          140
Videos de François-Guillaume Lorrain (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François-Guillaume Lorrain
Me revoilà aujourd'hui avec mes avis sur mes quatre dernières lectures ! Des lectures très variées, laquelle vous tente le plus ? J'espère que vous trouverez votre bonheur ! Plein de bisous ♥
* * * * * *
Livres cités : - Amelia de Kimberly McCreight, éditions cherche-midi. - Le cœur en braille de Pascal Ruter, éditions Didier jeunesse. - Positive de Paige Rawl, éditions Hachette témoignages. - Le garçon qui courait de François-Guillaume Lorrain, éditions Sarbacane, collection Exprim.
autres livres classés : coréeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
827 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre