Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 235294287X
Éditeur : Bragelonne (2009)


Note moyenne : 3.57/5 (sur 7 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Le capitaine Alcaino commande le Doukh, la dernière grande nef de guerre indépendante de l'Amas. Mais les habitats spatiaux sont de plus en plus nombreux à accepter le contrôle de la Suprématie, qui impose la paix à ses mondes en... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par fnitter, le 08 mars 2013

    fnitter
    Le background : l'histoire se passe dans l'amas, coin de la galaxie peuplé de 20 races intelligentes. Après une première diaspora, de nombreux mondes encore indépendants sont peu à peu menacés et annexés militairement par la Suprématie, société possédant un système politique de type "1984 technologique".
    L'histoire : le capitaine Alcaino est le commandant d'une des dernières grandes (4.5 km de long) nefs de combat. Mercenaire qui accepte des contrats militaires contre la Suprématie. Après un revers cinglant (l'annihilation par la Suprématie de tout un monde orbital en représailles d'un sauvetage effectué par lui-même), il va mettre au point et exécuter une vengeance sans égale : porter la guerre sur le terrain de la Suprématie. le livre raconte les préparatifs de cette vengeance entrecoupé de scènes du passé d'Alcaino, ex-suprémate vouant une haine féroce à son ancienne société.
    On débute par un prologue sous la forme de 20 pages d'une bataille spatiale titanesque dont on comprend parfaitement les tenants et les aboutissants grâce à la lecture du quatrième de couverture.
    Les personnages sont bien développés et consistants, y compris l'IA, personnage à part entière qui régit le vaisseau. La narration est très rythmée, régulièrement ponctuée de scènes d'action et de combat bien décrites.
    L'explication de la Suprématie, contrôle de la pensée et filtre de perception de la réalité : Une société soudée, calme, sans crime, sans haine mais sans passion, sans contradiction mais sans libre arbitre, sans conflit interne mais pratiquant une politique d'annexion agressive, féroce et sans scrupule, opposée aux mondes libres.
    Un univers bien maîtrisé mais qui aurait mérité un développement plus complet (quelques pistes sont insuffisamment exploitées et quelques raccourcis).
    Un vocabulaire cyber-technologique, technique et scientifique très crédible.
    Un bémol : Un système de mesure de temps et de distance malcommode fondé sur la vitesse de la lumière et la seconde.
    Je vous en livre les principales clés :
    1 ks (kiloseconde = 1000s) soit environ un quart d'heure (16.7min), 1 hectoseconde (100s = 1min40s)
    1 seconde lumière : 300.000 km, 1 millisec (lumière) : 300 km, 1 microsec (lumière) : 300m, 1 nanosec : 30cm.
    Bref, un space opera sans grande surprise, mais très rythmé et très divertissant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 62         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par finitysend, le 31 décembre 2013

    finitysend
    Suprématie est un roman de science-fiction potentiellement bon , mais franchement et en toute sincérité : casse bonbons , abscons et inégal .
    McAllister est un pseudonyme qui recouvre deux auteurs dont un astrophysicien .
    De fait les données astrophysiques qui parsèment ce space opera ambitieux sont pointues et surtout elles ne sont pas dénuées d'envergure et de poésie .
    Pendant la lecture du roman , je me suis demandé si ce n'était pas du charabia et le fait est que non , c'est solide , bien que ardu et beau .
    On s'en rend compte si on analyse le texte , ce qui demandera fréquemment plusieurs relectures de chaque paragraphe !
    Les données hard science-fiction sont très abondantes et ce , jusque dans le détail , elles irriguent l'intrique comme l'univers , et cela peut plaire comme cela peut fatiguer , car ce roman est dense et très long . Les personnages sont assez travaillés et donc globalement crédibles . Ils sont post-humains de façons souvent extrêmes , de même que leur environnement est aussi d'un futurisme très poussé et cet environnement comme ce caractère post humain très prononcé peut pour cette raison même qu'il est aussi poussé que réussi , peut devenir très difficile à lire et à analyser et ce peut-être la goutte d'eau qui vous poussera à conclure que ce texte est peut-être décidément copieusement insipide .
    L'intrigue avance de façon prédominante en boucles rétroactives qui se superposent et s'éclairent mutuellement et quelquefois à posteriori .
    En fait la caractérisation est très inégale et très fréquemment les personnages s'articulent comme des pantins d'opérette assez factices , alors qu'à d'autres moments ils sont solides , subtilement opérationnels et denses .
    L'intrigue se répète et stagne fréquemment avec des redites pénibles , consternantes de simplisme lourd et agaçant ...
    Les civilisations envisagés sont d'une façon générale superbes et l'ambition des auteurs est souvent récompensée par le résultat , car l'art et la manière de de joindre l'idée et la description est bien au rendez-vous et cet univers est très séduisant .
    Ce texte a été gratifié par la critique d'une réputation d'analyse politique superbe et visionnaire .... bon ! ..
    En fait c'est pauvre et primitif de ce point de vue , nous avons de gros méchants à la conquête de la galaxie , qui asservissent psychologiquement ou détruisent des sociétés entières , ce n'est pas très novateur et c'est tout simplement simpliste . Par ailleurs dans ce lointain futur , les conquérants n'ont pas inventé la poudre à perlimpinpin quant à l'art de la guerre . Ils ont un côté assyrien Brutus et ils se lancent principalement dans l'édification de pyramides de cranes ( c'est une métaphore ) et ce n'est pas très subtil comme dynamique .
    Si vous n'obéissez pas aux méchants et si vous ne pensez pas droit , vous aurez de très vilains maux de tête insupportables et le paracétamol restera sans effet , la tuile ! , misère !
    Cela dit et fréquemment , le débat intérieur des personnages autour de cette problématique de l'asservissement et autour de cette conquête radicale et méthodique , présente des aspects intimistes denses à la portée fréquemment fulgurante et passionnante à suivre .....
    L'univers est globalement très réussi et l'envergure qui le sous-tend est somptueuse mais casse pied ( pour ne pas dire chi...te et emm er .... dante ) au plus haut point , à cause de phrases à rallonges et de répétions aussi lourdes que inutiles . de même , l'aspect poétique de ce roman concernant l'astrophysique , est aussi élaboré que globalement réussi , mais les redondances pénibles , lourdes , fréquentes et inutiles finissent par en faire un pavé d'une lourdeur extrême , qui débouche finalement sur une forme de style ampoulé assez particulier , car très rationnel , très volontaire et très méticuleux , insupportable finalement , le tout vautré dans le terreau d'une bizarrerie générée par une non moins bizarre inégalité .
    Ce roman est définitivement , cruellement et inutilement lourdingue à mon humble avis . Il aurait pu être excellent et faire date dans le genre ( versant francophonie ) , mais il aurait fallu pour ce faire , de la concision et de même il aurait fallu , supprimer les répétitions quasis systématiques et structurelles , ainsi que structurer les personnages avec une rigueur plus constante et plus soignée ..
    Malgré d'incontestables qualités et une grande ambition , ce texte est bâclé abscons et prétentieux ..
    Le recommander chaudement à tous me semble périlleux et pas très sympathique comme démarche ...
    Curieusement ce roman me fait l'effet d'un brouillon au plan ni fait ni à faire , plus qu'il me fait l'effet d'un texte fini et fluidement lisible .
    Bref :
    Ambitieux , abscons et pénible et finalement : Deux Etoiles , car il n'est pas concevable de cautionner ce genre de brouillon prétentieux publiés tel quel ...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 34         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par BlackWolf, le 08 avril 2011

    BlackWolf
    En Résumé : Un bon livre de SF Space Opéra comme on n'en fait plus trop dernièrement offrant une intrigue vraiment bien travaillée et complexe, des personnages étoffés et denses le tout porté par une plume efficace, scientifique et vraiment détaillée. Je reprocherai juste certaine facilités dans le déroulement de l'intrigue mais aussi quelques longueurs dans l'histoire. De plus l'utilisation d'unités différentes de celles habituelles sont déroutantes.
    Chronique complète sur mon blog.

    Lien : http://www.blog-o-livre.com/suprematie-laurentmcallister/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par BlackWolf, le 06 avril 2011

    Être surhumain, c'est être seul, c'est être une de ces planètes solitaires qui vagabondent dans l'espace intersidéral. Être humain, c'est accepter de faire partie d'une famille et notre Art est l'incarnation tangible de cette solidarité, car toute œuvre d'Art est une capsule semée en orbite, une bouteille jetée à la mer, une façon de communiquer l'essence de notre humanité à ceux qui nous entourent.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par finitysend, le 11 avril 2012

    Les étoiles les plus brillantes vivent le moins longtemps .Rare ,inoubliables de clareté ,prodigues de leur substance même ,elles incendient sans répit l'espace autour d'elles ...

    Commenter     J’apprécie          2 4         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
20,00 € (neuf)
6,45 € (occasion)

   

Faire découvrir Suprématie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    Dystopies 2

    Comment se distingue Surplus Anna ?

    •   elle disparait dans 1984
    •   elle n'aurait jamais du naître dans 'La déclaration' de Gemma Mailey
    •   elle est un tribut du District 6 dans Hunger Games
    •   elle rêve d'apprendre à lire dans Ceux qui sauront

    10 questions - 40 lecteurs ont répondu
    Thème : futur , dystopie , science-fiction

    Créer un quiz sur ce livre.