AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Elisabeth Kern (Traducteur)
ISBN : 226404456X
Éditeur : 10-18 (2008)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Femme mariée au plus doux des hommes, mère de famille comblée et célèbre propriétaire de la seule agence de détectives du Botswana, Mma Precious Ramotswe avait tout pour être heureuse.

Jusqu'à ce que Mma Botumile, " la femme la plus déplaisante du Botswana ", pousse la porte de l'Agence pour une affaire de mari volage...

Voilà que soudain son mari, Mr J.L.B. Matekoni, décide de s'improviser enquêteur tandis que Mma Makutsi, récemment ... >Voir plus
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Jangelis
Jangelis14 décembre 2014
  • Livres 4.00/5
C'est toujours un petit plaisir, et un grand dépaysement, d'entrer dans un roman avec Mma Ramotswe.
Bien que classé en "Grands détectives" il ne faut pas en attendre des énigmes ébouriffantes ! Mais le quotidien et les réflexions de la Dame Détective et de son entourage sont un vrai régal. Ainsi que la découverte de la vie au Botswana, que l'on a peu l'occasion de rencontrer.
Ce titre n'est sans doute pas mon préféré de la série, mais la lecture en est tout de même fort agréable.
Trois enquêtes qui s'entrecroisent : des morts à l'hôpital, une femme très désagréable qui doute de son mari, des vols répétés. Et tout autant d'événements dans la vie de nos personnages : le bon mari rêve de devenir détective à son tour, l'apprenti de voler de ses propres ailes, et la fidèle (et agaçante !) assistante d'être enfin libre.
Mais personne ne peut se passer de Mma Ramotswe !
Commenter    J’apprécie          80
Seska
Seska31 octobre 2014
  • Livres 5.00/5
Il y a de l'eau dans le gaz à l'agence de détective de Mma Ramotswe ! Ma Makutsi pique une crise ! Va-t-elle donc quitter définitivement son poste ? Mais c'est que l'on ne devient pas oisive professionnelle comme ça ! et Mma Makutsi va l'apprendre à ses dépens ! En plus Rra Matekoni nous fait, à sa manière, une crise de la quarantaine ! Il souhaite se reconvertir à temps partiel en détective privé… mais là aussi, on ne devient pas professionnel comme ça ! il faut du talent et… de l'intuition féminine !
Pas de doute, la vie de Mma Ramotswe est un peu compliquée dans ce tome, mais haut les coeurs, elle ne se laissera pas abattre ! et tout ira pour le mieux dans ce merveilleux pays qu'est le Botswana ! Et sa résolution des mystérieux décès à l'hôpital de Mochudi est…. Surprenante !
Comme d'habitude j'ai adoré, les personnages évoluent et continuent d'apprendre de leurs erreurs. En prime ils font rire et parfois pleurer…
Commenter    J’apprécie          50
celineD
celineD21 avril 2011
  • Livres 3.00/5
J'ai été séduite par cet auteur lors d'un voyage en Italie, où j'ai cherché pendant longtemps une librairie avec des éditions étrangères (j'étais à cours de livres, un vrai drame!). Peut-être est-ce le contexte de voyage fabuleux au soleil que j'aime retrouvé dans ces romans mais la magie a opéré. Si vous aimez l'Afrique, la nonchalence et les histoires lentes (mais captivantes), vous aimerez suivre la vie hors norme de Mma Ramotswe... Il est plus interessant de suivre son quotidien que ses enquêtes, il faut bien l'avouer !! Ici, pas de sang, pas de sérial killer mais de la terre rouge, de vieilles automobiles et une vie totalement différente. Immersion au Bosswana assurée !
Commenter    J’apprécie          10
caryatide
caryatide24 octobre 2013
  • Livres 4.00/5
Changements à prévoir au Tlokweng Road Speedy Motors et à l'agence de détectives qu'il abrite.
Mma Makutsi donne sa démission. Ce n'est pas grave, Mr Polopetsi et même Mr J.L.B.Matékoni, ne rêvent que d'une chose : la remplacer et devenir eux-aussi des détectives efficaces.
Mais, Charlie, de son côté, veut quitter le garage pour monter une affaire de taxis.
Bien sûr, à la fin, tout rentrera dans l'ordre!
Commenter    J’apprécie          20
sagebooker
sagebooker19 mai 2013
  • Livres 4.00/5
L'enquête à l'hôpital est un délice de déductions et fausse intrigue, présente juste pour rappeler qu'enquêter ce n'est pas que sur des meurtres sanglants.. les maris sont à l'honneur sur la 4e de couverture mais beaucoup moins dans ce tome de la série : ah s'il n'y avait pas le bon sens des femmes !
Commenter    J’apprécie          00
Citations & extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui16 août 2015
Il importait de rester prudent en matière de cousins, car ces derniers avaient tendance à surgir en période de difficultés – des difficultés pour eux-mêmes – en évoquant les liens familiaux qui vous unissaient à eux. Et la morale botswanaise ancestrale, dont Mma Ramotswe demeurait un ardent défenseur, exigeait que l’on vienne en aide à tout membre de sa famille dans le besoin, même éloigné. Il n’y avait rien à redire à cela, estimait Mma Ramotswe, mais par moments, on constatait des abus. Tout dépendait, semblait-il, du cousin en question.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui16 août 2015
Pour lui, la meilleure couleur, pour des rideaux, était indiscutablement le bleu ciel, le bleu du drapeau national. Ce n’était pas une question de patriotisme, même s’il existait des gens qui peignaient leur porte d’entrée dans ce bleu pour des raisons de fierté nationale. Et pourquoi pas, dans la mesure où il y avait tant de motifs d’être fiers ? Non, c’était plutôt une question de quiétude.
Commenter    J’apprécie          50
JangelisJangelis14 décembre 2014
Il y a beaucoup d'hommes dont on se demande ce qu'ils font sur cette terre, avait-elle déclaré un jour à Mma Ramotswe. Or je n'ai pas cette impression avec Mr. Polopetsi. Même quand il est là à ne rien faire, je ne me dis jamais ça.

[.....]

ce qui rendait ces propos particulièrement étonnants était la présence de Mr. Polopetsi dans la pièce au moment où elle les avait tenus.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          40
ManonCCManonCC28 juillet 2015
Matekoni often did not notice that he was putting on a new pair of trousers, particularly if Mma Ramotswe distracted him with some item of news of gossip while he was in the process of getting dressed. This was necessary, she felt, as he had always been unwilling to get rid of his old clothes, to which, like many men, he became excessively attached.
Commenter    J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui16 août 2015
Les grandes querelles n’ont souvent besoin que de quelques paroles pour se résoudre. Les différends, qu’ils opposent des êtres ou des nations, peuvent être apaisés par de simples actes de contrition, assortis du pardon correspondant. On s’aperçoit alors qu’ils ne se fondaient sur rien d’autre que la fierté ou l’incompréhension, et l’oubli de l’humanité de l’autre partie… et aussi sur la terre, bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          30
Videos de Alexander McCall Smith (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Alexander McCall Smith
Alexandre MacCall Smith au Botswana par Journeyman Pictures
autres livres classés : botswanaVoir plus





Quiz Voir plus

Les enquêtes de Mma Ramotswe

Pour commencer, une question facile : dans quel pays vit Mma Ramotswe ?

Congo
Burkina Faso
Botswana
Mali

10 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Mma Ramotswe détective de Alexander McCall SmithCréer un quiz sur ce livre