Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Mélanie Carpe (Traducteur)

ISBN : 280980186X
Éditeur : L'Archipel (2009)


Note moyenne : 3.17/5 (sur 6 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
44 avant J.-C. Jules César assassiné, Octavien et Marc Antoine se partagent l'empire romain. Mais l'affrontement semble inévitable entre ces deux fauves avides de pouvoir. Pour financer ses conquêtes, Antoine convoque à Tarse ses vassaux, dont la reine d'Egypte. Sa renc... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par FleurCannibale, le 29 août 2010

    FleurCannibale
    J'avoue qu'au début je n'ai pas vraiment aimé ce livre. C'est surtout dû au fait que malgré tous mes efforts je n'ai pas réussi à apprécié Marc Antoine et encore moins sa pseudo histoire d'amour avec Cléopâtre. Ne vous fiez pas au résumé ce "couple" est tout sauf beau et romantique, en fait on dirait qu'ils se méprisent copieusement, aussi bien au niveau du physique que du mental et ne sont ensemble que pour des raisons pratiques.
    La véritable histoire d'amour de ce livre est plutôt celle d'Octavien et Livie Drusilla. Ils forment vraiment un très beau couple. Leur histoire est passionné, ils tombent amoureux dès leur première rencontre et après l'avoir vu Octavien n'a de cesse de chercher à l'épouser. C'est émouvant de voir ce grand homme, si logique, être ainsi dévoré par la passion. Et une fois qu'ils réussissent à se débarrasser de leurs époux respectifs pour s'unir on découvre une autre facette de leur couple. Livie Drusilla devient un pillier pour Octavien, l'aidant dans sa carrière politique. A une époque où les femmes sont souvent considérées comme des poules pondeuses c'est beau de voir un couple où la femme est l'égale de l'homme! Une très belle histoire d'amour qui m'a touché et beaucoup plu!
    D'ailleurs en parlant des enjeux politiques j'ai trouvé ça fascinant. J'ai adoré voir Octavien déjoué tous les obstacles qui se dressent en travers de son chemin surtout avec Livie Drusilla à ses côtés. Par contre la partie politique concernant Marc Antoine m'a moins intéressé, c'est beaucoup moins fin et intelligent. Cléopâtre est plus intéressante que son amant cependant, sa lutte pour mettre Césarion au pouvoir m'a plu même si je ne pouvais m'empêcher de trouver qu'elle avait la folie des grandeurs.
    Au final j'ai adoré ce livre qui comporte bien une magnifique histoire d'amour même si ce n'est pas celle à laquelle on s'attendait!
    Note:18
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par FleurCannibale, le 29 août 2010

    Lui qui méprisait les sentiments mièvres et accusaient de faiblesse les hommes qui affirmaient avoir été transpercé par la flèche de Cupidon en un seul regard, était désormais condamné à traverser la vie avec un dard fiché dans la poitrine, submergé d'amour pour une femme qu'il ne connaissait même pas. Comment se l'expliquer? Comment un être aussi rationnel et objectif que lui pouvait-il succomber à une émotion en opposition à toutes ses croyances? Quelque dieu devait l'avoir visité, rien d'autre n'avait de sens! Pourquoi ressentait-il cet élan qui ressemblait fort à de l'amour? Elle l'avait ému plus qu'il ne pouvait le supporter, tant qu'il rêvait de la libérer de son fardeau, de prendre ce poids sur ses propres épaules, de la couvrir de baisers et de demeurer à ses côtés pour le restant de ses jours!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 29 août 2010

    La passion constituait une entrave gênante chez un être aux habitudes cérébrales d'une froide logique et aux émotions refoulées avec fermeté. Troublé, tourmenté, le triumvir rongeait son mors au point de perdre l'apétit et de manquer y laisser la raison. Il fondit à vue d'oeil, comme si son être physique s'évaporait au contact d'une fournaise.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 29 août 2010

    _Tu t'es donné tant de mal et tu as tant dépensé pour moi! César Divi Filius, je t'ai aimé dès que je t'ai vu, mais je sais maintenant que je t'aimerai un peu plus chaque jour que la vie m'offrira avec toi.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par FleurCannibale, le 30 mai 2010

    _Que veux-tu Octavien? demanda-t-il
    Le triumvir posa sur lui des yeux francs.
    _Ton épouse.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
19,00 € (neuf)
10,80 € (occasion)

   

Faire découvrir Antoine et Cléopâtre, Tome 1 : Le Festin des fauves par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (10)

> voir plus

Quiz